CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Carlos Arévalo
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

George Sanders



Date et Lieu de naissance : 3 juillet 1906 (Saint-Pétersbourg, Empire Russe)
Date et Lieu de décès : 25 avril 1972 (Castelldefels, Espagne)
Nom Réel : George Henry Sanders

ACTEUR

De parents britanniques, George Henry Sanders naît le 3 juillet 1906, à Saint-Pétersbourg. En 1917, la Révolution russe oblige la famille à fuir et à se réfugier en Grande-Bretagne, où le jeune George poursuit ses études à Brighton et à Manchester. En 1927, son diplôme en poche, il devient ingénieur dans une entreprise de textile, avant de partir en Amérique du Sud, travaillant pour une fabrique de tabac. De retour au Royaume-Uni, il trouve un emploi dans une agence de publicité. C’est là qu’une jeune secrétaire et aspirante actrice, Greer Garson, le convainc de tenter sa chance dans le spectacle. George Sanders débute ainsi sur les planches de théâtre et au cabaret, où, doté d’une belle voix de baryton, il devient chanteur. En 1934, il effectue ses premiers pas au cinéma, avec un petit rôle. Deux ans plus tard, il part pour les Etats-Unis, et entame une carrière hollywoodienne.

Dans «Le pacte» (1936) de Henry King, George Sanders impose déjà un personnage de dandy raffiné et cynique, de canaille aristocratique et flegmatique. Brillant, parlant plusieurs langues, l’acteur ne tarde pas à se faire remarquer en interprétant une galerie de personnages qui restent dans les mémoires. Sa popularité ne cesse de croître lorsqu’il devient «Le Saint» et «Le Faucon» dans plusieurs films. C’est à nouveau des individus troubles et fourbes qu’il joue dans «Rebecca» (1940) de Alfred Hitchcock, et surtout «Chasse à l’homme» (1941) de Fritz Lang, où il tient le rôle d’un nazi. Il est un pittoresque corsaire dans «Le cygne noir» (1942), où il est méconnaissable. Remarquable en lord pervers dans «Le portrait de Dorian Gray» (1945), il est excellent en escroc dans «Scandale à Paris» (1946) ou en écrivain retors dans «L’aventure de madame Muir» (1947). George Sanders est alors l’un des seconds rôles les plus demandés de Hollywood, alliant distinction, charme, perfidie et ambiguïté.

Au début des années cinquante, George Sanders est au sommet de sa gloire avec «Eve» (1950), où il incarne Addison DeWitt, critique théâtral cynique et acerbe, rôle qui lui vaut un oscar en 1951. Par la suite, il apparaît notamment dans «Ivanhoé» (1952) ou «Voyage en Italie» (1953), alternant les tournages aux Etats-Unis et en Europe. En 1954, George Sanders épouse l’actrice Zsa Zsa Gabor. Fritz Lang le fait tourner dans «Les contrebandiers de Moonfleet» (1955), où son personnage d’aristocrate jouisseur crève l’écran, puis dans «La cinquième victime» (1956). Notons qu’il joua deux fois aux côtés de son frère Tom Conway, lequel succéda d’ailleurs à George pour le rôle du «Faucon». En 1958, George Sanders retrouve son ami Tyrone Power, dans «Salomon et la reine de Saba». Hélas, Power décède brutalement et Yul Brynner le remplace. En 1959, il épouse l’actrice Benita Hume, après son divorce d’avec Zsa Zsa Gabor.

À partir des années soixante, sa carrière cinématographique perd un peu de son prestige et l’acteur se fourvoie dans trop de films mineurs. On peut toutefois le voir dans un classique de la science-fiction, «Le village des damnés» (1960), qui connaît un grand succès. L’un de ses derniers films notables est «La lettre du Kremlin» (1970), où John Huston lui propose un rôle d’espion. Il se marie alors avec Magda Gabor, sœur de Zsa Zsa, mais le mariage est un échec. Las de la vie, gagné par l’ennui et se réfugiant dans l’alcool, George Sanders, désabusé, se suicide le 25 avril 1972, en ingurgitant un cocktail de Nembutal et de vodka, dans une chambre d’hôtel miteuse de Castelldefels, au Sud de Barcelone.

