CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Peter Voß
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Hans Nielsen



Date et Lieu de naissance : 30 novembre 1911 (Hambourg, Empire Allemand)
Date et Lieu de décès : 17 août 1965 (Berlin, Allemagne)
Nom Réel : Harold Nielsen

ACTEUR

Hans Nielsen, fils de commerçant naît le 30 novembre 1911, à Hambourg en Allemagne. Après des études d’architecture, (il sort diplômé de l’Ecole Kaufmann), il prend des cours de comédie et de chant avec Albrecht Schoenhals. Le jeune homme débute sa carrière artistique sur les planches du Hamburger Kammerspielen en 1932. D’autres engagements le conduisent à Augsburg, Kiel et Leipzig puis à Berlin.

Au cinéma, il faut attendre 1937: dans «Tango notturno» de Fritz Kirshhof avec Pola Negri ou il interprète le rôle du pilote Bill Sefton. La même année, Hans Nielsen se marie avec Anna Katharina Elisabeth Novian, qui lui donne un fils. Plusieurs autres films suivront, dont «Magda» (1938) de Carl Froelich avec Zarah Leander, «Je suis un criminel» (1941) Wolfgang Liebeneiner avec Heidemarie Hatheyer et «Titanic» (1943) de Herbert Selpin et Werner Klingler avec Sybille Schmitz. Durant cette période critique, il sait éviter tout engagement compromettant concernant les productions à propagande nazie. À la fin de la guerre, il sera très peu inquiété.

En 1945, Hans Nielsen reprend sa carrière au théâtre, interprétant quantité de pièces alors que l’Allemagne se remet peu à peu du régime du Troisième Reich. À la fin des années quarante, alors que l’industrie cinématographique redémarre, il est engagé immédiatement, et joue un nombre impressionnant de seconds rôles dans de grandes productions, parmi lesquelles: «Hokuspokus» (1953) de Kurt Hoffmann avec Curt Goetz; «Escale à Orly» (1954) de Jean Dréville avec Dany Robin, Simone Renant et François Périer; «Le diable en personne» (1956) de Rolf Hansen avec Lilli Palmer et Curd Jürgens; «La reine Louise» (1956) de Wolfgang Liebeneiner avec Ruth Leuwerik et «L’ange sale» (1958) de Alfred Vohrer avec Peter van Eyck. Hans Nielsen devient une vedette populaire indispensable du cinéma d’outre-Rhin d’après-guerre, pouvant tout aussi bien interpréter les hommes d’affaires comme les hommes d’église, avec la même prestance, à la limite du flegme britannique. En dehors de ses activités cinématographiques et théâtrales, Hans Nielsen prête sa voix pour des acteurs comme Fred Astaire, Gary Cooper, Errol Flynn, Cary Grant, Rex Harrison, Gene Kelly, David Niven, Tyrone Power, James Stewart, Robert Taylor …. Dans la version allemande de «Citizen Kane» (1941), il double Orson Welles.

Sa notoriété atteint son apogée, dans les années soixante, avec des apparitions dans les adaptations filmées des œuvres de Edgar Wallace, écrivain et scénariste anglais très prolifique. Hans Nielsen achève sa carrière dans de grandes coproductions européennes, comme «Les mercenaires du Rio Grande» (1965) de Robert Siodmak avec Lex Barker et «Les Pistoleros de l’Arizona» (1965), western spaghetti de Alfonso Balcazar, avec Robert Woods. Il obtient ce qui sera son unique premier rôle dans «Exil» (1965), réalisé pour la télévision allemande par Eberhard Itzenplitz.

Durant l’été 1965, Hans Nielsen est cloué au lit par de violentes douleurs dorsales. Le diagnostic est sans appel, il est atteint de leucémie. Il en meurt le 17 août à Berlin Ouest entouré de son fils et de sa fille issue d’un second mariage. Il était âgé de cinquante-trois ans. Il est inhumé à Berlin, au cimetière Heerstraße dans le quartier de Charlottenburg.

