CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Boris Karloff
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Gilbert Bécaud



Date et Lieu de naissance : 24 octobre 1927 (Toulon, France)
Date et Lieu de décès : 18 décembre 2001 (Boulogne-Billancourt, France)
Nom Réel : Gilbert François Léopold Silly

ACTEUR
Image
1956 Le pays d’où je viens – de Marcel Carné avec Françoise Arnoul, Madeleine Lebeau & Claude Brasseur
Image
1957 Casino de Paris – de André Hunebelle avec Vittorio De Sica, Caterina Valente & Grégoire Aslan
Image
1958 Croquemitoufle – de Claude Barma avec Mireille Granelli, Robert Manuel & Micheline Luccioni
Image
1972 Un homme libre – de Roberto Muller avec Olga Georges-Picot, Clotilde Joano & Charles Gérard

Gilbert Bécaud de son vrai nom Gilbert Silly est né le 24 octobre 1927 à Toulon. Plus tard, il adoptera définitivement le nom de Bécaud, patronyme du second compagnon de sa mère. Conseillé par sa mère, il intègre le Conservatoire de Nice à l’âge de neuf ans. La famille quitte le sud de la France pour rejoindre Paris, s’expatrie en Savoie pendant l’occupation allemande avant de regagner la capitale.

À la Libération, Gilbert Bécaud fréquente les cabarets parisiens où il fait la connaissance de Pierre Delanoë. Ils composent ensemble des chansons pour Jean Sablon et Yves Montand. À la même période, il devient pianiste de la chanteuse Marie Bizet et commence à composer des musiques pour des courts-métrages. En 1950, il rencontre Jacques Pills, futur mari de Edith Piaf et écrivent «Je t’ai dans la peau» pour «La môme». Edith Piaf, dont il devient régisseur, lui fait rencontrer Louis Amade qui devient son parolier attitré auquel se joint Maurice Vidalin. Parallèlement, il poursuit sa carrière de chanteur avant de passer pour la première fois en vedette américaine à l’Olympia en 1953. Il décroche son premier succès avec «Je t’appartiens» en 1955. Dès lors, il enchaîne les tubes qui entrent dans la mémoire collective «Les marchés de Provence», «Et maintenant», «Dimanches à Orly», «Nathalie», «L’orange», «Quand il est mort le poète» ou «L’important c’est la rose». Avec sa légendaire cravate à pois et sa main sur l’oreille, il devient «Monsieur 100 000 volts» lors de ces multiples passages à l’Olympia. Il est également l’auteur d’un opéra en deux actes intitulé «L’Opéra d’Aran» (1962) créé au Théâtre des Champs Elysées et d’une comédie musicale «Madame Rosa» (1986) qui est l’adaptation du roman de Romain Gary alias Emile Ajar «La vie devant soi» montée à Broadway mais jamais jouée en France.

Son statut de vedette lui vaut logiquement d’être sollicité par le cinéma. Ses débuts cinématographiques dans «La kermesse rouge» (1946) de Paul Mesnier et son apparition dans «Boum sur Paris» (1953) avec d’autres vedettes du music-hall relèvent de l’anecdotique. En 1956, il partage l’affiche avec Françoise Arnoul dans «Le pays d’où je viens», comédie méconnue de Marcel Carné massacré par la critique à sa sortie. Néanmoins, il enchaîne avec la comédie musicale «Casino de Paris» (1957) de André Hunebelle avec Caterina Valente et Vittorio de Sica et «Croquemitoufle» (1958) de Claude Barma avec Micheline Luccioni. Accaparé par la chanson, il délaisse le cinéma pendant une décennie et effectue son retour pour le rôle principal dans «Un homme libre» (1972) de Roberto Muller avec Olga Georges-Picot qui passe totalement inaperçu. Pour sa dernière apparition sur le grand écran, il interprète son propre rôle dans «Toute une vie» (1974) de Claude Lelouch avec Marthe Keller.

Si ces succès discographiques sont moindres dans les années quatre-vingt à l’exception du titre «Désirée» (1982), Gilbert Bécaud ne cesse d’arpenter les scènes à Paris ou en province lui permettant de conserver le statut de chanteur populaire. En 1994, pour le petit écran, il interprète un truand dans un épisode de la série «Navarro» avec Roger Hanin dans le rôle-titre réalisé par Nicolas Ribowski. Alors qu’il fête ses quarante de carrière, il est atteint d’un cancer du poumon qui l’éloigne de la scène et se repose sur sa péniche parisienne ou dans sa résidence secondaire dans le Poitou. Gilbert Bécaud décède le 18 décembre 2001 à Boulogne-Billancourt à l’âge de 74 ans. Il est inhumé au cimetière du Père-Lachaise.

