CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Hans Albers
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Gustaw Holoubek



Date et Lieu de naissance : 21 avril 1923 (Cracovie, Pologne)
Date et Lieu de décès : 5 mars 2008 (Varsovie, Pologne)
Nom Réel : Gustaw Holoubek

ACTEUR

Gustaw Holoubek naît le 21 avril 1923 à Cracovie, belle ville historique de la Pologne méridionale (Galicie), tandis que sous l’impulsion du maréchal Józef Piłsudski, le pays a enfin retrouvé son indépendance. Mais le 1er septembre 1939, les armées allemandes envahissent le pays précédant d’une quinzaine de jours l’Armée Rouge. Le 5 octobre, après une héroïque résistance, l’armée polonaise est définitivement vaincue. Gustaw Holoubek malgré son jeune âge est envoyé dans un «Stalag» près de Altengrabow, à une centaine de kilomètres au sud-ouest de Berlin. Relâché en 1940, il retrouve sa ville natale où il va tant bien que mal passer les terribles années de l’occupation en faisant partie d’une troupe théâtrale. Après la guerre, alors que son pays se transforme en république populaire sous l’implacable vigilance de l’Union Soviétique, Gustaw Holoubek est admis à suivre des cours d’art dramatique toujours à Cracovie où il intègre le Théâtre Juliusz Słowacki. Après deux ans de formation, il se produit dans les villes voisines de Cracovie comme Katowice puis il gagne Varsovie et il devient bientôt une valeur sûre. Il rentre même dans l’histoire de son pays en interprétant en 1968 le rôle de Gustaw Konrad dans la pièce «Dziady» mise en scène par Kazimierz Dejmek au Théâtre National de Varsovie. La censure de la pièce par les autorités communistes marque en effet le point de départ de la révolte estudiantine polonaise de mars 1968. Gustaw Holoubek sera également directeur du «Teatr Dramatyczny».

Gustaw Holoubek connaît sa première expérience des plateaux de cinéma en interprétant Feliks Dzierzynski, un révolutionnaire bolchevique d’origine polonaise, fondateur de la Tchéka, le futur KGB, dans le film «Soldat de la victoire» (1952) de Wanda Jakubowska. C’est le début pour le comédien d’une carrière cinématographique qui va comprendre une cinquantaine de longs métrages malheureusement quasiment tous inédits en France. Il tourne huit films dirigés par Wojciech Has, mais aussi «Le moment de la paix» (1964), une œuvre en plusieurs parties réalisés par Georges Franju, Tadeusz Konwicki et Egon Monk; l’adaptation de l’étranger roman de l’écrivain polonais Jean Potocki, «Le manuscrit trouvé à Saragosse» (1965) avec Zbigniew Cybulski, et «Marie et Napoléon» (1966) qui évoque le grand amour de l’empereur, joué par Gustaw Holoubek, pour la belle Marie Walewska, alias Beata Tyszkiewicz.

Tout en continuant à se produire au théâtre et à faire du cinéma, Gustaw Holoubek va également travailler pour la télévision polonaise à partir des années soixante-dix et jouer notamment le rôle principal d’un docteur dans le téléfilm «Wyspy szczesliwe» (1972). Durant la même décennie, il écrit et réalise «Mazepa» (1975), un film sur la vie de Jean Mazepa, un célèbre chef cosaque d’origine polonaise de la fin du XVIIème siècle, avec Jerzy Bonczak, dans le rôle-titre. Au début des années quatre-vingts, citons encore «Le consul» (1981) de Filip Bajon, , avec un comédien polonais bien connu en France, Wojciech Pszoniak. Durant la même période, Gustaw Holoubek devient député au parlement (Diète) puis, en 1989, il est nommé sénateur et il assumera des responsabilités à caractère culturel lors de la présidence de Lech Walesa (1990-1995). Il poursuit néanmoins sa carrière artistique. Il est encore au générique d’un film en 2001 et d’un court métrage en 2007. Et il réalise même à quatre-vingt un ans l’adaptation de la pièce «Œdipe Roi» (2004) de Sophocle pour la télévision polonaise. Ce grand homme de théâtre et de cinéma polonais meurt le 20 mars 2008 à Varsovie, à un mois de fêter son quatre-vingt cinquième anniversaire.

