CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Annie Vernay
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Gregg Palmer



Date et Lieu de naissance : 25 janvier 1927 (San Francisco, Californie, USA)
Date et Lieu de décès : 31 octobre 2015 (Encino, Californie, USA)
Nom Réel : Palmer Edvind Lee

ACTEUR
Image
1953 Le prince de Bagdad (the veils of Bagdad) de George Sherman avec Victor Mature & Mari Blanchard
Image
1955 Je reviens de l’enfer (to hell and back) de Jesse Hibbs avec Audie Murphy & Marshall Thompson
Image
1956 Le fantôme de Mora Tau (zombies of Mora Tau) de Edward L. Cahn avec Allison Hayes & Joel Ashley
Image
1972 On m’appelle Providence (la vita, a volte, è molto dura, vero Provvidenza?) de Giulio Petroni avec Tomas Milian

Ce costaud brun et bien planté, aux épaules de bûcheron, est prédestiné à jouer les cowboys, surtout à la télévision, dans des westerns aujourd’hui mythiques. Après la guerre, Gregg Palmer, né le 25 janvier 1927 à San Francisco, est d’abord videur de boîte de nuit et chauffeur routier avant de coiffer son stetson, au début des années 50. Il est ainsi capitaine dans «Taza, fils de Cochise» (1953) de Douglas Sirk, avec Rock Hudson dans le rôle- titre, avant de se tourner vers le petit écran.

Là, il participe des séries western: «The lone ranger» (1954), qui relate les aventures d’un Texas Ranger masqué, imaginé par Fran Striker dans les années 30, puis «Histoires du siècle dernier» (1955), où il incarne Jack Slade, pistoléro célèbre et inspecteur au service d’une compagnie de diligences, ou bien «Fury» (1958), où il campe un shérif adjoint. La mâchoire volontaire et le physique athlétique de Gregg Palmer lui valent aussi de revêtir la chemise bleue et les bretelles jaunes de la cavalerie américaine: il campe ainsi un capitaine nordiste, commandant en second d’un fort menacé par les Sioux, dans «Revolt at Fort Laramie» (1956) de Lesley Selander, ou encore un lieutenant dans un épisode de «La flèche brisée» (1957), et on le voit aussi dans la série «Riverboat» (1959). Il incarne encore, sur le petit écran, un ranger dans plusieurs épisodes de «26 men» (1958/59), un shérif dans «Shotgun Slade» (1959/60) et aussi le bandit Tom McLaury qui, dans «The life and legend of Wyatt Earp» (1956/61), forme, avec son frère Frank, une bande de voleurs de bétail qui donne du fil à retordre au fameux shérif. Il impose encore sa haute stature dans d’autres séries western populaires, comme «Laredo» (1965/66), où il endosse à nouveau l’uniforme, «Chaparral» (1968), «Cimarron» (1967/68), «Les mystères de l’Ouest» (1965/68), où il doit faire appliquer la loi, ou encore le célèbre «Bonanza» (1964/69). Nostalgique, Gregg Palmer assiste parfois à la remise du Golden Boot Award, l’«Oscar» du western, mais ses pairs, peu reconnaissants, ne le lui ont jamais remis.

Mais il lui arrive aussi de descendre de son cheval pour incarner d’autres personnages que des «gunfighters» ou des shérifs. Il donne ainsi la réplique à Rock Hudson et Jane Wyman dans la quintessence du mélodrame, «Le secret magnifique» (1954), de Douglas Sirk, et joue un lieutenant dans «L’enfer des hommes» (1955), la biographie consacrée par Jesse Hibbs à Audie Murphy, le soldat le plus décoré de la Seconde Guerre mondiale. Gregg Palmer apparaît aussi dans des films d’horreur à petit budget, comme «La créature est parmi nous» (1955) de John Sherwood, produit par Universal, «Zombies of Morau Tau» (1957) du tâcheron Edward L. Cahn, où il incarne un séduisant chercheur de trésors sous-marins, confronté à la vigilance jalouse d’une bande de morts-vivants, ou encore, la même année «From Hell it came» de Dan Milner, produit par la petite compagnie Milner Brothers.

Puis il retrouve l’armée pour un temps et devient pilote de chasse pour «Thundering jets» (1958) de Helmut Dantine, avant de participer, en vedette, à un vol à main armée à bord d’un train dans «The rebel set» (1959) de Gene Fowler Jr.. Puis Gregg Palmer revient aux séries western: «Le Virginien» (1964/70), «Gunsmoke» (1958/75) ou «La conquête de l’Ouest» (1978). Retiré des écrans depuis plus de trente ans, l’acteur coule en Californie une vie paisible, partagée entre le golf, les œuvres de charité et la défense des traditions indiennes. C’est à Encino, en Californie, qu’il s’éteint, le 31 octobre 2015.

