CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Nancy Carroll
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Georges Biscot



Date et Lieu de naissance : 15 septembre 1886 (Courbevoie, France)
Date et Lieu de décès : 17 décembre 1945 (Paris, France)
Nom Réel : Gaston Georges Bouzac

ACTEUR
Image
1921 Gustave est médium – de Louis Feuillade avec Blanche Montel, Jane Rollette & Edouard Mathé
Image
1921 Parisette – de Louis Feuillade avec Sandra Milovanoff, René Clair & Fernand Herrmann
Image
1925 Bibi la Purée – de Maurice Champreux avec Hélène Fax, Bouboule, Bernard Derigal & Lise Jaux
Image
1925 Le roi de la pédale – de Maurice Champreux avec Blanche Montel, Jean Murat & Jeanne Marie-Laurent

Gaston Georges Bouzac, dit Georges Biscot, naît le 15 septembre 1886 à Courbevoie, en région parisienne. Destiné à la photogravure, il fait ses études au lycée Jean-Baptiste-Say à Paris et à l’Ecole Estienne. Il exerce son métier pendant trois ans puis rentre comme opérateur chez Pathé, à Joinville. En 1904, il est embauché au Concert Bobino de Montparnasse où il cumule les fonctions d’opérateur pour le projections cinématographiques et de comédien pour le programme théâtral. En 1906, il se lance dans une carrière artistique dans les cafés-concerts en chantant «La valse brune» et «Si mon cœur avait des roulettes» monté sur des patins à roulettes.

Georges Biscot débute à l’écran en 1913 dans des chansons filmées des productions Georges Lordier. Il devient vite une vedette de music-hall aux Folies-Bergères, en jouant notamment dans «La revue galante» (1914) aux côtés de Musidora puis dans «À la parisienne» (1916) où il fait une imitation de Charles Chaplin. La même année, il reprend au cinéma cette parodie dans «Le pied qui étreint», une comédie de Jacques Feyder. Très impressionné par ses dons comiques, le cinéaste recommande Biscot à Louis Feuillade. Ce dernier l’emploie en 1918 dans «Vendémiaire» avec René Cresté et dans «Tih Minh» avec Mary Harald. Il succède ainsi à Marcel Lévesque dans les rôles de personnages facétieux. Par la suite, il fait des apparitions comiques remarquées dans les feuilletons «Barabas» (1919) avec Blanche Montel; «Les deux gamines» (1920) avec Sandra Milovanoff, actrice qu’il retrouve dans «L’orpheline» (1921), «Parisette» (1921) et «Le fils du flibustier» (1922). Sa collaboration avec Louis Feuillade prend fin en 1923 avec «Vindicta», un mélodrame classique où il incarne un brave homme du peuple, Césarin de Rétameur, qui sait tout mais ne parle pas!

Au début des années vingt, Georges Biscot créé au théâtre «Bibi-la-purée» de Alexandre Fontanes et André Mouésy-Éon. La pièce est un énorme succès, rapidement portée à l’écran, en 1925, par Maurice Champreux. La même année, Biscot glorifie ses talents de cycliste amateur dans «Le roi de la pédale», toujours sous la direction de Champreux. En 1926, il devient un rugbyman plutôt farceur dans «Le p’tit parigot», réalisé par René Le Somptier. C’est encore avec Maurice Champreux que Biscot tourne son dernier film muet: «Les cinq sous de Lavarède» (1927) mais aussi son premier film parlant: «Hardi les gars!» (1930) avec Mona Goya comme partenaire féminine. Au cours des années trente, il reste une vedette très populaire de la scène parisienne et ne tourne que quatre films. C’est en 1932, «Le clochard» de Robert Péguy, puis «Six cent mille francs par mois» ( 1933) de Léo Joannon, cinéaste qu’il retrouve dans une nouvelle adaptation de «Bibi-la-purée» (1934) et enfin «Le plus beau gosse de France» (1937) de René Pujol avec Bernard Lancret dans le rôle titre, mais aussi Pauline Carton et Josseline Gaël.

Pendant la seconde guerre mondiale, Georges Biscot revient au premier plan cinématographique dans trois productions majeures de cette époque: «Untel père et fils» (1940) de Julien Duvivier avec Raimu, Michèle Morgan et Louis Jouvet; «La cage aux rossignols» (1943) de Jean Dréville avec Noël-Noël et Micheline Francey; et «La route du bagne» (1944) de Léon Mathot avec Viviane Romance. Quelques mois après la sortie des ses deux derniers films, Georges Biscot meurt le 17 décembre 1945, à Paris.

