CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Grande Otelo
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Georges Chamarat



Date et Lieu de naissance : 30 mars 1901 (Paris, France)
Date et Lieu de décès : 21 novembre 1982 (Limeil-Brévannes, France)
Nom Réel : Georges Léon Félix Chamarat

ACTEUR
Image
1941 L’assassinat du Père Noël – de Christian-Jaque avec Harry Baur, Robert Le Vigan & Raymond Rouleau
Image
1951 Les mains sales – de Fernand Rivers avec Pierre Brasseur, Daniel Gélin & Claude Nollier
Image
1956 Le salaire du péché – de Denys de La Patellière avec Danielle Darrieux & Jean-Claude Pascal
Image
1961 L’assassin est dans l’annuaire – de Léo Joannon avec Fernandel, Noël Roquevert & Henri Crémieux

Georges Chamarat, de son vrai nom Georges Léon Félix Chamarat, naît à Paris le 30 mars 1901. Cet homme modeste et probe est avant tout un immense comédien de théâtre, qui consacre sa vie et son grand talent à la scène. Son premier prix de comédie au Conservatoire de Paris, en 1929, lui ouvre les portes de l’Odéon où, jusqu’à la veille de la guerre, il figure dans des pièces comme «L’affaire des poisons» de Victorien Sardou ou «Le président Haudecœur» de Roger-Ferdinand, qu’il reprendra au cinéma. En 1946, c’est l’entrée dans la Maison de Molière, où Georges Chamarat est, jusqu’à la fin de sa vie, un très grand sociétaire et, aussi, un professeur à l’enseignement recherché. Là, il fréquente tous les auteurs, de Molière à Strindberg, en passant par Alphonse Daudet, Gide ou Pirandello, mettant lui-même en scène, parfois, des pièces comme «Madame Sans Gêne» (1951) de Victorien Sardou ou «George Dandin» (1954) de Molière.

Avec sa silhouette falote et son apparence banale de Français moyen, Georges Chamarat est un de ces merveilleux acteurs de complément qui fait tout le charme du cinéma français d’une certaine époque. Comme un artisan consciencieux, il remet dix fois son ouvrage sur le métier, dessinant ses personnages de gens ordinaires par petites touches et leur conférant, grâce à un extraordinaire sens de l’observation, tout leur poids d’humanité. Certains de ses rôles ont davantage marqué notre mémoire: le vieux garçon distrait du «Président Haudecœur» (1939) de Jean Dréville, le garde-champêtre dépassé par les événements de «L’assassinat du Père Noël» (1941) de Christian-Jaque, le sévère inspecteur des grands magasins d’«Au bonheur des dames» (1943) de André Cayatte, le père veule de Daniel Gélin dans «Une histoire d’amour» (1950) de Guy Lefranc, l’intendant atrabilaire de «Julietta» (1953) de Marc Allégret, un remarquable M. Bonacieux, père de Danielle Godet, dans la version 1953 des «Trois mousquetaires» de André Hunebelle ou encore le bourgeois très ordinaire du «Miroir à deux faces» (1958) de André Cayatte.

Par ailleurs, son visage un peu banal et sa moustache gauloise valent à Georges Chamarat de camper de nombreux militaires: le voilà ainsi en adjudant grognon dans «Mam’zelle Nitouche» (1953) de Yves Allégret et dans «Le petit prof» (1958) de Carlo Rim, commandant dans «L’école de conduite» (1945) de Gilles Grangier, ainsi que dans «Les amoureux de Marianne» (1953) de Jean Stelli ou même colonel bon enfant, et excellent cavalier, dans «Sénéchal le magnifique» (1957), de Jean Boyer. Il a aussi fréquenté les prétoires et plaidé dans «Les amants du Tage» (1954) de Henri Verneuil, «Série noire»(1955) de Pierre Foucaud ou encore dans «Le couturier de ces dames» (1956) de Jean Boyer. Il ne dédaigne pas les petits métiers et il revêt aussi bien la casquette du facteur dans «En effeuillant la marguerite» (1956) de Marc Allégret, la blouse du coiffeur dans «Paris Palace hôtel» (1956) de Henri Verneuil, où il porte le nom prédestiné d’Alexandre, que le frac du majordome dans «Le grand chef» (1958) de Henri Verneuil.

Le comédien est également beaucoup apparu sur le petit écran. On le voit ainsi dans «L’enterrement de M. Bouvet» de Guy-André Lefranc ou «La station Champbaudet» de Georges Folgoas. Il a aussi beaucoup fréquenté les plateaux du «Théâtre de la jeunesse» et d’«Au théâtre ce soir». Georges Chamarat décède 21 novembre 1982 à Limeil-Brévannes.

