CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Louis Seigner
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Georges Guétary



Date et Lieu de naissance : 8 février 1915 (Alexandrie, Egypte)
Date et Lieu de décès : 13 septembre 1997 (Mougins, France)
Nom Réel : Lambros Worloou

ACTEUR
Image
1946 Les aventures de Casanova – de Jean Boyer avec Gisèle Casadesus & Jacqueline Gauthier
Image
1951 Un américain à Paris (an american in Paris) de Vincente Minnelli avec Leslie Caron, Gene Kelly & Nina Foch
Image
1952 Plume au vent (pluma al viento) de Louis Cuny & Ramón Torrado avec Carmen Sevilla & Jacqueline Pierreux
Image
1957 Une nuit aux Baléares – de Paul Mesnier avec Jean-Marc Thibault, Claude Bessy & Denise Grey

Georges Guétary voit le jour le 8 février 1915, dans la très cosmopolite Alexandrie dans une Égypte qui, encore sous protectorat anglais va bientôt s’affranchir de l’Empire Ottoman. De son vrai nom Lambros Worloou, il appartient à l’importante communauté grecque installée en ces lieux vingt-deux siècles plus tôt. Au début des années trente, il commence des études commerciales à Paris où son oncle Tasso Janopoulo est pianiste classique. Il y rencontre la cantatrice Ninon Vallin qui lui conseille de travailler sa voix. Lambros s’oriente alors vers une carrière artistique et complète sa formation lyrique par du solfège, du piano, de la danse et de la comédie. Il débute comme chanteur dans l’orchestre de Jo Bouillon et comme danseur de revue au Casino de Paris. À cette occasion il est figurant dans le seul film parlant de Mistinguett, «Rigolboche» (1936).

Pendant l’occupation, il prend son pseudonyme tiré, dira-t-on, du nom du village basque de Guéthary. Il est l’interprète de Francis Lopez, le futur roi de l’opérette française, et chante avec une voix charmante et bien caractéristique, la fameuse complainte de «Robin des bois». Au cinéma il se limite à de la figuration jusqu’à ce qu’il devienne «Le cavalier noir» de Gilles Grangier. L’histoire de ce justicier de cape et d’épée du XVIIIème siècle qui courtise Mila Parély et que pourchasse bien mollement Jean Tissier, est tournée en décors naturels à l’été quarante-quatre alors que les troupes alliées ont déjà débarqué en Normandie. Georges Guétary fait encore dans l’immédiat après-guerre, trois autres longs métrages musicaux avec Gilles Grangier, mais c’est surtout «Les aventures de Casanova» (1946) de Jean Boyer, qui confirment sa notoriété. L’artiste se partage alors pendant une dizaine d’années entre les planches et le grand écran. Il fait de nombreuses tournées (Londres, New-York) et obtient un énorme succès en interprétant notamment «La route fleurie» de Raymond Vincy, avec Annie Cordy et Bourvil.

En 1951, Georges Guétary tourne son premier film en technicolor et à la distribution internationale: «Un Américain à Paris» de Vincent Minnelli, avec Gene Kelly et Leslie Caron. Il apparaît aussi dans une coproduction franco-espagnole, «Plume au vent» (1952) de Louis Cuny et Ramón Torrado avec José Luis Ozores et Carmen Sevilla, et une autre franco-italienne, «La route du bonheur» (1953) de Maurice Labro et Giorgio Simonelli, avec notamment Juliette Gréco. Il a beaucoup de succès dans les pays de langue allemande avec, en particulier, «Le baron tzigane» (1954) de Arthur Maria Rabenalt d’après Johan Strauss fils. En 1957 il tourne son dernier long métrage «Une nuit aux Baléares» de Paul Mesnier, avec Denise Grey et Jean-Marc Thibault tandis que la «Nouvelle Vague» cinématographique et les chanteurs yéyé arrivent en force.

Georges Guétary retrouve alors ses admirateurs sur scène avec notamment «Monsieur Carnaval» (1965) de Charles Aznavour sur un livret de Frédéric Dard. Et il fait des émissions télévisées. Dans les années quatre-vingts, il reprend ses grands succès. En 1996, il refait un tour de chants à Bobino (Paris). Il décède d’une crise cardiaque, à l’âge de quatre-vingt-deux ans, à Mougins près de Cannes, le 13 septembre 1997. Il laisse son épouse Janine Guyon, ancienne comédienne, chanteuse et réalisatrice de télévision et leurs deux enfants, François et Hélène, également artistes aux multiples talents.

© Caroline HANOTTE

copyright
1936Rigolboche / Reine de Paris – de Christian-Jaque avec Mistinguett
    Seulement figuration – Non crédité
1938 CM Quand le cœur chante – de Bernard-Roland avec Claire Gérard
1940Monsieur Hector – de Maurice Cammage avec Denise Grey
1942La femme perdue – de Jean Choux avec Renée Saint-Cyr
L’inévitable monsieur Dubois – de Pierre Billon avec Annie Ducaux
    Seulement chansons
1943 DO Moulins d’hier et d’aujourd’hui – de Serge Griboff
    Seulement chansons
1944Le cavalier noir – de Gilles Grangier avec Mila Parély
1945Trente et quarante – de Gilles Grangier avec Martine Carol
1946Les aventures de Casanova – de Jean Boyer avec Gisèle Casadesus
    Film en 2 parties
    1 : Le chevalier de l’aventure
    2 : Les mirages de l’enfer
1948Jo-la-Romance – de Gilles Grangier avec Ginette Leclerc
1949Amour et compagnie – de Gilles Grangier avec Gaby Sylvia
1951Un américain à Paris ( an american in Paris ) de Vincente Minnelli avec Leslie Caron
Paris chante toujours ! – de Pierre Montazel avec Madeleine LeBeau
Une fille sur la route – de Jean Stelli avec Liliane Bert
1952Plume au vent ( pluma al viento ) de Louis Cuny & Ramón Torrado avec Carmen Sevilla
1953À vos ordres, Ernestine / Un monsieur très distingué ( tot uw orders, Ernestine ) de Marc Maillarkary avec Henriette Brenu
    Seulement apparition – Non crédité
La route du bonheur ( saluti e baci ) de Maurice Labro & Giorgio Simonelli avec Juliette Gréco
1954Baron tzigane – de Arthur Maria Rabenalt avec Margit Saad
1955Amour, tango, mandoline / On n’aime qu’une fois ( liebe ist ja nur ein märchen ) de Arthur Maria Rabenalt avec Willy Fritsch
1956Vergiß wenn du kannst / Sag nicht addio – de Hans H. König avec Gustav Fröhlich
Le chemin du paradis – de Hans Wolff avec Claude Farell
1957Une nuit aux Baléares – de Paul Mesnier avec Denise Grey
C’est arrivé à trente-six chandelles – de Henri Diamant-Berger avec Jane Sourza
1995 CM Somnia ou le voyage en Hypnopompia – de Hélène Guétary avec Andréa Ferréol
Fiche créée le 9 mars 2007 | Modifiée le 5 octobre 2016 | Cette fiche a été vue 7398 fois
PREVIOUSLouba Guertchikoff || Georges Guétary || Djibril GueyeNEXT