CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Hans Albers
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Hans Leibelt



Date et Lieu de naissance : 11 mars 1885 (Volkmarsdorf, Empire Allemand)
Date et Lieu de décès : 3 décembre 1974 (Munich, Allemagne)
Nom Réel : Hans August Hermann Leibelt

ACTEUR

Fils d’un enseignant de la région de Liepzig, Hans August Hermann Leibelt voit le jour le 11 mars 1885, à Volkmarsdorf, ville de l’Empire Allemand. Après des études de commerce dans le textile, le jeune homme suit une formation de comédien à Liepzig. Il entame sa carrière, dès 1903, au théâtre de cette même ville.

Les vingt années suivantes, Hans Leibelt se forge une solide réputation en se produisant sur les scènes de Darmstadt et de Munich. Au début des années vingt, il se fixe à Berlin où il devient rapidement une des figures de proue du Staatstheater et ensuite du Renaissance-Theater. En 1923, il débute au cinéma dans «Mysterien eines frisiersalons», un court métrage burlesque écrit par Bertolt Brecht et mis en scène par l’auteur, assisté de Erich Engel et Karl Valentin. Il joue encore dans trois films muets, mais ne s’investi pas dans cet art nouveau qu’il juge incomplet.

La véritable carrière cinématographique de Hans Leibelt démarre avec le cinéma parlant. Durant les années trente, il apparaît dans plus de soixante longs et courts métrages, ce qui fait de lui l’un des acteurs de second plan les plus populaires de la décennie. Essentiellement cantonné dans des rôles sympathiques, il partage l’affiche avec les plus grandes vedettes germaniques, parmi lesquelles: Dolly Haas dans «So ein mädel vergißt man nicht» (1932), Käthe von Nagy dans «Die freundin eines großen mannes» (1934), Marta Eggerth et Jan Kiepura dans «Mon cœur t’appelle» (1934), Brigitte Horney et Hans Albers dans «Savoy-Hotel 217» (1936) et Pola Negri dans «Pieux mensonges» (1938). En 1931, il rencontre Heinz Rühmann sur le tournage de «L’homme qui cherche son assassin» de Robert Siodmark. Une solide amitié uni les deux artistes (interrompue après une quinzaine d’autres collaborations, par le mort de Leibelt en 1974).

Durant la seconde guerre mondiale, il poursuit son parcours dans de nombreuses comédies sentimentales ou musicales, telles que: «Cora Terry» (1940) et «La valse de l’empereur» (1941), toutes deux dirigées par Georg Jacoby. Il incarne aussi des personnages marquants dans quelques drames et films de propagande, notamment le Roi Louis XVIII dans «Les Rothchild» (1940) de Erich Waschneck, le Professeur Abel dans «Friedrich Schiller» (1940) de Herbert Maisch, le Professeur Karl Engel dans «Carl Peters» (1941) de Herbert Selpin, le commissaire de police dans «Suis-je un criminel ?» (1941) de Wolfgang Liebeneiner et le juge d’instruction dans «L’affaire Roedern» (1944) de Erich Waschneck.

Après le conflit, Hans Leibelt, malgré quelques participations à des productions nazies, garde un capital de sympathie intact auprès du public et des nouvelles autorités culturelles allemandes. Ainsi, revient-il devant les caméras dès 1946 avec «Irgendwo in Berlin» de Gerhard Lamprecht. Par la suite, Hans reste très présent sur le grand et le petit écran. En 1962, son imposante carrière est récompensée par un prix d’honneur par l’Académie du Cinéma Germanique. Quatre ans plus tard, il abandonne la vie artistique pour vivre une retraite bien méritée. Il meurt le 3 décembre 1974, à Munich (Allemagne) à presque quatre-vingt-dix ans.

