CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Sandy Dennis
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Guillaume Depardieu



Date et Lieu de naissance : 7 avril 1971 (Paris, France)
Date et Lieu de décès : 13 octobre 2008 (Garches, France)
Nom Réel : Guillaume Jean Maxime Antoine Depardieu

ACTEUR
Image
1994 Les apprentis – de Pierre Salvadori avec François Cluzet, Judith Henry, Claire Laroche & Philippe Duquesne
Image
1998 Pola X – de Leos Carax avec Yekaterina Golubeva, Catherine Deneuve, Laurent Lucas & Patachou
Image
2001 Aime ton père – de Jacob Berger avec Gérard Depardieu, Sylvie Testud & Hiam Abbass
Image
2007 Versailles – de Pierre Schöller avec Judith Chemla, Aure Atika, Brigitte Sy & Patrick Descamps

Fils de Gérard Depardieu et Elisabeth Depardieu, Guillaume nait le 7 avril 1971, à Paris. Une fille Julie vient compléter la famille deux ans plus tard. Une enfance passée dans l’ombre monumentale de son père, souvent absent, va faire de lui un adolescent rebelle. Renvoyé successivement de plusieurs établissements scolaires, il dérive peu à peu vers la petite délinquance. La drogue, l’alcool, la prostitution et les vols vont le mener à la prison pour quelques mois alors qu’il n’est pas encore majeur.

Après quelques apparitions aux côtés de son père, Guillaume Depardieu tourne pour Cyril Collard dans un épisode de la série policière «Le lyonnais» (1990). En 1991, Alain Corneau offre aux Depardieu père et fils d’incarner le violiste-compositeur Marin Marais, à plusieurs époques de sa vie, dans «Tous les matins du monde». L’année suivante, Guillaume donne la réplique à Jean Rochefort et Marie Trintignant dans «Cible émouvante» réalisé par Pierre Salvatori, cinéaste qu’il retrouve pour «Les apprentis » (1994) auprès de François Cluzet, un rôle pour lequel il remporte le César du meilleur espoir masculin. Un début de carrière prometteur qui lui permet enfin de se faire un prénom.

Mais Guillaume Depardieu n’en demeure pas moins un être sensible et un acteur exigent. Il le prouve avec «Marthe» (1997) une histoire d’amour sur fond de première guerre mondiale avec Clotilde Courau et dans «Pola X» (1998) une adaptation du roman de Herman Melville par Leos Carax. Côté vie privée, le jeune comédien reste fragile, une liaison avec Clotilde Courau suivie d’une rupture douloureuse, un accident de moto en 1995 ou il se brise le genou et toujours des problèmes d’addiction. Durant son hospitalisation, il contracte deux staphylocoques dorés qui vont le faire souffrir plusieurs années jusqu’à l’amputation de la jambe en 2003. Entre temps, l’acteur se relève par le combat en créant une fondation contre les maladies nosocomiales. Il épouse la comédienne Elise Ventre qui lui donne une fille, Louise, en janvier 2001. Ils divorceront quatre ans plus tard. 2001 marque une réconciliation avec son père pendant le tournage de «Aime ton père» un drame-fiction de Jacob Berger qui rappelle les rapports houleux entre le père et le fils. En 2004, il publie un livre d’entretien avec Marc-Olivier Fogiel «Tout donner», à l’origine d’une nouvelle brouille avec Gérard Depardieu. Durant ses convalescences successives, soutenue par sa sœur Julie Depardieu, il se passionne pour la musique et écrit un opéra et plusieurs chansons.

À partir de 2005, Guillaume Depardieu revient plus assidument à l’écran en multipliant les tournages. Pour Josée Dayan, il incarne le roi Louis X dans son adaptation télévisée des «Rois maudits» d’après l’œuvre de Maurice Druon. Mais c’est Jacques Rivette qui lui redonne l’envie du cinéma avec «Ne touchez pas la hache» (2006) nouvelle version de «La duchesse de Langeais» de Honoré de Balzac. Il est également très émouvant dans «Versailles» (2007) de Pierre Schöller ou il incarne un SDF qui prend sous son aile un enfant de cinq ans abandonné par sa mère. Pendant le tournage à Bucarest de «L’enfance d’Icare» (2008), il souffre de graves problèmes respiratoires. Rapatrié d’urgence à l’hôpital de Garches dans les Hauts-de-Seine, il meurt prématurément, le 13 octobre, d’une pneumonie foudroyante. Après une courte vie et des années d’autodestruction, il laisse une famille effondrée par le chagrin, alors qu’il était en pleine reconstruction. Il prévoyait de sortir un album de chansons de souhaitait réaliser son propre film.

