CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Jacques Monod
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Gracie Fields



Date et Lieu de naissance : 9 janvier 1898 (Rochdale, Royaume-Uni)
Date et Lieu de décès : 27 septembre 1979 (Capri, Italie)
Nom Réel : Grace Stansfield

ACTRICE

Gracie Fields naît Grace Stansfield, à Rochdale, en Grande-Bretagne, le 9 janvier 1898. Possédant des dons évidents pour le chant et la comédie, elle fait ses débuts professionnels sur scène en 1910, à l’âge de douze ans. En 1925, elle devient une très grande vedette de music-hall grâce au triomphe de la revue «Mr Tower of London».

Elle débute à l’écran dans «Sally in Our Alley» (1931) qui en fait aussitôt une star du cinéma anglais. Gracie Fields est ensuite la protagoniste de «Looking on the bright side» (1932) de Graham Cutts et Basil Dean; «This week of grace» (1933) de Maurice Elvey; «Love, life and laughter» (1934) une nouvelle fois dirigée par Elvey; «Sing as we go» (1934), «Look up and laugh» (1935) et «The show must go on» (1937), tous trois de Basil Dean et «Queen of hearts» (1936) de Monty Banks.

A l’apogée de sa carrière, Gracie Fields a la réputation d’être l’actrice la mieux payée du monde. Sa popularité est telle qu’un jour, une séance du Parlement britannique est ajournée afin de permettre à ses membres de l’écouter dans une émission de radio.

Suite à un contrat très lucratif signé avec la firme hollywoodienne Twentieth Century Fox, Gracie Fields tourne, toujours dans son pays natal, trois co-productions anglo-américaines dirigées par Monty Banks, «C’était son homme» (1938) auprès de Victor McLaglen, «Keep Smiling» (1938) avec Roger Livesey et «Shipyard Sally» (1939) avec Sydney Howard. En 1939, alors qu’elle elle est admise à l’hôpital pour être opérée d’un cancer, elle reçoit près de 250.000 lettres et télégrammes d’encouragement, preuve de l’amour que lui porte le public.

Durant le second conflit mondial, Gracie Fields vit aux Etats-Unis. Elle décide, en effet, d’y suivre son époux de l’époque, l’acteur et réalisateur Monty Banks déclaré soudainement indésirable sur le sol britannique vu ses origines italiennes. Elle participe alors à l’effort de guerre en faisant des tournées à travers le monde. Au cinéma, elle est la partenaire de Monty Woolley dans «Holy Matrimony» (1943) et «Molly and Me» (1945). Elle fait également une apparition dans «Stage Door Canteen» (1944) et met un point final à sa filmographie avec «Femmes traquées» (1945), une comédie dramatique mise en scène par Gregory Ratoff et également interprétée par Constance Bennett et Georges Rigaud.

Dans la seconde moitié des années Quarante, Gracie Fields regagne, par son talent, son enthousiasme et ses chansons, l’affection de ses fans anglais qui avaient cru à une trahison lors de son exil aux Etats-Unis. Dès le début des années cinquante, elle entre dans une période de semi-retraite qu’elle passe, la plupart du temps, sur l’île de Capri où elle possède une propriété.

En février 1979, peu avant sa mort, elle est élevée au rang de Dame de l’Empire Britannique. Quelques mois plus tard, le 27 septembre, Gracie Fields s’éteint à Capri, des suites d’une broncho-pneumonie. Son corps repose désormais au cimetière protestant de cette petite île italienne.

© Marlène PILAETE

copyright
1931Chanteuse de quat’sous ( Sally in our alley ) de Maurice Elvey avec Ian Hunter
1932Looking on the bright side – de Graham Cutts & Basil Dean avec Richard Dolman
1933This week of Grace – de Maurice Elvey avec Henry Kendall
1934Sing as we go – de Basil Dean avec Stanley Holloway
Caprices de prince ( love, life and laughter ) de Maurice Elvey avec John Loder
1935Look up and laugh – de Basil Dean avec Billy Nelson
Raiders of the sea – de Brian Desmond Hurst avec Sara Allgood
    Seulement production
1936Reine des cœurs / Méprise ( queen of hearts ) de Monty Banks avec John Loder
1937The show goes on – de Basil Dean avec Owen Nares
1938C’était son homme ( we’re going to be rich ) de Monty Banks avec Victor McLaglen
Keep smiling / Smiling along – de Monty Banks avec Jack Donohue
1939Shipyard Sally – de Monty Banks avec Sydney Howard
    + sujet
1943Deux grains de beauté / Sacré mariage / Barbu et digne ( holy matrimony) de John M. Stahl avec Laird Cregar
Le cabaret des étoiles ( stage door canteen ) de Frank Borzage avec Cheryl Walker
CM Young and beautiful – de Will Jason avec Jinx Falkenburg
1945Molly and me – de Lewis Seiler avec Roddy McDowall
Femmes traquées ( Paris underground / Madame Pimpernel ) de Gregory Ratoff avec Constance Bennett
Fiche créée le 5 mars 2006 | Modifiée le 14 mars 2017 | Cette fiche a été vue 3894 fois
PREVIOUSMargaret Field || Gracie Fields || W.C. FieldsNEXT