CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Howard Hawks
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Gracie Allen



Date et Lieu de naissance : 26 juillet 1895 (San Francisco, Californie, USA)
Date et Lieu de décès : 27 août 1964 (Los Angeles, Californie, USA)
Nom Réel : Grace Ethel Cecile Rosalie Allen

ACTRICE
Image
1933 International house – de A. Edward Sutherland avec W.C. Fields, George Burns & Rudy Vallee
Image
1935 Folie douce (here comes Cookie) de Norman Z. McLeod avec George Burns & George Barbier
Image
1936 L’appel de la folie (college holiday) de Frank Tuttle avec Jack Benny, George Burns & Martha Raye
Image
1939 L’affaire Gracie Allen (the Gracie Allen murder case) de Alfred E. Green avec Warren William

Fille de George et Maggie Allen, des catholiques irlandais, Gracie Allen serait née le 26 juillet 1895. Selon diverses sources, son année de naissance varie: 1896, 1902 ou 1906. Tous les documents d’état-civil de San Francisco ont été détruits dans l’incendie qui suit le terrible tremblement de terre d’avril 1906. Elle a trois sœurs, Bessie, Hazel et Pearl. Elle fait ses études à la «Star of the Sea», une école religieuse où déjà elle montre un talent certain pour la danse. Avec ses sœurs, elle monte un groupe de danses folkloriques irlandaises, «The Four Colleens» qui se produit dans des fêtes locales. En 1909, avec sa sœur Bessie, elle fait ses débuts sur scène dans un vaudeville. Lors d’une représentation théâtrale, en 1922, elle rencontre le comédien George Burns. Il se marient le 7 janvier 1926 à Cleveland dans l’Ohio.

Dès la seconde moitié des années vingt, Gracie Allen et George Burns font le tour des Etats-Unis en tête d’affiche pour plusieurs compagnies de vaudeville. En 1929, un de leurs meilleurs numéros, «Lambchops», est filmé pour la Warner Bros. Entre 1930 et 1933, ils apparaissent dans une dizaine de courts-métrages, principalement des adaptations de leurs sketches. Parallèlement, comme de nombreuses vedettes de music-hall, Burns et Allen ont leur propres émissions radiophoniques. Pendant vingt ans, il vont présenter une douzaine de programmes très populaires chez les auditeurs, pour les chaînes CBS et NBC, parmi lesquels: «The white owl program» (1933/34), «The grap nuts program» (1937/38), «The swan soap show» (1941/45) ou «The amm-i-dent toothpaste show» (1949/50).

Le cinéma s’intéresse aussi au talent comique de Gracie Allen. Toujours accompagnée de son mari, elle est notamment distribuée dans «International house» (1933) de A. Edward Sutherland, «Poker party» (1933) de Leo McCarey, «Symphonie burlesque» (1935) de Norman Taurog, «L’appel de la folie» (1936) de Frank Tuttle et «College swing» (1937) de Raoul Walsh. En 1939, «L’affaire Gracie Allen» est spécialement écrite pour elle par S.S. Van Dine, le créateur de Philo Vance. Pour cette comédie policière réalisée par Alfred E. Green, où pour une fois son mari ne lui donne pas la réplique, elle a pour partenaires Warren William, Ellen Drew et Kent Taylor.

Entre 1950 et 1958, Gracie Allen et George Burns acquièrent une immense popularité avec le show télévisé «The George Burns and Gracie Allen Show». Dans 291 épisodes, George incarne un homme droit aux répliques comiques et percutantes; Gracie sa femme écervelée, un peu loufoque. Le décalage entre les deux personnages fait rire l’Amérique entière. Gracie Allen reçoit cinq nominations aux Emmy Awards pour son rôle, sans en remporter aucun, mais peu importe, l’adhésion des téléspectateurs est totale. Après le tournage de cette série, Gracie Allen ralentit ses activités pour des raisons de santé.

Dans les années 1930, le couple adopte une fille, Sandra Jean, et un garçon, Ronald Jon, après avoir appris qu’il ne pouvait pas avoir d’enfants. Les deux bambins font de fréquentes apparitions auprès de leurs parents à la télévision, mais ne poursuivront pas une carrière d’acteur. Malade du cœur, Gracie Allen s’éteint le 27 août 1964, à Hollywood, emportée par une ultime crise cardiaque. Elle repose au cimetière Forest Lawn Memorial Park de Glendale où son mari vient la rejoindre 32 ans plus tard.

© Pascal DONALD – Remerciements à Christophe COMPARIN

copyright
1929 CM Lambchops – de Murray Roth avec George Burns
    + chansons
1930 CM Fit to be tied – de Ray Cozine avec George Burns
    + chansons
CM Pulling a bone – de Howard Bretherton avec George Burns
CM The antique shop – de Ray Cozine avec George Burns
1931 CM Once over, light – de Howard Bretherton avec George Burns
CM 100% service ( one hundred percent service ) de Ray Cozine avec George Burns
CM Oh, my operation – de Ray Cozine avec Chester Clute
CM The babbling book – de Aubrey Scotto avec George Burns
1932The big broadcast – de Frank Tuttle avec Bing Crosby
CM Your hat – de Aubrey Scotto avec Barton MacLane
CM Let’s dance – de Aubrey Scotto avec George Burns
CM Hollywood on parade No. A-2 – de Louis Lewyn avec Stuart Erwin
    Seulement apparition
1933International house – de A. Edward Sutherland avec W.C. Fields
Collège humour ( college humor ) de Wesley Ruggles avec Richard Arlen
Poker party / Six d’une sorte / les six extravagants ( six of a kind ) de Leo McCarey avec Charles Ruggles
CM Hollywood on parade No. A-9 – de Louis Lewyn avec Clark Gable
    Seulement apparition
CM Walking the baby – de Aubrey Scotto avec George Burns
1934We’re not dressing – de Norman Taurog avec Carole Lombard
    + chansons
Many happy returns – de Norman Z. McLeod avec Ray Milland
Love in bloom – de Elliott Nugent avec Joe Morrison
    + chansons
1935Folie douce ( here comes Cookie / the plot thickens ) de Norman Z. McLeod avec George Burns
    + chansons
Symphonie burlesque ( the big broadcast of 1936 ) de Norman Taurog avec Jack Oakie
1936Radio Folies 1937 / Folies burlesques / Miousic 37 ( the big broadcast of 1937 ) de Mitchell Leisen avec Jack Benny
L’appel de la folie ( college holiday ) de Frank Tuttle avec Leif Erickson
1937Une demoiselle en détresse ( a damsel in distress ) de George Stevens avec Fred Astaire
    + chansons
College swing / Swing, teacher, swing – de Raoul Walsh avec Bob Hope
    + chansons
1938Honolulu – de Edward Buzzell avec Robert Young
    + chansons
1939L’affaire Gracie Allen ( the Gracie Allen murder case ) de Alfred E. Green avec Warren William
    + chansons
1941Mr. and Mrs. North – de Robert B. Sinclair avec Paul Kelly
1944Deux jeunes filles et un marin ( two girls and a sailor ) de Richard Thorpe avec Van Johnson
    + chansons
Fiche créée le 26 juin 2014 | Modifiée le 26 juin 2014 | Cette fiche a été vue 1361 fois
PREVIOUSYves Allégret || Gracie Allen || Sara AllgoodNEXT