CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Andrés Soler
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Greer Garson



Date et Lieu de naissance : 29 septembre 1904 (Londres, Royaume-Uni)
Date et Lieu de décès : 6 avril 1996 (Dallas, Texas, USA)
Nom Réel : Eileen Evelyn Greer Garson

ACTRICE

Eileen Greer Garson est née à Londres, d’une mère descendante d’une grande famille écossaise, les McGregor. Son père devait décéder prématurément. Sa date de naissance varie de 1903, registre de l’hôpital où elle vit le jour, à 1914, selon les derniers documents la concernant. Mais son extrait de naissance précise: 29 septembre 1904. Elle effectue de brillantes études à l’Université de Londres, avant d’accepter un emploi de secrétaire auprès d’une agence de publicité. Désormais indépendante, Madame Edward Nelson (un monsieur épousé en 1933 et dont elle divorcera en 1940) se tourne peu à peu vers le théâtre, intégrant la troupe du Birmingham Theatre. Nous sommes en 1934, et l’expérience acquise lors des représentations de «Street scene» décide définitivement de son avenir. La romancière Sylvia Thompson la remarque et lui propose de partager, avec Laurence Olivier, les premiers rôles de sa pièce, «Golden arrow». Si le succès ne répondit pas aux espérances de son auteur, la jeune actrice se fit, à cette occasion, avantageusement remarquer. Greer Garson attire l’attention de Louis B. Mayer qui, séjournant dans la capitale britannique (1937), lui propose de signer un contrat.

Après quelques mois d’incertitudes, Greer Garson est enfin retenue pour donner la réplique à son compatriote, Robert Donat, dans «Au revoir monsieur Chips» (1939) de Sam Wood. Le public répond aux charmes du couple, suffisamment pour que sa composante féminine y trouve la force de s’exiler aux États-Unis. Elle y retrouve Laurence Olivier pour son deuxième film, «Orgueil et Préjugés» (1940). Après quelques mélodrames auxquels Hollywood semble la destiner, elle donne la réplique à Walter Pidgeon, déjà son partenaire pour «Les oubliés» (1941), dans le fameux «Madame Miniver» (1942), réalisé par William Wyler. Le film lui vaut de remporter l’Oscar de la meilleure interprète. Signalons à cette occasion que le jeune Richard Ney, son fils dans le film, devint le deuxième époux de notre vedette (1943). Un cadet de plusieurs années dont elle divorcera en 1947. Le couple Walter Pidgeon / Greer Garson a ému les Américains. L’actrice sait faire preuve de caractère, on va lui choisir des rôles de femmes à la forte personnalité: «Madame Curie» (1943), «Mrs. Parkington» (1944), «La belle imprudente» (1948), «La dynastie des Forsythe» (1949), «Vicky» (1952). Surnommée «la Duchesse», Greer Garson commit malgré tout quelques infidélités à son Walter Pidgeon de partenaire, lui préférant à l’occasion Ronald Colman pour «Prisonnier du passé» (1942) ou Gregory Peck pout «La vallée du jugement» (1945).

En 1949, Greer Garson finit par trouver le bonheur et la stabilité auprès du magnat du pétrole Buddy Fogelson. Son enthousiasme pour le cinéma s’estompe peu à peu lorsque le couple s’établit dans un ranch du Nouveau-Mexique, tout en conservant une somptueuse demeure hollywoodienne. Les rôles de grandes dames s’espacent et les films tournés par l’actrice au milieu des années cinquante ne laissent pas un grand souvenir, excepté le «Jules César», de Joseph L. Mankiewicz (1953). Dans «Sunrise at Campobello» (1960), elle personnifie Eleanor Roosevelt, face à Ralph Bellamy. L’œuvre lui vaut sa septième nomination à l’Oscar. Tout autant déçue par l’évolution de sa carrière que par celle du septième art, bien plus à l’aise dans l’isolement de ses propriétés que dans la jungle des studios, Greer Garson tourne son dernier film en 1966. Honorée en 1993 de l’ordre de l’Empire Britannique, elle décède le 6 avril 1996 à Dallas, Texas, neuf années après son époux dont elle a géré entre-temps les affaires.

