CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Claude Nollier
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Hans Richter



Date et Lieu de naissance : 12 janvier 1919 (Nowawes, Allemagne)
Date et Lieu de décès : 5 octobre 2008 (Heppenheim, Allemagne)
Nom Réel : Hans Richter

ACTEUR

Hans Richter naît le 12 janvier 1919, à Nowawes commune du Land de Brandebourg incorporée à la ville de Potsdam en 1939. À douze ans, il est choisi par Gerhard Lamprecht pour faire partie de la distribution de «Emile et les détectives», une adaptation d’un roman de Erich Kästner sur les aventures du petit Emile, incarné par Rolf Wenkhaus, qui se fait dérober son argent dans un train et qui va traquer le voleur avec l’aide de ses copains. Toujours en 1931, il est le partenaire de Camilla Horn et Sig Arno dans «Die nacht ohne pause» de Franz Wenzler et Marton Endre, cinéaste hongrois qui fera carrière à Hollywood sous le nom de Andrew Marton.

Sa blondeur et ses taches de rousseur vont faire de lui le principal enfant-star de l’entre-deux guerres et le digne représentant de la jeunesse allemande. En 1932, Hans Richter tourne dans «Le jeune Hitlérien Quex». Dirigé par Hans Steinhoff, cette production tirée d’un fait divers réel est considéré comme le premier film de propagande nazi. L’histoire de Heini Völker surnommé Quex, incarné par Jürgen Ohlsen, fils d’un père chômeur, alcoolique et communiste, Heinrich George, et d’une mère qui va se suicider par désespoir, Berta Drews, et qui trouve le réconfort dans le jeunesse hitlérienne avant de se faire assassiner par des communistes. Dès lors, Hans Richter ne va cesser de tourner. Tout au long des années trente, il apparaît dans une cinquantaine de films et va partager l’affiche avec toutes les plus grandes vedettes du cinéma germanique. Nous pouvons citer: «Je n’ai pas peur d’aimer» (1933) avec Liane Haid, «Les vaincus» (1935) avec Emil Jannings, «Incognito» (1936) avec Gustav Fröhlich, «Vor liebe wird gewarnt» (1937) avec Anny Ondra, «La nuit décisive» (1938) avec Pola Negri, etc.

Après son baccalauréat en 1943, Hans Richter étudie l’histoire et l’art dramatique, puis s’engage l’année suivante dans les troupes allemandes et sera très vite fait prisonnier. Après la guerre et son retour de captivité, il se produit dans des cabarets de Munich et reprend sa carrière cinématographique en 1948. Désormais abonné aux rôles plus secondaires, il conserve malgré tout sa notoriété en jouant essentiellement dans des comédies populaires telles que: «Quelle boniche!» (1949) avec Hannelore Schroth, «La fiancée de la Forêt Noire» (1950) avec Sonja Ziemann et «Le tzarevitch» (1954) avec Luis Mariano. Il réalise également quelques productions pour la télévision au milieu des années cinquante.

L’acteur se consacre alors de plus en plus à la scène. De 1958 à 1960, Hans Richter intègre la troupe du «Deutsche Schauspielhaus» de Hambourg, puis à partir de 1960, celle du «Städtischen Bühnen» de Francfort. En 1974, il fonde le festival de théâtre de Heppenheim, ville où il s’installe définitivement. Dès lors, très accaparé par ses nouvelles activités, Hans Richter s’éloigne du cinéma ne faisant que quelques apparitions dans des séries télévisées. L’Académie du Cinéma Germanique n’oublie pas le comédien en lui décernant à deux reprises, en 1971 et 1989, un prix d’honneur pour sa prolifique carrière.

Marié depuis 1945, à l’écrivain et éditrice Ingeborg Bieber, Hans Richter est le père de deux fils Hans Joachim et Thomas qui reprendra ses fonctions au Festival de Heppenheim en 1992. Il meurt le 5 octobre 2008, dans une maison de repos de Heppenheim, dans le sud du Land de Hesse.

