CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Barbara Bel Geddes
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Gino Cervi



Date et Lieu de naissance : 3 mai 1901 (Bologne, Italie)
Date et Lieu de décès : 3 janvier 1974 (Castiglione Della Pescaia, Italie)
Nom Réel : Gino Luigi Cervi

ACTEUR
Image
1947 L’évadé du bagne (i miserabili) de Riccardo Freda avec Valentina Cortese & Marcello Mastroianni
Image
1948 Néron, tyran de Rome (Nerone e Massalina) de Primo Zeglio avec Yvonne Sanson, Milly Vitale & Paola Barbara
Image
1951 Le petit monde de Don Camillo – de Julien Duvivier avec Fernandel, Louise Sylvie & Franco Interlenghi
Image
1967 Maigret à Pigalle – de Mario Landi avec Lila Kedrova, Raymond Pellegrin & Alfred Adam

Né à Bologne, Italie, le 3 mai 1901, Gino Cervi est le fils du critique théâtral Antonio Cervi, journaliste au quotidien «Il Resto del Carlino», journal bolognais fondé en 1885. Très tôt attiré par le théâtre, et bientôt membre de la troupe de Alda Borelli, le jeune Gino débute sur scène en 1924, à l’ombre de sa célèbre aînée, dans «la vierge folle», une création de l’auteur nîmois Henry Bataille. En 1925, membre de la troupe du dramaturge Luigi Pirandello au «Teatro d’Arte di Roma», il profite de l’enseignement de la comédienne Marta Alba pendant plusieurs années. Entre 1935 à 1937, le voici jeune premier à la compagnie Tofano-Maltagliati, avant de rejoindre la compagnie du Teatro Eliseo di Roma, dont il assume la direction à partir de 1939.

Ses débuts cinématographiques remontent en 1932, lorsque Gennaro Righelli le dirige dans un rôle de «À l’assault du ciel». Dans la péninsule, le cinéma «parle» depuis 1930 et recherche des acteurs capable de déclamer du texte. Nous sommes alors en pleine période mussolinienne et la mode est aux grosses superproductions patriotiques et historiques. Sans surprise, Gino Cervi se met au service du grand spécialiste du genre, Alessandro Blasetti, avec lequel il travaille à plusieurs reprises avant la guerre. Le 10 juin 1940, l’Italie rejoint l’Allemagne dans sa lutte contre la France. Le cinéma joue pleinement son rôle et Alessandro Blasetti fait porter à Gino Cervi, le tyrannique roi Sedomondo, une bien lourde «Couronne de fer» (1940), avant de le ramener à des occupations plus roturières dans «Quatre pas dans les nuages» (1942. Ricardo Freda lui permet de revêtir les habits nobiliaires dans «Don César de Bazan» (1942). Reprenant le sujet de son film de 1933, Mario Camerini ramène notre vedette sur les chemins plus populaires mais non moins embourbés de «Je t’aimerai toujours » (1943), aux côtés de Alida Valli et Jules Berry. En 1947, l’acteur incarne Jean Valjean dans «L’évadé du bagne». En 1948, Alessandro Blasetti, réunit le couple d’acteurs français Michèle Morgan et Henri Vidal pour «Fabiola». Il n’oublie pas Gino, qu’il distribue dans le rôle de Quadratus. Après avoir fait partie de l’aventure intellectuelle que Curzio Malaparte tente avec «Christ interdit» (1950), Gino Cervi est retenue, pour donner la réplique à Fernandel dans «Le petit monde de Don Camillo» (1951). Les deux ennemis intimes s’affronteront à quatre autres reprises. Tandis que les deux premiers volets sont réalisés par Julien Duvivier, les trois suivants, furent confiés à Carmine Gallone et Luigi Comencini.

Dans les années cinquante, Gino Cervi ne se cantonne pas à incarner le maire du village de Bassa. Il est notamment le Porthos de l’adaptation que fit Michel Audiard du roman d’Alexandre Dumas, «Les trois mousquetaires» (1953) de André Hunebelle. En Italie, il reprend le rôle si souvent tenu au théâtre du «Cardinal Lambertini» (1955) et donne la réplique à Micheline Presle dans une nouvelle version de «Le château des amants maudits» réalisée par Riccardo Freda, en 1956. Partagé entre l’Italie et la France, il affronte à nouveau Fernandel dans les coproductions comiques que sont «Le grand chef» (1958) de Henri Verneuil et «Le bon roi Dagobert» (1963) de Pierre Chevalier. Époux de la comédienne Nini Gordini, Gino Cervi est par là même le père de Antonio, producteur et réalisateur plus connu sous le diminutif de Tonino Cervi. Une paternité qui lui offre l’avantage de devenir le grand-père de la magnifique jeune actrice italienne Valentina Cervi. Il meurt le 3 janvier 1974, des suites d’une embolie pulmonaire.