© Philippe PELLETIER

copyright
1939Au revoir monsieur Chips ( goodbye, Mr. Chips ) de Sam Wood avec Robert Donat
Remember ? – de Norman Z. McLeod avec Robert Taylor
1940Orgueil et préjugés ( pride and prejudice ) de Robert Z. Leonard avec Laurence Olivier
1941Les oubliés ( blossoms in the dust ) de Mervyn LeRoy avec Walter Pidgeon
Duel de femmes ( when ladies meet / strange skirts ) de Robert Z. Leonard avec Joan Crawford
1942Madame Miniver ( Mrs. Miniver ) de William Wyler avec Walter Pidgeon
    Oscar de la meilleure actrice, USA

Prisonniers du passé ( random harvest ) de Mervyn LeRoy avec Ronald Colman
The youngest profession – de Edward Buzzell avec John Carroll
    Seulement apparition
1943Madame Curie – de Mervyn LeRoy avec Van Johnson
CM A report from Miss Greer Garson – de ?
1944Madame Parkington ( Mrs. Parkington )de Tay Garnett avec Peter Lawford
1945La vallée du jugement ( the valley of decision ) de Tay Garnett avec Lionel Barrymore
L’aventure ( adventure ) de Victor Fleming avec Clark Gable
CM The miracle of Hickory – de ?
1947La femme de l’autre ( desire me ) de George Cukor, Jack Conway & Mervyn LeRoy avec Robert Mitchum
1948La belle imprudente ( Julia Misbehaves ) de Jack Conway avec Elizabeth Taylor
1949La dynastie des Forsythe ( that Forsythe’s woman / the Forsythe saga ) de Compton Bennett avec Errol Flynn
1950L’histoire des Miniver ( the Miniver story ) de H.C. Potter avec John Hodiak
CM Screen actors – de Hal Elias avec Andy Devine
    Seulement apparition
1951L’amant de Lady Loverley ( the law and the lady ) de Edwin H. Knopf avec Michael Wilding
1952Vicky ( scandal at Scourie ) de Jean Negulesco avec Walter Pidgeon
1953Jules César ( Julius Caesar / William Shakespeare’s Julius Caesar ) de Joseph L. Mankiewicz avec Marlon Brando
1954Les fils de mademoiselle ( her twelve men / Miss Baker’s dozen ) de Robert Z. Leonard avec Barry Sullivan
1955Une étrangère dans la ville ( strange lady in town ) de Mervyn LeRoy avec Dana Andrews
1960Sunrise at Campobello – de Vincent J. Donahue avec Ralph Bellamy
    Golden Globe de la meilleure actrice de cinéma catégorie drame, USA

    Prix NBR de la meilleure actrice par la National Board of Review, USA

Pepe – de George Sidney avec Catinflas
1966Le plus heureux des milliardaires ( the happiest millionaire ) de Norman Tokar avec Fred MacMurray
Dominique ( the singing nun ) de Henry Koster avec Ricardo Montalban
1985 DO Directed by William Wyler – de Aviva Slesin avec Charlton Heston
    Seulement apparition
AUTRES PRIX :
      
    Prix de la star féminine la plus populaire par les Photoplay Awards, USA ( 1944 )

    Prix de la star féminine la plus populaire par les Photoplay Awards, USA ( 1945 )

    Prix pomme acide de l’actrice la moins coopérative par les Golden Apple Awards, USA ( 1945 )
Fiche créée le 29 décembre 2007 | Modifiée le 9 avril 2017 | Cette fiche a été vue 5881 fois
PREVIOUSRiccardo Garrone || Greer Garson || Romain GaryNEXT