CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Anton Walbrook
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Geraldine Fitzgerald



Date et Lieu de naissance : 24 novembre 1913 (Greystones, Irlande)
Date et Lieu de décès : 17 juillet 2005 (New York, New York, USA)
Nom Réel : Geraldine Fitzgerald

ACTRICE

Geraldine Fitzgerald est née à Greystones, dans le comté de Wicklow, au sud de Dublin en Irlande. Elle est la fille d’Edith et Edward Fitzgerald. Son père, avocat, est catholique et sa mère, une protestante qui s’est converti à la religion de son mari. Elle est la grand-tante de la comédienne Tara Fitzgerald, et cousine du romancier australien Neil Shunte. Encouragée par sa tante, l’actrice et réalisatrice Sheila Richards, Geraldine commence sa carrière en 1932 en interprétant quelques petits rôles au théâtre de Dublin avant de s’installer à Londres en 1934.

Geraldine Fitzgerald apparaît pour la première fois au cinéma dans «Open all night» (1934) de George Pearson. Elle accède rapidement à la notoriété, comme l’actrice la plus prometteuse de l’industrie du film britannique, notamment avec «The Mill on the flocs» (1937) de Tim Whelan. Son succès là conduit aux Etats-Unis et notamment à Broadway, en 1938, où elle est engagée au «Mercury Theater» dont le directeur n’est autre que Orson Welles. L’actrice est remarquée par le producteur Hal B. Wallis qui lui signe un contrat de sept ans pour la Warner Bros. Elle tourne son premier film «américain» produit par Samuel Goldwyn en 1938, «Les hauts de Hurlevent» adaptation du roman de Emily Brontë par William Wyler, avec Laurence Olivier et Merle Oberon en vedettes. Son interprétation d’Isabella Linton lui vaut une nomination pour l’Oscar du meilleur second rôle qui sera finalement attribué à Hattie McDaniel pour «Autant en emporte le vent». Elle donne notamment la réplique à Humphrey Bogart pour la Warner Bros. dans «Victoire sur la nuit» (1939) de Edmund Goulding, et à Alexander Knox pour la Twentieth Century-Fox dans «Wilson» (1944) de Henry King. Mais son caractère bien trempé entrave quelque peu sa carrière. A l’instar de Bette Davis, elle se permet de refuser certains rôles, prétextant ne pas aimer le personnage qu’elle incarne. Devant se comportement, Jack Warner refuse catégoriquement qu’elle fasse partie de la distribution du «Faucon maltais» de John Huston.

Bien que travaillant régulièrement, les rôles qu’interprètes Geraldine Fitzgerald perdent en qualité et sa carrière commence à s’essouffler. Durant la seconde guerre mondiale, elle obtient la nationalité américaine, puis, en 1946, alors qu’elle joue dans «Trois étrangers» de Jean Negulesco avec Peter Lorre, elle quitte Hollywood pour s’installer à New-York pour épouser son second mari, Stuart Scheftel. A la fin des années quarante, elle revient en Grande-Bretagne pour tourner «Une âme perdue» (1947) de Lewis Allen avec Ray Milland ou son rôle d’alcoolique est stupéfiant de vérité. Elle apparaît dans «The late Edwina Black» (1951), de Maurice Elvey avec David Farrar, puis retourne aux USA.

Geraldine Fitzgerald commence alors une traversée du désert jusqu’en 1960 ou sa carrière prend un regain de popularité auprès des studios et du public. Parmi les films à succès tournés à cette époque, notons «Dix rue Frederick» (1958), de Philip Dunne avec Gary Cooper, «Le prêteur sur gages» (1964) de Sidney Lumet avec Rod Steiger et «Rachel, Rachel» (1968) de Paul Newman avec Joanne Woodward. Par la suite, elle alterne entre cinéma et télévision jusqu’en 1990, puis entame une nouvelle carrière de chanteuse de cabaret, avec le spectacle «Streetsongs». Geraldine Fitzgerald nous quitte le 17 juillet 1995, à l’âge de quatre-vingt-onze ans, après une longue bataille perdue contre la maladie d’Alzheimer.

