CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Willy Birgel
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Héléna Manson



Date et Lieu de naissance : 18 août 1898 (Caracas, Venezuela)
Date et Lieu de décès : 14 septembre 1994 (Neuilly-sur-Seine, France)
Nom Réel : Elena Eugénia Manson

ACTRICE
Image
1940 L’assassinat du Père Noël – de Christian-Jaque avec Harry Baur, Fernand Ledoux & Raymond Rouleau
Image
1943 Le corbeau – de Henri-Georges Clouzot avec Pierre Fresnay, Ginette Leclerc & Micheline Francey
Image
1952 Un homme à détruire (imbarco a mezzanotte) de Joseph Losey avec Paul Muni & Joan Lorring
Image
1965 Piège pour Cendrillon – de André Cayatte avec Dany Carrel, Madeleine Robinson & René Dary

Héléna Manson naît Elena Eugénia Manson le 18 août 1898, à Caracas capitale du Venezuela. Elevée et scolarisée à la Chaux-de-Fond (Suisse), elle entre au conservatoire d’art dramatique de Genève. Au début des années vingt, elle intègre la troupe de Georges Pitoëff où elle est une étonnante ingénue dans la pièce de Luigi Pirandello «Six personnages en quête d’auteur». Elle débute au cinéma, aux côtés de Michel Simon et Camille Bert, dans «La vocation d’André Carel» (1924), film tourné en Suisse par Jean Choux. Héléna suit Pitoëff en France pour une tournée théâtrale. En 1929, elle fait partie de la distribution d’un des premiers films parlants français, «Le mystère de la Villa Rose», réalisé par Louis Mercanton et René Hervil.

Au cours des années suivantes, attitrée aux rôles de victimes ou de mères dévouées, Héléna Manson tourne sous la direction des plus grands cinéastes: Georg Wilhelm Pabst pour «La tragédie de la mine» (1931), Jean Renoir pour «Madame Bovary» (1933), Jacques Feyder pour «Pension Mimosas» (1935) mais aussi Christian-Jaque, Alberto Cavalcanti, Léonide Moguy et Jeff Musso. Des films qui lui permettent de croiser les plus grands acteurs de l’époque: Raimu, Harry Baur, Albert Préjean, Jules Berry, Charles Vanel, Pierre Blanchar, Erich von Stroheim, etc. 1943 est l’année qui marque un tournant dans la carrière de l’actrice lorsque Henri-Georges Clouzot lui offre le rôle de l’inquiétante Marie Corbin, infirmière au regard dur et glacial, dans «Le corbeau» auprès de Pierre Fresnay.

Désormais, Héléna Manson va donner dans la noirceur et les compositions troubles. Elle est notamment l’épouse affairée de Fernand Ledoux dans «L’homme de Londres» (1943) de Henri Decoin; la commère normande de «Manon» (1948) de Henri-Georges Clouzot; une horrible crémière étranglée par Paul Muni dans «Un homme à détruire» (1952) de Joseph Losey; de nouveau une infirmière menaçante dans «Piège pour Cendrillon» (1965) de André Cayatte et «Le locataire» (1976) de Roman Polanski. On la retrouve aussi comme partenaire de Errol Flynn et Micheline Presle dans la production franco-américaine «La taverne de New Orleans» (1951). Parallèlement à son parcours cinématographique, Héléna enchaîne à un rythme effréné les pièces de théâtre (Jean Anouilh, George Bernard Shaw, Edouard Bourdet, Jacques Deval, etc.), les émissions radiophoniques, les postsynchronisations et, dès 1954, les feuilletons et les films pour la télévision («Les cinq dernières minutes», «En votre âme et conscience», «Arsène Lupin», «Le jeune Fabre»). Au début des années quatre-vingts, Héléna Manson renonce à la scène et ralentit ses apparitions pour le grand et le petit écran. On la retrouve néanmoins avec plaisir en logeuse de Gérard Depardieu dans «Mon oncle d’Amérique» (1979) de Alain Resnais, puis en celle de Lino Ventura dans «Les misérables» (1981) de Robert Hossein et en directrice de musée dans «Agent trouble» (1987) de Jean-Pierre Mocky. Elle tourne son dernier film en 1988, un rôle de mère abusive, dirigée par Pascal Thomas pour «Les maris, les femmes, les amants».

