CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Gail Russell
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Georges Aminel



Date et Lieu de naissance : 11 octobre 1922 (Clichy-la-Garenne, France)
Date et Lieu de décès : 29 avril 2007 (Paris, France)
Nom Réel : Jacques Georges Maline

ACTEUR
Image
1946 Le cabaret du Grand Large – de René Jayet avec Sessue Hayakawa, Suzy Prim & Antonin Berval
Image
1958 Cargaison blanche – de Georges Lacombe avec Françoise Arnoul, Renée Faure & Georges Rivière
Image
1970 Les portes de feu – de Claude Bernard-Aubert avec Emmanuelle Riva, Dany Carrel & Annie Cordy
Image
1976 La grande récré – de Claude Pierson avec Paul Préboist, Jacques Préboist & Michel Galabru

Jacques Maline, futur Georges Aminel (anagramme de son vrai nom), naît le 11 octobre 1922 à Clichy-la-Garenne, ville de la proche banlieue Nord-Est de Paris. Son père est d’origine antillaise, sa mère est picarde. Â tout juste vingt ans Jacques monte sur les planches comme figurant de la pièce «Faux-jour» (1942) de l’écrivain belge Herman Closson, créée à Paris au théâtre de l’Œuvre. Mais même les rôles «exotiques», les seuls, à cette époque, généralement confiés aux acteurs de couleur, restent rares et le jeune comédien galère de longues années.

Tout en travaillant au théâtre, il tente sa chance au cinéma dans l’après-guerre. Il interprète en 1946 un nommé Willy qui, aux côtés de Sessue Hayakawa, transformé en redoutable chef de gang asiatique, survit dans le milieu interlope et international du «Cabaret du Grand Large» de René Jayet. Cette expérience reste sans lendemain immédiat et les spectateurs ne retrouvent Georges Aminel qu’en 1954 dans «Le tournant dangereux» de Robert Bibal, une sombre affaire d’adultère pimentée d’un trafic de drogues au Maroc, avec Viviane Romance et Philippe Lemaire. Il interprète encore cinq rôles au cours de la décennie dont celui d’un avocat dans l’adaptation par Jean Delannoy du roman de Gilbert Cesbron «Chiens perdus sans collier» avec Jean Gabin ; et celui de José, le musicien de «Cargaison blanche» (1958) de Georges Lacombe, qui met en garde Françoise Arnoul. Entre temps, il est choisi pour être la voix française de Yul Brynner, le pharaon Ramsès qui affronte Charlton Heston, alias Moïse, dans «Les dix commandements» (1955) de Cécile B DeMille. C’est le début d’une prestigieuse carrière au service d’acteurs à la notoriété internationale comme Gregory Peck, Vittorio Gassman, Gert Froebe, Orson Welles, Adolfo Celli, Lee Marvin, et James Earl Jones, le Dark Vador de «La guerre des étoiles». Georges prêtera aussi sa voix à de nombreux personnages de dessins animés dont le sympathique et tenace Grosminet, rival de Titi, l’indestructible canari.

Mais Georges Aminel est beaucoup plus que cela. À partir des années cinquante et un engagement dans la compagnie de Jean-Louis Barrault et Madeleine Renaud, il est enfin considéré comme un artiste tout court et joue des personnages tout à fait européens comme Alexandre de Médicis dans «Lorenzaccio» de Alfred de Musset ou le duc d’York dans «Henri VI» de Shakespeare. En 1967, il devient le premier pensionnaire de couleur de la Comédie-Française. Mais il préfère quitter cette institution cinq ans plus tard, avant d’en devenir sociétaire, faute de se voir confier des interprétations suffisamment variées.

Georges Aminel poursuit une belle carrière au théâtre et dans les studios d’enregistrement. Il fait un peu de télévision comme un épisode de «Messieurs les jurés» (1979), où avocat, il défend Jean-Pierre Castaldi, devant un juge interprété par Alain Mottet. Au cinéma, par contre il se limite à moins d’une dizaine de films, refusant d’être le «personnage importé de service». Il fera une dernière apparition cinématographique en 1989 dans «Jean Galmot, aventurier» tourné en Guyane Française, par Alain Maline. Quand il décède à Paris, dans sa quatre-vingt cinquième année, le 29 avril 2007, pleuré par ses proches dont sa fille Christine, un hommage est rendu à ce grand comédien, qui comme quelques autres de la profession, a malheureusement surtout été connu du grand public par ses activités de doublage.