© Caroline HANOTTE

copyright
1952Zolnierz zwyciestwa – de Wanda Jakubowska avec Józef Wyszomirski
1955La croix bleue ( blekitny krzyz ) de Andrzej Munk & Jan Riesser avec Wladyslaw Gondek
    Seulement voix & narration
1956Tajemnica dzikiego szybu – de Wadim Berestowski & Krystyna Cekalska avec Damian Damiecki
1957Le nœud coulant / Le nœud ( petla ) de Wojciech Has avec Stefan Bartik
1958Les adieux / L’adieu ( pozegnania ) de Wojciech Has avec Maria Wachowiak
1959L’ours blanc / L’ours polaire ( bialy niedzwiedz ) de Jerzy Zarzycki avec Teresa Tuszynska
Chambre commune ( wspólny pokój ) de Wojciech Has avec Beata Tyskiewicz
1960Kolorowe ponczochy – de Janusz Nasfeter avec Wlodzimierz Nowak
Marysia i krasnoludki – de Konrad Paradowski & Jerzy Szeski avec Izabella Olszewska
CM Erotique ( erotyk ) de Jerzy Skolimowski avec Elzbieta Czyzewska
1961La pantoufle dorée ( historia zóltej cizemki ) de Sylwester Checinski avec Tadeusz Bialoszczynski
Adieu jeunesse / La séparation ( rozstanie ) de Wojciech Has avec Zbigniew Cybulski
Czas przeszly – de Leonard Buczkowski avec Alina Janowska
Les rencontres manquées ( spoznieni przechodnie ) de Jan Ryblowski, Gustaw Holoubek, Andrzej Lapicki, Jerzy Antczak & Adam Hanuszkiewicz avec Bogumil Kobiela
1962Gangsterzy i filantropi – de Jerzy Hoffman & Edward Skórzewski avec Hanka Bielicka
Jutro premiera – de Janusz Morgenstern avec Irena Malkiewicz
Soleil et ombre ( slantzeto i syankata / slnceto a sjankata / cлънцето и сянката ) de Rangel Vulchanov avec Anna Prucnal
Le café des rencontres ( spotkanie w bajce ) de Jan Rybkowski avec Aleksandra Slaska
CM Trio – de Jerzy Gruza avec Aleksandra Slaska
1963La femme qui inspire l’amour ( naprawde wczoraj ) de Jan Rybkowski avec Beata Tyszkiewicz
1964Prawo i piesc – de Jerzy Hoffman & Edward Skórzewski avec Zofia Mrozowska
Le moment de la paix – de Georges Franju, Tadeusz Konwicki & Egon Monk avec Marian Opania
    segment « Matura / abitur » de Tadeusz Konwicki
1965Salto – de Tadeusz Konwicki avec Marta Lipinska
Le manuscrit trouvé à Saragosse ( rekopis znaleziony w Saragossie ) de Wojciech Has avec Zbigniew Cybulski
1966Marie et Napoléon ( Marysia i Napoleon ) de Leonard Buczkowski avec Beata Tyszkiewicz
CM Perly i dukaty – de Józef Hen avec Ewa Wisniewska
CM Odwiedziny o zmierzchu – de Jan Rybkowski avec Maria Omielska
1967 CM Fatalista – de Stanislaw Lenartowicz avec Andrzej Hrydzewicz
1968Le jeu ( gra ) de Jerzy Kawalerowicz avec Wieslaw Golas
1969Sól ziemi czarnej – de Kazimierz Kutz avec Olgierd Lukaszewicz
    Seulement voix & narration
1970Dzieciol – de Jerzy Gruza avec Violetta Villas
    Seulement voix
Pejzaz z bohaterem – de Wlodzimierz Haupe avec Bogdan Baer
1971Goya ( Goya : oder der arge weg der erkenntnis ) de Konrad Wolf avec Donatas Banionis
Si loin si près ( jak daleko stad, jak blisko ) de Tadeusz Konwicki avec Andrzej Lapicki
1972La clepsydre ( sanatorium pod klepsydra ) de Wojciech Has avec Jan Nowicki
1973 CM Poprzez piaty wymiar – de Marek Nowakowski avec Ryszard Bacciarelli
1975Mazepa – de Gustaw Holoubek avec Magdalena Zawadzka
    Seulement scénario & réalisation
1977Pokój z widokiem na morze – de Janusz Zaorski avec Marek Bargielowski
1978Szpital przemienienia – de Edward Zebrowski avec Ewa Dalkowska
1979Le tambour ( die blechtrommel ) de Volker Schlöndorff avec Angela Winkler
1980W bialy dzien – de Edward Zebrowski avec Krystyna Janda
CM Bracia polscy – de Stanislaw Janicki
    Seulement voix & narration
1981Les questions d’enfant ( dziecinne pytania ) de Janusz Zaorski avec Adam Ferency
Le consul ( limuzyna Daimler-Benz ) de Filip Bajon avec Wojciech Pszoniak
1982Une histoire banale ( nieciekawa historia ) de Wojciech Has avec Hanna Mikuc
1984L’écrivain ( pismak ) de Wojciech Has avec Jan Peszek
Zabicie ciotki – de Grzegorz Królikiewicz avec Krystyna Feldman
1985W starym dworku, czyli niepodleglosc trójkatów – de Andrzej Kotkowski avec Beata Tyszkiewicz
Le Lac de Constance ( Jezioro Bodenskie ) de Janusz Zaorski avec Joanna Szczepkowska
1986Siegfried ( Zygfryd ) de Andrzej Domalik avec Tomasz Hudziec
Vérification ( weryfikacja ) de Miroslaw Gronowski avec Marek Kondrat
1987Les tribulations de Balthazar Kober ( niezwykla prodóz Balthazara Kobera ) de Wojciech Has avec Emmanuelle Riva
    Seulement apparition
1989Lawa (Lawa. Opowiesc o Dziadach Adama Mickiewicza ) de Tadeusz Konwicki avec Jan Nowicki
1994Les yeux bleus ( oczy niebieskie ) de Waldemar Szarek avec Ewa Gawryluk
1995Awantura o Basie – de Kazimierz Tarnas avec Paulina Tworzyanska
1996Ksiega wielkich zyczen – de Slawomir Krynski avec Katarzyna Skrzynecka
1998Par le feu et par l’épée ( ogniem i mieczem ) de Jerzy Hoffman avec Daniel Olbrychski
1999Operacja Samum – de Wladyslaw Pasikowski avec Kristof Konrad
2000Swiateczna przygoda – de Dariusz Zawislak avec Pawel Burczyk
2001Listy milosne – de Slawomir Krynski avec Wojciech Wysocki
2004 TV Król Edyp – de Gustaw Holoubek avec Teresa Budzisz-Krzyzanowska
    Seulement réalisation
2007 CM Slonce i cien – de Jan Holoubek avec Tadeusz Konwicki
AUTRES PRIX :
      
    Prix Spécial pour sa carrière au Camerimage – Festival international des arts cinématographiques de Lodz, Pologne ( 2005 )
Fiche créée le 11 mars 2008 | Modifiée le 27 novembre 2014 | Cette fiche a été vue 4100 fois
PREVIOUSPhillips Holmes || Gustaw Holoubek || Evelyn HoltNEXT