© Jean-Pascal LHARDY

copyright
1929 CM Bateaux parisiens – de Michel Gorel & Daniel Abric avec Jim Gérald
1938La belle revanche – de Paul Mesnier avec Pauline Carton
1939Le président Haudecœur – de Jean Dréville avec Betty Stockfeld
1940Péchés de jeunesse – de Maurice Tourneur avec Harry Baur
1941L’assassinat du Père Noël – de Christian-Jaque avec Robert Le Vigan
Annette et la dame blonde – de Jean Dréville avec Louise Carletti
1942La main du diable – de Maurice Tourneur avec Pierre Fresnay
1943Adrien – de Fernandel avec Paul Azaïs
Vingt-cinq ans de bonheur – de René Jayet avec Denise Grey
Au bonheur des dames – de André Cayatte avec Albert Préjean
Späte liebe – de Gustav Ucicky avec Attila Hörbiger
Mon amour est près de toi – de Richard Pottier avec Tino Rossi
La ferme aux loups – de Richard Pottier avec Martine Carol
Pierre et Jean – de André Cayatte avec Jacques Dumesnil
CM Un visage… cents visages – de Elie de Fort-Barcourt avec Luc Andrieux
1944Les caves du Majestic – de Richard Pottier avec Suzy Prim
1945Son dernier rôle – de Jean Gourguet avec Gaby Morlay
Leçon de conduite – de Gilles Grangier avec Odette Joyeux
1946La septième porte – de André Zwoboda avec Maria Casarès
1948Les orphelins de Saint-Vaast – de Jean Gourguet avec Suzanne Grey
Les dieux du dimanche – de René Lucot avec René Génin
D’homme à hommes – de Christian-Jaque avec Hélène Perdrière
1949Au revoir M. Grock – de Pierre Billon avec Héléna Manson
CM Séraphins et truands – de René Sti avec Yves Deniaud
1950Meurtres – de Richard Pottier avec Line Noro
Une histoire d’amour – de Guy Lefranc avec Louis Jouvet
1951Barbe-Bleue – de Christian-Jaque avec Cécile Aubry
Barbe-Bleue ( Blaubart ) de Christian-Jaque avec Hans Albers
    Version allemande de « Barbe-Bleue »
Deux sous de violettes – de Jean Anouilh avec Michel Bouquet
Les mains sales – de Fernand Rivers avec Pierre Brasseur
Trois femmes / Trois femmes, trois âmes – de André Michel avec Marcel Mouloudji
1952Massacre en dentelles – de André Hunebelle avec Tilda Thamar
Adorables créatures – de Christian-Jaque avec Danielle Darrieux
La jeune folle – de Yves Allégret avec Henri Vidal
Coiffeur pour dames – de Jean Boyer avec Fernandel
Le boulanger de Valorgue – de Henri Verneuil avec Henri Vilbert
Il est minuit, docteur Schweitzer – de André Haguet avec Raymond Rouleau
1953Les fruits sauvages – de Hervé Bromberger avec Estella Blain
Les trois mousquetaires – de André Hunebelle avec Georges Marchal
Julietta – de Marc Allégret avec Jeanne Moreau
Le village magique – de Jean-Paul Le Chanois avec Lucia Bosé
Mam’zelle Nitouche – de Yves Allégret avec Pier Angeli
Quai des blondes – de Paul Cadéac avec Barbara Laage
Les amoureux de Marianne – de Jean Stelli avec André Luguet
1954Le mouton à cinq pattes – de Henri Verneuil avec Dario Moreno
Si Versailles m’était conté – de Sacha Guitry avec Claudette Colbert
Les diaboliques – de Henri-Georges Clouzot avec Simone Signoret
Les amants du Tage – de Henri Verneuil avec Trevor Howard
Cadet-Rousselle – de André Hunebelle avec Bourvil
Haine, amour et trahison ( tradita ) de Mario Bonnard avec Lucia Bosè
    Seulement voix française de Tonio Selwart
1955Série noire – de Pierre Foucaud avec Erich von Stroheim
Le printemps, l’automne et l’amour – de Gilles Grangier avec Nicole Berger
Impasse des vertus – de Pierre Méré avec Simone Paris
La Madelon – de Jean Boyer avec Line Renaud
Chantage – de Guy Lefranc avec Leo Genn
La meilleure part – de Yves Allégret avec Gérard Philipe