© Caroline HANOTTE – Remerciements à Christine MALINE, sa fille.

copyright
1943La cage aux rossignols – de Jean Dréville avec Noël-Noël
1946Le cabaret du Grand Large – de René Jayet avec Sessue Hayakawa
1954Le tournant dangereux – de Robert Bibal avec Viviane Romance
1955Chiens perdus sans collier – de Jean Delannoy avec Jean Gabin
Les dix commandements ( the ten commandments ) de Cecil B. DeMille avec Anne Baxter
    Seulement voix française de Yul Brynner
1956À la Jamaïque – de André Berthomieu avec Luis Mariano
Porte des Lilas – de René Clair avec Pierre Brasseur
    Scènes coupées au montage
La loi des rues – de Ralph Habib avec Silvana Pampanini
1957La femme modèle ( designing woman ) de Vincente Minnelli avec Lauren Bacall
    Seulement voix française de Gregory Peck
1958Cargaison blanche – de Georges Lacombe avec Françoise Arnoul
DA La création du monde – de Edouard Hofman
    Seulement voix
1959Les amants de demain – de Marcel Blistène avec Edith Piaf
DO Les seigneurs de la forêt – de Henry Brandt & Heinz Sielmann
    Seulement narration & voix de la version française
1960Le Sahara brûle – de Michel Gast avec Magali Noël
Les sept mercenaires ( the magnificent seven ) de John Sturges avec Steve McQueen
    Seulement voix française de Yul Brynner
1962Âme qui vive – de Jean Dasque avec Arlette Thomas
Le fanfaron ( il sorpasso ) de Dino Risi avec Catherine Spaak
    Seulement voix française de Vittorio Gassman
Du silence et des ombres ( to kill a mockingbird ) de Robert Mulligan avec Rosemary Murphy
    Seulement voix française de Brock Peters
1963L’homme de Rio – de Philippe de Broca avec Jean-Paul Belmondo
    Seulement voix française de Adolfo Celi
Cent mille dollars au soleil – de Henri Verneuil avec Lino Ventura
    Seulement voix française de Gert Froebe
1964Banco à Bangkok pour OSS 117 – de André Hunebelle avec Pier Angeli
    Seulement voix doublage de Akom Mokranond
1965Les tribulations d’un Chinois en Chine – de Philippe de Broca avec Ursula Andress
    Seulement voix doublage
Paris brûle-t-il ? – de René Clément avec Leslie Caron
    Seulement voix française de Orson Welles
Le seigneur de la guerre ( the war lord ) de Franklin J. Schaffner avec Charlton Heston
    Seulement voix française de Guy Stockwell
1966Tendre voyou – de Jean Becker avec Geneviève Page
    Seulement voix doublage
Le soleil des voyous – de Jean Delannoy avec Robert Stack
    Scènes coupées au montage
Casino Royale ( Charles K. Feldman’s Casino Royale ) de John Huston, Ken Hughes, Robert Parrish, Val Guest & Joe McGrath avec Ursula Andress
    Seulement voix française de Orson Welles
1967L’affaire Al Capone / Le massacre de la Saint-Valentin ( the Saint Valentine’s day massacre ) de Roger Corman avec George Segal
    Seulement voix française de Jason Robards Jr.
1968L’étrangleur de Boston ( the Boston strangler ) de Richard Fleischer avec Hurd Hatfield
    Seulement voix française de George Kennedy
1970Popsy Pop ( the butterfly affair / fuori il malloppo / queen of diamonds ) de Jean Herman avec Claudia Cardinale
Les portes de feu – de Claude Bernard-Aubert avec Emmanuelle Riva
1971La décade prodigieuse – de Claude Chabrol avec Marlène Jobert
    Seulement voix française de Orson Welles
1972Les tueurs fous – de Boris Szulzinger avec Christian Barbier
Voyages avec ma tante ( travels with my aunt ) de George Cukor avec Maggie Smith
    Seulement voix française de Louis Gossett Jr.
TV Anna et le roi ( Anna and the king ) de Gene Reynolds, Michael O’Herlihy, Michael Gordon, James Sheldon, William Wiard, Jack Donohue, E.W. Swackhamer, Hy Averback, Lee Philips, Terry Backer, Gerald Mayer & Jeff Corey avec Yul Brynner