© Philippe PELLETIER

copyright
1923Les aventures de Sagosa ( das abenteuer von Sagosa ) de Franz Seitz avec Margit Barnay
CM Mysterien eines frisiersalons – de Bertholt Brecht & Erich Engel avec Max Schreck
1926Heimliche sünder – de Franz Seitz avec Dorothea Wieck
1927Le faux prince ( der falsche prinz ) de Heinz Paul avec Wilhelm Bendow
1930Gassenhauer – de Lupu Pick avec Ina Albrecht
1931L’homme qui cherche son assassin ( der mann , der seinen mörder sucht / Jim, der mann mit der Narbe ) de Robert Siodmak avec Heinz Rühmann
Colonne de nuit ( nachtkolonne / ein kind entführt..! ) de James Bauer avec Oskar Homolka
Capitaine de Koepenick ( der hauptmann von Köpenick ) de Richard Oswald avec Paul Wagner
Drei von der stempelstelle – de Eugen Thiele avec Evelyn Holt
Celle qu’on oublie pas / Une petite femme de tête ( so ein mädel vergißt man nicht ) de Fritz Kortner avec Dolly Haas
1932Kampf – de Erich Schönfelder avec Evelyn Holt
Pour une blonde ( goldblondes mädchen, ich schenk’ dir mein herz : Ich bin ja so verliebt... / der glückszylinder ) de Rudolph Bernauer avec Felix Bressart
CM Wenn zwei sich streiten – de Leopold Lindtberg avec Albert Florath
1933L’aube ( morgenrot ) de Gustav Ucicky & Vernon Sewell avec Adele Sandrock
Wie werde ich energisch ? – de Philipp Lothar Mayring avec Theo Lingen
Chevalier d’industrie ( konjunkturritter ) de Fritz Kampers avec Weiß-Ferdl
La petite amie du grand homme ( die freundin eines großen mannes / ihre große szene ) de Paul Wegener avec Käthe von Nagy
1934Mon cœur t’appelle ( mein herz ruft nach dir ) de Carmine Gallone avec Marta Eggerth
Zimmermädchen... Dreimal klingeln – de Edmund Heuberger
Vers l’abîme ( die insel ) de Hans Steinhoff avec Brigitte Helm
Un homme veut l’Allemagne ( ein mann will nach Deutschland / ein mann will in die heimat ) de Paul Wegener avec Karl Ludwig Diehl
Heinz im mond – de Robert A. Stemmle avec Ellen Frank
La vierge folle ( die törichte jungfrau ) de Richard Schneider-Edenkoben avec Paul Bilt
CM Lottchens geburtstag – de Georg Alexander avec Fita Benkhoff
CM Besuch im karzer – de Richard Schneider-Edenkoben avec Werner Stock
1935Les deux rois ( der alte und der junge könig / der alte und der junge könig – Friedrichs des grossen jugend ) de Hans Steinhoff avec Werner Hinz
Carmen blonde ( die blonde Carmen ) de Victor Janson avec Wolfgang Liebeneiner
Stradivarius ( Stradivari ) de Géza von Bolváry avec Marcella Albani
Valse royale ( königswalzer ) de Herbert Maisch avec Carola Höhn
Die werft zum grauen hecht – de Frank Wisbar avec Fita Benkhoff
Le haut commandement ( der höhere befehl ) de Gerhard Lamprecht avec Lil Dagover
Le domino vert ( der grüne domino ) de Herbert Selpin avec Margarete Schön
CM Dreimal ehe / 3 x ehe – de Douglas Sirk avec Harald Paulsen
1936Savoy-Hotel 217 ( mord im Savoy ) de Gustav Ucicky avec Brigitte Horney
Contrebande ( unter heißem himmel ) de Gustav Ucicky avec Lotte Lang
Incognito ( inkognito ) de Richard Schneider-Edenkoben avec Maria Krahn
Retour au bercail ( dahinten in der heide / zurück in die heimat ) de Carl Boese avec Julia Serda
Une nuit avec l’empereur ( die nacht mit dem kaiser ) de Erich Engel avec Jenny Jugo
Kinderarzt Dr. Engel – de Johannes Riemann avec Oskar Sima
Un rêve de mariage ( ein hochzeitstraum ) de Erich Engel avec Ferdinand Marian
Une femme sans importance ( eine frau ohne bedeutung ) de Hans Steinhoff avec Käthe Dorsch
Les hommes avant le mariage ( männer vor der ehe ) de Carl Boese avec Carola Höhn
Donner, Blitz und Sonnenschein – de Erich Engels avec Reinhold Bernt
CM Es wird nichts so fein gesponnen – de Phil Jutzi avec Lotte Spira