© Philippe PELLETIER

copyright
1937Tango notturno – de Fritz Kirchhoff avec Pola Negri
Le mystère de Betty Bonn ( das geheimnis um Betty Bonn ) de Robert A. Stemmle avec Maria Andergast
Daphne und der diplomat – de Robert A. Stemmle avec Gerda Maurus
Fracht von Baltimore – de Hans Hinrich avec Elsa Wagner
1938Magda ( heimat ) de Carl Froelich avec Zarah Leander
L’orchidée rouge ( rote orchideen ) de Nunzio Malasomma avec Camilla Horn
Une histoire d’amour prussienne / La légende de l´amour ( liebeslegende / Preußische liebesgeschichte / liebesgeschichte ) de Paul Martin avec Lida Baarova
Marajo / Lutte sans merci ( Kautschuk / die grüne hölle ) de Eduard von Borsody avec Vera von Langen
1939Révolte à Damas / Tumulte à Damas ( aufruhr in Damaskus ) de Gustav Ucicky avec Brigitte Horney
Carnaval ( fasching ) de Hans Schweikart avec Karin Hardt
Faux coupables ( dein leben gehört mir ) de Johannes Meyer avec Käthe Haack
Trafic au large ( alarm auf station III ) de Philipp Lothar Mayring avec Berta Drews
Mein mann darf es nicht wissen – de Paul Heidemann avec Mady Rahl
1940Trenck, der Pandur – de Herbert Selpin avec Hans Albers
Friedrich Schiller ( Friedrich Schiller – Der triumph eines genies ) de Herbert Maisch avec Heinrich George
Scandale à Vienne ( Falstaff in Wien ) de Leopold Hainisch avec Wolf Albach-Retty
1941Suis-je un criminel ? / Suis-je un assassin ? ( ich klage an ) de Wolfgang Liebeneiner avec Heidemarie Hatheyer
Le grand roi ( der große könig ) de Veit Harlan avec Gustav Fröhlich
1942Troublante Venise / Une nuit à Venise ( die nacht in venedig ) de Paul Verhoeven avec Harald Paulsen
Ich werde dich auf händen tragen – de Kurt Hoffmann avec Heli Finkenzeller
1943Titanic – de Herbert Selpin & Werner Klingler avec Sybille Schmitz
Leichtes blut – de Carl Boese avec Carola Höhn
Um neun kommt Harald – de Carl Boese avec Roma Bahn
1944Musik in Salzburg – de Herbert Maisch avec Lil Dagover
Der engel mit dem saitenspiel – de Heinz Rühmann avec Hertha Feiler
Dr. phil. Doederlein – de Werner Klinger avec Marianne Simson
1945Le petit concert ( das kleine hofkonzert / geheimnis einer residenz ) de Paul Verhoeven avec Elfie Mayerhofer
Der scheiterhaufen – de Günther Rittau avec Karin Himboldt
1947De nos jours ( in jenen tagen ) de Helmut Käutner avec Winnie Markus
Herzkönig / Ein walzer ins glück – de Helmut Weiss avec Lisa Lesco
1948Die kupferne hochzeit – de Heinz Rühmann avec Hilde Classen
Chemie und liebe – de Arthur Maria Rabenalt avec Tilly Lauenstein
1949Rendez-vous secret ( Heimliches rendezvous ) de Kurt Hoffmann avec Hertha Feiler
Veillée ( nachtwache ) de Harald Braun avec Luise Ullrich
1950Fünf unter verdacht / Mord in belgesund / Stadt im nebel – de Kurt Hoffmann avec Dorothea Wieck
Kronjuwelen – de Frantisek Cáp avec Kurt Kreuger
Die tat des Anderen – de Helmut Weiss avec Margarete Haagen
1951Das späte mädchen – de Hans Heinrich avec Carsta Löck
1952Die spur führt nach Berlin – de Frantisek Cáp avec Gordon Howard
Die blaue stunde / Feuerprobe der liebe – de Veit Harlan avec Kristina Söderbaum
DO Des feuers macht – de Erich Menzel avec Charles Regnier
    Seulement voix & narration
1953Hokuspokus – de Kurt Hoffmann avec Curt Goetz
Sur la ponte des pieds ( Heimlich, still und leise ) de Hans Deppe avec Theo Lingen
La divorcée ( die geschiedene frau ) de Georg Jacoby avec Marika Rökk
Le pieux mensonge / Mensonge sacré ( die heilige lüge ) de Wolfgang Liebeneiner avec Ulla Jacobsson
1954Premières amours / Le premier baiser ( der erste kuß ) de Erik Ode avec Adrienne Gessner
Hochstaplerin der liebe – de Hans H. König avec Viktor Staal
Geliebtes fräulein doktor / Liebesbriefe aus mittenwald – de Hans H. Konig avec Robert Freitag
Escale à Orly ( zwischenlandung in Paris ) de Jean Dréville avec Dany Robin
DO Aus eigener kraft – de Franz Schroedter
    Seulement apparition
1955Roman d’un adolescente ( roman einer siebzehnjährigen ) de Paul Verhoeven avec Paul Dahlke
Meine kinder und ich – de Wolfgang Schleif avec Grethe Weiser