© Jean-Pascal LHARDY

copyright
1950Irma à Hollywood / L’amour est du voyage ( my friend Irma goes West ) de Hal Walker avec Diana Lynn
Deux GI’s en vadrouille ( up front / up frint with Mauldin ) de Alexander Hall avec Marina Berti
1951Bon sang ne peut mentir ( that’s my boy ) de Hal Walker avec Jerry Lewis
Quand tu me souris / Sa vie et ses chansons ( meet Danny Wilson ) de Joseph Pevney avec Frank Sinatra
À feu et à sang / Fuite devant la mort ( the Cimarron Kid ) de Budd Boetticher avec Audie Murphy
1952Au mépris des lois / La bataille d’Apache Pass ( the battle at Apache Pass ) de George Sherman avec Susan Cabot
Les conducteurs du diable ( Red Ball Express ) de Budd Boetticher avec Jeff Chandler
Sally et Sainte-Anne ( Sally and Ste-Anne ) de Rudolph Maté avec Ann Blyth
Francis chez les cadets ( Francis goes to West Point ) de Arthur Lubin avec Donald O’Connor
Le fils d’Ali Baba ( son of Ali Baba ) de Kurt Neumann avec Tony Curtis
Back at the front / Willie and Joe back at the front / Willie and Joe in Tokyo – de George Sherman avec Mari Blanchard
L’heure de la vengeance / Le dernier chevalier ( the raiders / riders of vengeance / the riding kid ) de Lesley Selander avec Viveca Lindfors
La belle rousse du Wyoming / Une fille de feu ( the redhead from Wyoming ) de Lee Sholem avec Maureen O’Hara
It happens every Thursday – de Joseph Pevney avec Loretta Young
Le démon blond ( all american / the winning way ) de Jesse Hibbs avec Lori Nelson
1953Deux nigauds chez Vénus ( Abbott and Costello goes to Mars / on to Mars / rocket and roll ) de Charles Lamont avec Bud Abbott
L’héroïque lieutenant / Colonne sud ( Column South ) de Frederick De Cordova avec Joan Evans
Le prince de Bagdad ( the veils of Bagdad ) de George Sherman avec Victor Mature
Taza, fils de Cochise ( Taza, son of Cochise / son of Cochise ) de Douglas Sirk avec Rock Hudson
1954Fille de plaisir ( playgirl ) de Joseph Pevney avec Shelley Winters
Le secret magnifique ( magnificent obsession ) de Douglas Sirk avec Jane Wyman
1955Je reviens de l’enfer / L’enfer des hommes ( to hell and back ) de Jesse Hibbs avec Audie Murphy
La créature est parmi nous ( the creature walks among us ) de John Sherwood avec Jeff Morrow
L’impudique ( Hilda Crane ) de Phillip Dunne avec Jean Simmons
1956Le fantôme de Mora Tau ( zombies of Mora Tau / the dead that walk ) de Edward L. Cahn avec Allison Hayes
Le fort de la révolte / Révolte à Fort Laramie ( revolt at Fort Laramie ) de Lesley Selander avec Frances Helm
Footsteps in the night / Night target – de Jean Yarbrough avec Bill Elliott
1957From hell it came – de Dan Milner avec Tina Carver
Femmes devant de désir / Echec à la dame ( the female animale ) de Harry Keller avec Hedy Lamarr
1958Thundering jets – de Helmut Dantine avec Audrey Dalton
The sad horse – de James B. Clark avec Jean Hagen
1959The rebel set – de Gene Fowler Jr. avec Kathleen Crowley
Quelle vie de chien ( the shaggy dog ) de Charles Barton avec Annette Funicello
1960Five guns to Tombstone – de Edward L. Cahn avec James Brown
Mont’là-dessus ( the absent-minded professor ) de Robert Stevenson avec Nancy Olson
Gun fight – de Edward L. Cahn avec Joan Staley
1961The cat burglar – de William Witney avec June Kenney
Most dangerous man alive – de Allan Dwan avec Debra Paget
Les comancheros ( the comancheros ) de Michael Curtiz avec John Wayne
1962Des ennuis à la pelle ( forty pounds of trouble ) de Norman Jewison avec Suzanne Pleshette
1963Pas de lauriers pour les tueurs ( the prize ) de Mark Robson avec Paul Newman
Feu sans sommation ( the quick gun ) de Sidney Salkow avec Audie Murphy
Le bataillon des lâches ( advance to the rear / compagny of cowards ? ) de George Marshall avec Glenn Ford
1964Les prairies de l’honneur ( Shenandoah ) de Andrew V. McLaglen avec James Stewart
1965Rancho Bravo ( the rare breed ) de Andrew V. McLaglen avec Maureen O’Hara
1967Un cerveau d’un milliard de dollars ( billion dollar brain ) de Ken Russell avec Françoise Dorléac
1968Ramenez-le mort ou vif ( if he hollers, let him go ! / dead right / night hunt ) de Charles Martin avec Dana Wynter
Smith ! – de Micahel O’Herlihy avec Nancy Olson
1969Les géants de l’Ouest ( the undefeated ) de Andrew V. McLaglen avec Rock Hudson
Chisum – de Andrew V. McLaglen avec Ben Johnson
1970L’évasion du capitaine Schluetter ( the McKenzie break / wolfpack ) de Lamont Johnson avec Brian Keith
Rio Lobo ( San Timoteo ) de Howard Hawks avec John Wayne
Big Jake ( the million dollar kidnapping ) de George Sherman avec Richard Boone
1972On m’appelle Providence ( la vita, a volte, è molto dura, vero Provvidenza ? / life is tough, eh Providence ? / Providenza – Mausefalle für zwei schräge vögel ) de Giulio Petroni avec Tomas Milian
1973Ci risiamo, vero Provvidenza ? / El bruto, el listo y el capitán / Here we go again, Eh Providence ? – de Alberto De Martino avec Carole André
1976Le dernier des géants ( the shootist ) de Don Siegel avec Lauren Bacall
1978Hot lead & cold feet – de Robert Butler avec Don Knotts
1979Détective comme Bogart ( the man with Bogart’s face / Sam Marlowe, private eye ) de Robert Day avec Herbert Lom
1980Scream – de Byron Quisenberry avec Ethan Wayne
1981Early warning – de David R. Elliott avec Christopher Wynne
Fiche créée le 7 novembre 2015 | Modifiée le 14 novembre 2015 | Cette fiche a été vue 1135 fois
PREVIOUSBetsy Palmer || Gregg Palmer || Lilli PalmerNEXT