CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Herbert Mundin
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Ginger Rogers



Date et Lieu de naissance : 16 juillet 1911 (Independence, Missouri, USA)
Date et Lieu de décès : 25 avril 1995 (Rancho Mirage, Californie, USA)
Nom Réel : Virginia Katherine McMath

ACTRICE

Virginia Katherine McMath est née le 16 juillet 1911, dans la petite bourgade d’Independence, dans l’état du Missouri, de Edin McMath et Lela Owens McMath. Ses parents se séparent peut de temps après sa naissance. Ginger a neuf ans lorsque sa mère se remarie avec John Logan Rogers. Ginger prend alors le nom de Rogers, qui deviendra son nom de scène, mais qu’elle ne portera jamais légalement. Son surnom Ginger lui vient de son cousin qui, au lieu de prononcer «Virginia», l’appelle «Ginja», gingembre, en anglais. De ce fait, ce surnom lui est resté. Ils vivent au Texas et sa mère devient critique théâtrale pour un journal local le «Fort Worth Record». Ginger veux devenir institutrice mais, l’intérêt que porte sa mère au théâtre et à Hollywood l’a font peu à peu rentrer dans le monde du spectacle. Pendant qu’elle attend sa mère dans les coulisses des théâtres, la jeune fille prend l’habitude de danser et de chanter à l’unisson avec les artistes qui se produisent sur la scène. Elle débute réellement sa carrière lorsqu’une troupe de danseurs, de passage à Fort Worth, a besoin d’une doublure. Elle se présente naturellement et gagne le concours de Charleston. Lorsque la troupe quitte la ville, Ginger accompagnée de sa mère, partent avec eux. Elle tournera pendant quatre années. Lela divorce de John Rogers à cette époque. Lorsqu’ils atteignent New-York, Ginger y reste et travaille à la radio ou elle gagne sa vie en chantant. Ses débuts à Broadway se font le 25 décembre 1929, dans la comédie musicale «Top speed». George et Ira Gershwin la remarque et elle est engagée pour un rôle dans «Girl Crazy». Elle rencontre le chorégraphe de la troupe qui n’est autre que Fred Astaire, qui aura une très brève idylle avec la jeune fille. Son apparition dans la comédie musicale du couple Gershwin fait d’elle une star du jour au lendemain. Elle n’a que dix-neuf ans.

En 1930, Ginger Rogers signe un contrat avec la Paramount pour une durée de sept ans. Trouvant la durée de celui-ci trop long, elle le rompt et part pour Hollywood toujours accompagnée de sa mère. Elle signe un contrat avec la firme Pathé, pour trois films qui passent inaperçus. Ginger obtient son réel vrai succès cinématographique dans le film «42ème Rue» (1933) de Mervyn LeRoy, qu’elle tourne pour la Warner. Durant cette même année, elle joue également dans «Chercheuses d’Or», «Professional sweetheart», «Ne jouez pas avec l’amour» et «Sitting pretty» et retrouve Fred Astaire dans «Carioca». C’est à se moment que naît le couple cinématographique, Ginger et Fred qui deviendra légendaire. Ensemble, ils tourneront dix comédies musicales. Si Ginger est restée dans nos mémoires pour cette partie de sa carrière, elle a pourtant commencé sa carrière cinématographique en 1929 et participera à plus d’une centaine de longs et courts métrages au cours des trois décennies qui suivent. En 1941, Ginger reçoit l’Oscar de la meilleure actrice pour sa prestation dans «Kitty Foyle», réalisé par Sam Wood. Star hollywoodienne, elle se marie et divorce successivement de cinq comédiens: Jack Pepper (1929/31), Lew Ayres (1934/41), Jack Briggs (1943/49), Jacques Bergerac (1953/57) et William Marshall (1961/69).

En 1940, l’actrice achète un ranch dans l’Oregon. Elle le nomme «4 R’s» (Les «4 R») pour Rogers’s Rogue River Ranch ou elle vivra avec sa mère. Elle le revendra en 1990, pour s’installer à Rancho Mirage, en Californie, et y écrire sa biographie «Ginger, my story» (1991). C’est dans cette ville que Ginger Rogers s’est éteinte le 25 avril 1995, d’une attaque cardiaque.

