CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Isabelle Adjani
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Georges Lannes



Date et Lieu de naissance : 27 octobre 1895 (Paris, France)
Date et Lieu de décès : 8 juillet 1983 (Paris, France)
Nom Réel : Georges Henri Charles Abraham

ACTEUR
Image
1925 L’abbé Constantin – de Julien Duvivier avec Claude France, Jean Coquelin & Pierre Stéphen
Image
1939 Circonstances atténuantes – de Jean Boyer avec Dorville, Michel Simon, Arletty & Andrex
Image
1942 L’assassin a peur la nuit – de Jean Delannoy avec Louise Carletti, Mireille Balin & Jean Chevrier
Image
1952 Coiffeur pour dames – de Jean Boyer avec Fernandel, Arlette Poirier & Renée Devillers

Georges Lannes naît à Paris le 27 octobre 1895. Il débute au cinéma dès l’époque du muet et a beaucoup tourné durant les années 1920. Il interprète, dans nombre de drames mondains ou de mélos de Charles Maudru ou Maurice de Marsan, les jeunes premiers à la fine moustache. Il incarne ainsi un lieutenant de cavalerie, filleul du brave abbé Constantin, alias Jean Coquelin, dans «L’abbé Constantin» (1925) de Julien Duvivier et il enfile le rochet de dentelle du cardinal de Rohan dans «Le collier de la Reine» (1929) de Gaston Ravel et Tony Lekain. À la fin de la décennie, il s’efface, pour revenir au cinéma en 1937. Il a pris de l’âge et du coffre, avec le visage un peu las d’un hidalgo argentin fatigué.

Comme on l’a un peu oublié, on ne le voit plus guère en tête d’affiche. Modeste, il endosse toutes les défroques qui passent à sa portée. Celles des militaires d’abord: par ordre de grade, le voilà d’abord sergent dans «Moulin rouge» (1952) de John Huston, puis capitaine dans «Macao, l’enfer du jeu» (1939) de Jean Delannoy, et commandant dans «Narcisse» (1939) de Ayres d’Aguiar, ou plusieurs fois colonel, dans «Le collier de chanvre» (1940) de Léon Mathot, «Le défroqué» (1953) de Léo Joannon ou «Rapt au deuxième bureau» (1958) de Jean Stelli. Des culottes de peau aux policiers, il n’y a qu’un pas, que Georges Lannes s’est empressé de franchir: il incarne des inspecteurs, dans «Départ à zéro» (1941) de Maurice Cloche ou «Pigalle-Saint-Germain-des-Prés» (1950) de André Berthomieu, et prenant du galon, il est le commissaire Ludo d’«Escale à Orly» (1954) de Jean Dréville, le commissaire Gorlet du «Crâneur» (1955) de Dimitri Kirsanoff ou encore le commissaire Denis de «L’homme et l’enfant» (1956) de Raoul André.

Ses airs de notaire de campagne n’ont pas échappé à la sagacité des producteurs, qui font souvent appel à lui quand ils ont des rôles de notables à distribuer. Aussi a-t-il indifféremment joué les procureurs, dans «Le mort ne reçoit plus» (1943) de Jean Tarride, les présidents de tribunal, dans «Le comte de Monte Cristo» (1961) de Claude Autant-Lara, les directeurs de prison, dans « Le passe-muraille » (1950), de Jean Boyer, les ambassadeurs, dans «Lucrèce Borgia» (1953) de Christian-Jaque ou autres magistrats municipaux, comme dans «Toute la ville accuse» (1955) de Claude Boissol. Georges Lannes a parfois droit à des emplois plus consistants, comme cet ami de Edwige Feuillère, trafiquant de bijoux et de fourrures à ses heures, dans «L’émigrante» (1939) de Léo Joannon ou cet André Norans, amant de Michèle Alfa et victime d’un accident de montagne dans «La neige sur les pas» (1942) de André Berthomieu. Il est un homme d’affaires en vue dans «Le roi Pandore» (1950) ou un chocolatier dans la deuxième version de «La petite chocolatière», deux autres films de André Berthomieu, avec lequel Georges Lannes, fidèle à ses réalisateurs, a tourné 9 films. De son côté, Jean Boyer le dirige treize fois! Le comédien s’est aussi essayé à la réalisation, et on lui doit deux films, «Le petit Jacques» (1923) et «L’orphelin du cirque» (1926).

Georges Lannes, comédien discret et efficace, a très peu fréquenté la scène, apparaissant seulement dans une pièce de Marcel Achard mise en scène par Pierre Blanchar, «Nous irons à Valparaiso» (1947/48). À la télévision, on le voit dans des épisodes de «En votre âme et conscience» (1956/59) ou de «La caméra explore le temps» (1961/62) et il a incarné Louis XIII pour «Les trois mousquetaires» (1959) de Claude Barma, avec Jean-Paul Belmondo. Georges Lannes est décédé à Paris, le 8 juillet 1983.