1937Meine freundin Barbara – de Fritz Kirchhoff avec Angelo Ferrari
En avion dans la tourmente / Le mystère du Ju-52 ( gewitterflug zu Claudia ) de Erich Waschneck avec Jutta Freybe
Signal dans la nuit ( signal in der nacht ) de Richard Schneider-Edenkoben avec Inge List
Cabrioles / Pirouettes ( kapriolen / capriolen ) de Gustaf Gründgens avec Marianne Hoppe
Wie der hase läuft – de Carl Boese avec Rudolf Platte
La citadelle de Varsovie ( die warschauer zitadelle ) de Fritz Peter Buch avec Paul Hartmann
Entre les parents ( zwischen den eltern ) de Hans Hinrich avec Erna Morena
L’énigme de Beate ( Rätsel um Beate / eine zweifelhafte frau ) de Johannes Meyer avec Albrecht Schoenhals
1938Chasse à l’homme ( grossalarm ) de Georg Jacoby avec Ursula Grabley
Schwarzfahrt ins glück / Die kleine sünderin – de Carl Boese avec René Deltgen
La danse sur le volcan ( der tanz auf dem vulkan ) de Hans Steinhoff avec Hilde Hildebrand
Visite nocturne ( das mädchen von gestern nacht ) de Peter Paul Brauer avec Rudolf Platte
Was tun, Sybille ? – de Peter Paul Brauer avec Paul Otto
La femme venue des tropiques ( eine frau kommt in die tropen ) de Harald Paulsen avec Hilde Körber
Mordsache holm – de Erich Engels avec Ursula Deinert
Pieux mensonges / Mensonge de mère ( die fromme lüge ) de Nunzio Malasomma avec Pola Negri
Le cas du Dr. Deruga ( der fall Deruga ) de Fritz Peter Buch avec Geraldine Katt
1939La chair est faible / Ecartement du droit chemin ( der schritt vom wege / Effi Briest ) de Gustav Gründgens avec Käthe Haack
Une femme sans passé ( die frau ohne vergangenheit ) de Nunzio Malasomma & Charles Klein avec Sybille Schmitz
Der stammbaum des Dr. Pistorius – de Karl Georg Külb avec Otto Wernicke
L’empereur vert ( der grüne kaiser ) de Paul Mundorf avec Gustav Diessl
Une femme comme toi ( eine frau wie du ) de Victor Tourjansky avec Kurt Meisel
Mademoiselle ( fräulein ) de Erich Waschneck avec Ilse Werner
Casanova marié ( Casanova heiratet ) de Viktor de Kowa avec Irene von Meyendorff
1940Premières amours / Amour bruyant ( lauter liebe ) de Heinz Rühmann avec Josefine Dora
Mädchen im vorzimmer – de Gerhard Lamprecht avec Magda Schneider
Cora Terry ( Kora Terry ) de Georg Jacoby avec Marika Rökk
Le poète du village ( der kleinstadtpoet ) de Josef von Báky avec Hilde Schneider
La mélodie du cœur ( herzensfreud, herzensleid ) de Hubert Marischka avec Carola Höhn
Les Rothschild ( die Rothschilds / aktien auf Waterloo ) de Erick Waschneck avec Carl Kuhlmann
Friedrich Schiller ( Friedrich Schiller – Der triumph eines genies ) de Herbert Maisch avec Dagny Servaes
Tip auf Amalia – de Carl Heinz Wolff avec Trude Hesterberg
La femme de Barnhelm ( das fräulein von Barnhelm ) de Hans Schweikart avec Käthe Gold
Jenny Lind, le rossignol suédois ( die schwedische nachtigall ) de Peter Paul Bauer avec Joachim Gottschalk
1941Le bijou magique ( hauptsache glücklich ! ) de Theo Lingen avec Ida Wüst
Suis-je un criminel ? ( ich klage an ) de Wolfgang Liebeneiner avec Heidemarie Hatheyer
Un petit homme ( der gasmann ) de Carl Froelich avec Anny Ondra
Carl Peters – de Herbert Selpin avec Hans Albers
La belle diplomate ( frauen sind doch bessere diplomaten ) de Georg Jacoby avec Willy Fritsch
Immer nur du / Man müßte klavier spielen können – de Karl Anton avec Wilhelm Bendow
Charivari ( das himmelblaue adendkleid ) de Erich Engels avec Georg Alexander
La danse avec l’empereur ( tanz mit dem kaiser ) de Georg Jacoby avec Axel von Ambesser
1942Viel lärm um Nixi – de Erich Engel avec Jenny Jugo
Die sache mit Styx – de Karl Anton avec Helga Wille
Meine freundin Josefine – de Hans H. Zerlett avec Paul Hubschmid
