CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de André Brulé
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Gustaf Molander



Date et Lieu de naissance : 18 novembre 1888 (Helsinki, Empire Russe)
Date et Lieu de décès : 19 juin 1973 (Stockholm, Suède)
Nom Réel : Gustav Molander

REALISATEUR

Fils de l’écrivain et producteur suédois Harald Molander (1858-1900), Gustaf Molander voit le jour le 18 novembre 1888, à Helsinki, ville de l’Empire Russe (maintenant capitale de la Finlande). Au début du vingtième siècle, il entame sa carrière artistique comme acteur au Théâtre Royal de Stockholm puis joue dans plusieurs salles de Suède et de Finlande.

Dans les années dix, parallèlement à ses activités théâtrales, Gustaf Molander écrit un scénario pour Victor Sjöström et une demi douzaine pour Mauritz Stiller, parmi lesquels: «Le meilleur film de Thomas Graal» (1917), «Le chant de la fleur écarlate» (1918) et «Le trésor d’Arne» (1919). De 1910 à 1918, il est l’époux de Karin Molander, grande vedette du cinéma muet suédois.

Molander passe à la réalisation en 1920 avec «Le maître de Boda». Pendant les deux décennies suivantes, contrairement à Sjöström et Stiller qui se sont exilés aux Etats-Unis, Gustaf Molander réalise plus d’une trentaine de films en Suède et devient le plus important cinéaste des pays nordiques. Il tourne plusieurs grands succès avec la vedette du cinéma nordique Gösta Ekman : «Le plus beau mariage» (1925) également interprété par Lil Dagover, «Chère famille» (1933) et «Les Swedenhielms» (1935). Dans cette dernière production, il révèle la toute jeune Ingrid Bergman. Il engage encore la future star hollywoodienne pour cinq autres films: «Du côté du soleil» (1936), «Interlude» (1936), «Dollar» (1937), «Un visage de femme» (1938) et «Une seule nuit» (1939).

En 1942, en pleine seconde guerre mondiale, Gustaf Molander dirige «Chevauchée nocturne», une œuvre chevaleresque dénonçant le totalitarisme de l’Allemagne nazie. L’année suivante, il adapte la pièce de Kaj Munk: «La parole» avec Victor Sjöström. Après le conflit, Molander entretient d’étroites relations avec les nouveaux talents de la nouvelle génération du cinéma suédois. Il remarque alors le jeune Ingmar Bergman, avec qui il écrit : «La femme sans visage» (1947) avec Anita Björk, «Sensualité» (1948) avec Eva Stiberg et «Divorce» (1951) avec Alf Kjellin.

Dans les années cinquante, Gustaf Molander met en scène deux remakes de classique du cinéma suédois muet: «Le trésor d’Arne» (1954) et «Le chant de la fleur écarlate» (1956), tous deux interprétés par la ravissante Ulla Jacobsson. Après ce dernier film, il se consacre essentiellement à la réalisation pour la télévision. Par la suite, il traduit et adapte, toujours pour le petit écran, plusieurs classiques de la littérature étrangère, parmi lesquels : «Topaze» (1963) de Marcel Pagnol, «Möblemang i ek» (1963) de Noel Coward et «Candide» (1967) de George Bernard Shaw tous trois réalisés par son fils: Jan Molander. En 1965, il revient à la réalisation pour le cinéma en participant au film «Stimulantia», une œuvre chorale où il retrouve Ingrid Bergman dans le sketch «Le collier» tiré d’une nouvelle de Maupassant.

Cinéaste prolifique aux talents aussi multiples que variés, Gustaf Molander, résume à lui seul toute l’histoire du cinéma suédois de la première moitié du vingtième siècle. Il décède le 19 juin 1973 à Stockholm en Suède.

