CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Laura Hope Crews
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Georges Descrières



Date et Lieu de naissance : 15 avril 1930 (Bordeaux, France)
Date et Lieu de décès : 19 octobre 2013 (Cannes, France)
Nom Réel : Georges René Bergé

ACTEUR

De son vrai nom Georges Bergé, Georges Descrières est né le 15 avril 1930 à Bordeaux. Après ses études au Lycée Longchamp de sa ville natale, il s’inscrit au Conservatoire d’art dramatique de Bordeaux au lieu de se diriger vers la tradition familiale de la médecine. Sur la scène du Grand Théâtre de Bordeaux, il joue «Andromaque» de Jean Racine en 1949. Récompensé de deux premiers prix de tragédie et de comédie, il entre au Conservatoire de Paris dans la classe de Denis d’Inès, sociétaire de la Comédie Française, où il côtoie Jean-Paul Belmondo, Jean Rochefort, Annie Girardot ou Françoise Fabian.

En 1953, en prenant comme pseudonyme le nom de jeune fille de sa mère, Georges Descrières débute sur scène dans «La volupté de l’honneur» de Luigi Pirandello mis en scène par Jean Mercure au Théâtre Saint-Georges. À la même époque, il épouse la comédienne Geneviève Brunet, sœur jumelle de Odile Mallet, qui donne naissance à Sylvia Bergé en 1962. En 1955, il rejoint son beau-frère Jean Davy au sein de la Comédie Française où il débute dans «Horace» de Pierre Corneille. Devenu sociétaire le 1er janvier 1958, il enchaîne les pièces du répertoire sous la direction de Jean Meyer, Julien Bertheau ou Jean Marchat. Son interprétation la plus marquante est celle de Dom Juan dans la pièce éponyme de Molière mise en scène par Antoine Bourseiller avec Jacques Charon et Ludmila Mikael. Rôle qu’il avait créé sous la direction de Robert Manuel avec Fernand Raynaud en Sganarelle en 1965 à Villejuif. Après un dernier rôle dans «Le voyage de Monsieur Perrichon» (1982) avec Jean Le Poulain, il quitte la Maison de Molière le 31 décembre 1985 dont il était le Doyen depuis 1979.

La filmographie de Georges Descrières paraît bien terne par rapport à son brillant parcours théâtral. En 1954, il obtient son premier rôle dans «Le rouge et le noir» de Claude Autant-Lara avec Gérard Philipe et Danielle Darrieux. Il est le partenaire de Sophie Desmarets dans «Le fils de Caroline Chérie» (1954) et Brigitte Bardot dans «Voulez-vous danser avec moi?» (1959). Il incarne Athos dans le film en deux époques «Les trois mousquetaires» (1961) de Bernard Borderie avec Gérard Barray. Mais accaparé par la scène, il ne fait, par la suite, que des apparitions mineures à l’exception d’un second rôle dans «Le sucre» (1977) de Jacques Rouffio avec Gérard Depardieu, Michel Piccoli et Jean Carmet.

C’est par le biais de la télévision que Georges Descrières va acquérir une popularité conséquente. Le temps de 26 épisodes au cours de deux saisons (1971 et 1973), il personnifie le gentleman-cambrioleur dans la série «Arsène Lupin» inspirée du personnage de Maurice Leblanc dont la chanson du générique est interprétée par Jacques Dutronc. Dans une autre série à succès «Sam et Sally» (1978 et 1980), il incarne avec Corinne Le Poulain puis Nicole Calfan un couple de milliardaires vivant des aventures rocambolesques. Toujours pour le petit écran, il est dirigé par Nina Companeez dans le feuilleton «Le chef de famille» (1981) avec Edwige Feuillère, Pierre Dux et Fanny Ardant. Dès 1989, il se retire dans le Midi et dirige le Conservatoire du Théâtre de Grasse dans les Alpes-Maritimes au milieu des années 1990. Il sort de sa paisible retraite pour jouer des pièces de Sacha Guitry «N’écoutez pas, mesdames» avec Dominique Paturel et Micheline Dax en 1991 ou «Le comédien» avec Jean-Pierre Darras en 1996. Agé de 83 ans, Georges Descrières décède d’un cancer le 19 octobre 2013 à Cannes.

© Olivier SINQSOUS

copyright
1954Le rouge et le noir – de Claude Autant-Lara avec Danielle Darrieux
Le fils de Caroline chérie – de Jean Devaivre avec Brigitte Bardot
1955Les aristocrates – de Denys de La Patellière avec Brigitte Auber
1956Bonjour toubib – de Louis Cuny avec Jacqueline Pierreux
1958Le bourgeois gentilhomme – de Jean Meyer avec Louis Seigner
1959Le mariage de Figaro – de Jean Meyer avec Jean Piat
Voulez-vous danser avec moi ? – de Michel Boisrond avec Brigitte Bardot
La corde raide – de Jean-Charles Dudrumet avec Annie Girardot
1960Le pavé de Paris – de Henri Decoin avec Nadia Gray
Ce soir ou jamais – de Michel Deville avec Anna Karina
1961Les trois mousquetaires – de Bernard Borderie avec Gérard Barray
    Film en 2 parties
    1 : Les ferrets de la reine
    2 : La vengeance de Milady
Le soleil dans l’œil – de Jacques Bourdon avec Jacques Perrin
CM Les comédiens – de Jacques Thierry avec Pierre Brasseur
    + voix & narration
1966Voyage à deux ( two for the road ) de Stanley Donen avec Audrey Hepburn
L’homme à la Buick – de Gilles Grangier avec Fernandel
1968La puce à l’oreille ( a flea in her ear ) de Jacques Charon avec Rex Harrison
DO Un mur à Jérusalem – de Frédéric Rossif & Albert Knobler
    Seulement voix & narration
1974Dis-moi que tu m’aimes – de Michel Boisrond avec Mireille Darc
1975Maître Pygmalion / Pygmalion ou comment devenir une bonne vendeuse – de Hélène Durand & Jacques Nahum avec Claude Jade
Attention les yeux ! – de Gérard Pirès avec Claude Brasseur
Le couple témoin / Model couple – de William Klein avec Anémone
1977L’horoscope / Fais gaffe à la marche – de Jean Girault avec Alice Sapritch
1978Les ringards – de Robert Pouret avec Aldo Maccione
Le sucre – de Jacques Rouffio avec Michel Piccoli
1982Qu’est-ce qui fait craquer les filles ? – de Michel Vocoret avec Darry Cowl
Mon curé chez les nudistes – de Robert Thomas avec Paul Préboist
1986L’homme qui n’était pas là / Dicricol ou l’homme qui n’était pas là – de René Féret avec Jacques Dufilho
Fiche créée le 21 octobre 2013 | Modifiée le 6 octobre 2016 | Cette fiche a été vue 2005 fois
PREVIOUSHubert Deschamps || Georges Descrières || Sophie DesmaretsNEXT