© Simon BENATTAR-BOURGEAY

copyright
1934Caprices de prince ( love, life and laughter ) de Maurice Elvey avec Gracie Fields
1935Find the lady – de Roland Grillette avec Viola Compton
Strange cargo – de Lawrence Huntington avec Kathleen Kelly
1936La vie future / Les mondes futurs ( things to come ) de William Cameron Menzies avec Ann Todd
Dishonour bright – de Tom Walls avec Betty Stockfeld
The man who could work miracles – de Lothar Mendes avec Roland Young
Le pacte ( Lloyd’s of London ) de Henry King avec Tyrone Power
Amour en première page ( love is news ) de Tay Garnett avec Don Ameche
1937Amour d’espionne ( lancer spy ) de Gregory Ratoff avec Dolores del Rio
Le dernier négrier ( slave ship ) de Tay Garnett avec Warner Baxter
The lady escapes – de Eugene Forde avec Gloria Stuart
Concession internationale ( international settlement ) de Eugene Forde avec June Lang
1938Quatre hommes et une prière ( four men and a prayer ) de John Ford avec Loretta Young
Le triomphe de l’amour / La vocation ( the outsider ) de Paul L. Stein avec Roddy McDowall
Le Saint contre-attaque ( the Saint strikes back ) de John Farrow avec Barry Fitzgerald
1939So this is London – de Thornton Freeland avec Stewart Granger
Les aveux d’un espion nazi ( confession of a nazi spy ) de Anatole Litvak avec Francis Lederer
Edith Cavell / Miss Edith Cavell ( nurse Edith Cavell ) de Herbert Wilcox avec Anna Neagle
Mr. Moto’s last warning – de Norman Foster avec Peter Lorre
Le Saint à Londres ( the Saint in London ) de John Paddy Carstairs avec Sally Gray
Le premier rebelle ( alleghany uprising / the first rebel ) de William A. Seiter avec John Wayne
L’enfer vert ( green hell ) de James Whale avec Joan Bennett
1940The Saint’s double trouble – de Jack Hively avec Bela Lugosi
Rebecca – de Alfred Hitchcock avec Joan Fontaine
The house of the seven gables – de Joe May avec Vincent Price
Le Saint reprend du service ( the Saint takes over ) de Jack Hively avec Wendy Barrie
Correspondant 17 ( foreign correspondent ) de Alfred Hitchcock avec Joel McCrea
Douce amer ( bitter sweet ) de W.S. Van Dyke avec Jeanette McDonald
Le fils de Monte Cristo ( the son of Monte Cristo ) de Rowland V. Lee avec Louis Hayward
La proie du mort ( rage in heaven ) de W.S. Van Dyke avec Ingrid Bergman
Le Saint à Palm Springs ( the Saint in Palm Springs ) de Jack Hively avec Wendy Barrie
1941Un document a été volé / Le Faucon gentleman détective ( the gay falcon ) de Irving Reis avec Anne Hunter
Chasse à l’homme ( man hunt ) de Fritz Lang avec Walter Pidgeon
Le faucon mène l’enquête / Le mystère du diamant ( a date with the falcon ) de Irving Reis avec James Gleason
Crépuscule ( sundown ) de Henry Hathaway avec Gene Tierney
Le chevalier de la vengeance ( son of fury / the story of Benjamin Blake ) de John Cromwell avec Frances Farmer
1942The falcon takes over – de Irving Reis avec Ward Bond
    + chansons
Her cardboard lover – de George Cukor avec Norma Shearer
Six destins / Histoires de Manhattan ( tales of Manhattan ) de Julien Duvivier avec Rita Hayworth
The falcon’s brother – de Stanley Logan avec Tom Conway
Le cygne noir ( the black swan ) de Henry King avec Maureen O’Hara
L’envoûté ( the moon and sixpence ) de Albert Levin avec Elena Verdugo
Quiet please : Murder – de John Larkin avec Gail Patrick
1943Vivre libre ( this land is mine ) de Jean Renoir avec Charles Laughton
They came to blow up America – de Edward Ludwig avec Anna Sten
Rendez-vous à Berlin ( appointment in Berlin ) de Alfred E. Green avec Marguerite Chapman
Paris after dark / The night is ending – de Léonide Moguy avec Brenda Marshall
