CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Alan Young
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Guy Tréjan



Date et Lieu de naissance : 18 septembre 1921 (Paris, France)
Date et Lieu de décès : 25 janvier 2001 (Paris, France)
Nom Réel : Guy Alexandre Maurice Treichler

ACTEUR

Né à Paris le 8 septembre 1921, Guy Tréjan, de son vrai nom Guy Treichler, effectue ses études à Genève en Suisse dans le pays d’origine de son père. Mais en 1937, au décès de celui-ci, il gagne Bruxelles avec sa mère avant de rejoindre Paris où il suit les cours de Charles Dullin au «Théâtre Sarah Bernhardt» dès 1940 où il est l’élève de Jean-Louis Barrault ou Fernand Ledoux. Mais pour échapper au Service de Travail Obligatoire (STO), il utilise sa double nationalité franco-suisse pour regagner la Suisse dès 1944.

Jusqu’en 1952, Guy Tréjan intègre la Comédie de Genève où il interprète de nombreuses pièces pendant huit ans. Parallèlement, il se produit dans des cabarets et devient même reporter pour Radio Genève. Mais à l’occasion d’une tournée théâtrale, il quitte la Suisse pour Paris où il joue «Cocktail party» au Vieux Colombier. C’est le début d’une magistrale carrière sur les planches d’une cinquantaine d’années récompensée par le Molière du meilleur acteur pour «Heldenplatz» de Thomas Bernhard en 1991. Il alterne le théâtre classique («Tartuffe» de Molière ou «La cerisaie» de Tchekhov) et le théâtre de boulevard français (Barillet et Grédy, Marcel Achard ou Françoise Dorin) ou anglo-saxon (Ray Cooney et John Chapman ou Alan Ayckbourn). Il devient le partenaire privilégié de Edwige Feuillère dans «Constance» (1960), «L’aigle à deux têtes» (1960), «Eve et Line» (1962), «Le bateau pour Lipaïa» (1977) et «Les meilleurs amis» (1989). Pour sa dernière apparition sur scène, il incarne Jean de La Fontaine dans «Le libertin de Dieu» (1997).

Au cinéma, Guy Tréjan débute dans «Si Versailles m’était conté» (1953) dans le rôle de Marc Rétaux de la Villette. Suivront plusieurs personnages aristocratiques comme Lafayette dans «Marie Antoinette, reine de France» (1955) de Jean Delannoy avec Michèle Morgan ou Louis XIII dans «Trois mousquetaires» (1961) de Bernard Borderie avec Gérard Barray. Mais c’est le succès de la comédie «Pouic-Pouic» (1963) de Jean Girault avec Louis de Funès qui lui permet d’acquérir une certaine notoriété, Jean Girault et Louis de Funès qu’il retrouvera dans «Jo» (1971). Mais sa carrière cinématographique se trouve occultée par sa carrière théâtrale, ses rôles se cantonnant à des emplois de notables dans une trentaine de films: «Le serpent» (1972) de Henri Verneuil avec Yul Brynner et Henry Fonda, «Violence et passion» (1974) de Luchino Visconti avec Burt Lancaster, «J’ai épousé une ombre» (1982) de Robin Davis avec Nathalie Baye, «L’inconnu dans la maison» (1992) de Georges Lautner avec Jean-Paul Belmondo ou «La chambre des officiers» (2000) de François Dupeyron avec Eric Caravaca, sa dernière apparition sur le grand écran. À la télévision, Guy Tréjan se trouve associé à des séries de prestige comme «Nana» (1980) de Maurice Cazeneuve où débute Véronique Genest ou «Thérèse Humbert» (1983) de Marcel Bluwal avec Simone Signoret. Il est également au générique de la première série de Alain Delon intitulée «Cinéma» (1988) de Philippe Lefebvre avec également Edwige Feuillère qu’il retrouve dans un autre téléfilm «La dame de Lieudi » (1993) de Philippe Monnier.

Alors que l’ensemble de ses souvenirs professionnels sont rassemblés dans «Ma vie est mon plus beau rôle» (1993) paru chez Robert Laffont, Guy Tréjan décède le 25 janvier 2001 à Paris où il sera inhumé au Cimetière du Père-Lachaise.

© Olivier SINQSOUS

copyright
1945 CM Prisonniers de guerre ( kriegsgefangen ) de Kurt Früh avec Roger Brava
1953Si Versailles m’était conté – de Sacha Guitry avec Claudette Colbert
1955Marie-Antoinette / Marie-Antoinette reine de France – de Jean Delannoy avec Michèle Morgan
1956Club de femmes – de Ralph Habib avec Giorgia Moll
Les truands – de Carlo Rim avec Yves Robert
Je reviendrais à Kandara – de Victor Vicas avec François Périer
1957Escapade – de Ralph Habib avec Dany Carrel
Une parisienne – de Michel Boisrond avec Brigitte Bardot
1958Douze heures d’horloge ( ihr verbrechen war liebe ) de Géza von Rádvanyi avec Eva Bartok
Les tripes au soleil – de Claude Bernard-Aubert avec Grégoire Aslan
1959Tête folle – de Robert Vernay avec Annie Cordy
1960La vérité – de Henri-Georges Clouzot avec Charles Vanel
L’imprévu ( l’imprevisto ) de Alberto Lattuada avec Anouk Aimée
1961Les trois mousquetaires – de Bernard Borderie avec Gérard Barray
    Film en 2 parties
    1 : Les ferrets de la reine
    2 : La vengeance de Milady
Les amours célèbres – de Michel Boisrond avec Jean-Paul Belmondo
    Segment « Lauzun »
Conduite à gauche – de Guy Lefranc avec Dany Robin
1962Les veinards – de Jean Girault, Philippe de Broca & Jacques Pinoteau avec Mireille Darc
    Segment « Le vison » de Jean Girault
1963Laissez tirer les tireurs – de Guy Lefranc avec Eddie Constantine
Pouic-Pouic – de Jean Girault avec Jacqueline Maillan
1964Le ciel sur la tête – de Yves Ciampi avec Jacques Monod
1969La maison de campagne – de Jean Girault avec Danielle Darrieux
1971Jo – de Jean Girault avec Bernard Blier
1972Le serpent ( the serpent / night flight from Moscow ) de Henri Verneuil avec Henry Fonda
1973Piaf – de Guy Casaril avec Brigitte Ariel
1974Violence et passion ( gruppo di famiglia in un interno ) de Luchino Visconti avec Burt Lancaster
Le futur aux trousses – de Dolorès Grassian avec Andréa Ferréol
1975La bête – de Walerian Borowczyk avec Marcel Dalio
1978On efface tout – de Pascal Vidal avec Bruno Cremer
1980T’inquiète pas, ça se soigne – de Eddy Matalon avec Bernard Lecoq
1982J’ai épousé une ombre – de Robin Davis avec Nathalie Baye
1984La triche – de Yannick Bellon avec Victor Lanoux
1992L’inconnu dans la maison – de Georges Lautner avec Jean-Paul Belmondo
1993Hey stranger – de Peter Wodtisch avec Hanna Schygulla
1999La fidélité – de Andrzej Zulawski avec Sophie Marceau
2000La chambre des officiers – de François Dupeyron avec Sabine Azéma
Fiche créée le 10 novembre 2009 | Modifiée le 6 octobre 2016 | Cette fiche a été vue 3514 fois
PREVIOUSAlice Treff || Guy Tréjan || Charles TrénetNEXT