CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Helma Sanders-Brahms
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Georgia Hale



Date et Lieu de naissance : 24 juin 1905 (St. Joseph, Missouri, USA)
Date et Lieu de décès : 7 juin 1985 (Hollywood, Californie, USA)
Nom Réel : Georgia Theodora Hale

ACTRICE

Issue d’une famille modeste, Georgia Hale est née le 24 juin 1905 à St. Joseph, dans le Missouri. En 1922, elle n’a que dix-sept ans quand elle gagne le concours de Miss Chicago. La même année, elle se présente à l’élection de Miss America mais le titre est remporté par Mary Katherine Campbell qui sera couronnée une nouvelle fois lors de l’élection de 1923. Forte malgré tout de cette expérience, la jeune Georgia part à New-York pour tenter sa chance sur scène. Sans succès, elle décide de poursuivre son aventure à Hollywood où elle est persuadée qu’un producteur finira bien pas la remarquer.

Son rêve va très vite se réaliser. Après quelques figurations, Georgia Hale est repérée par le jeune austro-hongrois Josef von Sternberg qui veut réaliser son premier film. Georgia Hale fait ainsi ses vrais débuts au cinéma avec «Les chasseurs du salut» où elle joue le premier rôle féminin. Sa beauté juvénile dans cette production indépendante à petit budget attire l’attention de Charles Chaplin, à la recherche d’une partenaire pour remplacer sa femme, Lita Grey alors enceinte, pour interpréter la fille du saloon dans «La ruée vers l’or» (1925). En seulement deux films, Georgia Hale est déjà une star.

Dès lors tout s’enchaîne très vite pour la belle brune. En 1926, Georgia Hale tourne dans trois productions, dont la première adaptation du roman de F. Scott Fitzgerald, «Gatsby le magnifique» réalisé par Herbert Brenon avec Warner Baxter dans le rôle-titre. Elle y incarne Myrtle Wilson, la volcanique femme du garagiste, qui va connaître une fin tragique. Parmi la douzaine de films qu’elle joue jusqu’en 1928, nous pouvons évoquer deux westerns où elle sert de charmant faire-valoir au très populaire cow-boy Hoot Gibson et également le drame du cinéaste hongrois Paul Féjos «Le dernier moment» (1928) auprès de Otto Matieson et Lucille La Verne. En 1928, Chaplin pense à elle pour être à ses cotés dans «Le cirque» mais, bien que l’actrice soit très liée avec le couple Charles Chaplin - Lita Grey, le réalisateur lui préfère la débutante Merna Kennedy. Avec l’arrivée du cinéma parlant, Georgia Hale est une des toutes premières grandes vedettes de l’époque à être écartée des plateaux de cinéma. Les mauvaises langues disent alors que la principale cause de cette éviction serait que sa voix et son phrasé sont en totale contradiction avec sa photogénie. En 1931, Georgia Hale est engagée par son ami Charles Chaplin pour remplacer au pied-levé, sur le plateau des «Lumières de la ville», Virginia Cherrill qui menace de quitter le film prétextant ne pas être assez payée. Georgia fait quelques tests mais très vite Virginia est réengagée, passant de 75$ à 150$ par semaine. Georgia se console en apparaissant auprès du chien Rin-Tin-Tin dans le sérial «The lightning warrior» (1931) également interprété par Frankie Darro et George Brent, point final à sa carrière d’actrice.

Par la suite, Georgia Hale enseigne la danse et, plus tard, écrira des livres de souvenirs relatant notamment son amitié avec Charles Chaplin. Elle devient une femme riche grâce à des investissements immobiliers en Californie du Sud. À la fin de sa vie, elle se consacre de plus en plus à la religion et devient une fervente adepte de la Science Chrétienne (ou Christian Science en anglais). Elle meurt le 7 juin 1985, à Hollywood, quelques jours avant son quatre-vingtième anniversaire. Incinérée, ses cendres sont remises à ses proches. Jamais elle ne se maria et n’eut pas d’enfants.

© Pascal DONALD

copyright
1924Les chasseurs du salut ( salvation hunters ) de Josef von Sternberg avec George K. Arthur
1925La ruée vers l’or ( the gold rush ) de Charles Chaplin avec Mack Swain
CM His marriage wow – de Harry Edwards avec Harry Langdon
1926The rainmaker – de Clarence G. Badger avec William Collier Jr.
Gatsby le Magnifique / Le grand Gatsby ( the great Gatsby ) de Hebert Brenon avec Warner Baxter
L’allié des fauves / L’homme de la forêt ( man of the forest ) de John Waters avec Jack Holt
1927Les collines du danger ( hills of peril ) de Lambert Hillyer & Reginald Lyons avec Buck Jones
Le double destin ( the wheel of destiny ) de Duke Worne avec Forrest Stanley
A woman against the world – de George Archainbaud avec Harrison Ford
The rawhide kid – de Del Andrews avec Hoot Gibson
Le dernier moment ( the last moment ) de Paul Fejos avec Otto Matieson
Gipsy of the north – de Scott Pembroke avec Huntley Gordon
1928A trick of hearts – de B. Reeves Eason avec Hoot Gibson
Floating college – de George Crone avec William Collier Jr.
1931Le chevalier Éclair ( the lightning warrior ) de Benjamin H. Kline & Armand Schaefer avec George Brent
    Sérial en 12 épisodes
    1 : Drums of doom
    2 : The wolf man
    3 : Empty saddles
    4 : Flaming arrows
    5 : The invisible enemy
    6 : The fatal name
    7 : The ordeal of fire
    8 : The man who knew
    9 : Traitor’s hour
    10 : Secret of the cave
    11 : Red shadows
    12 : Painted faces
1937 CM Hollywood party – de Roy Rowland avec Leon Errol
    Seulement chorégraphie – Non créditée
1983 DO Unknow Chaplin – de Kevin Brownlow & David Gill avec Jackie Coogan
    Série – Seulement apparition dans l’épisode « The great director »
Fiche créée le 16 janvier 2014 | Modifiée le 23 décembre 2016 | Cette fiche a été vue 1927 fois
PREVIOUSCreighton Hale || Georgia Hale || Monte HaleNEXT