1944L’aveu ( summer storm ) de Douglas Sirk avec Linda Darnell
Jack l’éventreur ( the lodger ) de John Brahm avec Laird Cregar
Intrigue à Damas ( action in Arabia ) de Léonide Moguy avec Marcel Dalio
1945L’oncle Harry ( the strange affair of uncle Harry / guilty of murder ? / uncle Harry ) de Robert Siodmak avec Geraldine Fitzgerald
Le portrait de Dorian Gray ( the picture of Dorian Gray ) de Albert Levin avec Hurd Hatfield
    + chansons
Hangover Square – de John Brahm avec Faye Marlowe
1946Vidocq / Scandale à Paris ( a scandal in Paris / thieves’ holiday ) de Douglas Sirk avec Signe Hasso
Le démon de la chair ( the strange woman ) de Edgar G. Ulmer avec Hedy Lamarr
1947Bel Ami ( the private affairs of Bel Ami / women of Paris ) de Albert Lewin avec Angela Lansbury
L’aventure de madame Muir ( the ghost and Mrs. Muir ) de Joseph L. Mankiewicz avec Rex Harrison
1948Ambre ( forever Amber ) de Otto Preminger avec Cornel Wilde
Des filles disparaissent / Pris au piège ( lured / personal column ) de Douglas Sirk avec Boris Karloff
1949L’éventail de Lady Windermere ( the fan / Lady Windermere’s fan ) de Otto Preminger avec Jeanne Crain
1950Dernier témoin / Trafiquants d’opium / Black Jack ( captain Blackjack / Jack, el negro ) de Julien Duvivier & José Antonio Nieves Conde avec Patricia Roc
Samson et Dalila ( Samson and Delilah ) de Cecil B. DeMille avec Victor Mature
Eve ( all about Eve ) de Joseph L. Mankiewicz avec Bette Davis
    Oscar du meilleur second rôle masculin, USA
1951Vendeur pour dames / Haute couture ( I can get it for you wholesale / only the best / this is my affair ) de Michael Gordon avec Susan Hayward
Miracle à Tunis ( the light touch ) de Richard Brooks avec Pier Angeli
1952Ivanhoe – de Richard Thorpe avec Elizabeth Taylor
Aveux spontanés ( assignment : Paris / European edition ) de Robert Parrish avec Marta Toren
Appelez-moi madame / Son excellence l’Ambassadrice ( call me madam ) de Walter Lang avec Ethel Merman
    + chansons
1953Voyage en Italie / L’amour est le plus fort / La divorcée de Naples ( viaggio in Italia / the lonely woman / strangers / voyage in Italy / voyage to Italy ) de Roberto Rossellini avec Ingrid Bergman
1954Richard Cœur-de-Lion ( king Richard and the crusaders ) de David Butler avec Laurence Harvey
Témoin de ce meurtre ( witness to murder ) de Roy Rowland avec Barbara Stanwyck
1955La chérie de Jupiter ( Jupiter’s darling ) de George Sidney avec Esther Williams
    + chansons
Les contrebandiers de Moonfleet ( Moonfleet ) de Fritz Lang avec Stewart Granger
Duel d’espions ( the scarlet coat ) de John Sturges avec Anne Francis
Ne dites jamais adieu ( never say goodbye ) de Jerry Hopper avec Rock Hudson
Le voleur du roi ( the king’s thief ) de Robert Z. Leonard avec Ann Blyth
1956Si j’épousais ma femme ( that certain feeling ) de Melvin Frank & Norman Panama avec Eva Marie Saint
La cinquième victime ( while the city sleeps ) de Fritz Lang avec Ida Lupino
Les amours d’une canaille ( death of a scoundrel / diary of a scoundrel / the loves and death of a scoundrel / loves of a scoundrel ) de Charles Martin avec Zsa Zsa Gabor
1957La passe dangereuse / La septième aube ( the seventh sin ) de Ronald Neame avec Eleanor Parker
De la terre à la lune ( from the earth to the moon ) de Byron Haskin avec Debra Paget
1958Le crime était signé / Le crime ne paie pas ( the whole truth ) de John Guillermin & Dan Cohen avec Donna Reed
Une espèce de garce ( that kind of woman ) de Sidney Lumet avec Sophia Loren
Salomon et la reine de Saba ( Salomon and Sheba ) de King Vidor avec Yul Brynner