© Philippe PELLETIER

copyright
1931Emile et les détectives ( Emil und die detektive ) de Gerhard Lamprecht avec Käthe Haack
Die nacht ohne pause – de Franz Wenzler & Andrew Marton avec Camilla Horn
1932Le bleu du ciel ( das blaue vom himmel / eine frau unter tausend ) de Victor Janson avec Marta Eggerth
Le jeune Hitlérien Quex ( Hitlerjunge Quex : Ein film vom opfergeist der deutschen jugend / Hitlerjunge Quex ) de Hans Steinhoff avec Heinrich George
1933Fin de saison ( brennendes geheimnis ) de Robert Siodmak avec Alfred Abel
Les mains qui guérissent / Des mains dans l’ombre ( hände aus dem dunkel ) de Erich Waschneck avec Karin Hardt
Escapade à la campagne / Le chemin du cœur ( die fahrt ins grüne ) de Max Orbal avec Lien Deyers
Trois bleus et une blonde ( drei blaue jungs, ein blondes mädel ) de Carl Boese avec Charlotte Ander
Le groom du Dalmasse Hôtel ( der page vom Dalmasse-Hotel ) de Victor Janson avec Dolly Haas
N’ayez pas peur d’aimer / Toujours l’amour ( keine angst vor liebe ) de Hans Steinhoff avec Liane Haid
Le tsarévitch ( der zarewitsch ) de Victor Janson avec Martha Eggerth
Lisette / Le diamant de Lisa ( das blumenmädchen vom Grand-Hotel ) de Carl Boese avec Elsa Merlini
Le fruit vert / La jeune veuve de Vienne ( Csibi, der fratz / früchtchen ) de Max Neufeld avec Franciska Gaal
1934L’aventure ( abenteuer eines jungen herrn in Polen / liebe und trompetenklang / ein gefährliches abenteuer / Reiterlied ) de Gustav Fröhlich avec Olga Tschechowa
La baleine noire ( der schwarze walfisch ) de Fritz Wendhausen avec Emil Jannings
Aventure dans le Sud Express / Sud Express ( abenteuer in Südexpress / Südexpress ) de Erich Waschneck avec Charlotte Susa
Parade de printemps ( frühjarsparade / tavaszi parádé ) de Géza von Bolváry avec Wolf Albach-Retty
Un mariage anglais ( die englische heirat ) de Reinhold Schünzel avec Adele Sandrock
Peter ( Peter, das mädchen von der tankstelle ) de Henry Koster avec Felix Bressart
Peter, Paul und Nanette – de Erich Engels avec Hilde Hildebrand
Wenn ein mädel hochzeit macht – de Carl Boese avec Else Bötticher
Knock out ( ein junges mädchen, ein junger mann ) de Carl Lamac & Hans H. Zerlett avec Anny Ondra
1935Jonny haute couture ( frischer wind aus Kanada / Jonny räumt auf ) de Erich Holder & Heinz Kenter avec Leopoldine Konstantin
Nettoyage de printemps ( großreinemachen ) de Carl Lamac avec Wolf Albach-Retty
Un type formidable / Un garçon à la page ( ein ganzer kerl / Karl räumt auf / die liebe fängt beim walzer an ) de Carl Boese avec Lien Deyers
Pygmalion ( Elisa, das blumenmädchen ) de Erich Engel avec Jenny Jugo
Sylvia et son chauffeur ( ein walzer um den stephansturm / Sylvia und ihr chauffeur ) de J.A. Hübler-Kahla avec Gusti Huber
Tigres royaux ( königstiger / letzte galavorstellung im Zirkus Barszony / tiger an bord ) de Rolf Randolf avec Hans Junkermann
Les vaincus ( Traumulus ) de Carl Froelich avec Emil Jannings
Soldaten, kameraden – de Toni Huppertz avec Ralph Arthur Roberts
Hilde Petersen postlagernd – de Victor Janson avec Alice Treff
1936Le célèbre inconnu ( der verkannte lebemann / Heirats-Manöver ) de Carl Boese avec Hans Junkermann
Incognito ( inkognito ) de Richard Schneider-Edenkoben avec Gustav Fröhlich
Qui est qui ? / Canular ( schabernack / wer ist wer ? ) de E.W. Emo avec Trude Marlen
Oncle Bräsig ( onkel Bräsig ) de Erich Waschneck avec Kristina Söderbaum
Das frauenparadies – de Arthur Maria Rabenalt avec Hilda von Meder
Seize ans / La fille Irène ( das mädchen Irene ) de Reinhold Schünzel avec Lil Dagover
Das veilchen vom Potsdamer Platz – de J.A. Hübler-Kahla avec Margarete Kupfer
La chanson du souvenir ( das hofkonzert ) de Douglas Sirk avec Johannes Heesters
Der lustige witwenball – de Alwin Elling avec Ida Wüst
L’ennemi du peuple ( ein volksfeind ) de Hans Steinhoff avec Franziska Kinz