© Philippe PELLETIER - Source Jacques CHAMPREUX & Alain CAROU

copyright
1916Le pied qui étreint – de Jacques Feyder avec Musidora
    Sérial en 4 épisodes
    1 : Le micro bafouilleur sans fil
    2 : Le rayon noir
    3 : La girouette humaine
    4 : L’homme au foulard à pois
CM Dramen amoureux de Cléopâtre – de Roger Lion avec Dramen
CM Biscot se trompe d’étage – de Jacques Feyder
1918Tih Minh – de Louis Feuillade avec Mary Harald
    Sérial en 12 épisodes
    1 : Le philtre d’oubli
    2 : Deux drames dans la nuit
    3 : Les mystères de la Villa Circé
    4 : L’homme dans la malle
    5 : Chez les fous
    6 : Les oiseaux de nuit
    7 : Evocation
    8 : Sous le voile
    9 : La branche de salut
    10 : Mercredi 13
    11 : Le document 29
    12 : Justice
Vendémiaire – de Louis Feuillade avec Jane Rollette
    Film en 4 parties
    1 : Prologue
    2 : La vigne
    3 : La cuve
    4 : Le nouveau vin
1919Barrabas – de Louis Feuillade avec Blanche Montel
    Sérial en 12 épisodes
    1 : La maîtresse du juif errant
    2 : La justice des hommes / Le testament du supplicié
    3 : La villa des glycines / La maison de Varenne
    4 : Le stigmate
    5 : Noëlle Maupré
    6 : La fille du condamné
    7 : Les ailes de Satan
    8 : Le manoir mystérieux
    9 : L’otage
    10 : L’oubliette
    11 : Le revenant
    12 : Justice
1920Les deux gamines – de Louis Feuillade avec Sandra Milowanoff
    Sérial en 12 épisodes
    1 : Fleurs de Paris
    2 : La nuit de printemps
    3 : La fugitive
    4 : La morte vivante
    5 : Le lys sous l’orage
    6 : L’accalmie
    7 : Celles qu’on n’attendait plus
    8 : Parmi les loups
    9 : Le serment de Ginette
    10 : Le candidat de la mort
    11 : La cité des chiffons
    12 : Le retour
1921L’orpheline – de Louis Feuillade avec Jane Grey
    Sérial en 12 épisodes
    1 : Les malheurs de Némorin
    2 : Orpheline
    3 : Le complot
    4 : L’intruse
    5 : Délivrance
    6 : Le traquenard
    7 : À l’ombre du clocher
    8 : La conquête d’un héritage
    9 : Soirs de Paris
    10 : Chagrin d’amour
    11 : Le revenant
    12 : Vers le bonheur
Parisette – de Louis Feuillade avec Henri-Amédée Charpentier
    Sérial en 12 épisodes
    1 : Manoela
    2 : Le secret de madame Stéphan
    3 : L’affair de Neuilly
    4 : L’enquête
    5 : La piste
    6 : Grand-père
    7 : Le faux révérend
    8 : Family House
    9 : L’impasse
    10 : Le triomphe de Cogolin
    11 : La fortune de Joaquim
    12 : Le secret des Costabella
CM Séraphin ou les jambes nues – de Louis Feuillade avec Jane Rollette
CM Zidore ou les métamorphoses – de Louis Feuillade avec Blanche Montel
CM Saturnin ou le bon allumeur – de Louis Feuillade avec Jeanne Rollette
CM Gustave est médium – de Louis Feuillade avec Blanche Montel
CM Marjolin ou la fille manquée – de Louis Feuillade avec Edouard Mathé
1922Le fils du flibustier – de Louis Feuillade avec Aimé Simon-Girard
    Sérial en 12 épisodes
    1 : La flibuste
    2 : Le pavillon noir
    3 : Le vaisseau maudit
    4 : Maman
    5 : La noce d’Anaïs
    6 : La mission d’un fils
    7 : Le justicier
    8 : La drogue blanche
    9 : Le passé
    10 : Le revenant de Saint-Fons
    11 : Le maître-chanteur
    12 : Le testament
CM Gaëtan ou le commis audacieux – de Louis Feuillade avec Blanche Montel
1923Vindicta – de Louis Feuillade avec Andrée Lionel
    Sérial en 5 épisodes
    1 : La terre qui tremble
    2 : L’intruse
    3 : L’emmurée
    4 : Le mariage de Blanche Césarin
    5 : Soir nuptial
1925Bibi la Purée – de Maurice Champreux avec Hélène Fax
    Sérial en 5 épisodes
    1 : Les avatars
    2 : Le spectre
    3 : Le traquenard
    4 : L’instruction
    5 : Désarmés
Le roi de la pédale – de Maurice Champreux avec Blanche Montel
1926Le p’tit parigot – de René Le Somptier avec Gabrielle Rosny
    Sérial en 6 épisodes
    1 : Première partie
    2 : La belle inconnue
    3 : Le complot
    4 : Le mystère du Val d’Enfer
    5 : Zarka la sorcière
    6 : La loi des jeunes
1927Les cinq sous de Lavarède – de Maurice Champreux avec Paulette Berger
1930Hardi les gars ! / Le facteur du Tour de France – de Maurice Champreux avec Mona Goya
1931 CM Biscot boxeur – de ?
1932Clochard – de Robert Péguy avec Simone Cerdan
1933Six cent mille francs par mois – de Léo Joannon avec Louis Florencie
1934Bibi-la-purée – de Léo Joannon avec Josette Day
1937Le plus beau gosse de France – de René Pujol avec Josseline Gaël
1940Untel père et fils – de Julien Duvivier avec Raimu
1943La cage aux rossignols – de Jean Dréville avec Noël-Noël
1944La route du bagne – de Léon Mathot avec Viviane Romance
Fiche créée le 10 mai 2007 | Modifiée le 2 octobre 2016 | Cette fiche a été vue 6912 fois
PREVIOUSPaul Bisciglia || Georges Biscot || Joey BishopNEXT