CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de David Manners
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Germaine Aussey



Date et Lieu de naissance : 18 décembre 1909 (Paris, France)
Date et Lieu de décès : 15 mars 1979 (Genève, Suisse)
Nom Réel : Germaine Adrienne Agassiz

ACTRICE
Image
1931 Circulez ! – de Jean de Limur avec Dorville, Pierre Brasseur, Marcel Carpentier & Jean Gaubens
Image
1936 Le Golem – de Julien Duvivier avec Harry Baur, Roger Karl, Charles Dorat & Raymond Aimos
Image
1936 Les jumeaux de Brighton – de Claude Heymann avec Raimu, Michel Simon, Suzy Prim & Marcel Maupi
Image
1937 La griffe du hasard – de René Pujol avec Pierre Larquey, Georges Rigaud & Jacques Louvigny

Germaine Aussey naît Germaine Adrienne Agassiz le 18 décembre 1909 à Paris, d’un père d’origine suisse. Issue d’une famille modeste, elle devient mannequin après avoir travaillé comme couturière. Remarquée pour son élégance, elle est embauchée en 1931 pour jouer dans le premier long métrage de Edmond T. Gréville, «Le train des suicidés». L’essai est si concluant qu’elle campe la même année l’épouse de Raymond Cordy dans «À nous la liberté!» de René Clair, puis elle est la fille de l’acteur Dorville et la fiancée de Pierre Brasseur dans la comédie de Jean de Limur «Circulez!».

Germaine Aussey va enchaîner jusqu’au début de la seconde guerre mondiale vingt cinq autres titres. En 1932 elle est à dans les studios berlinois pour jouer une des standardistes de la comédie de Julien Duvivier, «Allô, Berlin? Ici Paris!» puis elle part en Hongrie pour donner la réplique à Roland Toutain qui incarne le célèbre journaliste Joseph Rouletabille créé par Gaston Leroux dans «Rouletabille aviateur» de Steve Sekely. Elle est également de la distribution de la version française de «Marie, légende hongroise» que le Hongrois Paul Féjos tourne en même temps dans sa langue natale sous le titre «Tavaszi zápor», avec Annabella qui joue l’héroïne Marie dans les deux films. Germaine travaille, comme beaucoup d’acteurs de l’époque, dans plusieurs coproductions en version bilingue réalisées dans les studios allemands de la UFA où elle a notamment comme partenaire le jeune premier franco-argentin Georges Rigaud dans «Son altesse impériale» (1933). En 1934, elle joue Xavière de Miranda face à Georges Milton alias Antoine, alias «Le comte Obligado» dans l’adaptation cinématographique par Léon Mathot de la célèbre opérette d’André Barde.

En 1935, l’actrice tourne en Angleterre une autre comédie musicale, «Beloved impostor», réalisé par Victor Hanbury, dans laquelle elle fascine Fred Conyngham qui joue un serveur déluré qui rêve de devenir vedette de music hall. La même année Germaine Aussey est face à Conchita Montenegro et Max Dearly dans «La vie parisienne» de Robert Siodmak, à Harry Baur dans «Le Golem» de Julien Duvivier et à Raimu et Michel Simon dans «Les jumeaux de Brighton» pour ne citer que ces quelques titres. Deux ans plus tard, Sacha Guitry lui confie le rôle de Gabrielle d’Estrées, la très belle maîtresse du roi Henri IV, dans «Les perles de la couronne».

Au tout début des années quarante, Germaine Aussey se retrouve à Rome, où l’a déjà précédée Michel Simon, pour tourner «Plus fort que l’amour», une adaptation par Carmine Gallone de la nouvelle de Stendhal «Vanina Vanini» avec Alida Valli et Amedeo Nazzari dans les principaux rôles puis elle est en Toscane pour «Idilio a Budapest» avec Oswaldo Valenti. Mais elle décide bien vite de gagner les Etats-Unis où elle épouse un certain John Ringling North, le patron du cirque «Barnum», qu’elle avait rencontré en France juste avant la guerre. Divorcée trois ans plus tard elle se remarie avec un homme d’affaires new-yorkais Louis Walker et lui donne bientôt deux petites filles qui vont lui faire abandonner toute envie de refaire du cinéma. Devenue veuve elle s’installe à Genève en 1960. C’est dans cette même ville que Germaine Aussey décède des suites d’un accident de voiture le 15 mars 1979. Elle allait fêter ses soixante-dix ans.

© Caroline HANOTTE - Source Yvan FOUCART

copyright
1931Circulez ! – de Jean de Limur avec Pierre Brasseur
À nous la liberté ! – de René Clair avec Raymond Cordy
Le train des suicidés – de Edmond T. Gréville avec Vanda Gréville
CM La terreur des Batignolles – de Henri-Georges Clouzot avec Jean Wall
1932Allô, Berlin ? Ici Paris! – de Julien Duvivier avec Josette Day
Rouletabille aviateur – de Steve Sekely avec Roland Toutain
Marie, légende hongroise / Une histoire d’amour – de Paul Féjos avec Annabella
Un certain monsieur Grant – de Gerhardt Lamprecht & Roger Le Bon avec Jean Murat
CM Champion de mon amour – de René Jayet avec André Gabriello
1933Bach millionnaire – de Henry Wulschleger avec Bach
Son altesse impériale / Le tszarewitch – de Victor Janson & Jean Bernard-Desrone avec Maurice Escande
Gonzague ou l’accordeur – de Jean Grémillon avec Julien Carette
L’amour qu’il faut aux femmes – de Adolf Trotz avec Pierre Magnier
1934Les filles de la concierge – de Jacques Tourneur avec Paul Azaïs
Le comte Obligado – de Léon Mathot avec Georges Milton
1935Princesse Tam Tam – de Edmond T. Gréville avec Josephine Baker
Joli monde – de René Le Hénaff avec Georges Rigaud
Jonny, haute-couture – de Serge de Poligny avec Léon Bélières
Parlez-moi d’amour – de René Guissart avec Roger Tréville
CM Mademoiselle Lucie comtesse – de ? avec André Roanne
1936La vie parisienne – de Robert Siodmak avec Conchita Montenegro
Le Golem – de Julien Duvivier avec Harry Baur
Les jumeaux de Brighton – de Claude Heymann avec Michel Simon
Aventure à Paris – de Marc Allégret avec Arletty
Beloved impostor – de Victor Hanbury avec Fred Conyngham
CM Titres exceptionnels – de Hubert Bourlon avec Maurice Maillot
1937Vous n’avez rien a déclarer ? – Léo Joannon avec Raimu
La griffe du hasard – de René Pujol avec Pierre Larquey
Les perles de la couronne – de Sacha Guitry & Christian-Jaque avec Sacha Guitry
1938Mon oncle et mon curé – de Pierre Caron avec Paul Cambo
1939L’intrigante / La belle bordelaise – de Emile Couzinet avec Paul Cambo
1940Plus fort que l’amour ( oltre l’amore ) de Carmine Gallone avec Oswaldo Valenti
Idillio a Budapest – de Giorgio Ansoldi & Gabriele Varriale avec Sergio Tofano
Fiche créée le 6 janvier 2008 | Modifiée le 19 juillet 2016 | Cette fiche a été vue 4644 fois
PREVIOUSMario Ausonia || Germaine Aussey || Claude Autant-LaraNEXT