CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Sergio Tofano
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Hélène Surgère



Date et Lieu de naissance : 20 octobre 1928 (Caudéran, France)
Date et Lieu de décès : 26 mars 2011 (Paris, France)
Nom Réel : Hélène Marcelle Simonne Collet

ACTRICE

Née le 20 octobre 1928 à Caudéran, Hélène Surgère est repérée par René Simon alors qu’elle tient un magasin de céramique à Montmartre à la fin des années cinquante. Sur les conseils de la comédienne Madeleine Clervanne, elle s’engage dans le théâtre amateur.

Alors qu’elle joue dans des dramatiques à la télévision, Hélène Surgère apparaît pour la première fois au cinéma dans «Les ruses du diable» (1965) de Paul Vecchiali. C’est le début d’une étroite collaboration avec ce cinéaste dont elle devient l’une des interprètes fétiches, ils enchaînent «L’étrangleur» (1970) avec Jacques Perrin «Femmes, femmes» (1974), «Change pas de main» (1975), «Corps à cœur» (1978) et «C’est la vie!» (1980). Dans «En haut des marches» (1982), elle est la sœur de Danielle Darrieux. Elle figure également au générique de «La machine» (1977) ou «À vot’ bon cœur» (2004) dans des rôles secondaires. Fructueuse collaboration qui se poursuit sur le petit écran dans un épisode de «Série Noire» intitulé «Cœur de hareng» (1983) et sur les planches dans «Revoir la mer» (1984) au Théâtre de l’Odéon dont Paul Vecchiali assure la mise en scène. Elle est également sollicitée à trois reprises par André Téchiné dans «Souvenirs d’en France» (1974) avec Jeanne Moreau, «Barocco» (1976) avec Isabelle Adjani et Gérard Depardieu et «Les sœurs Brontë» (1978) avec Isabelle Adjani, Marie-France Pisier et Isabelle Huppert. Encore plus élitiste encore, elle tourne dans «Salo ou les 120 journées de Sodome» (1975), le dernier film de Pier Paolo Pasolini, adaptation du Marquis de Sade dans l’Italie fasciste des années trente.

Néanmoins, refusant d’être cantonnée dans des films exigeants, Hélène Surgère s’oriente à partir des années quatre-vingts, dans des films plus commerciaux. Elle est la partenaire de Pierre Richard et Jean Carmet dans «Un chien dans un jeu de quilles» (1982), elle compose la directrice d’un pensionnat dans «Attention bandits» (1986) de Claude Lelouch avec Jean Yanne et Patrick Bruel, puis devient l’épouse de Roger Ibanez dans «Le pari» (1997) de et avec «Les inconnus». Elle apparaît aussi dans «Confidences trop intimes» (2003) de Patrice Leconte ou «Ensemble c’est tout» (2006) de Claude Berri. Ce qui l’empêche pas d’être demandée à deux reprises par Robert Guédiguian et Raul Ruiz ainsi que par Olivier Ducastel et Jacques Martineau dans «Ma vie à Rouen» (2002) avec Ariane Ascaride. Pour la télévision, elle joue dans des épisodes de «Maigret» (1996) avec Bruno Cremer ou «SœurThérèse.com» (2006) avec Dominique Lavanant. Parallèlement, elle interprète des pièces de Tilly ou de Bernard-Marie Koltès et est dirigée par Alain Françon dans «Ivanov» (2004) avec Jean-Paul Roussillon ou Hans Peter Cloos dans «Le caïman» (2005) avec Claude Rich.

Ce parcours prestigieux sur scène lui vaut d’intégrer en tant que pensionnaire la troupe de la Comédie Française en 2010 pour jouer dans «Les trois sœurs» de Anton Tchekhov mis en scène par Alain Françon. Par modestie, elle justifiait cet engagement tardif par le décès brutal de Madeleine Marie qui devait interpréter le rôle de la vieille nourrice. Pour achever la boucle cinématographique, Hélène Surgère est filmée une dernière fois par Paul Vecchiali dans «Les gens d’en bas» en 2009. Elle décède dans la nuit du 26 au 27 mars 2011 alors que les «Les trois sœurs» sont toujours à l’affiche.

