CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Phillips Holmes
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Gilles Grangier



Date et Lieu de naissance : 5 mai 1911 (Paris, France)
Date et Lieu de décès : 27 avril 1996 (Suresnes, France)
Nom Réel : Gill Gaston Grangier

REALISATEUR

Gilles Grangier naît le 5 mai 1911 à Paris. Durant son adolescence, il se passionne pour le cinéma, et bien que ses parents souhaitent qu’il devienne ingénieur, c’est davantage dans les fauteuils des salles obscures que sur les bancs des salles de classe qu’il passe ses après-midis. Sans diplôme à l’issue de son service militaire, il s’essaye à des métiers aussi divers que ceux de l’imprimerie, de la tannerie, ou du tourisme. Dans les années trente, les films historiques, nécessitant en général un grand nombre de petits rôles, abondent; en 1933, il se rend aux Studios Paramount dans l’espoir de se faire embaucher comme figurant; quelques semaines plus tard, il fait une apparition dans «Fédora» (1934), de Louis J. Gasnier.

Gilles Grangier enchaîne ensuite les rôles modestes pendant plusieurs mois, avant de s’intéresser aux autres métiers du cinéma. Il délaisse les costumes et devient successivement assistant régisseur, régisseur, et enfin, assistant réalisateur pour «Le cœur dispose» (1936), de Georges Lacombe. En 1939, alors qu’il assiste Pierre-Jean Ducis sur le tournage de «Sur le plancher des vaches», il fait une rencontre décisive pour la carrière de réalisateur à laquelle il aspire désormais, et se lie d’amitié avec Noël-Noël, acteur, scénariste et dialoguiste du film. Sur les recommandations de ce dernier, les producteurs du studio finissent par lui confier la réalisation de son premier film, «Adémaï, bandit d’honneur», avec le même Noël-Noël dans le rôle titre. Nous sommes en 1943; le film est un succès; la carrière de cinéaste de Gilles Grangier est lancée.

Un an après, Gilles Grangier tourne «Le cavalier noir», avec un Georges Guétary qu’il dirigera à nouveau dans «Trente et quarante» (1945), puis dans «Jo la romance» (1948). En 1945, il dirige Fernandel dans «L’aventure de Cabassou», et en 1946, il offre un premier – et le premier - rôle à Luis Mariano dans «Histoire de chanter». Il fait également tourner Bourvil dans «Par la fenêtre» (1947). Il enchaine ainsi les films de capes et d’épées ainsi que les opérettes légères, avant de tourner en 1953, son premier policier, un genre dont il se fera une spécialité, «La vierge du Rhin», mettant en vedette celui qui, avec une collaboration de douze films, deviendra son acteur fétiche mais aussi son ami: Jean Gabin. Leur affection réciproque fût telle que Gilles Grangier est le seul à avoir eu l’honneur de séjourner à la fameuse «Moncorgerie», située au cœur du domaine où l’acteur assouvissait sa passion pour l’élevage.

Si «Gas-oil» (1955), «Le sang à la tête» (1956), «Le rouge est mis» (1957), «Le désordre et la nuit» (1958), «125, rue Montmartre» (1959), ou « Le cave se rebiffe » (1961) sont des drames bien accueillis par le public, c’est avec une comédie opposant Bourvil et Fernandel, «La cuisine au beurre» (1963), qu’il réalise son plus grand succès. Entre temps, il fît à nouveau tourner Noël-Noël, partageant l’affiche avec Pierre Fresnay et Jean Gabin, dans «Les vieux de la vieille» (1960). Par ailleurs, le tournage de «Poisson d’avril» (1954), marqua pour Gilles Grangier le début d’une longue et féconde collaboration avec un scénariste-dialoguiste alors quasi-inconnu: Michel Audiard. Celui-ci, signera les répliques de quatorze de ses films, dont neuf seront interprétés par… Jean Gabin. Après avoir réalisé plus de cinquante films, Gilles Grangier pose définitivement sa caméra au début des années quatre-vingt. Il s’éteint discrètement le 27 avril 1996 dans un hôpital de Suresnes.

