CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Renate Müller
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Hans Albers



Date et Lieu de naissance : 22 septembre 1891 (Hambourg, Empire Allemand)
Date et Lieu de décès : 24 juillet 1960 (Kempfenhausen, Allemagne)
Nom Réel : Hans Philipp August Albers

ACTEUR
Image
1932 Quick – de Robert Siodmak avec Lilian Harvey, Paul Hörbiger, Paul Westermeier & Käthe Haack
Image
1942 Les aventures fantastiques du Baron Munchhausen ( Münchhausen) de Joseph von Báky avec Brigitte Horney
Image
1944 La paloma (große freiheit Nr. 7) de Helmut Käutner avec Ilse Werner, Hans Söhnker & Hilde Hildebrand
Image
1951 Barbe-Bleue (Blaubart) de Christian-Jaque avec Cécile Aubry, Fritz Kortner & Jacques Sernas

Fils d’un commerçant boucher, Hans Philipp August Albers vient au monde le 22 septembre 1891, à Hambourg, grand port du vaste Empire Allemand. Après ses études secondaires, le jeune homme entreprend une formation d’agent commercial, qu’il n’achèvera pas, préférant se consacrer à ses cours de comédie. Dès 1911, il effectue ses premiers pas au théâtre. Cependant, pour arrondir ses fins de mois, il travaille à Francfort dans une fabrique de soie. Trois ans plus tard, il devient la vedette du Talia Theater de Hambourg.

En 1914, la première guerre mondiale éclate. L’année suivante, Hans Albers est incorporé dans l’Armée Allemande et combat sur le front Ouest. En 1917, grièvement blessé, il est soigné à Berlin, où, progressivement, il reprend ses activités de comédien. Il se produit notamment dans des pièces de boulevard, des revues musicales et des opérettes, car il s’avère être un excellent chanteur. À la fin des années dix, il débute sa carrière cinématographique en interprétant des rôles secondaires de séducteur ou de jeune homme dynamique.

Au cours des années vingt, Hans Albers s’impose progressivement au cinéma avec des personnages plein d’entrain, aventureux et enjoués, et ce, dans une centaine de productions. En 1928, il travaille pour le Deutsche Theater de Berlin de Max Reinhardt. Il connaît alors son premier succès personnel avec la pièce «Die verbrecher». Au cinéma, son talent est enfin révélé avec le film «Asphalte» (1929), un drame de Joe May. L’année suivante, il s’impose définitivement, avec son rôle de Mazeppa, aux côtés de Marlene Dietrich et Emil Jannings, dans «L’ange bleu» dirigé par Josef von Sternberg.

Les débuts du cinéma parlant sont une bénédiction pour ce comédien aux multiples facettes. Elevé au rang de vedette après sa participation au film de Sternberg, Hans Albers partage alors l’affiche avec toutes les plus belles stars de l’écran germanique, parmi lesquelles: Käthe von Nagy dans «Le vainqueur» (1931), Lilian Harvey dans «Quick» (1932), Sybille Schmitz dans «I.F.1 ne répond plus» (1932), Brigitte Helm dans «L’or » (1934) et Brigitte Horney dans «Savoy-Hotel 217» (1936). Aimé et acclamé par le public, il mélange les genres, passant de la comédie aux adaptations shakespeariennes, du western aux fresques historiques. En 1937, il interprète un mémorable Sherlock Holmes dans «On a tué Sherlock Holmes», aux côtés de son ami Heinz Rühmann, et la même année, il donne la réplique à Françoise Rosay, pour l’adaptation allemande de «Les gens du voyage», réalisé par Jacques Feyder.

Mais Hans Albers restera essentiellement dans l’histoire du cinéma, pour sa magnifique interprétation du Baron Münchhausen dans «Les fantastiques aventures du Baron Münchhausen» (1942), un pamphlet anti-militariste de Joseph von Báky, paradoxalement produit par la UFA, maison de production pronazie. Après la seconde guerre mondiale, Hans Albers est quelque peu inquiété par les autorités de dénazification. Mais finalement blanchi, il poursuit sa carrière avec brio et vole de succès en succès jusqu’à la fin de sa vie. Hans Albers meurt le 24 juillet 1960, dans un sanatorium de Kempfenhausen, dans les Alpes Bavaroises, emporté par une hémorragie interne.