    Seulement voix française de Yul Brynner
1973Apportez-moi la tête d’Alfredo Garcia ( bring me the head of Alfredo Garcia ) de Sam Peckinpah avec Gig Young
    Seulement voix française de Warren Oates
Le magnifique – de Philippe de Broca avec Jacqueline Bisset
    Seulement voix française de Vittorio Caprioli & de Hans Meyer
1974 DA Tarzoon, la honte de la jungle – de Picha & Boris Szulzinger
    Seulement voix
Parfum de femme ( profumo di donne ) de Dino Risi avec Vittorio Gassman
    Seulement voix française de Vittorio Gassman
1975Doc Savage arrive ( Doc Savage : The man of bronze ) de Michael Anderson avec Ron Ely
    Seulement voix française de Ron Ely
Parole d’homme / Dans l’enfer de Zanzibar ( shout at the devil ) de Peter R. Hunt avec Roger Moore
    Seulement voix française de Lee Marvin
1976La grande récré – de Claude Pierson avec Michel Galabru
Ames perdues ( anima persa ) de Dino Risi avec Catherine Deneuve
    Seulement voix française de Vittorio Gassman
1977Drôles de zèbres – de Guy Lux avec Alice Sapritch
    Seulement voix
La vie parisienne – de Christian-Jaque avec Dany Saval
1978Alien, le huitième passager ( alien ) de Ridley Scott avec Sigourney Weaver
    Seulement voix française de Yaphet Kotto
Le choc des étoiles ( starcrash / the adventures of Stella Starr / female space invaders / star crash / Stella Starr / scontri stellari oltre la terza dimensione ) de Luigi Cozzi avec Caroline Munro
    Seulement voix française du robot
1979Brubaker – de Stuart Rosenberg avec Robert Redford
    Seulement voix française de Yaphet Kotto
Bronco Billy – de Clint Eastwood avec Scatman Crothers
    Seulement voix française de Scatman Crothers
1980Maman Dracula ( mamma Dracula / mama Dracula ) de Boris Szulzinger avec Louise Fletcher
    Seulement récitant et narration de la version française
DA Le chaînon manquant – de Picha
    Seulement voix
Chasse à mort ( death hunt ) de Peter Hunt avec Charles Bronson
    Seulement voix française de Lee Marvin
L’empire contre-attaque ( the empire strikes back / star wars : Episode V – The empire strikes back ) de Irvin Kershner avec Carrie Fisher
    Seulement voix française de James Earl Jones (Dark Vador)
1982Conan le barbare ( Conan the barbarian ) de John Milius avec Arnold Schwarzenegger
    Seulement voix française de James Earl Jones
Le retour du Jedi ( return of the Jedi / star wars: Episode VI – Return of the Jedi ) de Richard Marquand avec Harrison Ford
    Seulement voix française de James Earl Jones (Dark Vador)
1983L’histoire sans fin ( die unendliche geschichte / the neverending story ) de Wolfgang Petersen avec Noah Hathaway
    Seulement voix française de Falcor le dragon blanc
Greystoke, la légende de Tarzan seigneur des singes ( Greystoke : The legend of Tarzan Lord of the ape ) de Hugh Hudson avec Christophe Lambert
    Seulement voix française de Ralph Richardson
DA Le Noël de Mickey ( Mickey’s Christmas Carol ) de Burny Mattinson
    Seulement voix dans la version française
1984 DA Le big bang – de Picha
    Seulement voix
1989Jean Galmot, aventurier – de Alain Maline avec Christophe Malavoy
    Seulement dans la version télévisée
2004Star wars : Episode III, La revanche des Sith ( star wars : Episode III – Revenge of the Sith / star wars III )de George Lucas avec Christopher Lee
    Seulement voix française de James Earl Jones (Dark Vador)
2005 DA Robots – de Chris Wedge & Carlos Saldanha
    Seulement voix dans la version française
Fiche créée le 29 mai 2007 | Modifiée le 16 mai 2015 | Cette fiche a été vue 9114 fois
PREVIOUSSouad Amidou || Georges Aminel || Paul AmiotNEXT