CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Henry Krauss
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Georges Lacombe



Date et Lieu de naissance : 19 août 1902 (Paris, France)
Date et Lieu de décès : 14 avril 1990 (Cannes, France)
Nom Réel : Maurice Georges Lacombe

REALISATEUR

Georges Lacombe naît le 19 août 1902 à Paris. Il commence sa carrière cinématographique comme assistant de René Clair avec lequel il fait sept films, entre 1924 et 1927, dont «Le chapeau de paille d’Italie» (1927) d’après Eugène Labiche avec Olga Tschechowa et Albert Préjean. Le jeune homme assiste également Jean Grémillon pour «Maldonne» (1927) un drame dans lequel Charles Dullin s’amourache de la belle Roumaine Genica Athanasiou. Puis il réalise seul «La zone: au pays des chiffonniers» (1928), reportage néanmoins emprunt d’une certaine poésie naturaliste sur la vie de ces marginaux qui gagnent leur vie en fouillant les poubelles de la capitale. En 1929, il participe à l’aventure du premier film sonore français «Sous les toits de Paris» avec Albert Préjean, Mila Parély et Edmond T. Gréville. En 1930, il assiste encore René Clair pour «Le million», dans lequel René Lefèvre impécunieux artiste-peintre parisien, fiancé à Annabella, retrouve un billet de loterie gagnant grâce à Vanda Gréville.

Georges Lacombe, qui a su ajouter à son talent un savoir-faire appris auprès d’excellents réalisateurs, commence alors une carrière de metteur en scène et de scénariste à part entière. Il va ainsi ciseler une trentaine d’œuvres pendant trois décennies. Il tourne son premier long métrage en 1931, «Un coup de téléphone» et réalise d’abord des comédies douces amères, comme «Ce cochon de Morin» (1932) d’après une nouvelle de Guy de Maupassant. En 1935, il dirige Edwige Feuillère et Claude Dauphin dans «La route heureuse» puis Renée Saint-Cyr et Raymond Rouleau dans «Le cœur dispose» (1936). En collaboration avec Yves Mirande, il tourne «Derrière la façade» où les protagonistes, Erich von Stroheim, Gaby Morlay, Elvire Popesco, Jules Berry, Michel Simon ont bien des choses à se reprocher. Dans le film «Les musiciens du ciel» (1939), Michèle Morgan joue le rôle inattendu d’une membre de l’Armée du Salut. «Elles étaient douze femmes» avec Gaby Morlay, Françoise Rosay, Betty Stockfeld et Blanchette Brunoy sort deux mois avant l’armistice de juin 1940.

Pendant l’occupation Georges Lacombe accepte de tourner pour la firme allemande Continental. Il réalise néanmoins de bons films comme «Le dernier des six» (1941) avec Pierre Fresnay, Jean Tissier, et André Luguet, pour ne citer qu’eux. Suivent encore cinq titres dont «Montmartre sur Seine» (1941) avec Edith Piaf et Jean-Louis Barrault; «Le journal tombe à cinq heures» (1942) avec Pierre Fresnay et Marie Déa et l’adaptation d’un roman de Georges Simenon, «Monsieur la Souris » (1942) avec Raimu.

Dans l’immédiate après guerre, il faut évoquer «Martin Roumagnac» (1946), drame de la jalousie injustement décrié, qui réunit Marlene Dietrich et Jean Gabin, mais aussi «Mademoiselle de la Ferté» d’après Pierre Benoît avec Jany Holt et Jean Parédès. Dans les années cinquante Georges Lacombe tourne encore des films aux sujets toujours surprenants comme «La lumière d’en face» avec Raymond Pellegrin et Brigitte Bardot ou «Mon coquin de père» sur un scénario de Augusto Genina. Les deux décennies suivantes, Georges Lacombe travaille très épisodiquement pour la télévision. Il adapte «Monsieur de Pourceaugnac» (1971) de Molière et réalise un dernier téléfilm avec Alice Sapritch, en 1973. Puis ce cinéaste discret mais original après cinquante ans de présence dans le paysage cinématographique français se retire à Nice. Il décède à Cannes, le 14 avril 1990.