© Christophe LAWNICZAK

copyright
1929A night in a dormitory – de Harry Delmar avec Ruth Hamilton
A day of a man of affairs – de Basil Smith avec Maurice Holland
CM Campus sweethearts – de James Leo Meehan avec Rudy Vallee
1930 Young man of Manhattan – de Monta Bell avec Norman Foster
Queen high – de Fred C. Newmeyer avec Charles Ruggles
The sap from Syracuse / The sap from abroad – de A. Edward Sutherland avec Jack Oakie
Office Blues – de Mort Blumenstock avec Claiborne Bryson
Follow the leader / Manhattan Mary – de Norman Taurog avec Ed Wynn
Honor among lovers – de Dorothy Arzner avec Claudette Colbert
1931L’étrange mission du Morlande ( suicide fleet ) de Alfred S. Rogell avec William Boyd
The tip-off / Looking for trouble / The tip off – de Alfred S. Rogell avec Eddie Quillan
La forêt en fête (carnival boat ) de Alfred S. Rogell avec Marie Prevost
1932The tenderfoot – de Ray Enright avec Joe E. Brown
Le treizième invité ( the thirteenth guest / Lady Beware ) de Albert Ray avec Lyle Talbot
La jeune fille du vestiaire ( hat check girl / embassy girl ) de Sidney Lanfield avec Ben Lyon
À tour de brasses ( you said a mouthful ) de Lloyd Bacon avec Joe E. Brown
Mystérieux week-end ( Broadway bad / her reputation ) de Sidney Lanfield avec Ricardo Cortez
CM Hollywood on parade – de Louis Lewyn avec Gary Cooper
    Seulement apparition
CM Screen snapshots – de Ralph Staub avec Mary Pickford
    Seulement apparition
CM Hollywood on parade No. A-1 – de Louis Lewyn avec Mitzi Green
    Seulement apparition
193342ème rue ( 42nd street ) de Lloyd Bacon avec Ruby Keeler
Chercheuses d’or ( gold diggers of 1933 ) de Mervyn LeRoy avec Ruby Keeler
Professional sweetheart / Imaginary sweetheart – de William A. Seiter avec Norman Foster
Ne jouez pas avec l’amour ( don’t bet on love ) de Murray Roth avec Lew Ayres
Sitting pretty – de Harry Joe Brown avec Jack Oakie
Carioca ( flying down to Rio ) de Thornton Freeland avec Fred Astaire
Chance at heaven – de William A. Seiter avec Joel McCrea
Rafter romance – de William A. Seiter avec Norman Foster
Hurlement dans la nuit ( a shriek in the night ) de Albert Ray avec Arthur Hoyt
CM Hollywood on parade No. A-9 – de Louis Lewyn avec Clark Gable
    Seulement apparition
1934Filles d’Amérique ( finishing school ) de Wanda Tuchock & George Nichols Jr. avec Bruce Cabot
Après l’orage / L’homme de quarante ans ( upperworld ) de Roy Del Ruth avec Mary Astor
Romance à Manhattan ( romance in Manhattan ) de Stephen Roberts avec Francis Lederer
Ondes d’amour ( twenty million sweethearts ) de Ray Enright avec Dick Powell
Premier amour ( change of heart ) de John G. Blystone avec Charles Farrell
La joyeuse divorcée ( the gay divorcee / the gay divorce ) de Mark Sandrich avec Edward Everett Horton
CM Hollywood newsreel – de George Bilson avec Joe E. Brown
    Seulement apparition
1935Roberta – de William A. Seiter avec Randolph Scott
L’étoile de minuit / Monsieur Sherlock et Madame Holmes ( star of midnight ) de Stephen Roberts avec William Powell
Le danseur du dessus / Chapeau claque ( top hat ) de Mark Sandrich avec Eric Blore
Je te dresserai ( in person ) de William A. Seiter avec George Brent
Suivez la flotte / En suivant la flotte ( follow the fleet ) de Mark Sandrich avec Harriet Hilliard
1936Sur les ailes de la danse / Leçon de danse ( swing time ) de George Stevens avec Victor Moore
CM Screen snapshots series 16, No. 3 – de Ralph Staub avec Constance Bennett
    Seulement apparition
1937L’entreprenant monsieur Petroff ( shall we dance ? ) de Mark Sandrich avec Jerome Cowan
Pension d’artistes ( stage door ) de Gregory La Cava avec Katharine Hepburn
1938Vacances payées ( having wonderful time / having a wonderful time ) de Alfred Santell avec Douglas Fairbanks Jr.
Mariage incognito ( vivacious lady ) de George Stevens avec James Ellison
Amanda ( carefree ) de Mark Sandrich avec Ralph Bellamy
1939La grande farandole ( the story of Vernon and Irene Castle ) de H.C. Potter avec Walter Brennan