© Philippe PELLETIER – Source Christian GRENIER

copyright
1932À l’assault du ciel ( l’armata azzura / aviazione ) de Gennaro Righelli avec Leda Gloria
1934Frontiere – de Cesare Meano & Mario Carafoli avec Rina Franchetti
1935Aldebaran – de Alessandro Blasetti avec Evi Maltagliati
Amore – de Carlo Ludovico Bragaglia avec Edwige Feuillère
1936Tredici uomini e un cannone – de Giovacchino Forzano avec Silvio Bagolini
    Seulement voix italienne de Pietro Sharoff
Les deux sergents ( i due sergenti ) de Enrico Guazzoni avec Vera Dani
1937Gli uomini non sono ingrati – de Guido Brignone avec Amelia Chellini
Condottieri – de Giacomo Gentilomo, Luis Trenker, Werner Klinger & Anton Giulio Majano avec Luis Trenker
    Seulement voix italienne de Luis Trenker
Voglio vivere con Letizia – de Camillo Mastrocinque avec Assia Noris
1938L’argine – de Corrado d’Errico avec Luisa Ferida
I figli del Marchese Lucera – de Amleto Palermi avec Mariella Lotti
Inventiamo l’amore – de Camillo Mastrocinque avec Amelia Chellini
Ettore Fieramosca – de Alessandro Blasetti avec Elisa Cegani
1939Une aventure de Salvator Rosa ( un’avventura di Salvator Rosa ) de Alessandro Blasetti avec Rina Morelli
1940La couronne de fer ( la corona di ferro ) de Alessandro Blasetti avec Massimo Girotti
Il sogno di tutti – de Oreste Biancoli & Ladislao Kish avec Eduardo De Filippo
Le salaire du péché / La pécheresse ( la peccatrice ) de Amleto Palermi avec Paola Barbara
Une aventure romantique ( una romantica avventura ) de Mario Camerini avec Assia Noris
Melodie eterne – de Carmine Gallone avec Conchita Montenegro
1941Les fiancés ( i promessi sposi ) de Mario Camerini avec Dina Sassoli
L’ultimo addio – de Ferruccio Cerio avec Luisa Ferida
La reine de Navarre ( le regina di Navarra ) de Carmine Gallone avec Valentina Cortese
1942Gente dell’aria – de Esodo Pratelli avec Elisa Cegani
Acque di primavera – de Nunzio Malasomma avec Vanna Vanni
Quarta pagina – de Nicola Manzari avec Valentina Cortese
Don César de Bazan ( Don Cesare di Bazan / la lama del giustiziere ) de Riccardo Freda avec Clara Calamai
Quatre pas dans les nuages ( quattro passi fra le nuvole ) de Alessandro Blasetti avec Adrianna Bennetti
1943Che distinta famiglia ! – de Mario Bonnard avec Assia Noris
La locandiera – de Luigi Chiarini avec Oswaldo Valenti
On ne peut pas revenir en arrière ( nessumo torna indietro ) de Alessandro Blasetti avec Vittorio de Sica
Je t’aimerai toujours ( t’amerò sempre ) de Mario Camerini avec Alida Valli
Tristi amori – de Carmine Gallone avec Luisa Ferida
1944Quartetto Pazzo – de Giorgio Salvini avec Anna Magnani
Zazà – de Renato Castellani avec Isa Miranda
    Seulement voix italienne de Antonio Centa
Vivere ancora – de Nino Giannini avec Lida Baarova
1945Les ennuis de Monsieur Travet ( la miserie del signor Travet ) de Mario Soldati avec Alberto Sordi
    Ruban d’Argent du meilleur second rôle masculin par le syndicat national des journalistes de cinéma, Italie

