CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Anne Meara
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Gwili Andre



Date et Lieu de naissance : 4 février 1908 (Copenhague, Danemark)
Date et Lieu de décès : 5 février 1959 (Venice, Californie, USA)
Nom Réel : Gurli Andresen

ACTRICE
Image
1932 Les secrets de la police française (secrets of the french police) de A. Edward Sutherland avec Frank Morgan
Image
1932 Sa femme (no other woman) de J. Walter Ruben avec Irene Dunne, Charles Bickford & Eric Linden
Image
1937 Princesse d’opérette (the girl said no) de Andrew L. Stone avec Robert Armstrong & Irene Hervey
Image
1941 Il était une fois (a woman’s face) de George Cukor avec Joan Crawford & Melvyn Douglas

Fille d’un père bijoutier et d’une mère peintre amateur, Gwili Andre, de son vrai nom Gurli Andresen, est née le 4 février 1908 à Copenhague au Danemark. Elle grandit au sein d’une famille aisée et acquiert une très bonne éducation dans les meilleurs établissements danois. À vingt ans, devenue une très belle jeune femme, elle épouse Stanislaw Mlotkowski, un agent immobilier et part s’installer un an plus tard à New-York avec lui. En janvier 1931, elle devient officiellement citoyenne américaine.

À cette époque, la très désirable Gwili Andre pose pour des magazines et ne tarde pas à s’imposer comme l’un des modèles les mieux payés des Etats-Unis. Le très puissant producteur de la RKO, David O. Selznick, s’intéresse alors à cette sculpturale beauté blonde et envisage clairement d’en faire une star qui pourrait rivaliser avec une autre actrice venue du Nord, Greta Garbo. En 1932, elle débute à l’écran comme principale partenaire de Richard Dix, dans le film d’aventures exotiques «Le démon jaune» réalisé par Wesley Ruggles. Une large campagne de publicité de la RKO veille à ce que son nom et son visage soit connu et reconnu par le public. La même année, Gwili Andre est tête d’affiche du film policier «Les secrets de la police française» de A. Edward Sutherland, avec Gregory Ratoff et Frank Morgan, et joue un second rôle auprès de Charles Bickford et Irene Dunne dans «Sa femme» de J. Walter Ruben, mais l’échec relatif de ce drame l’éloigne momentanément du studio.

Entre temps, Gwili Andre s’est séparée de Stanislaw Mlotkowski quelques mois seulement après leur mariage (ils divorceront en 1935). La très glamour actrice est alors très proche du scénariste-réalisateur-producteur Willis Goldbeck. On la voit aussi souvent dîner au restaurant avec le producteur milliardaire Howard Hughes. En 1934, la Columbia annonce son retour à l’écran dans «Le capitaine déteste la mer» que doit réaliser Lewis Milestone et où elle aurait pour partenaires Victor McLaglen et John Gilbert. Le contrat qui la lie avec la RKO, l’empêche de participer au film, c’est finalement Wynne Gibson qui décroche le rôle. Libéré de son contrat en 1937, elle apparaît dans deux productions de série B «Meet the boy friend» de Ralph Staub et «Princesse d’opérette» de Andrew L. Stone, des films qui hélas ne lui permettent pas de renouer durablement avec le milieu du cinéma.

Par la suite, Gwili Andre fait des brèves apparitions aux côtés de Joan Crawford et Melvyn Douglas dans «Il était une fois» (1941) de George Cukor et dans «The falcon’s brother» (1942) avec George Sanders. Jamais plus elle ne fera du cinéma. En 1943, elle épouse William Dallas Croix, Jr., un ingénieur avec qui elle a un fils, Peter, né un an après son mariage. Ils divorceront en 1948. Les dernières années de sa vie, l’actrice sombre dans la dépression et dans l’alcool.

Sa mort le 5 février 1959, un jour après son 51ème anniversaire, ressemble à un étrange suicide après des années d’alcoolisme et de plusieurs tentatives avortées pour relancer sa carrière. Seule dans son modeste appartement de Venice, en Californie, Gwili Andre rassemble tous les magazines et les souvenirs de son début de carrière et y met le feu, se laissant elle aussi dévorée par les flammes. Elle décède quelques heures plus tard de ses blessures.

© Pascal DONALD

copyright
1932Le démon jaune / Le cri du dragon ( roar of the dragon ) de Wesley Ruggles avec Richard Dix
Les secrets de la police française ( secrets of the french police ) de A. Edward Sutherland avec Frank Morgan
Sa femme ( no other woman ) de J. Walter Ruben avec Charles Bickford
1937Meet the boy friend – de Ralph Staub avec Robert Paige
Princesse d’opérette ( the girl said no / with words and music ) de Andrew L. Stone avec Robert Armstrong
1941Il était une fois ( a woman’s face ) de George Cukor avec Melvyn Douglas
1942The falcon’s brother – de Stanley Logan avec George Sanders
Fiche créée le 30 novembre 2013 | Modifiée le 2 décembre 2013 | Cette fiche a été vue 1606 fois
PREVIOUSGaby André || Gwili Andre || Marcel AndréNEXT