CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Lydia Ewandé
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Gustav Ucicky



Date et Lieu de naissance : 6 juillet 1899 (Vienne, Empire Austro-Hongrois)
Date et Lieu de décès : 27 avril 1961 (Hambourg, Allemagne)
Nom Réel : Gustav Ucicky

REALISATEUR

Gustav Ucicky voit le jour le 6 juillet 1899, à Vienne, capitale de l’Empire Austro-Hongrois des Habsbourg. À dix-sept ans, il décroche un emploi d’assistant caméraman à la «Sascha filmfactory» pour des documentaires et des films d’actualités cinématographiques.

Rapidement, le jeune homme devient un des directeurs de la photographie les plus importants des années vingt. Il travaille sur les films de Peter Paul Felner et surtout, de Mihaly Kertész plus connu sous le nom de Michael Curtiz. Il entame sa collaboration avec Curtiz en 1919 pour «La dame aux gants noirs» avec Lucy Doraine. Puis vont se succéder : «L’étoile de Damas» (1920) avec Iván Petrovich, «Le sixième commandement» (1922) avec Walter Slezak, «Célimène, la poupée de Montmartre» (1925), «Le fiacre n° 13» (1926) et «Papillons d’or» (1926) tous les trois avec Lili Damita.

En 1927, Gustav Ucicky dirige enfin ses deux premiers films : «Café chantant» avec la charmante Dolly Davis et «Filles d’amour» avec Marlène Dietrich. Pour la petite histoire, Gustav épouse le 23 décembre 1923, Betty Bird qui fera carrière quelques années plus tard. Ils divorceront en 1936. En 1929, Gustav Ucicky signe un contrat d’exclusivité avec la UFA. L’arrivée du cinéma sonore lui permet de mettre en scène des films de style et de qualité très différents. Il aborde avec succès la comédie avec «Hokuspokus» (1930), interprété par une Lilian Harvey pétillante. Parmi ses plus grands succès, nous pouvons citer : le film de guerre «Yorck» (1931) avec Werner Krauss; une adaptation de Balzac: «Un homme sans nom» (1932), une nouvelle fois avec Werner Krauss en vedette; «Les fugitifs» (1933), un film d’aventures musclées, avec Hans Albers et «Jeanne d’Arc» (1935), une fresque historique au ton patriotique avec Angela Salloker. Il est alors un des réalisateurs les plus respectés du cinéma allemand.

Cinéaste à la technique irréprochable, Gustav Ucicky est souvent confronté à des sujets imposés par les autorités culturelles nazies du troisième Reich. Il confirme son talent, parfois contesté, dans «La cruche cassée» (1937) avec Emil Jannings, suivi de «Une mère» (1939) avec Käthe Dorsch et «Le maître de poste» (1940) avec Heinrich George, récompensé par la Coupe Mussolini du meilleur film étranger au Festival de Venise et qui reste sans conteste son meilleur film. Durant la seconde guerre mondiale, il met en scène une demi douzaine de productions sans intérêt.

Après la guerre, Gustav Ucicky reprend le chemin des studios pour réaliser «Singende engel», une comédie musicale un peu désuète avec Inge Conradi et Hans Holt. Les années suivantes, il dirige quelques unes des plus belles vedettes féminines des années cinquante : Maria Schell pour «Au revoir mon amour» (1952), Marianne Koch pour «Zwei blaue augen» (1955), Christiane Hörbiger pour «Der edelweißkönig» (1957) et Marianne Hold pour «Le prêtre et la jeune fille» (1958).

En 1961, alors qu’il entame le tournage de «Das letzte kapitel» avec Karin Baal, Gustav Ucicky est victime d’une congestion cérébrale et sombre dans le coma. Il décède à Hambourg le 27 avril 1961. Wolfgang Liebeneiner terminera et signera le film.