Anny a le béguin ( vor liebe wird gewarnt ) de Carl Lamac avec Anny Ondra
1937La grande aventure ( das große abenteuer ) de Johannes Meyer avec Maria Andergast
Fremdenheim Filoda – de Hans Hinrich avec Sabine Peters
Eine nacht mit hindernissen / Der klapperstorchverband – de Carl Boese avec Hans Brausewetter
On a tué Sherlock Holmes ( der mann, der Sherlock Holmes war / zwei lustige abenteurer ) de Karl Hartl avec Heinz Rühmann
1938Altes herz geht auf die reise – de Carl Junghans avec Ernst Legal
Gewitter im mai – de Hans Deppe avec Else Reval
La nuit décisive ( die nacht der entscheidung ) de Nunzio Malasomma avec Pola Negri
La folle étudiante ( ein hoffnungsloser fall ) de Erich Engel avec Karl Ludwig Diehl
Trois belles journées / Trois beaux jours ( drei wunderschöne tage ) de Fritz Kirchhoff avec Gina Falckenberg
1939Silvesternacht am Alexanderplatz – de Richard Schneider-Edenkoben avec Carl Raddatz
In letzter minute – de Fritz Kirschhoff avec Elga Brink
CM Das schwert des Damokles – de Jürgen von Alten avec Leo Peukert
1940Grandison, le félon ( der fuchs von Glenarvon / der wolf von Glenarvon ) de Max W. Kimmich avec Ferdinand Marian
Toute une vie ( ein leben lang ) de Gustav Ucicky avec Paula Wessely
Les joyeux locataires ( Herz – Modern möbliert ) de Theo Lingen avec Hilde Krahl
Jenny jeune prof ( unser fräulein doktor ) de Erich Engel avec Albert Matterstock
1942Le 5 juin ( der 5. Juni / Einer unter millionen ) de Fritz Kirchhoff avec Gisela Uhlen
1943Le resquilleur ( der kleine grenzverkehr ) de Hans Deppe avec Willy Fritsch
Die jungfern vom Bischofsberg – de Peter Paul Brauer avec Sonja Ziemann
L’épouse / La femme ( die gattin ) de Georg Jacoby avec Jenny Jugo
1944Ce diable de garçon ( die feuerzangenbowle ) de Helmut Weiss avec Heinz Rühmann
Junge herzen – de Boleslaw Barlog avec Ingrid Lutz
1948Arlberg-Express – de Eduard von Borsody avec Susanne Engelhart
L’homme à l’étoile changeante ( der herr vom andern stern ) de Heinz Hilpert avec Hilde Hildebrand
Blockierte signale – de Johannes Meyer avec Heidi Kürschner
Die letzte nacht – de Eugen York avec Sybille Schmitz
1949Je n‘oublierai jamais cette nuit ( diese nacht vergess ich nie ) de Johannes Meyer avec Winnie Markus
Rien que des coïncidences ( nichts als zufälle ) de E.W. Emo avec Susi Nicoletti
Voyage d’artiste ( artistenblut / Anton und Antonio / Wirbel um Antonio ) de Wolfgang Wehrum avec Grethe Weiser
Dr. Rosin ( doktor Rosin ) de Arthur De Glahs avec Alfred Schnayder
Champion malgré tout / D’une longueur de nez ( um eine nasenlänge ) de E.W. Emo avec Hans Moser
Quelle boniche ! ( kätchen für alles ) de Ákos Ráthonyi avec Hannelore Schroth
Absender unbekannt / Paulchen und die mädchenschule – de Ákos Ráthonyi avec Cornell Borchers
Cargaison féminine ( export in blonde / eine nacht in Rio ) de Eugen York avec Lotte Koch
1950La fiancée de la Forêt Noire / La fille de la Forêt Noire ( schwarzwaldmädel ) de Hans Deppe avec Rudolf Prack
Un été sans péché / L’optimiste est roi ( auf der alm, da gibt´s ka sünd´ ) de Franz Antel avec Inge Egger
La beauté mène la danse ( schön muß man sein ) de Ákos Ráthonyi avec Hardy Kruger
1951Stips ( Pauker Stips und die verliebte Mädchenklasse ) de Carl Froelich avec Heli Finkenzeller
Jean et les treize reines de beauté ( Johannes und die 13 schönheitsköniginnen ) de Alfred Stöger avec Sonja Ziemann
Durch dick und dünn – de Theo Lingen avec Carola Höhn
La danse du bonheur / Danse dans le bonheur ( tanz ins glück ) de Alfred Stöger avec Lucie Englisch
Verte vallée / Ma verte bruyère ( grün ist die heide ) de Hans Deppe avec Maria Holst
In münchen steht ein hofbräuhaus – de Siegfried Breuer avec Fita Benkhoff
Saison à Salzbourg ( saison in Salzburg ) de Ernst Marischka avec Lotte Lang
Knall und fall als hochstapler – de Hubert Marischka avec Rudolf Carl