Ein walzer mit dir – de Ernst Marischka avec Albert Florath
1943Reise in die vergangenheit – de Hans H. Zerlett avec Olga Tschechowa
Gardez-moi ma femme ( ich vertraue dir meine frau an ) de Kurt Hoffmann avec Werner Fuetterer
Le resquilleur ( der kleine grenzverkehr ) de Hans Deppe avec Hertha Feiler
Die wirtin zum weißen rößl – de Karl Anton avec Elisabeth Markus
Titanic – de Herbert Selpin & Werner Klingler avec Sybille Schmitz
1944L’affaire Roedern ( die affäre rödern ) de Erich Waschneck avec Annelies Reinhold
Ce diable de garçon ( die feuerzangenbowle ) de Helmut Weiss avec Hans Richter
Le violon magique ( die zaubergeige ) de Hubert Maisch avec Gisela Uhlen
Ein fröhliches haus – de Johannes Guter avec Carla Rust
Une histoire de tous les jours ( ein alltägliche geschichte / alltägliche geschichte ) de Günther Rittau avec Marianne Simson
1945Peter Voss le voleur de millions ( Peter Voss, der millionendieb ) de Karl Anton avec Else von Möllendorff
Mathilde Möhring ( ich glaube an dich ) de Rolf Hansen avec Paul Klinger
Le petit concert ( das kleine hofkonzert / geheimnis einer residenz ) de Paul Verhoeven avec Elfie Mayerhofer
1946Irgendwo in Berlin – de Gerhard Lamprecht avec Fritz Rasp
1947Razzia – de Werner Klingler avec Claus Holm
Mariage dans l’ombre / Mariage dans les ténèbres ( ehe im schatten ) de Kurt Maetzig avec Ilse Steppat
19481, 2, 3, Corona – de Hans Müller avec Walter Werner
1949Des invités dangereux ( gefährliche gäste / wirbel um Mitternacht ) de Géza von Cziffra avec Paul Kemp
Voyage d’artiste ( artistenblut / Anton und Antonio / Wirbel um Antonio ) de Wolfgang Wehrum avec Grethe Weiser
Ich mach dich glücklich – de Alexander von Szlatinay avec Hertha Feiler
Geliebter lügner – de Hans Schweikart avec Charlott Daudert
Cargaison féminine ( export in blonde / eine nacht in Rio ) de Eugen York avec Peter van Eyck
1950Der mann, der sich selber sucht – de Géza von Cziffra avec Vera Molnár
Meine nichte Susanne – de Wolfgang Liebeneiner avec Hilde Krahl
Mathilde Möhring – de Rolf Hansen avec Viktor Staal
Epilogue, le mystère de l’Orplid ( epilog / der geheimnis der Orplid ) de Helmut Käutner avec O.E. Hasse
Fünf unter verdacht / Mord in belgesund / Stadt im nebel – de Kurt Hoffmann avec Hans Nielsen
1951Le mensonge ( die lüge / mörder ohne mord ) de Gustav Fröhlich avec Cornell Borchers
Deux cœurs… Une mélodie ( es geschehen noch wunder ) de Willi Forst avec Marianne Wischmann
Romance d’Heidelberg ( Heidelberger romanze ) de Paul Verhoeven avec Liselotte Pulver
Ce n’est pas possible sans Gisela ( es geht nicht ohne Gisela ) de Hans Deppe avec Hilde Sessak
1952Cela peut arriver à tout le monde ( das kann jedem passieren ) de Paul Verhoeven avec Gisela Schmidting
Un garçon manqué ( Fritz und Friederike ) de Géza von Bolváry avec Iván Petrovich
Le mystère de la vie ( haus des lebens ) de Karl Hartl avec Curd Jürgens
Bezauberndes fräulein – de Georg Thomolla avec Herta Staal
1953Heute nacht passiert’s – de Franz Antel avec Christiane Jansen
Ehe für eine nacht – de Victor Tourjansky avec Hannelore Bollmann
Maria et ses amoureux ( man nennt es liebe ) de John Reinhardt avec Winnie Markus
Nuit de noces différée ( die vertagte hochzeitsnacht ) de Karl Georg Külb avec Ingrid Lutz
Sous les étoiles de Capri ( unter den sternen von Capri ) de Otto Linnekogel avec Hanna Rucker
La divorcée ( die gescheiedene frau ) de Georg Jacoby avec Hans Nielsen
1954Ivo et son ami ( sonne über der Adria ) de Karl Georg Külb avec Pero Alexander
Bruder Martin ( und der himmel lacht dazu ) de Axel von Ambesser avec Paul Hörbiger
Une fille de Paris ( ein mädchen aus Paris ) Franz Seitz avec Etchika Choureau