© Philippe PELLETIER

copyright
1915Les saisons de la vie ( jahreszeiten des lebens ) de Franz Hofer avec Rita Clermont
1917Rache des gefallenen – de ?
Mut zur sunde – de Henrich Balfen R. Leffler avec Olga Desmond
Das spitzentuch der Fürstin Wolkowska – de Josef Stein avec Maria Carmi
Le vœu d’Halka ( Halkas gelöbnis ) de Alfred Halm avec Lya Mara
Rauschgold – de H. Derweyn avec Stella Hart
La fille de la comtesse Stachowska ( die tochter der gräfin Stachowska ) de Otto Rippert avec Hella Moja
Baroneßchen auf Straufurlaub – de Otto Rippert avec Hanne Brinkmann
1918Leuchtende punkte – de Georg Alexander avec Aud Egede Nissen
Les mille et une nuits ( die 999. nacht / 1000 und eingrosse nacht ) de Fred Sauer avec Erna Morena
Taumel – de Hubert Moest avec Paul Hartmann
Les treize ( die dreizehn / Ferragus ) de Alfred Halm avec Mady Christians
La lumière de la vie ( das licht des lebens ) de Josef Stein avec Carl de Vogt
Irrwege der liebe – de Josef Stein avec Margerete Kupfer
Sadja – de Erik Lund avec Eva May
Der mut zur sünde – de Robert Leffler avec Olga Desmond
Der fluch des Nori / Das lied der Nisami – de Carl Boese avec Grete Weixler
Am scheidewege – de Alfred Halm avec Hermann Vallenttin
Liebe und leben, 1. Teil : Die seele des kindes – de Walter Schmidthässler avec Albert Paul
La chanson de Colombine ( das lied der Colombine ) de Emil Justitz avec Olga Engl
1919Das tor der freiheit – de Walter Schmidthässler avec Margarete Schön
Die tochter des Bajazzo – de Arthur Ullmann avec Rita Clermont
Ich hatt einen kameraden – de Conrad Wiene avec Grete Reinwald
Lola Montès à la cour de Louis 1er de Bavière ( Lola Montez. 2. Am hofe Ludwig I. von Bayern ) de Rudolf Walther-Fein avec Marija Leiko
Der fürst der nacht / Der fürst – de Max Maschke avec Ria Jende
Die prinzessin von Urbino – de Paul Legband avec Ria Jende
Madeleine – de Siegfried Philippi avec Rosa Valetti
Aus eines mannes mädchenjahren – de Karl Grune avec Erika Glässner
Le Grand Hôtel Babylone ( das Grand Hotel Babylon ) de Ewald André Dupont avec Hanni Weisse
1920Die schlange mit dem mädchenkopf – de Rudolf Walther-Fein avec Ria Jende
Der schuss aus dem fenster – de ? avec Albert Paulig
Die kronjuwelen des herzogs von Rochester – de Paul Legband avec Johannes Riemann
La marquise d’O ( die marquise von O. ) de Paul Legband avec Ernst Stahl-Nachbaur
Le tricheur ( der falschspieler ) de Emil Justitz avec Anita Berber
Berlin W. ( der wreg der ins verderben fuhrt ) de Manfred Noa avec Margarete Kupfer
Trafiquant ( schieber ) de Manfred Noa avec Franz Sutton
Les pickpockets ( taschendiebe ) de Emil Justitz avec Maria Zelanka
1921Der schwere junge – de Manfred Noa avec Margerete Kupfer
Le grand et le petit monde ( die große und die kleine welt ) de Max Mack avec Alfred Abel
Söhne der nacht – de Manfred Noa avec Esther Hagan
1922Menschenopfer – de Carl Wilhelm avec Eugen Klöpfer
Versunkene welten – de Siegfried Philippi avec Victor Varconi
Lyda Ssanin – de Frederic Zelnik avec Lya Mara
Das testament des Ive Sievers – de Conrad Wiene avec Sacy von Blondel
Der böse geist / Lumpacivagabundus – de Carl Wilhelm avec Josefine Dora
Boris Godounov / Le faux Dimitri ( der falsche Dimitry ) de Hans Steinhoff avec Alfred Abel
La maitresse du roi ( die geliebte des königs ) de Frederic Zelnik avec Julia Serda
Irene d’or – de Karl Sander & Friedrich Zelnik avec Olga Engl
1923Le tigre du cirque Farini ( der tiger des Zirkus Farini / die letzte sensation des Zirkus Farini ) de Uwe Jens Krafft avec Elena Makowska