© Franck VANDYSTADT

copyright
1934Fédora – de Louis J. Gasnier avec Marie Bell
    Seulement interprétation & cascades
L’homme à l’oreille cassée – de Robert Boudrioz avec Thomy Bourdelle
    Seulement interprétation & cascades
1935Koenigsmark ( Königsmark ) de Maurice Tourneur avec Pierre Fresnay
    Seulement interprétation & cascades
La route heureuse – de Georges Lacombe avec Edwige Feuillère
    Seulement assistant réalisateur
Mademoiselle Mozart – de Yvan Noé avec Danielle Darrieux
    Seulement assistant réalisateur
Dernière valse – de Léo Mittler avec Jean Martinelli
    Seulement assistant réalisateur
1936Mayerling – de Anatole Litvak avec Charles Boyer
    Seulement interprétation & cascades
Le cœur dispose – de Georges Lacombe avec Raymond Rouleau
    Seulement assistant réalisateur
J’arrose mes galons – de René Pujol avec Colette Darfeuil
    Seulement assistant réalisateur
La peau d’un autre – de René Pujol avec Blanchette Brunoy
    Seulement assistant réalisateur
1937Désiré – de Sacha Guitry avec Sacha Guitry
    Seulement assistant réalisateur
Les secrets de la Mer Rouge – de Richard Pottier avec Harry Baur
    Seulement assistant réalisateur
L’appel de la vie – de Georges Neveux avec Victor Francen
    Seulement assistant réalisateur
Trois artilleurs au pensionnat – de René Pujol avec Denise Grey
    Seulement assistant réalisateur
Titin des Martigues – de René Pujol avec Suzanne Dehelly
    Seulement assistant réalisateur
Un de la Canebière – de René Pujol avec Maximilienne
    Seulement assistant réalisateur
1938Un fichu métier – de Pierre-jean Ducis avec Pauline Carton
    Seulement assistant réalisateur
Les trois valses – de Ludwig Berger avec Yvonne Printemps
    Seulement assistant réalisateur
Deux de la réserve – de René Pujol avec Tichadel
    Seulement assistant réalisateur
1939Sur le plancher des vaches – de Pierre-Jean Ducis avec Betty Stockfeld
    Seulement assistant réalisateur & interprétation
Les gangsters de château d’If – de René Pujol avec Jeanne Helbling
    Seulement assistant réalisateur
1942Monsieur la Souris – de George Lacombe avec Raimu
    Seulement assistant réalisateur
Le camion blanc – de Léo Joannon avec Jules Berry
    Seulement assistant réalisateur
1943Adémaï bandit d’honneur – de Gilles Grangier avec Noël-Noël
1944Florence est folle – de Georges Lacombe avec Annie Ducaux
    Seulement assistant réalisateur
Le cavalier noir – de Gilles Grangier avec Georges Guétary
1945Trente et quarante – de Gilles Grangier avec Martine Carol
Leçon de conduite – de Gilles Grangier avec André Alerme
L’aventure de Cabassou – de Gilles Grangier avec Fernandel
1946Rendez-vous à Paris – de Gilles Grangier avec Claude Dauphin
Histoire de chanter – de Gilles Grangier avec Luis Mariano
1947Danger de mort – de Gilles Grangier avec Fernand Ledoux
Par la fenêtre – de Gilles Grangier avec Suzy Delair
1948Femme sans passé – de Gilles Grangier avec François Périer
Jo-la-Romance – de Gilles Grangier avec Ginette Leclerc
Métier de fous – de André Hunebelle avec Gaby Sylvia
    Seulement scénario
1949Amédée – de Gilles Grangier avec Rellys
Amour et compagnie – de Gilles Grangier avec Gaby Sylvia
Au P’tit Zouave – de Gilles Grangier avec Marie Daëms
1950Les femmes sont folles – de Gilles Grangier avec Raymond Rouleau
    + scénario
Les petites Cardinal – de Gilles Grangier avec Saturnin Fabre
L’homme de joie – de Gilles Grangier avec Simone Renant
L’amant de paille – de Gilles Grangier avec Jean-Pierre Aumont
1951Le plus joli péché du monde – de Gilles Grangier avec Dany Robin
L’amour, Madame – de Gilles Grangier avec Arletty
1952Douze heures de bonheur / Jupiter – de Gilles Grangier avec Georges Marchal
Jeunes mariés – de Gilles Grangier avec Anne Vernon
1953La vierge du Rhin – de Gilles Grangier avec Nadia Gray
Faites-moi confiance – de Gilles Grangier avec Francis Blanche