Die wilde Auguste – de Georg Jacoby avec Ruth Stephan
1956Le diable en personne ( teufel in seide ) de Rolf Hansen avec Lilli Palmer
Quand la chair succombe / Je n’ai plus que toi ( vor sonnenuntergang ) de Gottfried Reinhardt avec Maria Becker
La fille du forçat ( mein bruder Josua / der bauer vom Brücknerhof ) de Hans Deppe avec Ingrid Andree
Vergiß wenn du kannst / Sag nicht addio – de Hans H. König avec George Guétary
Kleines zelt und große liebe – de Rainer Geis avec Eva Kerbler
Mariage à Immenhof ( hochzeit auf Immenhof ) de Volker von Collande avec Angelika Meissner
Ein herz kehrt heim – de Eugen York avec Brigitte Wentzel
Le troisième sexe ( anders als du und ich / Das dritte geschlecht ) de Veit Harlan avec Paula Wessely
La reine Louise ( königin Luise ) de Wolfgang Liebeneiner avec Bernhard Wicki
1957Made in Germany – Ein leben für zeiss / Made in Germany – Die dramatische geschichte des hauses zeiss – de Wolfgang Schleif avec Margid Saad
Glücksritter – de Arthur Maria Rabenalt avec Paul Hubschmid
Kein auskommen mit dem einkommen – de Herbert B. Fredersdorf avec Renate Holm
Au Perroquet Vert / Les nuits du perroquet d’or ( nachts im grünen kakadu ) de Georg Jacoby avec Dieter Borsche
Deux matelots sur l’Alpe / Deux marins au Tyrol ( zwei matrosen auf der Alm ) de Peter Hamel avec Beppo Brem
Aimée de tous ( von allen geliebt ) de Paul Verhoeven avec Magda Schneider
Super soirée / La folle nuit ( tolle nacht ) de John Olden avec Maria Sebaldt
Die liebe familie – de Helmut Weiss avec Susi Nicoletti
1958Mélodie du souvenir ( zwei herzen im mai ) de Géza von Bolváry avec Carla Hagen
L’affaire diabolique ( herz ohne gnade ) de Victor Tourjansky avec Barbara Rütting
Avouez, docteur Corda ! ( gestehen sie, Dr. Corda ! ) de Josef von Báky avec Hardy Kruger
L’ange sale ( schmutziger engel ) de Alfred Vohrer avec Peter van Eyck
Der mann im strom – de Eugen York avec Helmut Schmid
La jeune fille de Moorhof ( das mädchen vom Moorhof ) de Gustav Ucicky avec Werner Hinz
Le voyeux vagabond / Le joyeux clochard ( der lachende vagabund ) de Thomas Engel avec Suzanne Cramer
Ich werde dich auf händen tragen – de Veit Harlan avec Barbara Haller
Un môme sur les bras ( das haut einen seemann doch nicht um ) de Arthur Maria Rabenalt avec Karlheinz Böhm
Court martiale ( kriegsgericht ) de Kurt Meisel avec Sabine Sesselmann
L’espionne rousse / L’espionne de Berlin ( die feuerrote Baronesse ) de Rudolf Jugert avec Dawn Addams
1959Toi et la mer bleue ( das blaue meer und du ) de Thomas Engel avec Karin Dor
L’amour c’est mon métier ( die wahrheit über Rosemarie ) de Rudolf Jugert avec Belinda Lee
Chez Catherine la blonde ( bei der blonden Kathrein ) de Hans Quest avec Marianne Hold
La rage de vivre / Cœurs dans la boue ( verbrechen nach schulschluß ) de Alfred Vohrer avec Heidi Brühl
Les géants de la forêt / Là-bas chante la forêt ( und ewig singen die wälder ) de Paul May avec Elisabeth Epp
Laissez-nous vivre / Chansons de mon pays ( Heimat, deine lieder / Heimatlied ) de Paul May avec Peter Frank
Une femme entreprenante ( frau im besten mannesalter ) de Axel von Ambesser avec Marianne Koch
Adorable Arabelle ( bezaubernde Arabella ) de Axel von Ambesser avec Hilde Hildebrand
Les mystères d’Angkor ( herrin der welt – Teil I / die formel des todes – Teil I / il mistero dei tre continenti / mistress of the world ) de William Dieterle avec Martha Hyer
Les mystères d’Angkor II ( herrin der welt – Teil II / die formel des todes – Teil II ) de William Dieterle avec Micheline Presle
1960Freddy et la mélodie de la nuit ( Freddy und die melodie der nacht ) de Wolfgang Schleif avec Peter Carsten
Les dépravés ( der jugendrichter ) de Paul Verhoeven avec Karin Baal
Björndal, la vie continue ( das erbe von Björndal ) de Gustav Ucicky avec Hans Christian Blech
Le page du roi Gustave-Adolphe ( Gustav Adolfs Page ) de Rolf Hansen avec Liselotte Pulver
Jeunes gens mécontents ( die zornigen jungen männer ) de Wolf Rilla avec Horst Frank
Quel bluffeur ! ( mal drunter : Mal drüber ) de Helmut Weiss avec Günther Lüders