Digne représentante de la mémoire du cinéma français du vingtième siècle, Héléna Manson s’éteint dans sa quatre-vingt seizième année, le 14 septembre 1994, au Centre Hospitalier de Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine). Son corps repose au Cimetière Ancien de cette même ville.

© Philippe PELLETIER

copyright
1924La vocation de André Carrel / La puissance du travail – de Jean Choux avec Camille Bert
1929Le mystère de la Villa Rose – de Louis Mercanton & René Hervil avec Léon Mathot
1930Le réquisitoire – de Dimitri Buchowetzki avec Marcelle Chantal
Monsieur le Duc – de Jean de Limur avec Alice Field
1931La tragédie de la mine ( kameradschaft ) de Georg Wilhelm Pabst avec Alexandre Granach
Les frères Karamasoff – de Fédor Ozep avec Fritz Kortner
1932Le cas du docteur Brenner – de Jean Daumery avec Jean Marchat
Stupéfiants – de Kurt Gerron & Roger Le Bon avec Danièle Parola
Coralie et compagnie – de Alberto Cavalcanti avec Josette Day
1933Madame Bovary – de Jean Renoir avec Valentine Tessier
1934Fedora – de Louis J. Gasnier avec Marie Bell
Un train dans la nuit – de René Hervil avec Dolly Davis
Pension Mimosas – de Jacques Feyder avec Paul Bernard
1935 CM Une tête qui rapporte / Tête de turc / Le bourreau – de Jacques Becker avec Louis Florencie
1936Hélène – de Jean-Benoît Lévy & Marie Epstein avec Jean-Louis Barrault
À Venise, une nuit – de Christian-Jaque avec Albert Préjean
1937Les pirates du rail – de Christian-Jaque avec Erich von Stroheim
1938Bar du Sud – de Henri Fescourt avec Charles Vanel
Dernier jeunesse – de Jeff Musso avec Jacqueline Delubac
1939L’empreinte de dieu – de Léonide Moguy avec Pierre Blanchar
1940L’assassinat du Père Noël – de Christian-Jaque avec Harry Baur
1941Les inconnus dans la maison – de Henri Decoin avec Jean Tissier
Le journal tombe à cinq heures – de Georges Lacombe avec Pierre Renoir
1942Le bienfaiteur – de Henri Decoin avec Suzy Prim
Mermoz – de Louis Cuny avec Lucien Nat
Picpus – de Richard Pottier avec Albert Préjean
Marie-Martine – de Albert Valentin avec Jules Berry
1943L’homme de Londres – de Henri Decoin avec Fernand Ledoux
L’escalier sans fin – de Georges Lacombe avec Fernand Ledoux
Le corbeau – de Henri-Georges Clouzot avec Pierre Fresnay
1945Son dernier rôle – de Jean Gourguet avec Marcel Dalio
L’assassin n’est pas coupable – de René Delacroix avec Jules Berry
1946L’homme au chapeau rond – de Pierre Billon avec Raimu
Nuits sans fin – de Jacques Séverac avec Alexandre Rignault
1948Manon – de Henri-Georges Clouzot avec Cécile Aubry
La louve – de Guillaume Radot avec Claude Géniat
La ferme des sept péchés – de Jean Devaivre avec Jacques Dumesnil
1949Retour à la vie – de Henri-Georges Clouzot, André Cayatte, Jean Dréville & Georges Lampin avec Bernard Blier
    Segment « Le retour de Tante Emma » de André Cayatte
Le furet – de Raymond Leboursier avec Pierre Larquey
1950Au revoir monsieur Grock – de Pierre Billon avec Suzy Prim