DO Tous les plaisirs du monde ( il mondo di notte / world by night ) de Luigi Vanzi avec Belinda Lee
    Seulement narration de la version anglaise
1959Un brin d’escroquerie ( a touch of larceny ) de Guy Hamilton avec Vera Miles
Panique à bord ( the last voyage ) de Andrew L. Stone avec Dorothy Malone
Landru / La dixième femme de Barbe Bleue ( Bluebeard’s ten honeymoons ) de W. Lee Wilder avec Patricia Roc
1960Cone of silence / Trouble in the sky – de Charles Frend avec Peter Cushing
Five golden hours / Cinque ore in contanti – de Mario Zampi avec Ernie Kovacs
Le village des damnés ( village of the damned ) de Wolf Rilla avec Barbara Shelley
The rebel / Call me genius – de Robert Day avec Grégoire Aslan
1961Les enfants du capitaine Grant ( in search of the Castaways ) de Robert Stevenson avec Maurice Chevalier
Le rendez-vous / Le rendez-vous de Noël – de Jean Delannoy avec Odile Versois
L’agent secret de Churchill ( operation Snatch / top secret ) de Robert Day avec Terry-Thomas
1962Les bijoux du pharaon ( Cairo ) de Wolf Rilla avec Richard Johnson
DO Ecco ( mondo di notte numero tre / this shocking world ) de Gianni Proia avec Michel Simon
    Seulement voix & narration de la version anglaise
1963DDernier avion pour Baalbek ( un aereo per Baalbeck/ FBI operazione Baalbeck ) de Marcello Giannini avec Yoko Tani
The cracksman – de Peter Graham Scott avec Dennis Price
Meurtre par accident ( dark purpose / l’intrigo ) de George Marshall & Vittorio Sala avec Micheline Presle
1964The golden head / Az Aranyfej – de Richard Thorpe avec Lorraine Power
Quand l’inspecteur s’emmêle ( a shot in the dark ) de Blake Edwards avec Peter Sellers
1965La malle du Caire / Une malle pour le Caire ( trunk to Cairo / Cairo campaign / mivtza Kahir ) de Menahem Golan avec Audie Murphy
Les aventures amoureuses de Moll Flanders ( the amorous adventures of Moll Flanders / Moll Flanders ) de Terence Young avec Kim Novak
1966Good times – de William Friedkin avec Cher
Le secret du rapport Quiller ( the Quiller memorandum ) de Michael Anderson avec Alec Guinness
L’assassin est-il coupable ? / La nuit des assassins ( warning shot ) de Buzz Kulik avec David Janssen
1967Sumuru ( die sieben männer der Sumuru / la ciudad sin hombres / future women / Rio 70 / river 70 / the seven secrets of Sumuru ) de Jesus Franco avec Walter Pidgeon
One step to hell / Caccia ai violenti / King of Africa / El rey de Africa – de Sandy Howard avec Ty Harding
DA Le livre de la jungle ( the jungle book ) de Wolfgang Reitherman
    Seulement voix
1968Thin air / The body stealers / Invasion of the body stealers / Out of thin air – de Gerry Levy avec Maurice Evans
Le club des libertins ( the best house in London ) de Phillip Saville avec Dany Robin
1969The candy man – de Herbert J. Leder avec Gina Romand
1970La lettre du Kremlin ( the Kremlin letter ) de John Huston avec Orson Welles
Rendez-vous avec le déshonneur / La nuit des assassins ( appuntamento col disonore / the night of the assassins / Sastanak sa necasnim / spezialkommando wildgänse ) de Adriano Bolzoni avec Klaus Kinski
1971La nuit qui ne finit pas ( endless night / Agatha Christie’s endless night ) de Sidney Gilliat avec Britt Ekland
Psychomania ( the death wheelers / the frog / the living dead ) de Don Sharp avec Nicky Henson
Doomwatch – de Peter Sasdy avec Ian Bannen
AUTRES PRIX :
      
    Prix pomme acide de l’acteur le moins coopératif par les Golden Apple Awards, USA ( 1942 )
Fiche créée le 27 août 2009 | Modifiée le 5 août 2017 | Cette fiche a été vue 5165 fois
PREVIOUSOtto Sander || George Sanders || Helma Sanders-BrahmsNEXT