CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Julie London
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Greta Nissen



Date et Lieu de naissance : 30 janvier 1905 (Oslo, Norvège)
Date et Lieu de décès : 15 mai 1988 (Montecito, Californie, USA)
Nom Réel : Grethe Ruzt-Nissen

ACTRICE
Image
1925 L’enfant prodigue (the wanderer) de Raoul Walsh avec William Collier Jr. & Ernest Torrence
Image
1928 L’insoumise (fazil) de Howard Hawks avec Charles Farrell, John Boles, Mae Busch & John T. Murray
Image
1932 Rackety Rax – de Alfred L. Werker avec Victor McLaglen, Marjorie Beebe, Ward Bond & Eric Mayne
Image
1933 Croisière d’amour (melody cruise) de Mark Sandrich avec Charles Ruggles & Helen Mack

La ravissante future vedette Greta Nissen naît Grethe Ruzt-Nissen, le 30 janvier 1905 à Oslo en Norvège. Fille d’un officier de l’armée, très jeune elle rêve de devenir une étoile de la danse. À douze ans elle étudie à l’école nationale de danse d’Oslo. En 1922, elle devient membre du corps de ballet du théâtre royal de Copenhague. Parallèlement, elle entame une carrière au cinéma en participant comme danseuse dans trois films danois muets. Arrivée à New York en 1924, avec une troupe de ballets, la jeune femme est engagée comme danseuse dans la somptueuse revue musicale «Beggar on Horseback» de George S. Kaufman et Marc Connelly. La grâce de ses mouvements, le regard en constante évolution, les cheveux blonds qui parfois ont quelque chose de sauvage, attirent l’attention du producteur Jesse L. Lasky, qui l’engage comme vedette sous le nom de Greta Nissen pour la Paramount Pictures.

On voit sa beauté scandinave en séductrice exotique dans le rôle d’une prêtresse dans «L’enfant prodigue» (1925) de Raoul Walsh. Ce dernier la sollicite à nouveau pour «Sultane» (1926), elle y est Pervaneh prisonnière du harem du tyrannique sultan de Kornassah, Sôjin Kamiyama, mais Rafi, William Collier Jr., va sauver sa bien-aimé. Elle tourne encore pour son mentor Raoul Walsh «The lucky lady» (1926), où pour fuir un mariage arrangé avec le Comte Ferranzo, Lionel Barrymore, la Princesse Antoinette, Greta Nissen, commence un flirt avec un jeune touriste américain, William Collier Jr., ils finiront par se marier. Dans «La blonde ou la brune» (1926) de Richard Rosson, elle est la Belle Toulaise, une actrice parisienne et vamp de première classe. Dans «L’Insoumise» (1928) de Howard Hawks, un mélodrame exotique qui évoque les amours tumultueuses du cheikh arabe Fazil, Charles Farrell, et d’une parisienne, Greta Nissen, qui ne supporte pas d’être soumise à son mari.

Mais le cinéma parlant redistribue les cartes, pressentie pour un premier film parlant en 1930, «Les anges de l’enfer» de Howard Hughes, elle est évincée au profit de Jean Harlow, en raison de son terrible accent Norvégien qui fait fuir les producteurs. Finalement, son premier film parlant est «Women of All Nations» (1931), où elle retrouve Raoul Walsh dans cette comédie légère qui conte les aventures de Flagg et Quirt, Victor McLaglen et Edmund Lowe, qui rencontrent successivement la belle Else, Greta Nissen, à New York, en Suède au Nicaragua et en Égypte. Dans le drame policier «La loi non écrite» (1932) de Christy Cabanne, un producteur de films Roger Morgan, Lew Cody, choisit Ruth Evans, Mary Brian, pour le rôle principal dans son prochain film plutôt que Fifi La Rue, Greta Nissen, son ancienne maîtresse, ce dernier est retrouvé assassiné.

