CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Judith Magre
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Harald Juhnke



Date et Lieu de naissance : 10 juin 1929 (Berlin, Allemagne)
Date et Lieu de décès : 1er avril 2005 (Rüdersdorf, Allemagne)
Nom Réel : Harry Heinz Herbert Juhnke

ACTEUR

Fils d’un officier de police, Harry Heinz Herbert Juhnke vient au monde à Berlin, le 10 juin 1929, en pleine débâcle économique de la République de Weimar. Il grandit dans le quartier populaire de Wedding pendant l’ascension du Régime nazi. À la fin de la seconde guerre mondiale, le jeune garçon est enrôlé dans la Luftwaffe et part servir en Pologne. La guerre terminée, il passe son baccalauréat et vit du marché noir avec l’Armée Russe. En 1948, il fait ses premières armes de comédien au Maxim Gorki Theater, un théâtre soviétique de Berlin Est.

Au début des années cinquante, devenu Harald Juhnke, il enchaîne les engagements dans plusieurs théâtres à travers l’Allemagne. Il peaufine son nouveau métier en interprétant notamment Benedict dans «Beaucoup de bruit pour rien» de Shakespeare et le rôle titre dans «Tartuffe» de Molière. En 1952, il effectue ses premiers pas au cinéma, sous la direction de Veit Harlan dans «Die blaue stünde» et de Wolfgang Liebeneiner dans «Die stärkere». À cette époque, il épouse la danseuse et comédienne Sybil Werden, qui lui donnera deux enfants. En 1971, il se remariera avec Susanne Hsiao, une autre actrice, de qui il aura un fils prénommé Marlon.

Par la suite, la carrière cinématographique de Harald Juhnke s’étale sur quatre décennies dans plus d’une soixantaine de productions. Malgré un goût immodéré pour l’alcool qui lui causera quelques problèmes dont un emprisonnement en 1959, il devient, au fil des ans, l’un des acteurs les plus populaires de l’écran germanique. Parmi ses plus grandes prestations, nous pouvons citer : le jeune étudiant Meyer dans «L’étudiante Hélène Willfuer» (1956) de Rudolf Jugert, le docteur Roland dans «Les fredaines du capitaine» (1957) de Rolf Thiele, l’assistant de la police criminelle Krüger dans «Le testament du Docteur Mabuse» (1962) de Werner Klingler, l’inspecteur en chef Charly Fisher dans «Das mörder mit dem seidenschal» (1966) de Adrian Hoven, Henne dans «Die Hallo-Sisters» (1990) de Ottokar Runze, qui lui vaut un prix d’interprétation décerné par l’Académie du cinéma germanique, et Dieter Did Sticker, le simple vendeur qui se retrouve impliqué dans un mouvement néo-nazi dans «Le perroquet» (1992) de Ralf Huttner, et pour lequel il obtient un prix de la télévision bavaroise.

Harald Juhnke doit sa formidable notoriété au petit écran et à la chanson. Les journalistes d’Outre Rhin le surnomment d’ailleurs le Frank Sinatra allemand. Côté télévision, il est rapidement élevé au rang de superstar du fait de sa collaboration à des émissions très suivies par les téléspectateurs germaniques, telles que les séries: «Drei damen vom grill» (1977), «Eine mann für alle fälle» (1978) et «Harald und Eddi» (1987). Signalons également, que tout au long de sa carrière, Harald incarne la voix allemande d’acteurs aussi différents que Marlon Brando ou Peter Sellers.

En 2000, la télévision lui remet un prix caméra d’or d’honneur pour couronner son parcours professionnel. Harald Juhnke, qui parlait ouvertement de ses problèmes d’alcool, se retire progressivement de toute vie publique. À la suite de plusieurs crises de démences, dues à son éthylisme, il décède le 1er avril 2005, dans un hospice de Rüdersdorf, dans la banlieue berlinoise.