© Philippe PELLETIER

copyright
1919La dame aux gants noirs ( die dame mit dem schwarzen Handschuh ) de Michael Curtiz avec Lucy Doraine
    Seulement directeur de la photographie
Gold – de Peter Paul Felner
    Seulement directeur de la photographie
1920Boccacio ( Boccaccios liebesnächte ) de Michael Curtiz
    Seulement directeur de la photographie
Gefesselt / Leben um leben / Und vergib uns unsere schuld / Der vogel im käfig – de Peter Paul Felner
    Seulement directeur de la photographie
Golgotha – de Peter Paul Felner
    Seulement directeur de la photographie
Marquis fun – de Peter Paul Felner
    Seulement directeur de la photographie
Die Dame mit den Sonnenblumen / Giftblumen – de Michael Curtiz avec Anton Tiller
    Seulement directeur de la photographie
L’étoile de Damas 1 ( der stern von Damaskus – 1. Teil ) de Michael Curtiz avec Iván Petrovich
    Seulement directeur de la photographie
L’étoile de Damas 2 ( der stern von Damaskus – 2. Teil : Die gottesgeisel ) de Michael Curtiz avec Anton Tiller
    Seulement directeur de la photographie
1921Frau Dorothy’s Berkenntnis / Frau Dorothy’s confession – de Michael Curtiz avec Otto Treßler
    Seulement directeur de la photographie
Mademoiselle Satan / Chercher la femme ( herzogin Satanella ) de Michael Curtiz avec Alfons Fryland
    Seulement directeur de la photographie
Narren der liebe – de Peter Paul Felner avec Paul Richter
    Seulement directeur de la photographie
Jusqu’au crime ( labyrinth des grauens / wege des schrenkens ) de Michael Curtiz avec Paul Askonas
    Seulement directeur de la photographie
1922Le sixième commandement 1 : Le péché ( Sodom und Gomorrha – 1. Teil : Die sünde / die legend von sünde und strafe – 1. Teil : Die sünde ) de Michael Curtiz avec Walter Slezak
    Seulement directeur de la photographie
Herzen um sturm / Marodeure der großstadt – de Peter Paul Felner
    Seulement directeur de la photographie
Le sixième commandement 2 : La punition ( Sodom und Gomorrha – 1. Teil : Die strafe / die legend von sünde und strafe – 1. Teil : Die strafe ) de Michael Curtiz avec Walter Slezak
    Seulement directeur de la photographie
Pour l’honneur ( der junge Medardus ) de Michael Curtiz avec Albert Bassermann
    Seulement directeur de la photographie
Avalanche ( die lawine ) de Michael Curtiz avec Victor Varconi
    Seulement directeur de la photographie
1923Enfants dans la tourmente ( namenlos / der scharlatan ) de Michael Curtiz avec Karl Farkas
    Seulement directeur de la photographie
1924Harum al Raschid – de Michael Curtiz avec Mary Kid
    Seulement directeur de la photographie
L’esclave reine ( die sklavenkönigin / moon of Israel ) de Michael Curtiz avec Arlette Marchal
    Seulement directeur de la photographie
1925Célimène, la poupée de Montmartre / Poupée de Paris ( das spielzeug von Paris / red heels ) de Michael Curtiz avec Lili Damita
    Seulement directeur de la photographie
Faut-il se taire ? ( dürfen wir schweigen ? ) de Richard Oswald avec Conrad Veidt
    Seulement directeur de la photographie
1926Le fiacre n° 13 ( fiaker Nr. 13 / einspanner N°. 13 / cab No. 13 ) de Michael Curtiz avec Lili Damita
    Seulement directeur de la photographie
Die dritte Eskadron – de Carl Wilhelm avec Eugen Jensen
    Seulement directeur de la photographie
Papillon d’or ( der golden schmetterling / the road to happiness ) de Michael Curtiz avec Kurt Gerron
    Seulement directeur de la photographie
Die mühle von Sansouci / Einspanner Nr. 13 – de Siegfried Philippi avec Lissi Lind
    Seulement assistant caméraman
Pratermizzi – de Karl Leiter avec Nita Naldi
    Seulement directeur de la photographie
1927Café chantant ( Tingel-Tangel / das mädchen vom Tingel-Tangel / trommelfeuer der liebe ) de Gustav Ucicky avec Dolly Davis
Filles d’amour ( Café Elektric / die liebesbörse / wenn ein weib den weg verliert ) de Gustav Ucicky avec Marlene Dietrich
1928Corazones sin rumbo / Herzen ohne Ziel – de Benito Perojo & Gustav Ucicky avec Imperio Argentina
Un homme meilleur ( ein besserer herr ) de Gustav Ucicky avec Leo Peuckert
1929Le forçat d’Istanbul ( der sträfling aus Stambul / die zwei frauen des Thomas Zezi ) de Gustav Ucicky avec Heinrich George
Instinct héréditaire ( vererbte triebe : Der kampf ums neue geschlecht / erbsünde / vererbte triebe ) de Gustav Ucicky avec Fritz Alberti
1930L’immortel vagabond ( der unsterbliche lump ) de Gustav Ucicky avec Liane Haid
La veuve temporaire ( the temporary widow / Hocus Pocus ) de Gustav Ucicky avec Laurence Olivier
Hokuspokus – de Gustav Ucicky avec Lilian Harvey
    Version allemande de « The temporary widow »
Le concert de flûte de Sans-Souci ( das flötenkonzert von Sans-Souci ) de Gustav Ucicky avec Renate Müller
1931Cœur d’espionne / Mission spéciale, deuxième bureau russe ( im geheimdienst ) de Gustav Ucicky avec Brigitte Helm
Yorck – de Gustav Ucicky avec Veit Harlan
1932Un homme sans nom ( mensch ohne namen ) de Gustav Ucicky avec Werner Krauss
L’aube ( morgenrot ) de Gustav Ucicky & Vernon Sewell avec Adele Sandrock
1933Les fugitifs ( flüchtlinge ) de Gustav Ucicky avec Hans Albers
Au bout du monde – de Henri Chaumette & Gustav Ucicky avec Charles Vanel
    Version française de « Flünchtlinge »
1934Nuit de mai ( der junge baron Neuhaus ) de Gustav Ucicky avec Käthe von Nagy
Nuit de mai – de Gustav Ucicky & Henri Chaumette avec Monette Dinay
    Version française de « Der junge baron Neuhaus »
1935Jeanne d’Arc ( das mädchen Johanna ) de Gustav Ucicky avec Angela Salloker
1936Savoy-Hotel 217 ( mord im Savoy ) de Gustav Ucicky avec René Deltgen
Unter heißem himmel – de Gustav Ucicky avec Lotte Lang
1937La cruche cassée ( der zerbrochene krug ) de Gustav Ucicky avec Emil Jannings
1938Frau Sixta – de Gustav Ucicky avec Heidemarie Hatheyer
1939Une mère ( mutterliebe ) de Gustav Ucicky avec Paul Hörbiger
Révolte à Damas / Tumulte à Damas ( aufruhr in Damaskus ) de Gustav Ucicky avec Brigitte Horney
1940Le maître de poste ( der postmeister ) de Gustav Ucicky avec Heinrich George
    Coupe Mussolini du meilleur film étranger au festival du film de Venise, Italie