1952Vienne, 1er avril 2000 ( 1. April 2000 ) de Wolfgang Liebeneiner avec Curd Jürgens
Pour l’amour d’une femme ( am brunnen vor dem tore ) de Hans Wolff avec Hans Stüwe
Cuba Cabana – de Fritz Peter Busch avec Zarah Leander
1953La rose de Stamboul ( die rose von Stambul ) de Karl Anton avec Grethe Weiser
Presto et Subito détectives ( Knall und fall als detektive / die sache mit dem koffer ) de Hans Heinrich avec Hubert von Meyerinck
Rote rosen, rote lippen, rote wein – de Paul Martin avec Lil Dagover
Das vetter aus Dingsda – de Karl Anton avec Irene von Meyendorff
1954Mädchen mit zukunft – de Thomas Engel avec Herta Staal
Clivia – de Karl Anton avec Claude Farell
König der manege – de Ernst Marischka avec Germaine Damar
Le tzarevitch ( der zarewitsch ) de Arthur Maria Rabenalt avec Luis Mariano
La mouche espagnole ( die spanische fliege ) de Carl Boese avec Elisabeth Flickenschildt
1955Escale à Orly ( zwischenlandung in Paris ) de Jean Dréville avec Dany Robin
Amour, tango, mandoline / On n’aime qu’une fois ( liebe ist ja nur ein märchen ) de Arthur Maria Rabenalt avec Georges Guétary
TV Der kleine Napoleon – de Hans Richter avec Jutta Eckert
    Seulement réalisation
TV Vatertag – de Hans Richter avec Camilla Spira
    Seulement réalisation
TV Die husaren kommen – de Hans Richter avec Horst Beck
    Seulement réalisation
1956Mélodie de la Forêt Noire ( schwarzwaldmelodie ) de Géza von Bolváry avec Erica Beer
Holiday am Wörthersee – de Hans Schott-Schöbinger avec Walter Müller
Les cosaques du Don ( das donkosakenlied ) de Géza von Bolváry avec Sabine Bethmann
Carrousel de l’amour ( Hurra : Die firma hat ein kind / karussel der liebe ) de Hans Richter avec Wera Frydtberg
    Seulement réalisation
Les femmes sont faites pour l’amour ( frauen sind für die Liebe da / frauenparade ) de Hans H. König avec avec Maria Sebaldt
1957Zwei herzen voller seligkeit – de Josef A. Holmann avec Adrian Hoven
Nuits de Hambourg ( das herz von St . Pauli ) de Eugen York avec Hans Albers
Wenn die bombe platzt – de E.W. Emo avec Oskar Sima
1958La muselière ( der maulkorb ) de Wolfgang Staudte avec Hertha Feiler
    + chansons
1959Le phalène bleu / Le papillon bleu de nuit ( der blaue nachtfalter / de blauwe nachtvlinder ) de Wolfgang Schleif avec Paul Hartmann
Traumrevue – de Eduard von Borsody avec Michael Cramer
Dix ans plus tard ( wenn die heide blüht ) de Hans Deppe avec Joachim Hansen
1960La jeune pécheresse ( die junge sünderin ) de Rudolf Jugert avec Karin Baal
Quand les fantômes s’ennuient ( das spukschloß im Spessart ) de Kurt Hoffmann avec Liselotte Pulver
1961Ne fais pas le singe ! ( Ach Egon ! ) de Wolfgang Schleif avec Ruth Stephan
Davon träumen alle mädchen – de Thomas Engel avec Marion Michael
Geliebte hochstaplerin / ...Und wer küsst mich ? – de Ákos Ráthonyi avec Elke Sommer
1962Nos folles nièces ( unsere tollen nichten ) de Rolf Olsen avec Gus Backus
La Serenata ( drei liebesbriefe aus Tirol ) de Werner Jacobs avec Trude Herr
Sein bester freund – de Luis Trenker avec Hans Nielsen
1963Chante mais ne joue pas pour moi ( sing, aber spiel nicht mit mir ) de Kurt Nachmann avec Ted Herold
Interpole contre stupéfiants / Le cobra noir ( die schwarze kobra ) de Rudolf Zehergruber avec Paul Dahlke
1967De merveilleux moments dans le Spessart ( herrliche zeiten im Spessart ) de Kurt Hoffmann avec Harald Leipnitz
1970Die feuerzangenbowle – de Helmut Käutner avec Walter Giller
1975Section spéciale – de Costa-Gavras avec Pierre Dux
1978Neues vom räuber Hotzenplotz – de Gustav Ehmck avec Peter Kern
AUTRES PRIX :
      
    Prix d’honneur aux Prix du cinéma Germanique, Allemagne ( 1971 )

    Prix d’honneur aux Prix du cinéma Germanique, Allemagne ( 1989 )
Fiche créée le 7 octobre 2008 | Modifiée le 7 mai 2017 | Cette fiche a été vue 6173 fois
PREVIOUSEllen Richter || Hans Richter || Don RicklesNEXT