© Olivier SINQSOUS

copyright
1946La kermesse rouge – de Paul Mesnier avec Albert Préjean
    Seulement apparition
1952 CM Le retour de Monsieur et Madame Banaste – de Rosy Jégou avec Roger de la Calmette
    Seulement musique
1953Boum sur Paris – de Maurice de Canonge avec Danielle Godet
    Seulement apparition & chansons
1956Le pays d’où je viens – de Marcel Carné avec Françoise Arnoul
    + musique
La vie est belle – de Jean-Marc Thibault & Roger Pierre avec Roger Pierre
    Seulement chansons
Et dieu… créa la femme – de Roger Vadim avec Curd Jürgens
    Seulement chansons
Une gosse sensass’ – de Robert Bibal avec Geneviève Kervine
    Seulement chansons
1957L’amour descend du ciel – de Maurice Cam avec Jean Tissier
    Seulement musique & chansons
Casino de Paris – de André Hunebelle avec Vittorio De Sica
    + musique & chansons
1958Croquemitoufle / Les femmes des autres – de Claude Barma avec Micheline Luccioni
    + musique
Babette s’en va-t-en guerre – de Christian-Jaque avec Brigitte Bardot
    Seulement musique
Une balle dans le canon – de Charles Gérard & Michel Deville avec Mijanou Bardot
    Seulement chansons
1959Des fille pour le Manbo-Bar ( mädchen für die Mambo-Bar ) de Wolfgang Glück avec Dalida
    Seulement musique
Le jour où la pluie viendra / Le gang descend sur la ville ( am tag, als der regen kam ) de Gerd Oswald avec Elke Sommer
    Seulement chansons
1960L’ennemi dans l’ombre – de Charles Gérard avec Estella Blain
    Seulement musique
1961Les petits matins / Mademoiselle Stop – de Jacqueline Audry avec Arletty
1962Le sicilians – de Ernest Morris avec Robert Hutton
    Seulement chansons
1963Toute la chanson du monde ( canzoni nel mondo ) de Vittorio Sala avec Juliette Gréco
    Seulement apparition & chansons
1964Perdóname mi vida – de Miguel M. Delgado avec Alberto Vázquez
    Seulement chansons
CM À Hollywood avec… – de Jacques Alexandre avec Maurice Jarre
1965Je la connaissais bien ( io la conoscevo bene ) de Antonio Pietrangeli avec Stefania Sandrelli
    Seulement chansons
1966Un nuevo modo de amar – de José Díaz Morales avec Sara Benítez
    Seulement chansons
CM Un paso al frente – de José Alberto Bori Pons avec Patricia Pons
    Seulement chansons
1968 DO Monte Carlo, c’est la rose – de Michael Pfleghar avec Grace Kelly
    Seulement apparition
1971La maison sous les arbres ( the deadly trap / the house under the trees / death dream ) de René Clément avec Faye Dunaway
    Seulement musique
1972Un homme libre – de Roberto Muller avec Olga Georges-Picot
1974Toute une vie – de Claude Lelouch avec Marthe Keller
    + chansons
Stardust – de Michael Apted avec David Essex
    Seulement chansons
1978Série noire – de Alain Corneau avec Patrick Dewaere
    Seulement chansons
1979 DO Claude François : Le film de sa vie – de Samy Pavel avec Line Renaud
    Seulement apparition
1980Le chanteur de jazz ( the jazz singer ) de Richard Fleischer avec Neil Diamond
    Seulement chansons
Lola, une femme allemande ( Lola ) de Rainer Werner Fassbinder avec Barbara Sukowa
    Seulement chansons
1982Le bal – de Ettore Scola avec Martine Chauvin
    Seulement chansons
1985French lesson ( the prince frog ) de Lewis Gilbert avec Françoise Brion
    Seulement chansons
1986La couleur de l’argent ( the color of money ) de Martin Scorsese avec Paul Newman
    Seulement chansons
1987Eclair de lune ( moonstruck ) de Norman Jewison avec Cher
    Seulement chansons
1988Je t’ai dans la peau – de Jean-Pierre Thorn avec Philippe Clévenot
    Seulement chansons
Buster – de David Green avec Phil Collins
    Seulement chansons
1990 DA Le loup gris et le petit chaperon rouge ( seryy volk end krasnaya shapochka) de Garri Bardin
    Seulement chansons
DO Gilbert Bécaud – de ?
    + chansons
1991Léolo – de Jean-Claude Lauzon avec Ginette Reno
    Seulement chansons
1993Le voleur et la menteuse – de Paul Boujenah avec Mathilda May
    Seulement chansons
1994Bye bye, love – de Sam Weisman avec Lindsay Crouse
    Seulement chansons
1996 CM Flora – de Jessica Hausner avec Andreas Götz
    Seulement chansons
1996 Donnie Brasco – de Mike Newell avec Al Pacino
    Seulement chansons
L’amour… et après ? ( afterglow ) de Alan Rudolph avec Julie Christie
    Seulement chansons
1997 On connaît la chanson – de Alain Resnais avec André Dussolier
    Seulement chansons
1998Dropouts – de Will Wissink avec Peter Gorissen
    Seulement chansons
2000Diablesse ( saving Silverman ) de Dennis Dugan avec Steve Zahn
    Seulement chansons
2001And now... Ladies and gentlemen – de Claude Lelouch avec Jeremy Irons
    Seulement chansons
Fiche créée le 30 juillet 2011 | Modifiée le 23 février 2013 | Cette fiche a été vue 3291 fois
PREVIOUSLouise Beavers || Gilbert Bécaud || Jacques BeckerNEXT