© Christophe LAWNICZAK

copyright
1934Open all night – de George Pearson avec Frank Vosper
Blind justice – de Bernard Vorhaus avec John Mills
1935Turn of the tide – de Norman Walker avec John Garrick
Three witnesses – de Leslie S. Hiscott avec Henry Kendall
Lieut. Daring R.N. / Lieutenant Daring R.N. – de Reginald Denham avec Hugh Williams
The lad – de Henry Edwards avec John Turnbull
Department store / Bargain basement – de Leslie S. Hiscott avec Garry Marsh
The ace of spades – de George Pearson avec Felix Aylmer
1936Debt of honor – de Norman Walker avec Leslie Banks
Cafe Mascot – de Lawrence Huntington avec Derrick De Marney
The mill on the floss – de Tim Whelan avec Frank Lawton
1938Les hauts de Hurlevent ( Wuthering Heights ) de William Wyler avec Laurence Olivier
1939Victoire sur la nuit ( dark victory ) de Edmund Goulding avec Humphrey Bogart
Donnez-moi un enfant / Quand la vie commence ( a child is born ) de Lloyd Bacon avec Jeffrey Lynn
1940Voyage sans lendemain / Voyage sans retour ( ’til we meet again ) de Edmund Goulding avec George Brent
Tu ne tueras point !... ( flight from destiny / I wish she was dead ) de Vincent Sherman avec Thomas Mitchell
1941Shining victory – de Irving Rapper avec James Stephenson
1942Les folles héritières ( the gay sisters ) de Irving Rapper avec Barbara Stanwyck
Quand le jour viendra ( watch on the Rhine ) de Herman Shumlin avec Paul Lukas
1944Wilson – de Henry King avec Alexander Knox
Escadrille de femmes ( ladies courageous / fury in the sky ) de John Rawlins avec Loretta Young
1945L’oncle Harry ( the strange affair of uncle Harry / guilty of murder ? / uncle Harry ) de Robert Siodmak avec George Sanders
Trois étrangers ( three strangers ) de Jean Negulesco avec Peter Lorre
1946Les héros dans l’ombre ( O.S.S. ) de Irving Pichel avec Alan Ladd
Meurtre au port ( nobody lives forever ) de Jean Negulesco avec John Garfield
1947Une âme perdue ( so evil my love ) de Lewis Allen avec Ray Milland
1951The late Edwina Black / The obsessed – de Maurice Elvey avec David Farrar
1958Dix rue Frederick ( ten North Frederick ) de Philip Dunne avec Gary Cooper
1961Les révoltés du Cap /Les conquérants du Transvaal ( the fiercest heart ) de George Sherman avec Stuart Whitman
1964Le prêteur sur gages ( the pawnbroker ) de Sidney Lumet avec Rod Steiger
1968Rachel, Rachel – de Paul Newman avec Joanne Woodward
1973Le dernier héros ( the last american hero / hard driver ) de Lamont Johnson avec Jeff Bridges
Harry et Tonto ( Harry and Tonto ) de Paul Marzursky avec Art Carney
1975Echoes of a summer / The last castle – de Don Taylor avec Richard Harris
1976The mango tree – de Kevin James Dobson avec Robert Helpmann
1977Rêve de singe ( ciao maschio ) de Marco Ferreri avec Marcello Mastroianni
1979Diary of the dead – de Arvin Brown avec Hector Elizondo
1980Tristan et Iseult ( Lovespell / Tristan and Iseult / Tristan and Isolde ) de Tom Donovan avec Richard Burton
1981Arthur ! – de Steve Gordon avec John Gielgud
1982Blood link ( blutspur / extrasensorial / the link ) de Alberto De Martino avec Michael Moriaty
1983Ça c’est la vie ( easy money ) de James Signorelli avec Joe Pesci
1985Poltergeist II ( poltergeist II : The other side ) de Brian Gibson avec JoBeth Williams
1988Arthur dans la dèche ( Arthur 2 : On the rocks ) de Bud Yorkin avec Dudley Moore
Fiche créée le 5 mai 2008 | Modifiée le 14 septembre 2017 | Cette fiche a été vue 4135 fois
PREVIOUSBarry Fitzgerald || Geraldine Fitzgerald || Susan FitzGeraldNEXT