Mademoiselle Raffke ( fräulein Raffke ) de Richard Eichberg avec Lee Parry
Inge Larsen – de Hans Steinhoff avec Henny Porten
La belle aventure ( das schöne abenteuer / die dame von Paris ) de Manfred Noa avec Vilma Bánky
1924Gehetzte menschen – de Eric Schönfelder avec Trude Wessely
Auf befehl der Pompadour – de Frederic Zelnik avec Lya Mara
Guillotine – de Guido Parish avec Marcella Albani
La vénus de Montmartre ( die Venus von Montmartre ) de Frederic Zelnik avec Olga Tschechowa
Le songe d’une nuit d’été ( ein sommernachtstraum ) de Hans Neumann avec Martin Jacob
1925Petites femmes de luxe ( luxuseweibchen ) de Erich Schönfelder avec Lia Eibenschütz
Les athlètes ( athleten ) de Frederic Zelnik avec Asta Nielsen
Devant la maison et derrière la maison ( vorderhaus und hinterhaus ) de Richard Oswald avec Max Adalbert
Die gesunkenen – de Rudolf Walther-Fein avec Asta Nielsen
Le roi et la petite fille ( der köning und die kleine mädchen ) de Nunzio Malasomma avec Evi Eva
Jeune fille demande protection ( das mädchen mit der protektion ) de Max Mack avec Ossi Oswalda
Halbseide – de Richard Oswald avec Kurt Gerron
Mon ami le chauffeur ( mein freund der chauffeur ) de Erich Waschneck avec Alice Kempen
Der mann aus dem jenseits / Das schicksal eines heimgekehrten – de Manfred Noa avec Olga Tschechowa
La chute de la banque Unter den Linden ( der bankraub den Linden / der herr auf der gangen leiter ) de Paul Merzbach avec Alfred Abel
1926Cœur allemand du Rhin allemand ( deutsche herzen am deutschen Rhein / lebe un heimat ) de Fred Sauer avec Editha Seidel
Le prince et la danseuse ( der prinz und die tänzerin / der prinz und die kokotte ) de Richard Eichberg avec Lucy Doraine
Le beau Danube bleu ( an der schönen blauen Donau ) de Frederic Zelnik avec Hans Junkermann
Nous sommes du régiment d’infanterie impérial et royal ( wir sind von K. u. K. infanterie- regiment ) de Richard Oswald avec Camilla Spira
Der soldat der Marie – de Eric Schönfelder avec Sig Arno
J’avais un camarade ( ich hatt’ einen kameraden ) de Conrad Wiene avec Louis Brody
Les trois mannequins ( die drei mannequins / die drei probiermamsells ) de Jaap Speyer avec Helga Molander
Chasse à l’homme ( jagd auf menschen ) de Nunzio Malasomma avec Vivian Gibson
Un amour de hussard ( husarenliebe / es bläsen die trompetten ) de Carl Boese avec Alvine Davis
Le baiser n’est pas un péché ( küssen ist keine sünd’ / die letzte einquartierung ) de Rudolf Walther-Fein avec Xenia Desni
Bara en danserka / Nur eine tänzerin – de Olof Molander avec Lil Dagover
La princesse des grands magasins ( die warenhausprinzessin ) de Heinz Paul avec Hella Moja
Une Dubarry moderne / Mannequin de roi ( eine Dubarry von Heute ) de Alexander Korda avec Maria Corda
Schatz, mach’ kasse – de Felix Basch avec Rosa Valetti
Le mari rieur ( der lachende ehemann ) de Rudolf Walther-Fein avec Charlotte Ander
La bataille navale de Skagerak ( die schlacht am Skagerak / die versunkene flotte ) de Manfred Noa avec Heinrich George
Die frau, die nicht eein sagen kann – de Fred Sauer avec Gustav Fröhlich
Die villa im Tiergarten / Die dane aus der Cottage-Villa – de Franz Osten & Joe Stöckel avec Aud Egede Nissen
Oh ! Miss Anna ! ( Nixchen ) de Curt Blachnitzky avec Adele Sandrock
Le chevalier casse-cou / Le grand malfaiteur ( der größte gauner des jahrhunderts ) de Max Obal avec Gritta Ley
1927Rinaldo Rinaldini ( Rinaldo Rinaldini : Abenteuer eines heimgekehrten ) de Max Obal avec Olga Engl
Üb’ immer treu’ und redlichkeit – de Reinhold Schünzel avec Sig Arno
Amour d’étudiants ( primanerliebe ) de Robert Land avec Wolfgang Zilzer