Gauner-Serenade – de Thomas Engel avec Jacqueline Boyer
J’ai appris ça à Paris ( das hab ich in Paris gelernt ) de Thomas Engel avec Birgit Bergen
1961Ville sans pitié ( town without pity ) de Gottfried Reinhardt avec Kirk Douglas
Barbara : Wild wie das meer – de Frank Wisbar avec Helmut Griem
Agence matrimoniale Aurora ( eheinstitut Aurora /matrimonial agency Aurora ) de Wolfgang Schleif avec Eva Bartok
Caviar sur canapé ( diesmal muß es kaviar sein ) de Géza von Rádvanyi avec Jean Richard
    Seulement voix
Une blonde à Capri ( blond muß man sein auf Capri ) de Wolfgang Schleif avec Ruth Stephan
Je ne peux pas garder le silence plus longtemps / Je ne peux plus me taire ( ich kann nicht länger schweigen ) de Hans-Jochen Wiedermann avec Barbara Frey
1962La porte aux sept serrures ( die tür mit den sieben schlössern ) de Alfred Vohrer avec Klaus Kinski
Médecin pour femmes ( Dr. Sibelius / frauenartz Dr. Sibelius ) de Rudolf Jugert avec Lex Barker
Liebling, ich muß dich erschießen – de Jurgen Goslar avec Marianne Koch
La vengeance du Dr. Corrie / Vengeance ( ein toter sucht seinen mörder / the brain / a dead man seeks his murderer / over my dead body ) de Freddie Francis avec Anne Heywood
Sherlock Holmes et le collier de la mort ( Sherlock Holmes und das halsband des todes / Sherlock Holmes and the deadly necklace / Sherlock Holmes la valle del terrore / valley of fear ) de Terence Fisher & Frank Winterstein avec Senta Berger
Je ne suis qu’une femme ( ich bin auch nur eine frau ) de Alfred Weidenmann avec Maria Schell
L’étudiant pauvre 63 ( so toll wie anno dazumal ) de Franz Marischka avec Sonya Cordeau
Son meilleur ami ( sein bester freund ) de Luis Trenker avec Rudolf Platte
Dr – de Soja Jovanovic avec Marisa Mell
1963Tempête sur Ceylan ( das todesauge von Ceylon / tempesta su Ceylon / scarlet eye / storm over Ceylon ) de Giovanni Roccardi & Gerd Oswald avec Eleonora Rossi Drago
Le mystère du château de Blackmoor / L’étrangleur de Blackmoor ( der würger von schloß Blackmoor ) de Harald Reinl avec Karin Dor
Das indische tuch – de Alfred Vohrer avec Corny Collins
Mabuse attaque Scotland Yard / Scotland Yard traque Dr. Mabuse ( Scotland Yard jagt Dr. Mabuse / die scharlachrote dschunke ) de Paul May avec Sabine Bethmann
Die nacht am see – de Werner Klinger & Peter M. Thouet avec Gudrun Genest
Herrenpartie / Muski izlet – de Wolfgang Staudte avec Götz George
1964Le fantôme de Soho ( das phantom von Soho ) de Franz Josef Gottlieb avec Hans Söhnker
Das ungeheuer von London City – de Edwin Zbonek avec Elsa Wagner
Colt et dollars / Mon colt fait la loi ( le pistole non discutono / bullets don’t argue / bullets don’t lie / guns don’t talk / die letzten zwei vom Rio Bravo / las pistolas no discuten ) de Mario Caiano avec Rod Cameron
Un gynécologue accuse ( ein frauenarzt klagt / angeklagt : Dr. Thomas ) de Falk Harnack avec Anita Höfer
La septième victime / La 7ème victime ( das siebente opfer ) de Franz Josef Gottlieb avec Walter Rilla
Les cent cavaliers ( i cento cavalieri / los cien caballeros / die hundert ritter / hundred horsemen / son of El Cid ) de Vittorio Cottafavi avec Antonelle Lualdi
Hotel der toten gäste – de Eberhard Itzenplitz avec Karin Dor
1965Les mercenaires de Rio Grande I ( der schatz der Azteken / the treasure of the Aztecs / i violenti di Rio Bravo ) de Robert Siodmak avec Gérard Barray
Les mercenaires de Rio Grande II ( die pyramide des Sonnengottes / pyramid of the sun god / i violenti di Rio Bravo II ) de Robert Siodmak avec Michèle Girardon
Les pistoleros de l’Arizona ( los pistoleros de Arizona / cinquemilla dollari sull’asso / five thousand dollars on one ace / die gejagten der Sierra Nevada / el rancho de los implacables / für 1.000 dollar pro tag ) Alfonso Balcázar avec Robert Woods
Großstadtprärie – de Claus Tinney avec Emily Reuer
Fiche créée le 12 mai 2008 | Modifiée le 10 avril 2017 | Cette fiche a été vue 5989 fois
PREVIOUSAsta Nielsen || Hans Nielsen || Leslie NielsenNEXT