En 1933, elle s’installe en Angleterre ou elle y tourne cinq films, mais déjà l’ombre de la retraite trotte dans sa tête. Néanmoins, nous pouvons retenir «La chance d’un marin» (1934) de Robert Milton, elle est la reine Helena de Ruricanie qui abdique pour l’amour d’un capitaine anglais, David Manners. Dans le thriller «Dans les services secrets» (1933) de Arthur B. Woods, lors de la guerre 14/18, elle campe une espionne italienne qui tombe amoureuse d’un officier autrichien, Karl Ludwig Diehl, il y perdra la vie. De retour aux Etats-Unis en 1937 où elle s’établit définitivement, elle obtient la citoyenneté américaine et se retire des studios. Greta Nissen décède le 15 mai 1988, à l’âge de 82 ans, de la maladie de Parkinson.

© Gary RICHARDSON

copyright
1923Daarskab, dyd og driverter – de Lau Lauritzen avec Harald Madsen
1924Lille Lise let-paa-taa – de Lau Lauritzen avec Carl Schenstrøm
Ebberöds bank – de Sigurd Wallén avec Bengt Djurberg
1925Banco ( lost : A wife ) de William C. DeMille avec Robert Agnew
L’enfant prodigue ( the wanderer ) de Raoul Walsh avec Wallace Beery
Au nom de l’amour ( in the name of love ) de Howard Higgin avec Ricardo Cortez
Incognito ( the king of Main Street ) de Monta Bell avec Adolphe Menjou
1926The lucky lady – de Raoul Walsh avec Lionel Barrymore
The love thief – de John McDermott avec Norman Kerry
Sultane ( the lady of the harem ) de Raoul Walsh avec Ernest Torrence
The popular sin – de Malcolm St. Clair avec Clive Brook
La blonde ou la brune ( blonde or brunette ) de Richard Rosson avec Adolphe Menjou
Blind Alleys – de Frank Tuttle avec Thomas Meighan
1928L’insoumise ( fazil ) de Howard Hawks avec Charles Farrell
The butter and egg man – de Richard Wallace avec Jack Mulhall
1931Women of all nations – de Raoul Walsh avec Victor McLaglen
Transatlantique ( Transatlantic ) de William K. Howard avec Edmund Lowe
Bill Harper, ambassadeur / Dollar Bill ( ambassador Bill ) de Sam Taylor avec Will Rogers
Good sport – de Kenneth MacKenna avec John Boles
L’accusateur silencieux / Le témoin silencieux ( silent witness ) de R.L. Hough & Marcel Varnel avec Lionel Atwill
1932Rackety Rax – de Alfred L. Werker avec Ward Bond
La loi non écrite ( the unwritten law ) de Christy Cabanne & Wilfred Lucas avec Lew Cody
1933Au cirque, un jour… ( the circus queen murder ) de Roy William Neill avec Adolphe Menjou
Croisière d’amour / Croisière sentimentale ( melody cruise ) de Mark Sandrich avec Charles Ruggles
    + chansons
Best of enemies – de Rian James avec Charles Buddy Rogers
Life in the raw – de Louis King avec George O’Brien
La caravane rouge ( red wagon ) de Paul L. Stein avec Charles Bickford
Dans les services secrets ( on secret service / spy 77 ) de Arthur B. Woods avec Karl Ludwig Diehl
Hired wife / Marriage of covenience – de George Melford avec James Kirkwood
1934La chance d’un marin ( the luck of a sailor / contraband ) de Robert Milton avec David Manners
1935Honours easy – de Herbert Brenon avec Patric Knowles
1937Café Colette ( Cafe Colette / danger in Paris ) de Paul L. Stein avec Paul Cavanagh
Fiche créée le 19 décembre 2011 | Modifiée le 9 septembre 2018 | Cette fiche a été vue 3338 fois
PREVIOUSAud Egede Nissen || Greta Nissen || David NivenNEXT