© Jean-Pascal LHARDY

copyright
1919L’holocauste – de Charles Maudru avec Christiane Vernon
1920Le droit de tuer – de Charles Maudru avec Jane Dolys
Le lys rouge – de Charles Maudru avec Jean Dax
La double épouvante – de Charles Maudru avec Gaston Jacquet
Le gouffre – de Charles Maudru avec Suzanne Delvé
Papillons – de Edouard-Emile Violet avec Léon Mathot
Près des cimes – de Charles Maudru avec Christiane Vernon
1921Le traquenard – de Charles Maudru avec Fernand Mailly
Le jockey disparu – de Jacques Riven avec Louise Colliney
Cendrillon – de Charles Maudru avec Berthe Jalabert
Prisca – de Gaston Roudès avec Constant Rémy
Le talion – de Charles Maudru avec André Luguet
L’assomoir – de Charles Maudru & Maurice de Marsan avec Louise Sforza
    Film en 4 parties
    1 : Vers la destinée
    2 : La pente fatale
    3 : Le poison de Paris
    4 : Sa majesté l’alcool
L’infante à la rose – de Henry Houry avec Gabrielle Dorziat
Un aventurier – de Charles Maudru avec Christiane Vernon
1922Les mystères de Paris – de Charles Burguet avec Huguette Duflos
    Sérial en 12 épisodes
    1 : Le tapis blanc
    2 : La ferme de Bouqueval
    3 : Les justiciers
    4 : Le ménage Pipelet
    5 : Les suites d’un bal à l’ambassade
    6 : Misère
    7 : Le martyre de Louise Morel
    8 : L’étude de maître Ferrand
    9 : L’île du ravageur
    10 : Le maître d’école et la chouette
    11 : Celle qui venge
    12 : Son altesse Fleur de Marie
1923Le petit Jacques – de Georges Raulet & Georges Lannes avec Hélène Darly
    Film en 2 parties – Seulement réalisation
    1 : Un meurtre
    2 : Le martyre de Rambert
Au-delà de la mort / Plus loin que la mort / Pour l’amour de son frère ( más allá de la muerte ) de Benito Perojo avec Andrée Brabant
1924L’éveil – de Gaston Roudès avec France Dhélia
1925L’orphelin du cirque – de Georges Lannes avec Charles Vanel
    + adaptation & scénario
L’abbé Constantin – de Julien Duvivier avec Claude France
Comment j’ai tué mon enfant – de Alexandre Ryder avec Sylvia Grey
1926André Cornelis – de Jean Kemm avec Suzy Pierson
1928L’âme de Pierre – de Gaston Roudès avec Jacqueline Forzane
1929Le collier de la reine / L’affaire du collier de la reine – de Gaston Ravel & Tony Lekain avec Marcelle Chantal
1933Trois cents à l’heure – de Willy Rozier avec Mona Goya
1936Ma sœur de lait – de Jean Boyer avec Meg Lemonnier
1937Hercule / l’incorruptible – de Alexandre Esway & Carlo Rim avec Fernandel
La citadelle du silence – de Marcel L’Herbier avec Pierre Renoir
Abus de confiance – de Henri Decoin avec Valentine Tessier
Alexis gentleman chauffeur / Le grand raid / Taxi 38 – de Max de Vaucorbeil avec Raymond Cordy
1938Le ruisseau – de Maurice Lehmann & Claude Autant-Lara avec Françoise Rosay
Belle étoile – de Jacques de Baroncelli avec Michel Simon
Sans lendemain / La duchesse de Tilsitt – de Max Ophüls avec Paul Azaïs
L’entraîneuse – de Albert Valentin avec Michèle Morgan
S.O.S. Sahara – de Jacques de Baroncelli avec René Dary
Noix de coco – de Jean Boyer avec Michel Simon
1939Fric-frac – de Maurice Lehmann & Claude Autant-Lara avec Arletty
Circonstances atténuantes – de Jean Boyer avec Dorville
L’émigrante – de Léo Joannon avec Jean Chevrier
Narcisse – de Ayres d’Aguiar avec Rellys
Macao, l’enfer du jeu / L’enfer du jeu – de Jean Delannoy avec Sessue Hayakawa
1940Le collier de chanvre – de Léon Mathot avec Jacqueline Delubac
Départ à zéro – de Maurice Cloche avec Madeleine Sologne
1941La neige sur les pas – de André Berthomieu avec Michèle Alfa
Les hommes sans peur – de Yvan Noé avec Jean Murat