© Philippe PELLETIER

copyright
1916Millers dokument – de Konrad Tallroth avec Greta Almroth
    Seulement scénario
Terje Vigen – de Victor Sjöström avec Bergliot Husberg
    Seulement scénario
1917Le meilleur film de Thomas Graal ( Thomas Graals bästa film ) de Mauritz Stiller avec Karin Molander
    Seulement scénario
1918Leur premier né ( Thomas Graals bästa barn ) de Mauritz Stiller avec Axel Nilsson
    Seulement scénario
Le chant de la fleur écarlate ( sången om den eldröda blomman ) de Mauritz Stiller avec John Ekman
    Seulement scénario
1919Le trésor d’Arne ( herr Arnes pengar ) de Mauritz Stiller avec Erik Stocklassa
    Seulement scénario
1920Le maître de Boda ( Bodakungen ) de Gustaf Molander avec Harald Molander
    + scénario
Vers le bonheur ( erotikon / riddaren av i gar ) de Mauritz Stiller avec Anders de Wahl
    Seulement scénario
1921La tutelle de Thomas Graal ( Thomas Graals myndling ) de Gustaf Molander avec Einar Axelsson
    + scénario
Amatörfilmen – de Gustaf Molander avec Carl Nissen
1922 Les perles ( pärlorna ) de Gustaf Molander avec Mimi Pollak
Le vieux manoir ( Gunnar Hedes saga ) de Mauritz Stiller avec Gustav Aronson
    Seulement scénario
1923Les pirates du Lac Malar ( Mälarpirater ) de Gustaf Molander avec Einar Hanson
    + scénario
192433.333 – de Gustaf Molander avec Nils Ahrén
    + scénario
Les maudits / L’héritage d’Ingmar ( Ingmarsarvet ) de Gustaf Molander avec Conrad Veidt
    + scénario
1925La farce pascale du policier Paulus ( Polis Paulus’ påskasmäll / spritsmuglerne ) de Gustaf Molander avec Harald Madsen
Le plus beau mariage / Son épouse anglaise ( Hans engelska fru / die lady ohne schleier ) de Gustaf Molander avec Lil Dagover
Vers l’Orient ( till österland ) de Gustaf Molander avec Lars Hanson
    + scénario
1926Elle, la seule ( hon, den enda ) de Gustaf Molander avec Alphons Fryland
1927Lèvres closes ( förseglade läppar ) de Gustaf Molander avec Sandra Milovanoff
La clef d’argent ( parisiskor ) de Gustaf Molander avec Ruth Weyher
Dr. Monnier und die frauen / Doktor Monnier und die frauen – de Gustaf Molander avec Miles Mander
    Version allemande de « Parisiskor »
1928Péché ( synd ) de Gustaf Molander avec Elissa Landi
Le triomphe du cœur ( hjärtats triumf / the triumph of the heart / die verführerin ) de Gustaf Molander avec Lissy Arna
1929Les chansons de Frida ( Fridas visor ) de Gustaf Molander avec Lili Lani
1930Charlotte Löwensköld – de Gustaf Molander avec Birgit Sergelius
Brokiga blad – de Edvin Adolphson & Valdemar Dalquist avec Lili Ziedner
    Seulement interprétation
1931Une nuit ( en natt ) de Gustaf Molander avec Karin Swanström
Vi som går köksvägen – de Gustaf Molander avec Tutta Rolf
1932Roses noires ( svarta rosor ) de Gustaf Molander avec Ester Roeck Hansen
Amour et escroquerie ( kärlek och kassabrist ) de Gustaf Molander avec Sigurd Wallén
1933Chère famille ( kära släkten ) de Gustaf Molander avec Gösta Ekman
    + scénario – Non crédité
Nous qui prenons la porte de service ( vi som går kjøkkenveien ) de Tancred Ibsen avec Theodor Berge
    Seulement scénario
Une paisible idylle ( en stilla flirt ) de Gustaf Molander avec Margit Manstad
    Diplôme d’Honneur au festival du cinéma de Venise, Italie
1934Les millions de ma tante ( fasters millioner ) de Gustaf Molander avec Adolf Jah
Le père célibataire ( ungkarlspappan ) de Gustaf Molander avec Birgit Tengroth
    + scénario
1935Les Swedenhielms ( Swendenhielms ) de Gustaf Molander avec Björn Berglund
Sous un faux drapeau ( under falsk flagg ) de Gustaf Molander avec Nils Ericsson
Voyage de noces ( bröllopsresan ) de Gustaf Molander avec Edvin Adolphson
1936Du côté du soleil ( på solsidan ) de Gustaf Molander avec Olga Andersson
Secret de famille ( familjens hemlighet ) de Gustaf Molander avec Olof Winnerstrand
Interlude ( Intermezzo ) de Gustaf Molander avec Ingrid Bergman
    + scénario
1937Sarah prend des leçons de maintien ( Sara lär sig folkvett ) de Gustaf Molander avec Emma Meissner
Dollar – de Gustaf Molander avec George Rydeberg
1938Un visage de femme ( en kvinnas anskite ) de Gustaf Molander avec Anders Henrikson
    Recommandation Spéciale au festival du cinéma de Venise, Italie