    + scénario
1954Poisson d’avril – de Gilles Grangier avec Bourvil
1955Le printemps, l’automne et l’amour – de Gilles Grangier avec Nicole Berger
    + scénario
Gas-oil – de Gilles Grangier avec Jeanne Moreau
    + scénario
1956Le sang à la tête – de Gilles Grangier avec Renée Faure
    + scénario
Reproduction interdite – de Gilles Grangier avec Annie Girardot
    + scénario
1957Le rouge est mis – de Gilles Grangier avec Jean Gabin
    + scénario
Trois jours à vivre – de Gilles Grangier avec Daniel Gélin
    + scénario
Echec au porteur – de Gilles Grangier avec Paul Meurisse
    + scénario
1958Le désordre et la nuit – de Gilles Grangier avec Nadja Tiller
    + scénario
Archimède le clochard – de Gilles Grangier avec Dora Doll
    + scénario
1959125 Rue Montmartre – de Gilles Grangier avec Lino Ventura
    + scénario
1960Les vieux de la vieille – de Gilles Grangier avec Pierre Fresnay
    + scénario
1961Le cave se rebiffe – de Gilles Grangier avec Martine Carol
    + scénario
1962Le voyage à Biarritz – de Gilles Grangier avec Fernandel
    + scénario
Le gentleman d’Epsom / Les grands seigneurs – de Gilles Grangier avec Franck Villard
    + scénario
1963Maigret voit rouge – de Gilles Grangier avec Françoise Fabian
    + scénario
La cuisine au beurre – de Gilles Grangier avec Bourvil
1964L’âge ingrat – de Gilles Grangier avec Jean Gabin
    + scénario
1965Train d’enfer – de Gilles Grangier avec Jean Marais
    + scénario
Les bons vivants / Un grand seigneur – de Gilles Grangier & Georges Lautner avec Bernard Blier
1966L’homme à la Buick – de Gilles Grangier avec Danielle Darrieux
    + scénario
Une cigarette pour un ingénu – de Gilles Grangier avec Mylène Demongeot
    Inachevé
1967 TV Max le débonnaire – de Gilles Grangier avec Michel de Ré
    Série – Réalisation de l’épisode « Un bon petit Jules »
1968Sous le signe du taureau – de Gilles Grangier avec Colette Deréal
    + scénario
1970 TV Les enquêteurs associés – de Gilles Grangier avec Maria Pacôme
    Série – Réalisation de l’épisode « La mort d’une louve »
1971Un cave – de Gilles Grangier avec Marthe Keller
TV Quentin Durward – de Gilles Grangier avec Marie-France Boyer
    Série
1972 TV Les Mohicans de Paris / Salvator ou les Mohicans de Paris – de Gilles Grangier & Bernard Borderie avec Robert Etcheverry
    Série
1973Gross Paris – de Gilles Grangier avec Roger Pierre
    + adaptation & scénario
1974 TV Deux ans de vacances – de Gilles Grangier avec Marc Di Napoli
    Série
1975 TV Les pirates du Pacifique ( piratii din Pacific ) de Gilles Grangier & Sergiu Nicolaescu avec Marc di Napoli
    Série
TV L’île au trésor ( insula comorilor ) de Gilles Grangier & Sergiu Nicolaescu avec Michael Berechet
    Série
1976 TV Ne le dites pas avec des roses – de Gilles Grangier avec Brigitte Auber
    Série
1977 TV Banlieue Sud-Est – de Gilles Grangier avec Paul Le Person
    Série
1978 TV Histoires de voyous : l’élégant – de Gilles Grangier avec Raymond Pellegrin
    + adaptation & scénario
TV Les insulaires – de Gilles Grangier avec Jacques Dufilho
    + adaptation & scénario
1979 TV Histoires insolites – de Gilles Grangier avec Bernard Fresson
    Série – Réalisation de l’épisode « Le locataire d’en haut » + adaptation & scénario
1980 TV L’aéropostale, courrier du ciel – de Gilles Grangier avec Michel Duchaussoy
    Série
TV Jean Sans-Terre – de Gilles Grangier avec Michael Lonsdale
    + adaptation & scénario
1981 TV Guillaume le conquérant ( Wilhelm cuceritorul ) de Gilles Grangier & Sergiu Nicolaescu avec Hervé Bellon
    Série
1982 TV Les brigades vertes – de Gilles Grangier avec Gilles Ségal
    Série – Réalisation de l’épisode « Thermotel »
Fiche créée le 14 septembre 2009 | Modifiée le 3 janvier 2013 | Cette fiche a été vue 6004 fois
PREVIOUSStewart Granger || Gilles Grangier || Pierre Granier-DeferreNEXT