1956Le couturier de ces dames – de Jean Boyer avec Suzy Delair
Les aventures de Till l’Espiègle – de Gérard Philipe & Joris Ivens avec Françoise Fabian
Mannequins de Paris – de André Hunebelle avec Madeleine Robinson
Le salaire du péché – de Denys de La Patellière avec Jean-Claude Pascal
En effeuillant la marguerite – de Marc Allégret avec Brigitte Bardot
C’est arrivé à Aden – de Michel Boisrond avec André Luguet
Paris Palace Hôtel – de Henri Verneuil avec Charles Boyer
La roue – de André Haguet & Maurice Delbez avec Jean Servais
Les aventures d’Arsène Lupin – de Jacques Becker avec Robert Lamoureux
CM Un matin comme les autres – de Yannick Bellon avec Yves Montand
1957Elisa / La fille Elisa – de Roger Richebé avec Serge Reggiani
Sénéchal le magnifique – de Jean Boyer avec Nadia Gray
Donnez-moi ma chance / Piège à filles – de Léonide Moguy avec Michèle Mercier
Le chômeur de Clochemerle – de Jean Boyer avec Ginette Leclerc
Thérèse Etienne – de Denys de La Patellière avec Françoise Arnoul
Filles de nuit / Les filles de nuit – de Maurice Cloche avec Georges Marchal
Premier mai / Le père et l’enfant – de Luis Saslavsky avec Aldo Fabrizi
1958La moucharde – de Guy Lefranc avec Dany Carrel
Le miroir à deux faces – de André Cayatte avec Michèle Morgan
Le bourgeois gentilhomme – de Jean Meyer avec Robert Manuel
Suivez-moi jeune homme – de Guy Lefranc avec Fernand Sardou
Le petit prof – de Carlo Rim avec Rosy Varte
Le grand chef – de Henri Verneuil avec Gino Cervi
Un jour comme les autres – de Paul Bordry avec Raymond Bussières
DO Vincennes, cité royale – de Jacques de Casembroot
    Seulement narration
1959Le mariage de Figaro – de Jean Meyer avec Jean Piat
Le voleur de Bagdad ( il ladro di Bagdad ) de Bruno Vailati & Arthur Lubin avec Gordon Scott
Les frangines – de Jean Gourguet avec Dora Doll
1960Au cœur de la ville – de Pierre Gautherin avec Bernard Musson
La Française et l’amour – de Christian-Jaque, Henri Decoin, René Clair, Michel Boisrond, Jean Delannoy, Henri Verneuil & Jean-Paul Le Chanois avec Francis Blanche
    Segment « Le divorce » de Christian-Jaque
Le passage du Rhin – de André Cayatte avec Charles Aznavour
1961 L’assassin est dans l’annuaire / Cet imbécile de Rimoldi – de Léo Joannon avec Noël Roquevert
Maléfices – de Henri Decoin avec Juliette Gréco
La traversée de la Loire – de Jean Gourguet avec Geneviève Kervine
1962Les mystères de Paris – de André Hunebelle avec Jill Haworth
1963Du grabuge chez les veuves – de Jacques Poitrenaud avec Jean Rochefort
Hardi ! Pardaillan – de Bernard Borderie avec Gérard Barray
1965La métamorphose des cloportes – de Pierre Granier-Deferre avec Irina Demick
Le jour d’après ( up from the beach ) de Robert Parrish avec Cliff Robertson
1966Toutes folles de lui – de Norbert Carbonnaux avec Robert Hirsch
Martin soldat – de Michel Deville avec Marlène Jobert
1967Typhon sur Hambourg ( con la muerte a la espalda / con la morte alle spalle / Electra 1 / operation taifun ) de Alfonso Balcázar avec Gérard Landry
1973Na ! – de Jacques Martin avec Danièle Evenou
1975La grande récré – de Claude Pierson avec Michel Galabru
1976L’aile ou la cuisse – de Claude Zidi avec Coluche
1978La raison d’état – de André Cayatte avec Monica Vitti
1979Les phallocrates / Planque ton fric, j’me pointe ! – de Claude Pierson avec Paul Préboist
1980Ras le cœur – de Daniel Colas avec Patrick Chesnais
Fiche créée le 1 juillet 2010 | Modifiée le 7 mai 2015 | Cette fiche a été vue 3663 fois
PREVIOUSFeodor Chaliapine Jr. || Georges Chamarat || Gower ChampionNEXT