Malia – de Giuseppe Amato avec Rossano Brazzi
Lo sbaglio di essere vivo – de Carlo Ludovico Bragaglia avec Isa Miranda
Umanità – de Jack Salvatori avec Carla Del Poggio
L’angelo e il diavolo – de Mario Camerini avec Carla Del Poggio
Les hommes perdus ( cronaca nera ) de Giorgio Bianchi avec Maria Denis
1946Un homme revient ( un uomo ritorna ) de Max Neufeld avec Anna Magnani
Furia – de Goffredo Alessandrini avec Isa Pola
L’aigle noir ( aquila nera ) de Riccardo Freda avec Yvonne Sanson
1947Daniel Cortis ( Daniele Cortis / Elena ) de Mario Soldati avec Sarah Churchill
Anna Karénine ( Anna Karenina / Tolstoy’s Anna Karenina ) de Julien Duvivier avec Vivien Leigh
L’évadé du bagne ( i miserabili ) de Riccardo Freda avec Marcello Mastroianni
1948Les aventures de Guillaume Tell ( Guglielmo Tell / Guglielmo Tell – L’arciere della foresta nera ) de Giorgio Pastina avec Monique Orban
Fabiola – de Alessandro Blasetti avec Michèle Morgan
Néron, tyran de Rome / Néron et Messaline ( Nerone e Massalina ) de Primo Zeglio avec Milly Vitale
1949La fiamma che non si spegne – de Vittorio Cottafavi avec Danielle Benson
Yvonne la nuit – de Giuseppe Amato avec Frank Latimore
La passion selon Saint-Mathieu ( passione secondo S. Matteo / Matthäus-Passion ) de Ernst Marischka avec Walther Ludwig
La mariée ne peut attendre ( la sposa non pùo attendere ) de Gianni Franciolini avec Odile Versois
Femmes sans nom ( donne senza nome / le indesiderabili ) de Géza von Radványi avec Françoise Rosay
1950Chronique d’un amour ( cronaca di un amore ) de Michelangelo Antonioni avec Lucia Bosè
Christ interdit ( il Cristo proibito ) de Curzio Malaparte avec Philippe Lemaire
Le ciel est rouge ( il cielo è rosso ) de Claudio Gora avec Jacques Sernas
La scogliera del peccato – de Roberto Bianchi Montero avec Margaret Genske
Sigillo rosso – de Flavio Calzavaro avec Carla Del Poggio
Il caimano del piave – de Giorgio Bianchi avec Fausto Tozzi
1951Cameriera bella presenza offresi… – de Giorgio Pastina avec Isa Miranda
O.K. Néron ( O.K. Nerone ) de Mario Soldati avec Silvana Pampanini
La dame sans camélia ( la signora senza camelie ) de Michelangelo Antonioni avec Alain Cuny
Une femme pour un nuit ( moglie per una notte ) de Mario Camerini avec Nadia Gray
Histoires interdites ( tre storie proibite ) de Augusto Genina avec Eleonora Rossi Drago
Le petit monde de Don Camillo / Don Camillo – de Julien Duvivier avec Sylvie
1952La reine de Saba ( la regina di Saba ) de Pietro Francisci avec Leonora Ruffo
Addio, mia bella signora ! – de Fernando Cerchio avec Alba Arnova
La dame aux camélias – de Raymond Bernard avec Micheline Presle
1953Le retour de Don Camillo – de Julien Duvivier avec Fernandel
Les trois mousquetaires – de André Hunebelle avec Georges Marchal
Une fille nommée Madeleine ( Maddalena ) de Augusto Genina avec Marta Toren
Station Terminus ( Stazione Termini / indiscretion / Terminus Station ) de Vittorio De Sica avec Jennifer Jones
La cavallina storna – de Giulio Morelli avec Franca Marzi
1954Si Versailles m’était conté – de Sacha Guitry avec Claudette Colbert
La grande aventure ( la grande avventura ) de Mario Pizu avec Luciana Angiolillo
Cardinal Lambertini ( il cardinale Lambertini ) de Giorgio Pastina avec Virna Lisi
1955Frou-frou – de Augusto Genina avec Dany Robin
Femmes libres ( una donna libera ) de Vittorio Cottafavi avec Françoise Christophe
La grande bagarre de Don Camillo ( Don Camillo e l’onorevole Peppone ) de Carmine Gallone avec Fernandel
Le courage ( il coraggio ) de Domenico Paolella avec Gianna Maria Canale
Les amoureux ( gli innamorati ) de Mauro Bolognini avec Antonella Lualdi
Il n’y a pas de plus grand amour ( non c’e amore piu grande ) de Giorgio Bianchi avec Antonella Lualdi
1956Moglie e buoi – de Leonardo de Mitri avec Sandra Milo
Guardia, guardia scelta, brigadiere e maresciallo – de Mauro Bolognini avec Aldo Fabrizi
Le fils du Cheik ( los amantes del desierto / gli amanti del deserto / la figlia dello sceicco / desert warrior ) de Goffredo Alessandrini, Fernando Cerchio, Léon Klimovsky, Ricardo Muñoz Suay & Gianni Vernuccio avec Ricardo Montalban
Belles de l’air ( le belle dell’aria ) de Mario Costa avec Giovanna Ralli
Las aeroguapas – de Eduardo Manzanos Brochero avec Donatella Mauro
