CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Steve Cochran
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Gloria Grahame



Date et Lieu de naissance : 28 novembre 1923 (Los Angeles, Californie, USA)
Date et Lieu de décès : 5 octobre 1981 (New York, New York, USA)
Nom Réel : Gloria Grahame Hallward

ACTRICE

Gloria Grahame naît à Los Angeles, aux Etats-Unis, le 28 novembre 1923. Soutenue par sa mère, une actrice de théâtre, la jeune fille arpente les planches dès son plus jeune âge. Au début des années 40, elle fait ses débuts dans le théâtre professionnel à Hollywood, avant de se produire à San Francisco et à Chicago, puis, en 1943, à Broadway où elle est très vite remarquée. Elle débute à l’écran, en 1944, auprès de Philip Dorn et Mary Astor dans «Blonde fever» une comédie dramatique de Richard Whorf. Des productions comme «La vie est belle» (1946) de Frank Capra avec James Stewart en tête d’affiche ou encore «Feux croisés» de Edward Dmytryk (1947) attirent l’attention sur elle et, à la fin des années quarante, elle est une vedette en vue.

Durant sa carrière, Gloria Grahame est notamment l’interprète de plusieurs films noirs auxquels son talent, son sex-appeal et le mélange de force et de vulnérabilité qui émane d’elle sont particulièrement bien adaptés. Dans ce domaine, c’est sans doute «Règlement de comptes» (1953), réalisé par Fritz Lang, qui lui offre l’occasion de tenir son rôle le plus mémorable. Elle y est inoubliable en petite amie du sadique gangster Lee Marvin, qui la défigure en lui jetant du café bouillant au visage. Parmi ses autres films, on peut citer, entre autres, «Secret de femme» (1949) de Nicholas Ray, «Roughshod» (1949) de Mark Robson, «Le violent» (1950) de Nicholas Ray, «Sous le plus grand chapiteau du monde» (1952) de Cecil B. DeMille, «Les ensorcelés» (1952) de Vincente Minnelli, qui lui permet de remporter l’Oscar du meilleur second rôle, «Cirque en révolte» (1953) de Elia Kazan, «Désirs humains» (1954) de Fritz Lang, «Dangereux alibi» (1954) de Jerry Hopper, «La toile d’araignée» (1955) de Vincente Minnelli, … Durant le tournage de la comédie musicale réalisée par Fred Zinnemann «Oklahoma !» (1955), elle fait preuve d’un comportement capricieux et anti-professionnel. Sa réputation dans le petit monde de Hollywood en souffre, même si le film est un succès et vaut à la star de bonnes critiques. La période où Gloria était une actrice très recherchée touche à sa fin.

Gloria Grahame part alors en Angleterre (où elle avait déjà tourné sous la direction de Lewis Gilbert «Les bons meurent jeunes» en 1954) afin d’y être une des protagonistes de «L’homme qui n’a jamais existé» (1956), un film d’espionnage de Ronald Neame où elle a pour partenaires Clifton Webb et Peter Sellers. De retour aux USA, tout ce qu’on lui propose est un western de série B, «L’or des Cheyennes» (1957) aux côtés de Rory Calhoun, et un rôle secondaire de sensuelle voisine dans «Le coup de l’escalier» (1959), un thriller sur fond de racisme dirigé par Robert Wise avec Robert Ryan et Harry Belafonte. Par après, elle ne tourne plus qu’irrégulièrement pour le grand écran et travaille aussi au théâtre et à la télévision, notamment sur les séries «Mannix», «Au-delà du réel», «Le fugitif», «Kojak» etc.

En 1960, l’actrice fait beaucoup parler d’elle en prenant comme quatrième mari son ex-beau-fils, Anthony Ray. Elle avait en effet été, de 1948 à 1952, l’épouse du père de celui-ci, le metteur en scène Nicholas Ray. En 1981, elle fait une dernière apparition dans «Retour vers le cauchemar» un film d’horreur avec John Carradine. Le 5 octobre de la même année, Gloria Grahame s’éteint à New York, victime du cancer.