© Caroline HANOTTE

copyright
1924Le fantôme du Moulin-Rouge – de René Clair avec Paul Ollivier
    Seulement assistant réalisateur
Entr’acte – de René Clair avec Man Ray
    Seulement assistant réalisateur
1925Le voyage imaginaire – de René Clair avec Dolly Davis
    Seulement directeur de la photographie
1926La proie du vent – de René Clair avec Charles Vanel
    Seulement directeur de la photographie
1927Le chapeau de paille d’Italie – de René Clair avec Olga Tschechowa
    Seulement assistant réalisateur
Maldone – de Jean Grémillon avec Annabella
    Seulement assistant réalisateur
1928Les deux timides – de René Clair avec Pierre Batcheff
    Seulement assistant réalisateur
DO La tour – de René Clair
    Seulement assistant réalisateur
CM La zone / La zone au pays des chiffonniers – de George Lacombe avec Jane Pierson
1929Sous les toits de Paris – de René Clair avec Pola Illéry
    Seulement assistant réalisateur
CM Bluff – de Georges Lacombe avec Albert Préjean
1930Mon ami Victor ! – de André Berthomieu avec Simone Bourday
    Seulement assistant réalisateur
Le million – de René Clair avec René Lefèvre
    Seulement assistant réalisateur
1931Un coup de téléphone – de Georges Lacombe avec Colette Darfeuil
CM Boule de gomme – de Georges Lacombe avec Albert Broquin
CM Un jour d’été – de George Lacombe
1932Ce cochon de Morin – de Georges Lacombe avec Jacques Baumer
CM Pan !... Pan !... – de Georges Lacombe avec Charles Lorrain
1933La femme invisible – de George Lacombe avec Mady Berry
1934Jeunesse – de Georges Lacombe avec Lisette Lanvin
    + scénario
Les époux scandaleux – de Georges Lacombe avec Jeanne Aubert
1935La route heureuse – de Georges Lacombe avec Edwige Feuillère
1936Le cœur dispose – de Georges Lacombe avec Renée Saint-Cyr
1938Derrière la façade / 32 Rue de Montmartre – de Georges Lacombe & Yves Mirande avec Erich von Stroheim
    + scénario
Café de Paris – de Yves Mirande avec Véra Korène
    Seulement assistant réalisateur & réalisation de quelques scènes
1939Les musiciens du ciel – de Georges Lacombe avec Michèle Morgan
1940Elles étaient douze femmes – de Georges Lacombe avec Françoise Rosay
1941Montmartre sur Seine – de Georges Lacombe avec Edith Piaf
    + scénario
Le dernier des six – de Georges Lacombe avec Pierre Fresnay
1942Le journal tombe à cinq heures – de Georges Lacombe avec Marie Déa
Monsieur La Souris – de Georges Lacombe avec Raimu
1943L’escalier sans fin – de Georges Lacombe avec Madeleine Renaud
1944Florence est folle – de Georges Lacombe avec Annie Ducaux
1945Leçon de conduite – de Gilles Grangier avec Odette Joyeux
    Seulement scénario
1946Le pays sans étoiles – de Georges Lacombe avec Gérard Philipe
    + adaptation & scénario
Martin Roumagnac – de Georges Lacombe avec Marlene Dietrich
    + adaptation, dialogues & scénario
1947Les condamnés – de Georges Lacombe avec Yvonne Printemps
1948Mademoiselle de la Ferté – de Roger Dallier & Georges Lacombe avec Jany Holt
1949Prélude à la gloire – de Georges Lacombe avec Roberto Benzi
1951La nuit est mon royaume – de Georges Lacombe avec Jean Gabin
Les sept péchés capitaux – de Yves Allégret, Eduardo De Filippo, Claude Autant-Lara, Jean Dréville, Roberto Rossellini, Georges Lacombe & Carlo Rim avec Robert Dalban
    Segment « Le huitième péché »
1952L’appel du destin – de Georges Lacombe avec Jean Marais
1953Leur dernière nuit – de Georges Lacombe avec Madeleine Robinson
    + scénario
1955La lumière d’en face – de Georges Lacombe avec Brigitte Bardot
1956Mon coquin de père – de Georges Lacombe avec Antonella Lualdi
    + adaptation & scénario
1958Cargaison blanche – de Georges Lacombe avec Françoise Arnoul
    + scénario
1962 TV L’inspecteur Leclerc / L’inspecteur Leclerc enquête – de Georges Lacombe avec Philippe Nicaud
    Série
1970 TV Monsieur de Pourceaugnac – de Georges Lacombe avec Jacques Charon
1973 TV Une atroce petite musique – de Georges Lacombe avec Alice Sapritch
Fiche créée le 17 octobre 2006 | Modifiée le 28 avril 2009 | Cette fiche a été vue 8823 fois
PREVIOUSElina Labourdette || Georges Lacombe || Alan LaddNEXT