Toute une vie ( ein leben lang ) de Gustav Ucicky avec Joachim Gottschalk
1941Retour au pays ( heimkehr ) de Gustav Ucicky avec Carl Raddatz
1942La fin d’un amour ( späte liebe ) de Gustav Ucicky avec Attila Hörbiger
1943Un appel impérieux ( der gebieterische ruf ) de Gustav Ucicky avec Maria Holst
Au bout du monde ( am ende der welt ) de Gustav Ucicky avec Brigitte Horney
1944Le cœur doit se taire ( das herz muß schweigen ) de Gustav Ucicky avec Mathias Wieman
1947Singende engel – de Gustav Ucicky avec Käthe Dorsch
    + scénario
1948Après la tourmente / Après l’orage ( nach dem sturm ) de Gustav Ucicky avec Maria Schell
    + scénario
1950Cordula – de Gustav Ucicky avec Paula Wessely
    + scénario
Der seelenbräu – de Gustav Ucicky avec Alma Seidler
1952Au revoir mon amour ( bis wir uns wiedersehen ) de Gustav Ucicky avec Maria Schell
Le vicaire de San Lorenzo ( der kaplan von San Lorenzo ) de Gustav Ucicky avec Charles Régnier
1953La sorcière ( die hexe ) de Gustav Ucicky avec Karlheinz Böhm
    + scénario
Ein leben für do – de Gustav Ucicky avec Hans Söhnker
1955Les yeux bleus / Deux yeux bleus / Deux beaux yeus bleus ( zwei blaue augen ) de Gustav Ucicky avec Marianne Koch
1956Der jäger von Fall – de Gustav Ucicky avec Heinrich Hauser
1957Le roi des edelweiss ( der edelweißkönig ) de Gustav Ucicky avec Rudolf Lenz
Die heilige und ihr narr – de Gustav Ucicky avec Hertha Feiler
1958Le prêtre et la jeune fille ( der priester und das mädchen ) de Gustav Ucicky avec Marianne Hold
La jeune fille de Moorhof ( das mädchen vom Moorhof ) de Gustav Ucicky avec Werner Hinz
1960Björndal, la vie continue ( das erbe von Björndal ) de Gustav Ucicky avec Hans Christian Blech
1961Das letzte kapitel – de Wolfgang Liebeneiner avec Karin Baal
    Seulement réalisation de quelques scènes – Non crédité
Fiche créée le 4 juin 2005 | Modifiée le 9 mars 2017 | Cette fiche a été vue 8206 fois
PREVIOUSToni Ucci || Gustav Ucicky || Bastien UghettoNEXT