CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Aurore Broutin
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Gilbert Chénier



Date et Lieu de naissance : 12 mars 1936 (Ottawa, Ontario, Canada)
Date et Lieu de décès : 20 septembre 1975 (Montréal, Québec, Canada)
Nom Réel : Joseph Gilbert Jean Charles Chénier

ACTEUR
Image
1963 Trouble-fête – de Pierre Patry avec Jean Duceppe, Louise Rémy, Lucien Hamelin & Roland Chenail
Image
1964 La corde au cou – de Pierre Patry avec Guy Godin, Andrée Lachapelle, Jean Duceppe & Denise Pelletier
Image
1971 Les chats bottés – de Claude Fournier avec Andrée Lalonde, Paul Berval, Patrick Conlon & Jacques Famery
Image
1973 La gammick – de Jacques Godbout avec Marc Legault, Dorothée Berryman, André Guy & Pierre Gobeil

Né le 12 mars 1936, à Ottawa, capitale fédérale du Canada, Gilbert Chénier débute à la radio de CKCH à Hull à la fin des années cinquante, le temps d’acquérir une expérience de conteur et de parfaire sa voix avec des cours de chant auprès de professeurs de la région. Il se joint à la troupe du «P’tit Théâtre» d’Ottawa avec qui il anime, tous les samedis matins, une émission pour la jeunesse qui lui offre un formidable tremplin auprès de ce jeune public.

Gilbert Chénier débarque à Montréal en 1960 après avoir décrocher un rôle la célèbre émission «La boîte à surprises», présentée sur les ondes de Radio-Canada, où il est l’ours Paillasse. Puis il enchaîne les rôles dans plusieurs autres émissions du même genre («Bidule de Tarmacadam» entre 1966 et 1970) ou alors le temps d’un rapide passage pour quelques épisodes de divers télé-romans, tels que: «Jeunes visages» (1961), «Cré Basile» (1965), «Le bonheur des autres» (1965/67), «Les belles histoires des pays d’en haut» (1960/70), «Café Terrasse» (1972) et «Le paradis terrestre» (1968/72) ou de télé-théâtres comme «C’est toujours la même histoire» de Claude Jasmin et André Boucher. Sur le plateau de la série «Vaudeville» (1970), présentée sur les ondes de Télé-Métropole, il rencontre le comédien Jacques Desrosiers. Débute ainsi une formidable association et une sincère amitié qui ne se démentira jamais. Avec lui, Gilbert Chénier écrit les textes de la nouvelle émission jeunesse de Télé-Métropole, «Patofville», qui entre en ondes en juin 1973 et sera un immense succès auprès du jeune public. Chénier arrive à convaincre Desrosiers d’interpréter le clown Patof qui deviendra par la suite sa marque de fabrique. Les rondeurs bonhommes de Gilbert Chénier sied à merveille pour le rôle du célèbre acolyte de Patof, le sympathique policier Monsieur Polpon et qui reste encore le personnage pour lequel on se souvient de lui. Chénier fait fortune avec Patof pour qui il écrit aussi les textes et les chansons, enregistrant sur disques avec Jacques Desrosiers les fameuses comptines.

Si Monsieur Polpon le rend célèbre, Gilbert Chénier fait oublier toute l’autre versant de la carrière de Gilbert Chénier. Présent sur la plupart des scènes montréalaises, il joue, entre-autres, dans «Le petit bonheur» de Félix Leclerc, «Tu voleras moins» de Dario Fo, «Hier les enfants dansaient» de Gratien Gélinas …, ses talents vocaux lui permettent aussi de chanter quelques airs d’opérettes dont «La veuve joyeuse» de Franz Lehar ou «La belle Hélène» de Jacques Offenbach et de participer à plusieurs revues musicales au début des années 1970.

C’est aussi sans compter les rôles secondaires que Gilbert Chénier tient au cinéma. En 1963, il est Mike dans le film de contestation étudiante, «Trouble-fête» de Pierre Patry, ou alors Raoul dans «La gammick» (1973), premier film d’action de Jacques Godbout qui raconte les déboires d’un tueur à gages, incarné par Marc Legault, dont les plans et les rêves de fortune tomberont rapidement à l’eau. Il est également le chauffeur dans le film policier de Pierre Patry «La corde au cou » (1964), la fuite d’un assassin qui vient de tuer sa femme, où il a pour partenaires Guy Godin, Andrée Lachappele, Denise Pelletier et Jean Duceppe. Mais souffrant de troubles hépatiques, Gilbert Chénier meurt prématurément à Montréal le 20 septembre 1975, à l’âge de 39 ans.

© Alexandre CARLE

copyright
1958Le maître du Pérou – de Fernand Dansereau avec Fernande Larivière
1963Trouble-fête – de Pierre Patry avec Louise Rémy
1964La corde au cou – de Pierre Patry avec Denise Pelletier
1971Les chats bottés – de Claude Fournier avec Andrée Lalonde
1973La gammick – de Jacques Godbout avec Dorothée Berryman
    Remerciements à Daniel DOYON pour ses recherches d’état-civil
Fiche créée le 22 juin 2014 | Modifiée le 20 mai 2017 | Cette fiche a été vue 1692 fois
PREVIOUSPierre Chenal || Gilbert Chénier || Patrice ChéreauNEXT