Mademoiselle et son bébé ( bachelor mother ) de Garson Kanin avec David Niven
Un ange en tournée / La fille de la Cinquième Avenue / Champagne party ( fifth Ave. girl ) de Gregory La Cava avec Tim Holt
1940Le lys du ruisseau ( the Primrose Path ) de Gregory La Cava avec Joel McCrea
Double chance ( lucky partners ) de Lewis Milestone avec Ronald Colman
Kitty Foyle ( Kitty Foyle : The natural history of a woman ) de Sam Wood avec Dennis Morgan
    Oscar de la meilleure actrice, USA
1941Ses trois amoureux ( Tom, Dick and Harry ) de Garson Kanin avec Alan Marshall
La folle aventure de Roxie Hart ( Roxie Hart ) de William A. Wellman avec Adolphe Menjou
1942Six destins / Histoires de Manhattan ( tales of Manhattan ) de Julien Duvivier avec Henry Fonda
Uniformes et jupons courts ( the major and the minor ) de Billy Wilder avec Ray Milland
Lune de miel mouvementée ( once upon a honeymoon ) de Leo McCarey avec Cary Grant
1943Tendre camarade ( tender comrade ) de Edward Dmytryk avec Robert Ryan
DO Show business at war / The march of time volume IX, issue 10 – de Louis de Rochemont avec Darryl F. Zanuck
    Seulement apparition
DO Battle Stations – de ?
    Seulement voix et narration
1944Les nuits ensorcelées ( lady in the dark ) de Mitchell Leisen avec Warner Baxter
Etranges vacances / Je te reverrai ( I’ll be seeing you ) de William Dieterle avec Shirley Temple
1945Week-end au Waldorf ( week-end at the Waldorf ) de Robert Z. Leonard avec Walter Pidgeon
1946Un cœur à prendre ( heartbeat ) de Sam Wood avec Jean-Pierre Aumont
L’inspiratrice magnifique ( magnificent doll ) de Frank Borzage avec Burgess Meredith
1947L’homme de mes rêves ( it had to be you ) de Don Hartman & Rudolph Maté avec Cornel Wilde
1949Entrons dans la danse ( the Barkleys of Broadway ) de Charles Walters avec Oscar Levant
Le verdict de l’amour ( perfect strangers / too dangerous to love ) de Bretaigne Windust avec Whit Bissell
CM Screen snapshots : The great showman – de Ralph Staub avec Leo Carrillo
    Seulement apparition
1950Khu klux klan ( storm warning ) de Stuart Heisler avec Ronald Reagan
1951Nuit de noces mouvementée ( the groom wore spurs ) de Richard Whorf avec Jack Carson
Cinq mariages à l’essai ( we’re not married ! ) de Edmund Goulding avec David Wayne
1952Chérie je me sens rajeunir / Fais pas le singe ! ( monkey business / be your ge / darling I am growing younger ) de Howard Hawks avec Marilyn Monroe
Un grand séducteur ( dreamboat ) de Claude Bynion avec Clifton Webb
DO Grantland rice sportlight No. R11-10 : A sporting oasis – de Jack Eaton avec Alan Ladd
    Seulement apparition
1953L’éternel féminin ( forever female ) de Irving Rapper avec Paul Douglas
CM Screen snapshots : Hollywood’s great entertainers – de Ralph Staub avec Jack Benny
    Seulement apparition
1954La veuve noire ( black widow ) de Nunnally Johnson avec George Raft
Meurtre sur la Riviera / Bel étranger ( twist of fate / beautiful stranger ) de David Miller avec Jacques Bergerac
1955Coincée / Le gang du crime ( tight spot ) de Phil Karlson avec Edward G. Robinson
1956La V.R.P. de choc ( the first traveling saleslady ) de Arthur Lubin avec Barry Nelson
L’enfant du divorce ( teenage rebel ) de Edmund Goulding avec Michael Rennie
Ma femme a des complexes / Eve cette inconnue ( oh men ! oh women ! ) de Nunnally Johnson avec Dan Dailey
1964La confession ( the confession / quick let’s get married / seven different ways ) de William Dieterle avec Barbara Eden
1965Harlow – de Alex Segal avec Hurd Hatfield
1984 DO George Stevens : A filmmaker’s journey – de George Stevens Jr. avec Frank Capra
    Seulement apparition
1987 DO Hollywood the golden years : The RKO story – de ? avec Fred Astaire
    Seulement apparition
AUTRES PRIX :
      
    Prix pomme acide par les Golden Apple Awards, USA ( 1941 )

    Médaille d’Argent CIDALC au festival international du cinéma de Berlin, Allemagne ( 1970 )
Fiche créée le 13 mars 2008 | Modifiée le 5 février 2017 | Cette fiche a été vue 6907 fois
PREVIOUSCharles Buddy Rogers || Ginger Rogers || Jean RogersNEXT