Né de père inconnu – de Maurice Cloche avec Gabrielle Dorziat
1951La taverne de New Orleans ( adventures of captain Fabian / New Orleans adventure ) de William Marshall avec Errol Flynn
Deux sous de violettes – de Jean Anouilh avec Dany Robin
1952Le plaisir – de Max Ophüls avec Jean Gabin
CM Torticola contre Frankensberg – de Paul Paviot avec Michel Piccoli
Un homme à détruire ( imbarco a mezzanotte / stranger on the prowl ) de Joseph Losey avec Paul Muni
Le secret d’une mère – de Jean Gourguet avec René Génin
1953L’envers du paradis – de Edmond T. Greville avec Etchika Choureau
La fille perdue – de Jean Gourguet avec Dora Doll
Les enfants de l’amour – de Léonide Moguy avec Jean-Claude Pascal
1954Escalier de service – de Carlo Rim avec Junie Astor
Dans tes bras / Amour, maître de la vie ( herr über leben und tod ) de Victor Vicas avec Ivan Desny
1955Le dossier noir – de André Cayatte avec Bernard Blier
Lola Montés – de Max Ophüls avec Martine Carol
Des gens sans importance – de Henri Verneuil avec Françoise Arnoul
Les truands – de Carlo Rim avec Albert Rémy
Je reviendrai à Kandara – de Victor Vicas avec François Périer
Goubbiah, mon amour / Goubbiah – de Robert Darène avec Jean Marais
1956Paris Palace Hôtel – de Henri Verneuil avec Charles Boyer
Bonjour jeunesse – de Maurice Cam avec Jeanne Boitel
Les lumières du soir – de Robert Vernay avec Aimé Clariond
Œil pour œil – de André Cayatte avec Curd Jürgens
CM Un matin comme les autres – de Yannick Bellon avec Yves Montand
1957Les vendanges ( the vintage ) de Jeffrey Hayden avec Leif Erickson
Un homme se penche sur son passé – de Willy Rozier avec Jacques Bergerac
1958Toi le venin – de Robert Hossein avec Marina Vlady
Faibles femmes – de Michel Boisrond avec Mylène Demongeot
Le grand chef – de Henri Verneuil avec Fernandel
1960Le président – de Henri Verneuil avec Jean Gabin
1961Les amours célèbres – de Michel Boisrond avec Edwige Feuillère
La chambre ardente – de Julien Duvivier avec Jean-Claude Brialy
1963Le glaive et la balance – de André Cayatte avec Anthony Perkins
1965Piège pour Cendrillon – de André Cayatte avec Dany Carrel
Paris au mois d’août – de Pierre Granier-Deferre avec Charles Aznavour
1969Paix sur les champs – de Jacques Boigelot avec Georges Poujouly
1970Macédoine / La femme sandwich – de Jacques Scandelari avec Pierre Brasseur
1976Le locataire ( the tenant ) de Roman Polanski avec Isabelle Adjani
1979Mon oncle d’Amérique – de Alain Resnais avec Gérard Depardieu
1981Les misérables – de Robert Hossein avec Lino Ventura
1982La femme ivoire – de Dominique Cheminal avec Paulette Dubost
1987Agent trouble – de Jean-Pierre Mocky avec Catherine Deneuve
Cinéma Paradiso ( nuovo cinema Paradiso ) de Giuseppe Tornatore avec Philippe Noiret
    Seulement voix
1988Les maris, les femmes, les amants – de Pascal Thomas avec Guy Marchand
Fiche créée le 13 janvier 2008 | Modifiée le 30 août 2015 | Cette fiche a été vue 5269 fois
PREVIOUSMartha Mansfield || Héléna Manson || Paul ManteeNEXT