© Marlène PILAETE

copyright
1944Blonde fever – de Richard Whorf avec Mary Astor
Sans amour ( without love ) de Harold S. Bucquet avec Katharine Hepburn
1946La vie est belle ( it’s a wonderful life ) de Frank Capra avec James Stewart
1947Tout le monde chante ( it happened in Brooklyn ) de Richard Whorf avec Frank Sinatra
L’as du cinéma ( Merton of the movies ) de Robert Alton avec Red Skelton
Feux croisés ( crossfire ) de Edward Dmytryk avec Robert Young
1948Meurtre en musique ( song of the thin man ) de Edward Buzzell avec William Powell
1949Secret de femme ( a woman’s secret ) de Nicholas Ray avec Melvyn Douglas
Roughshod – de Mark Robson avec John Ireland
1950Le violent ( in a lonely place ) de Nicholas Ray avec Humphrey Bogart
1951Le paradis des mauvais garçons ( Macao ) de Josef von Sternberg avec Robert Mitchum
Sous le plus grand chapiteau du monde ( the greatest show on earth / Cecil B. DeMille’s the greatest show on earth ) de Cecil B. DeMille avec Charlton Heston
1952La nuit écarlate / Le masque arraché ( sudden fear ) de David Miller avec Joan Crawford
Les ensorcelés ( the bad and the beautiful ) de Vincente Minnelli avec Lana Turner
    Oscar du meilleur second rôle féminin, USA
1953Prisonniers de la Casbah ( prisoners of the Casbah ) de Richard L. Bare avec Turban Bey
Les frontières de la vie / Chasse à l’homme ( the glass wall ) de Maxwell Shane avec Vittorio Gassman
Cirque en révolte ( man on a tighrope ) de Elia Kazan avec Fredric March
Règlement de comptes ( the big heat ) de Fritz Lang avec Lee Marvin
1954Désirs humains ( human desire ) de Fritz Lang avec Glenn Ford
Dangereux alibi / Alibi meurtrier ( naked alibi ) de Jerry Hooper avec Sterling Hayden
Les bons meurent jeunes / L’engrenage ( the good die young ) de Lewis Gilbert avec Margaret Leighton
1955Pour que vivent les hommes ( not as a stranger ) de Stanley Kramer avec Robert Mitchum
La toile de l’araignée ( the cobweb ) de Vincente Minnelli avec Richard Widmark
Oklahoma ! – de Fred Zinnemann avec Shirley Jones
1956L’homme qui n’a jamais existé ( the man who never was ) de Ronald Neame avec Robert Fleming
1957L’or des Cheyennes / La chevauchée de la vengeance ( ride out for revenge ) de Bernard Girard avec Rory Calhoun
1959Le coup de l’escalier ( odds against tomorrow ) de Robert Wise avec Harry Belafonte
1966Marqué au fer rouge ( ride beyond vengeance / night of the tiger ) de Bernard McEveety avec Michael Rennie
1970Blood and lace – de Philip S. Gilbert avec Melody Patterson
Chandler – de Paul Magwood avec Warren Oates
1971Skipper ( the Todd killings / a dangerous friend ) de Barry Shear avec Barbara Bel Geddes
The loners / Deathly riders – de Sutton Rolley avec Dean Stockwell
1973Angela ( tarots / autopsy ) de José Maria Forque avec Fernando Rey
1974Mama’s dirty girls – de John Hayes avec Paul Lambert
1976Mansion of the doomed / Eyes of doctor Cheney / Eyes / House of blood / Massacre mansion / The terror of Dr. Chaney – de Michael Pataki avec Richard Basehart
1978Head over heels / Chilly scenes of winter – de John Miklin Silver avec John Heard
1979Melvin & Howard – de Jonathan Demme avec Jason Robards Jr.
Le casse de Berkeley Square ( a nightingale sang in Berkeley Square / the big scam / the biggest bank robbery / the mayfair bank carper ) de Ralph Thomas avec David Niven
1981Retour vers le cauchemar ( the nesting / Phobia / massacre mansion ) de Armand Weston avec John Carradine
Fiche créée le 26 septembre 2006 | Modifiée le 15 février 2017 | Cette fiche a été vue 6524 fois
PREVIOUSUrsula Grabley || Gloria Grahame || Margot GrahameNEXT