L’abîme d’or ( der goldene abgrund / schiffbrüchige des lebens ) de Mario Bonnard avec Liane Haid
L’allée lumineuse ( die glühende gasse ) de Paul Sugar avec Helga Thomas
Central d’amour ( die dollarprinzessin und ihre sechs freier ) de Felix Basch avec Liane Haid
Tout homme a besoin d’une petite amie ( eine kleine freundin braucht ein jeder mann ) de Paul Heidemann avec Charlotte Ander
Trois âmes et une pensée ( es zogen drei burschen / drei seelen, ein gedanke / ein verliebte garnison ) de Carl Wilhem avec Ossi Oswalda
Um seine Ehre / En perfekt gentleman – de Gösta Ekman & Vilhelm Bryde avec La Jana
La jeune fille d’Argentine ( das fräulein aus Argentinien / das mädchen aus Argentinien / O jugend, wie bist du so schön ! ) de Siegfried Philippi avec Gritta Ley
1928Honore tes maitres allemands ( herr Meister und frau Meisterin / ehret eure deutschen Meister! ) de Alfred Theodor Mann avec Carl de Vogt
Qui a inventé le divorce ? ( wer das scheiden hat erfunden ) de Wolfgang Neff avec Jack Mylong-Münz
Frauenartz, Dr. Schäfer – de Jacob Fleck & Luise Fleck avec Evelyn Holt
Princess Ohlala ( prinzessin Olala ) de Robert Land avec Marlene Dietrich
Le cercle rouge ( der rote kreis / rund und Europa ) de Frederic Zelnik avec John Castle
Suzy saxophone ( saxophon-Susie ) de Carl Lamac avec Mira Dore
Ein tag film – de Max Mack avec Kurt Vespermann
L’homme aux yeux verts / Raspoutine ( Rasputins liebesabenteuer ) de Martin Berger avec Ruth Albu
Raspoutine ( dornenweg einer fürstin / schatten der vergangenheit ) de Nikolai Larin & Boris Nevolin avec Oreste Baldini
Weib in flammen – de Max Reichmann avec Arthur Pusey
Les amours de Frida ( heut war ich bei der Frida ) de Siegfried Philippi avec Hans Brausewetter
1929Asphalte ( asphalt / der polizeiwachtmeister und die diamantenelse ) de Joe May avec Paul Hörbiger
La mascotte ( mascottchen ) de Felix Basch avec Ivan Kowal-Samborsky
Möblierte zimmer – de Fred Sauer avec Margot Landa
Instinct héréditaire ( vererbte triebe : Der kampf ums neue geschlecht / erbsünde / vererbte triebe ) de Gustav Ucicky avec Fritz Alberti
Ja, ja die frauen sind meine schwache seite – de Edmund Heuberger avec Henry Bender
Drei machen ihr Glück / Teure heimat – de Carl Wilhelm avec Else Reval
Le meneur de joies ( die schleiertänzerin / das nackte mädchen ) de Charles Burguet avec Evelyn Holt
La nuit est à nous / La nuit ( die nacht gehört uns ) de Carl Froelich avec Otto Wallburg
Heilige oder dirne – de Martin Berger
1930L’ange bleu ( der blaue engel ) de Josef von Sternberg avec Emil Jannings
Oiseaux de nuit ( der greifer ) de Richard Eichberg avec Charlotte Susa
La folle aventure ( hans in allen gassen ) de Carl Froelich avec Camilla Horn
Drei tage liebe – de Heinz Hilpert avec Käthe Dorsch
1931Casse-cou ( der draufgänger ) de Richard Eichberg avec Gerda Maurus
Le vainqueur ( der sieger ) de Hans Hinrich & Paul Martin avec Käthe von Nagy
Bombes sur Monte-Carlo / Le capitaine Craddock ( bomben auf Monte Carlo ) de Hanns Schwarz avec Heinz Rühmann
Monte Carlo Madness – de Hanns Schwarz avec Sari Maritza
    Version anglaise de « Bomben auf Monte Carlo »
1932Quick – de Robert Siodmak avec Lilian Harvey
I.F.1 ne répond plus ( F.P.1 doesn’t answer / F.P.1 antwortet nicht / secrets of F.P.1 ) de Karl Hartl avec Sybille Schmitz
Stupéfiants ( der weiße dämon / das rauschgift ) de Kurt Gerron avec Peter Lorre
Tu m’aimeras demain / Deux cœurs… un saxo ( heut kommt’s drauf an ) de Kurt Gerron avec Luise Rainer