Le château des amants maudits ( Beatrice Cenci ) de Riccardo Freda avec Micheline Presle
1957Guet-apens à Tanger ( agguato a Tangeri / un hombre en la red ) de Riccardo Freda avec Edmund Purdom
Amour et bla-bla-bla / Amour et commérages /Sauvons le panorama ( amore e chiacchiere / Salviamo il panorama ) de Alessandro Blasetti avec Carla Gravina
El pasado te acusa / Accusa del passato – de Lionello de Felice avec Lina Rosales
1958Sous le signe de Rome ( nel segno di Roma / sotto il segno di Roma / la regina del deserto ) de Guido Brignone avec Anita Ekberg
Sans famille – de André Michel avec Pierre Brasseur
Le grand chef – de Henri Verneuil avec Fernandel
1959La maja nue ( la maja desnuda / the naked maja ) de Henry Koster avec Ava Gardner
R.P.Z. appelle Berlin ( geheimaktion schwarze kapelle / the black chapel / i sicar di Hitler ) de Ralph Habib avec Dawn Addams
La longue nuit de 43 ( la lunga notte dell’ 43 ) de Florestano Vancini avec Enrico Maria Salerno
Brevi amori a Palma di Majorca / Vacaciones en Mallorca – de Giorgio Bianchi avec Belinda Lee
Les mystères d’Angkor ( herrin der welt – Teil I / die formel des todes – Teil I / il mistero dei tre continenti / mistress of the world ) de William Dieterle avec Martha Hyer
Les mystères d’Angkor II ( herrin der welt – Teil II / die formel des todes – Teil II ) de William Dieterle avec Carlos Thompson
1960David et Goliath ( David e Golia / David and Goliath ) de Richard Pottier & Ferdinando Baldi avec Eleonora Rossi Drago
    Seulement voix italienne de Orson Welles
Le olimpiadi dei mariti – de Giorgio Bianchi avec Ugo Tognazzi
Femmine di lusso / Intrigo a Taormina – de Giorgio Bianchi avec Elke Sommer
Le siège de Syracuse / La charge de Syracuse ( l’assedio di Siracusa ) de Pietro Francisci avec Tina Louise
1961Quelle joie de vivre ! ( che gioia vivere ) de René Clément avec Alain Delon
Don Camillo… Monseigneur ! ( Don Camillo monsignore… ma non troppo ) de Carmine Gallone avec Fernandel
Gli attendenti – de Giorgio Bianchi avec Renato Rascel
La révolte des esclaves ( la rivolta degli schiavi / la rebelión de los esclavos / die sklaven roms ) de Nunzio Malasomma avec Rhonda Fleming
La furie des S.S. ( dieci italiani per un tedesco / Via Rasella ) de Filippo Walter Ratti avec Andrea Checchi
Un figlio d’oggi – de Marino Girolami & Domenico Graziano avec Valeria Fabrizi
Le crime ne paie pas – de Gérard Oury avec Edwige Feuillère
1962Les années rugissantes ( anni ruggenti ) de Luigi Zampa avec Nino Manfredi
Avventura al motel – de Renato Polselli avec Eva Bartok
Le jour le plus court ( il giorno più corto / il giorno più corto commedia umoristica ) de Sergio Corbucci avec Walter Pidgeon
En avant la musique ( avanti la musica / il cambio della guardia ) de Giorgio Bianchi avec Fernandel
La religieuse de Monza ( la monaca di Monza ) de Carmine Gallone avec Giovanna Ralli
Viol à l’italienne / Le feu dans la tête / Premiers frissons ( la smania addosso ) de Marcello Andrei avec Gérard Blain
1963Le bon roi Dagobert – de Pierre Chevalier avec Dario Moreno
Les députés ( gli onorevoli ) de Sergio Corbucci avec Walter Chiari
1964Becket – de Peter Glenville avec Richard Burton
Un cœur plein et les poches vides ( …é la donna creò l’uomo / volles herz und leere taschen ) de Camillo Mastrocinque avec Françoise Rosay
1965Don Camillo en Russie ( il compagno Don Camillo ) de Luigi Comencini avec Graziella Granata
1967Gli altri, gli altri e noi – de Maurizio Arena avec Ugo Tognazzi
Maigret à Pigalle / Le commissaire Maigret à Pigalle – de Mario Landi avec Lila Kedrova
1970Don Camillo et les contestataires ( Don Camillo VI / Peppone e i giovani d’oggi ) de Christian-Jaque & Mario Camerini avec Fernandel
    Inachevé
1971Uccidere in silenzio – de Giuseppe Rolando avec Sylva Koscina
1972Don Pepes ( racconti romani di una ex-novizia / i racconti romani di Pietro l’Aretino ) de Pino Tosini avec Tanya Lopert
Fratello ladro – de Giuseppe Rolando avec Dina Sassoli
AUTRES PRIX :
      
    Ruban d’Argent pour l’ensemble de sa carrière par le syndicat national des journalistes de cinéma, Italie ( 1953 )

    Prix Télévision du meilleur acteur aux Prix Ondas de Barcelone, Espagne ( 1966 )
Fiche créée le 27 janvier 2007 | Modifiée le 17 septembre 2017 | Cette fiche a été vue 9772 fois
PREVIOUSClaude Cerval || Gino Cervi || Claude ChabrolNEXT