CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Pierre Bertin
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Hélène Perdrière



Date et Lieu de naissance : 17 avril 1910 (Asnières-sur-Seine, France)
Date et Lieu de décès : 27 août 1992 (Boulogne-Billancourt, France)
Nom Réel : Hélène Eugénie Perdrière

ACTRICE
Image
1931 Criminel – de Jack Forrester avec Harry Baur, Pierre Alcover, Jean Servais & Daniel Mendaille
Image
1945 Le couple idéal – de Bernard-Roland & Raymond Rouleau avec Raymond Rouleau & Denise Grey
Image
1947 Route sans issue – de Jean Stelli avec Claude Dauphin, Gisèle Casadesus, Jacques Castelot & Jane Marken
Image
1949 Les nouveaux maîtres – de Paul Nivoix avec Albert Préjean, Raymond Bussières & Annette Poivre

Fille d’un industriel, Hélène Perdrière naît le 17 avril 1910, à Asnières-sur-Seine, commune d’Île de France, proche de Paris. À quatorze ans, une amie de la famille l’emmène pour la première fois au théâtre. C’est la révélation et la jeune fille décide de faire tout pour devenir actrice. Malgré la réticence de ses parents, elle prend des cours de diction chez le comédien Charles-Louis Siblot puis entre aux Cours Simon. Elle à dix-sept ans quand elle intègre le Conservatoire de Paris. Elle décroche neuf mois plus tard un premier prix de comédie. Quelques semaines après, elle est engagée à la Comédie-Française pour jouer les ingénues. Elle y reste trois ans puis continue son parcours théâtral sur les Boulevards.

Entre temps, Hélène Perdrière débute au cinéma en 1930, dans «Le roi des resquilleurs» de Pierre Colombier où elle partage la vedette avec Georges Milton. L’année suivante, elle tourne dans «Criminel» de Jack Forrester, version française d’un film de Howard Hawks, aux côtés de Harry Baur en directeur de prison et de Jean Servais en jeune paysan injustement condamné, qui finira innocenté.

Jusqu’en 1955, la comédienne va apparaître dans une vingtaine de productions, sans pour cela devenir une grande vedette de l’écran. Elle rencontre malgré tout quelques jolis rôles, parmi lesquels: la jeune fille invalide et miraculeusement guérie dans «La merveilleuse tragédie de Lourdes» (1933) avec Jean-Pierre Aumont dans le rôle de son fiancé; la sœur de Jean Mercanton, amoureuse de Jean Chevrier dans «Trois de Saint-Cyr» (1937) de Jean-Paul Paulin; la promise de Pierre Brasseur dans «Le père Lebonnard» (1938) de Jean de Limur; la serveuse de bar qui sauve Roger Pigaut dans «Nuits d’alerte» (1941) de Léon Mathot (le film ne sortira qu’en 1945); la jeune pianiste virtuose dans «Route sans issue» (1947) de Jean Stelli, la riche et généreuse Elsa Kastner qui aide Henri Dunant, incarné par Jean-Louis Barrault, pour la fondation de la Croix-Rouge dans «D’homme à hommes» (1948), réalisé par Christian-Jaque; la femme de Albert Préjean dans «Les nouveaux maîtres» (1949) de Paul Nivoix; la pulpeuse Suzy Courtois, partenaire de Fernandel en «Topaze» (1950) de Marcel Pagnol.

En 1952, déjà riche d’un long parcours théâtral où elle a jouée avec succès des pièces de Sacha Guitry, Colette, Jean Giraudoux, Henry Bernstein et Jacques Deval, entre autres, Hélène Perdrière réintègre la Comédie-Française. Nommée sociétaire trois ans plus tard, elle multiple les performances dans les principaux classiques du répertoire et fait de la mise en scène. Elle quitte définitivement le Français en 1973. L’année suivante, à la demande de Luis Buñuel, elle revient au cinéma pour un ultime rôle, celui d’une vieille femme qui tente de séduire son neveu pour coucher avec lui, dans «Le fantôme de la liberté». Elle fait encore un peu de télévision, dont une adaptation de Jean Anouilh «La belle vie» (1979) aux côtés de Jean Le Poulain et Jacques François. Au début des années quatre-vingt, la Grande Dame du théâtre tire sa révérence et s’intalle en région parisienne.

Mariée successivement avec l’écrivain Serge Veber et Jean Mochot, dirigeant chez Air-France, Hélène Perdrière s’éteint le 27 août 1992, à Boulogne-Billancourt, après une carrière exemplaire, consacrée principalement à la scène au service des plus grands auteurs. Elle avait quatre-vingt-deux ans.

© Philippe PELLETIER – Source: «Le cinéma des années quarante par ceux qui l’ont fait» de Christian Gilles

copyright
1930Le roi des resquilleurs – de Pierre Colombier avec Georges Milton
1931Criminel / Le code criminel – de Jack Forrester avec Harry Baur
CM Route Nationale N° 13 – de Pierre Billon avec René Ferté
1932Mon cœur balance – de René Guissart avec Noël-Noël
La foule hurle – de Jean Daumery & Howard Hawks avec Jean Gabin
1933La merveilleuse tragédie de Lourdes – de Henri Fabert avec Jean-Pierre Aumont
1934Jeanne – de Georges Marret avec André Luguet
Le bébé de l’escadron – de René Sti avec Michel Simon
CM Le médecin malgré lui – de Pierre Weill avec Alexandre Mathillon
1935Gangster malgré lui – de André Hugon avec Françoise Rosay
La marmaille – de Bernard-Deschamps avec Paul Azaïs
1938Trois de Saint-Cyr – de Jean-Paul Paulin avec Roland Toutain
Le père Lebonnard – de Jean de Limur avec Jean Murat
1941Nuits d’alerte – de Léon Mathot avec Roger Pigaut
1944 DO De Jeanne d’Arc à Philippe Pétain – de Sacha Guitry
    Seulement voix
1945Le couple idéal – de Bernard-Roland & Raymond Rouleau avec Simone Signoret
Jeux de femmes – de Maurice Cloche avec Henri Crémieux
1946Le maître de forges – de Fernand Rivers avec Jean Chevrier
1947Route sans issue – de Jean Stelli avec Claude Dauphin
1948D’homme à hommes – de Christian-Jaque avec Jean-Louis Barrault
Le mystère de la chambre jaune – de Henri Aisner avec Serge Reggiani
1949Le parfum de la dame en noir – de Louis Daquin avec Marcel Herrand
Un certain monsieur – de Yves Ciampi avec Louis Seigner
Rome Express – de Christian Stengel avec Saturnin Fabre
Les nouveaux maîtres – de Paul Nivoix avec Albert Préjean
1950Mystère à Shanghai – de Roger Blanc avec Paul Bernard
Topaze – de Marcel Pagnol avec Fernandel
1955Si tous les gars du monde – de Christian-Jaque avec Jean Gaven
1974Le fantôme de la liberté – de Luis Buñuel avec Jean-Claude Brialy
Fiche créée le 8 novembre 2008 | Modifiée le 22 avril 2015 | Cette fiche a été vue 6270 fois
PREVIOUSLance Percival || Hélène Perdrière || Marcel PérèsNEXT