Sa grande épreuve ( ihre große prüfung ) de Rudolf Jugert avec Luise Ullrich
Ta bouche me promet l’amour ( dein mund verspricht mir liebe ) de Max Neufeld avec Hertha Feiler
La mouche espagnole ( die spanische fliege ) de Carl Boese avec Jester Naefe
1955Lass die sonne wieder scheinen – de Hubert Marischka avec Alice Graf
Il n’est jamais trop tard ( du mein stilles tal ) de Leonard Steckel avec Bernhard Wicki
Suchkind 312 – de Gustav Machatý avec Inge Egger
Valse royale ( königswalzer ) de Victor Tourjansky avec Marianne Koch
Die herrin vom Sölderhof – de Jürgen von Alten avec Ilse Werner
San Salvatore – de Werner Jacobs avec Dieter Borsche
1956Mélodie des landes ( heidemelodie ) de Ulrich Erfurth avec Franca Parisi
Mélodie de la Forêt Noire ( schwarzwaldmelodie ) de Géza von Bolváry avec Erica Beer
La marraine de Charley / La tante de Charley ( Charleys tante ) de Hans Quest avec Elisa Loti
Mädchen mit schwachem gedächtnis – de Géza von Cziffra avec Peter Weck
Robby ( kleiner mann, ganz gross ) de Hans Grimm avec Karin Dor
1957Sacré papa ( vater sein dagegen sehr ) de Kurt Meisel avec Marianne Koch
Les fredaines du capitaine ( der tolle bomberg ) de Rolf Thiele avec Hans Albers
Première passion / Et la joie reviendra ( es wird alles wieder gut ) de Géza von Bolváry avec Johanna Matz
Menace sur Berlin / Printemps à Berlin ( frühling in Berlin ) de Arthur Maria Rabenalt avec Gerhard Riedmann
Gruß und Kuß vom Tegernsee – de Rudolf Schündler avec Monika Dahlberg
1958Nous les enfants prodiges / Nous les prodiges ( wir wunderkinder ) de Kurt Hoffmann avec Elisabeth Flickenschildt
Le despote ( der pauker ) de Axel von Ambesser avec Gert Froebe
Peter Voss, le voleur de millions / L’insaisissable aventurier ( Peter Voss, der millionendieb ) de Wolfgang Becker avec Margit Saad
Courrier du cœur ( liebe auf krummen beinen ) de Thomas Engel avec Günther Lüders
Le troisième témoin ( der mann, der sich verkaufte ) de Josef von Báky avec Hildegard Knef
1959Labyrinthe ( labyrinth / labyrinth der leidenschaften ) de Rolf Thiele avec Amedeo Nazzari
Der haustyrann / Der haus-tyrann – de Hans Deppe avec Beppo Brem
La famille Buddenbrooks I ( die Buddenbrooks – 1. Teil ) de Alfred Weidenmann avec Werner Hinz
La famille Buddenbrooks II ( die Buddenbrooks – 2. Teil ) de Alfred Weidenmann avec Paul Hartmann
Le passe-muraille ( ein mann geht durch die wand ) de Ladislao Vajda avec Heinz Rühmann
Nous avons un papa ( alle tage ist kein Sonntag / zwei gitarren ) de Helmut Weiss avec Elisabeth Müller
1960Le verre d’eau ( das glas wasser ) de Helmut Käutner avec Liselotte Pulver
Mon ami d’école ( mein schulfreund / der schulfreund ) de Robert Siodmak avec Heinz Rühmann
Fais ta valise, Sherlock Holmes /La brebis galeuse ( das schwarze schaf ) de Helmut Ashley avec Maria Sebaldt
Der wahre Jakob – de Rudolf Schündler avec Renate Ewert
La peau d’un espion / L’ambassadrice ( die botschafterin ) de Harald Baum avec Nadja Tiller
1961Paris a deux visages ( im sechsten stock / im 6. stock ) de John Olden avec Sabine Sinjen
1962Das schwarz-weiß-rote himmelbett – de Rolf Thiele avec Thomas Fritsch
Max, der taschendieb – de Irno Moszkowicz avec Hans Clarin
1965Belles d’un soir / Parade d’amour ( das liebeskarussell ) de Alfred Weidenmann, Rolf Thiele & Axel von Ambesser avec Ivan Desny
1966Grieche sucht griechin – de Rolf Thiele avec Irina Demick
AUTRES PRIX :
      
    Prix d’honneur aux Prix du cinéma Germanique, Allemagne ( 1962 )
Fiche créée le 11 septembre 2005 | Modifiée le 12 octobre 2016 | Cette fiche a été vue 6832 fois
PREVIOUSJacques Legras || Hans Leibelt || Janet LeighNEXT