© Olivier SINQSOUS

copyright
1965 Les ruses du diable – de Paul Vecchiali avec Michel Piccoli
1970L’étrangleur – de Paul Vecchiali avec Jacques Perrin
1972 CM La ligne de sceaux – de Jean-Paul Torok avec Louis Velle
1974Femmes, femmes – de Paul Vecchiali avec Michel Duchaussoy
Souvenirs d’en France – de André Téchiné avec Jeanne Moreau
1975Change pas de main – de Paul Vecchiali avec Claudine Beccarie
Salo ou les 120 journées de Sodome ( Salò o le 120 giornate di Sodoma ) de Pier Paolo Pasolini avec Paolo Bonacelli
Les loulous – de Patrick Caborat avec Valérie Mairesse
1976Barocco – de André Téchiné avec Isabelle Adjani
L’aigle et la colombe – de Claude Bernard-Aubert avec Pierre Londiche
1977La machine – de Paul Vecchiali avec Jean-Christophe Bouvet
1978Les belles manières – de Jean-Claude Guiguet avec Howard Vernon
Corps à cœur – de Paul Vecchiali avec Madeleine Robinson
Les sœurs Brontë – de André Téchiné avec Isabelle Huppert
1979La femme enfant – de Raphaëlle Billetdoux avec Klaus Kinski
CM Ferdinand – de Dominique Maillet avec Jean Bouise
1980Cauchemar – de Noël Simsolo avec Pierre Clémenti
C’est la vie – de Paul Vecchiali avec Chantal Delsaux
1981Le retour de Christophe Colon – de Jean-Pierre Saire avec Jean-Jacques Moreau
1982Un chien dans un jeu de quilles – de Bernard Guillou avec Pierre Richard
1983En haut des marches – de Paul Vecchiali avec Danielle Darrieux
1984L’air du crime – de Alain Klarer avec Tchéky Karyo
1985Zone rouge – de Robert Enrico avec Richard Anconina
CM Morphée – de Bruno Chiche avec Michel Aumont
1986Attention Bandits ! – de Claude Lelouch avec Jean Yanne
1987Trois places pour le 26 – de Jacques Demy avec Yves Montand
1988La fille du magicien – de Claudine Bories avec Jean-Paul Roussillon
Je t’ai dans la peau – de Jean-Pierre Thorn avec Philippe Clévenot
1989Australia – de Jean-Jacques Andrien avec Jeremy Irons
Dieu vomit les tièdes – de Robert Guédiguian avec Jean-Pierre Darroussin
1991Un vampire au paradis – de Abdelkrim Balhoul avec Bruno Cremer
1992La cavale des fous – de Marco Pico avec Michel Piccoli
1996 CM Abel – de Philippe-Emmanuel Sorlin avec Laurence Côte
1997Le pari – de Bernard Campan & Didier Bourdon avec Didier Bourdon
À la place du cœur – de Robert Guédiguian avec Ariane Ascaride
1998Le temps retrouvé ( o tempo reencontrado / il tempo ritrovato / time regained ) de Raoul Ruiz avec John Malkovich
CM La réserve – de Pascale Breton avec Sarah Haxaire
1999L’affaire Marcorelle – de Serge le Péron avec Irène Jacob
2000Lise et André – de Denis Dercourt avec Isabelle Candelier
2001Ma vraie vie à Rouen – de Olivier Ducastel & Jacques Martineau avec Jimmy Tavares
2002Le divorce – de James Ivory avec Glenn Close
Confidences trop intimes – de Patrice Leconte avec Fabrice Luchini
2003Ce jour-là – de Raoul Ruiz avec Bernard Giraudeau
Les amateurs – de Martin Valente avec François Berléand
    Scènes coupées au montage
2004À vot’ bon cœur – de Paul Vecchiali avec Mathieu Marie
2006Ensemble, c’est tout – de Claude Berri avec Audrey Tautou
Demandez la permission aux enfants – de Eric Civanyan avec Pascal Légitimus
2009Les gens d’en bas – de Paul Vecchiali avec Roland Munter
Les gens d’en bas – de Paul Vecchiali
2011 DO Qui êtes-vous Paul Vecchiali ? – de Jérôme Reybaud avec Paulette Bouvet
    Seulement apparition
Fiche créée le 5 février 2009 | Modifiée le 22 avril 2012 | Cette fiche a été vue 4086 fois
PREVIOUSFolke Sundquist || Hélène Surgère || Charlotte SusaNEXT