1933Un certain monsieur Grant ( ein gewisser herr Gran ) de Gerhardt Lamprecht avec Karin Hardt
Les fugitifs ( flüchtlinge ) de Gustav Ucicky avec Käthe von Nagy
1934Peer Gynt – de Fritz Wendhausen avec Lucie Höflich
L’or ( gold ) de Karl Hartl avec Michael Bohnen
Variete – de Nicolas Farkas avec Annabella
1935Les bourreaux, les femmes et les soldats ( henker, frauen und soldaten ) de Johannes Meyer avec Charlotte Susa
1936Savoy-Hotel 217 ( mord im Savoy ) de Gustav Ucicky avec Brigitte Horney
Contrebande ( unter heißem himmel ) de Gustav Ucicky avec Lotte Lang
1937On a tué Sherlock Holmes ( der mann, der Sherlock Holmes war / zwei lustige abenteurer ) de Karl Hartl avec Heinz Rühmann
Le drapeau jaune ( die gelbe flagge ) de Gerhardt Lamprecht avec Lissy Arna
Les gens du voyage ( fahrendes volk ) de Jacques Feyder avec Marie Glory
1938Sergent Berry ( Sergeant Berry ) de Herbert Selpin avec Herma Relin
    + production
1939Drame à Canitoga ( wasser für Canitoga ) de Herbert Selpin avec Charlotte Susa
Trenck, der Pandur – de Herbert Selpin avec Hans Nielsen
1940La fugue de Monsieur Patterson ( ein mann auf abwegen ) de Herbert Selpin avec Charlotte Thiele
1941Carl Peters – de Herbert Selpin avec Hans Leibelt
1942Les aventures fantastiques du Baron Munchhausen / Le Baron de Muenchhausen / Les aventures du Baron de Muenchhausen ( Münchhausen / Baron Münchhausen ) de Joseph von Báky avec Brigitte Horney
1944Shiva und die galgenblume – de Hans Steinhoff & Michaela Krützen avec O.W. Fischer
    Inachevé
La paloma ( große freiheit Nr. 7 ) de Helmut Käutner avec Ilse Werner
1947…Und über uns der himmel – de Joseph von Báky avec Lotte Koch
1949 DO Herrlihe zeiten / Wonderful times – de Günter Neumann & Erik Ode avec William Dieterle
    Seulement apparition
1950Von teufel gejagt – de Victor Tourjansky avec Lil Dagover
Sous la rafale ( föhn / sturm in der otwand / white hell ) de Rolf Hansen avec Liselotte Pulver
1951Barbe-Bleue ( Blaubart ) de Christian-Jaque avec Cécile Aubry
Les amants tourmentés / La nuit sur la route ( nachts auf den straßen / detour / the mistress / nights on the road ) de Rudolf Jugert avec Hildegard Knef
1952Capitaine Bye-Bye / Captain Bay-Bay ( Käpt’n Bay-Bay ) de Helmut Käutner avec Angèle Durand
1953Jonny rettet Nebrador – de Rudolph Jugert avec Margot Hielscher
1954La nuit sur la Reeperbahn ( auf der Reeperbahn nachts um halb eins ) de Wolfgang Liebeneiner avec Heinz Rühmann
An jedem finger zehn – de Erik Ode avec Josephine Baker
1955Mon premier amour / Le dernier des hommes ( der letzte mann ) de Harald Braun avec Romy Schneider
Les fiancés de la mort ( i fidanzati della morte / die verlobten des todes ) de Romolo Marcellini avec Sylva Koscina
1956Quand la chair succombe / Je n’ai plus que toi ( vor sonnenuntergang ) de Gottfried Reinhardt avec Maria Becker
Les fredaines du capitaine ( der tolle bomberg ) de Rolf Thiele avec Gert Froebe
1957Nuits de Hambourg ( das herz von St . Pauli ) de Eugen York avec Karin Baal
L’étau ( der greifer ) de Eugen York avec Susanne Cramer
DO Das kommt nicht wieder – de Martin Ulner avec Marianne Hoppe
1958Das gab’s nur einmal – de Géza von Bolváry avec Walter Ambrock
    Seulement apparition
Der mann im strom – de Eugen York avec Helmut Schmid
Dreizehn alte esel / Dreizehn kleine esel und der sonnenhof – de Hans Deppe avec Karin Dor
1959Cambriolage en musique ( kein engel ist so rein ) de Wolfgang Becker avec Horst Frank
Fiche créée le 3 juin 2005 | Modifiée le 29 novembre 2016 | Cette fiche a été vue 11386 fois
PREVIOUSMarcella Albani || Hans Albers || Eddie AlbertNEXT