1942L’assassin a peur la nuit – de Jean Delannoy avec Louise Carletti
La croisée des chemins – de André Berthomieu avec Josette Day
Ne le criez pas sur les toits – de Jacques Daniel-Norman avec Léon Bélières
1943Le mort ne reçoit plus – de Jean Tarride avec Thérèse Dorny
Le bossu – de Jean Delannoy avec Pierre Blanchar
1945Peloton d’exécution – de André Berthomieu avec Pierre Renoir
Tant que je vivrai – de Jacques de Baroncelli avec Ferruccio Tagliavini
Master love – de Robert Péguy avec Colette Brosset
1946La rose de mer – de Jacques de Baroncelli avec Fernand Ledoux
On ne meurt pas comme ça – de Jean Boyer avec Sylvie
Le fugitif – de Robert Bibal avec Madeleine Robinson
1947Mademoiselle s’amuse – de Jean Boyer avec Gisèle Pascal
Danger de mort – de Gilles Grangier avec Micheline Francey
1948Le mystère Barton – de Charles Spaak avec Nathalie Nattier
Le roi Pandore – de André Berthomieu avec Mathilde Casadesus
1949La petite chocolatière – de André Berthomieu avec Bernard Lajarrige
Nous irons à Paris – de Jean Boyer avec George Raft
1950Pigalle-Saint-Germain-des-Prés – de André Berthomieu avec Jeanne Moreau
Mademoiselle Josette, ma femme – de André Berthomieu avec Fernand Gravey
Le passe-muraille / Garou Garou le passe-muraille – de Jean Boyer avec Joan Greenwood
CM On demande un bandit – de Henri Verneuil avec Henri Vilbert
CM L’art d’être courtier – de Henri Verneuil avec Jean Carmet
1951La nuit est mon royaume – de Georges Lacombe avec Jean Gabin
Jamais deux sans trois – de André Berthomieu avec Roger Nicolas
Nous irons à Monte Carlo – de Jean Boyer avec Audrey Hepburn
Monte Carlo Baby / Baby beats the band – de Jean Boyer & Lester Fuller avec Cara Williams
    Version anglaise de « Nous irons à Monte Carlo »
1952Moulin Rouge – de John Huston avec José Ferrer
Coiffeur pour dames – de Jean Boyer avec Fernandel
Le défroqué – de Léo Joannon avec Pierre Fresnay
Rires de Paris – de Henri Lepage avec Lysiane Rey
1953Une vie de garçon – de Jean Boyer avec Jean-Marc Thibault
Secrets d’alcôve ( il letto ) de Gianni Franciolini, Henri Decoin, Jean Delannoy & Ralph Habib avec Martine Carol
    Segment « Le lit de la Pompadour » de Jean Delannoy
Lucrèce Borgia – de Christian-Jaque avec Pedro Armendáriz
1954Pas de souris dans le business – de Henri Lepage avec Geneviève Kervine
La Castiglione ( la contessa di Castiglione / the contessa’s secret ) de Georges Combret avec Yvonne De Carlo
Les nuits de Montmartre – de Pierre Franchi avec Geneviève Kervine
Escale à Orly ( zwischenlandung in Paris ) de Jean Dréville avec Simone Renant
1955Le crâneur – de Dimitri Kirsanoff avec Marina Vlady
Marie-Antoinette / Marie-Antoinette reine de France – de Jean Delannoy avec Richard Todd
Les Duranton – de André Berthomieu avec Ded Rysel
Toute la ville accuse – de Claude Boissol avec Etchika Choureau
1956L’homme et l’enfant – de Raoul André avec Eddie Constantine
O.S.S. 117 n’est pas mort – de Jean Sacha avec Marie Déa
Paris Palace Hôtel – de Henri Verneuil avec Charles Boyer
1957Le cas du docteur Laurent – de Jean-Paul Le Chanois avec Nicole Courcel
Sénéchal le magnifique – de Jean Boyer avec Nadia Gray
Une manche et la belle – de Henri Verneuil avec Isa Miranda
Maigret tend un piège – de Jean Delannoy avec Annie Girardot
1958Rapt au deuxième bureau – de Jean Stelli avec Franck Villard
1960Par-dessus le mur – de Jean-Paul Le Chanois avec Françoise Prévost
1961Le comte de Monte Cristo – de Claude Autant-Lara avec Louis Jourdan
Fiche créée le 10 décembre 2009 | Modifiée le 3 octobre 2016 | Cette fiche a été vue 3711 fois
PREVIOUSSusi Lanner || Georges Lannes || Victor LanouxNEXT