Le plaisir vient du changement ( ombyte förnöjer ) de Gustaf Molander avec Per Aabel
1939Une seule nuit ( en enda natt ) de Gustaf Molander avec Ingrid Bergman
Emelie Högqvist – de Gustaf Molander avec Signe Hasso
    + scénario
La rançon du bonheur / Envol vers le bonheur ( Intermezzo / Intermezzo : A love story / escape to hapiness ) de Gregory Ratoff avec Leslie Howard
    Seulement scénario original
1940Un personnage formidable ( en, men ett lejon ! ) de Gustaf Molander avec Eric Abrahamson
    + scénario
Kyökin puolella – de Risto Orko avec Helena Kara
    Seulement scénario
Cette nuit ou jamais ( i natt – eller aldrig ) de Gustaf Molander avec Åke Söderblom
    + scénario – Non crédité
1941L’avenir lumineux ( den ljusnande framtid ) de Gustaf Molander avec Alf Kjellin
    + scénario
La lutte continuera / La lutte se poursuit ( striden går vidare ) de Gustaf Molander avec Renée Björling
    + scénario
1942L’échelle de Jacob ( Jacobs stege ) de Gustaf Molander avec Sture Lagerwall
    + scénario – Non crédité
Chevauchée nocturne ( rid i natt ! ) de Gustaf Molander avec Oscar Ljung
    + scénario
1943La flamme éternelle / Une flamme brûle ( det brinner en eld ) de Gustaf Molander avec Victor Sjöström
    + scénario – Non crédité
Chéri, je t’appartiens ( älskling, jag ger mig ) de Gustaf Molander avec Elsa Carlsson
    + scénario
La parole ( ordet ) de Gustaf Molander avec Rune Lindström
1944Le mur invisible ( den osynliga muren ) de Gustaf Molander avec Inga Tinblad
L’empereur du Portugal ( Kejsarn av Portugallien ) de Gustaf Molander avec Gunn Wållgren
    + voix, narration & scénario
1945Le bourreau ( galgmannen ) de Gustaf Molander avec Olof Molander
    + sujet & scénario
1946C’est mon modèle ( det är min modell ) de Gustaf Molander avec Maj-Britt Nilsson
1947La femme sans visage ( kvinna utan ansikte ) de Gustaf Molander avec Alf Kjellin
    + scénario
À présent commence la vraie vie ( nu böjar livet ) de Gustaf Molander avec Mai Zetterling
    + scénario – Non crédité
1948Sensualité ( Eva ) de Gustaf Molander avec Eva Dahlbeck
    + scénario
1949L’amour est vainqueur ( kärleken segrar ) de Gustaf Molander avec Ingrid Thulin
    + scénario – Non crédité
1950Fiancée à louer ( fästmö uthyres ) de Gustaf Molander avec Karl-Arne Holmsten
Le quatuor éclaté ( kvartetten som sprängdes ) de Gustaf Molander avec Victor Sjöström
    + scénario
1951Divorce ( frånskild ) de Gustaf Molander avec Alf Kjellin
    + scénario
L’esprit de contradiction ( trots ) de Gustaf Molander avec Harriet Andersson
1952Amour ( kärlek ) de Gustaf Molander avec Gunnel Lindblom
    + scénario
1953La montagne de verre ( glasberget ) de Gustaf Molander avec Hasse Ekman
    + scénario
1954Le trésor d’Arne ( herr Arnes penningar ) de Gustaf Molander avec Bibi Andersson
    + scénario
1955La licorne ( enhörningen ) de Gustaf Molander avec Birger Malmsten
    + scénario
1956Le chant de la fleur rouge ( sången om den eldröda blomman ) de Gustaf Molander avec Ulla Jacobsson
1958 TV Pojken Winslow – de Gustaf Molander avec Tomas Bolme
1959 TV Ett glas vatten – de Gustaf Molander avec Axel Düberg
    + adaptation & scénario
1960 TV Frisöndag – de Gustaf Molander avec Torsten Lilliecrona
1961 TV Kardinalernas middag – de Gustaf Molander avec Ernst Eklund
1962 TV Hittebarnet – de Gustaf Molander avec Anita Björk
1964 TV Kärlekens krokvägar – de Gustaf Molander
TV Markisinnan – de Gustaf Molander avec Maude Adelson
1965Stimulantia – de Gustaf Molander, Hans Abramson, Hans Alfredson, Arne Arnbom, Ingmar Bergman, Tage Danielsson, Jörn Donner, Lars Görling & Vilgot Sjöman avec Ingrid Bergman
    + scénario – Seulement segment « Smycket »
1968Farbror Blås nya båt – de Mille Schmidt avec Ingvar Axelsson
    Seulement scénario
Fiche créée le 7 août 2005 | Modifiée le 26 août 2017 | Cette fiche a été vue 7239 fois
PREVIOUSZakes Mokae || Gustaf Molander || Edouard MolinaroNEXT