© Philippe PELLETIER

copyright
1974Pas si méchant que ça – de Claude Goretta avec Marlène Jobert
1985Jean de Florette – de Claude Berri avec Yves Montand
1989Cyrano de Bergerac – de Jean-Paul Rappeneau avec Anne Brochet
1991Tous les matins du monde – de Alain Corneau avec Jean-Pierre Marielle
CM Paroles invisibles – de Etienne Faure avec Stéphanie Cotta
1992Cible émouvante – de Pierre Salvadori avec Jean Rochefort
1993L’histoire du garçon qui voulait qu’on l’embrasse – de Philippe Harel avec Marion Cotillard
1994Les apprentis – de Pierre Salvadori avec François Cluzet
    César du meilleur espoir masculin, France
1995L’@mour à réinventer – de Merzak Allouache, Françoise Decaux-Thomelet, François Dupeyron, Philippe Faucon, Anne Fontaine, Jean-Claude Guiguet, Pierre Salvatori, Nils Tavernier, Paul Vecchiali & Marion Vernoux avec Amanda Lear
    Segment « Dans la décapotable » de Merzak Allouache
1996Alliance cherche doigt – de Jean-Pierre Mocky avec Carmen Maura
1997Marthe / Marthe ou la promesse du jour – de Jean-Loup Hubert avec Clotilde Courau
CM Sans titre – de Leos Carax avec Yekaterina Golubeva
1998…Comme elle respire – de Pierre Salvatori avec Marie Trintignant
Pola X / Pierre ou les ambiguïtés – de Leos Carax avec Catherine Deneuve
    Prix du meilleur acteur au festival international du cinéma de Gijón, Espagne

CM Le constat – de Olivier Bardy avec Nicky Nauda
1999Elle et lui au quatorzième étage – de Sophie Blondy avec Laura Favali
Les marchands de sable – de Pierre Salvatori avec Julie Depardieu
2000Amour, prozac et autres curiosités ( amor, curiosidad, prozak y dudas ) de Miguel Santesmases avec Rosa Mariscal
CM L’aquarium – de Mathieu Baillargeon avec Cécile Richard
2001Aime ton père – de Jacob Berger avec Gérard Depardieu
Peau d’ange – de Vincent Perez avec Dominique Blanc
Comme un avion – de Marie-France Pisier avec Laurence Côte
2002Le pharmacien de garde – de Jean Veber avec Pascal Légitimus
2003Process – de C.S. Leigh avec Béatrice Dalle
2005Célibataires – de Jean-Michel Verner avec Olivia Bonamy
2006Ne touchez pas la hache – de Jacques Rivette avec Jeanne Balibar
La France – de Serge Bozon avec Sylvie Testud
2007Les yeux bandés – de Thomas Lilti avec Jonathan Zaccaï
Peur[s] du noir – de Marie Caillou, Jerry Kramski, Lorenzo Mattotti, Michel Pirus, Blutch, Pierre Di Sciullo, Richard McGuire & Romain Slocombe avec Aure Atika
De la guerre – de Bertrand Bonello avec Asia Argento
Versailles – de Pierre Schöller avec Judith Chemla
Stella – de Sylvie Verheyde avec Valérie Stroh
2008Les inséparables / Circuit fermé – de Christine Dory avec Marie Vialle
L’enfance d’Icare – de Alex Iordachescu avec Allyson Paradis
Men don’t lie – de Jane Spencer avec Michael Madsen
Au voleur – de Sarah Petit avec Florence Loiret Caille
DO La traversée du désir – de Arielle Dombasle avec Jean-Paul Belmondo
    Seulement apparition
AUTRES PRIX :
      
    Prix Jean Gabin des espoirs du cinéma français, France ( 1996 )
Fiche créée le 16 octobre 2008 | Modifiée le 26 mars 2017 | Cette fiche a été vue 5159 fois
PREVIOUSGérard Depardieu || Guillaume Depardieu || Jacques DerayNEXT