© Philippe PELLETIER

copyright
1952Die blaue stunde / Feuerprobe der liebe – de Veit Harlan avec Kristina Söderbaum
1953Plus fort que le destin ( die stärkere / du bist doch meine frau ) de Wolfgang Liebeneiner avec Tilla Durieux
Et le cœur danse ( as tanzende herz ) de Wolfgang Liebeneiner avec Herta Staal
Parade des succès / Hit parade ( schlagerparade ) de Erik Ode avec Germaine Damar
1954Docteurs et infirmières / Médecin-chef Solm ( Oberarzt Dr. Solm ) de Paul May avec Anna Dammann
Guitares d’amour ( gittaren der liebe ) de Werner Jacobs avec Elma Karlowa
Docteur de femmes / Docteur pour femmes ( roman eines frauenarztes ) de Falk Harnack avec Anne-Marie Blanc
1955 DO Musique pour vous ( wunschkonzert ) de Erik Ode avec Kurt Vespermann
Der frontgockel – de Ferdinand Dörfler avec Nadja Regin
Heldentum nach Ladenschluß – de Erik Ode, Wolfgang Becker, Wolfgang Schleif & Fritz Stapenhorst avec Ed Tracey
    Segment « Captain Fox » de Erik Ode
La princesse et le capitaine ( ihr leibregiment ) de Hans Deppe avec Ingrid Andree
Wie werde ich filmstar ? – de Theo Lingen, Michael Jary & Georg Dammann avec Bibi Johns
Christine ( wenn die Alpenrosen blüh’n ) de Hans Deppe & Richard Häussler avec Maria Andergast
1956Der glockengießer von Tirol – de Richard Häussler avec Claus Holm
L’étudiante Hélène Willfuer ( studentin Helene Willfuer ) de Rudolf Jugert avec Käthe Haack
Le mari modèle ( der mustergatte / kann ein Mann sooo treu sein... ) de Erik Ode avec Inge Egger
IA in Oberbayern / Zwei preuß’n in Bayern – de Hans Albin avec Lucie Englisch
Unter palmen am blauen meer – de Hans Deppe avec Lil Dagover
Chaque nuit dans un autre lit ( jede nacht in einem anderen bett ) de Paul Verhoeven avec Karin Baal
1957Super soirée / La folle nuit ( tolle nacht ) de John Olden avec Maria Sebaldt
Les fredaines du capitaine ( der tolle bomberg ) de Rolf Thiele avec Hans Albers
Mit rosen fängt die liebe an – de Peter Hamel avec Egon von Jordan
Gruß und Kuß vom Tegernsee – de Rudolf Schündler avec Monika Dahlberg
Romance à Salzkammergut ( almenrausch und edelweiß ) de Harald Reinl avec Theo Lingen
Les diables verts de Monte Cassino ( die grünen teufel von Monte Cassino ) de Harald Reinl avec Ewald Balser
1958Wenn mädchen ins manöver zieh’n / Zauber der montur – de Rudolf Schündler avec Grethe Weiser
U47 Scapa-Flow ( U47 – Kapitänleutnant Prien ) de Harald Reinl avec Olga Tschechowa
Une femme qui fait scandale ( skandal um dodo ) de Eduard von Borsody avec Trude Hesterberg
Seine hoheit war ein mädchen – de Rudolf Schündler avec Maria Sebaldt
Piefke, der schrecken der kompanie – de Wolfgang Wehrum avec Cora Roberts
En piste, Marika ( bühne frei für Marika ) de Georg Jacoby avec Marika Rökk
1959Jeunes filles dans le pétrin ( mein schatz, komm mit ans blaue meer ) de Rudolf Schündler avec Christine Görner
Hula-Hopp, Conny – de Heinz Paul avec Susi Nicoletti
La Paloma – de Paul Martin avec Bibi Johns
Sur la piste du rock’n roll / Les branchés du rock’n’roll / Des centaines d’étoiles brillent ( tausend sterne leuchten / Patricia / haus vaterland ) de Harald Philipp avec Line Renaud
Chez Catherine la blonde ( bei der blonden Kathrein ) de Hans Quest avec Marianne Hold
1960J’ai appris ça à Paris ( das hab ich in Paris gelernt ) de Thomas Engel avec Birgit Bergen
Tout commença au Königsee / Tout commença sur le Königsee ( schön ist die liebe am Königsee ) de Hans Albin avec Gustavo Rojo
Schick deine frau nicht nach italien – de Hans Grimm avec Oliver Grimm
Le dernier témoin ( der letzte zeuge ) de Wolfgang Staudte avec Martin Held
1961Was macht papa denn in italien ? – de Hans-Dieter Schwarze avec Willy Fritsch
Isola Bella – de Hans Grimm avec Paul Hubschmid
Elles pensent toutes à ça ! ( davon träumen alle mädchen ) de Thomas Engel avec Marion Michael
Carina O Rosina ( am sonntag will mein süsser mit mir segeln gehn ) de Franz Marischka avec Vivi Bach
Filles et chansons ( so liebt und küsst man in Tirol ) de Franz Marischka avec Monika Dahlberg
1962Der verkaufte großvater – de Hans Albin avec Hans Moser
Le testament du docteur Mabuse ( das testament des Dr. Mabuse / the last will of Dr. Mabuse / the terror of Doctor Mabuse / terror of the mad doctor / the testament of Dr. Mabuse ) de Werner Klingler avec Senta Berger
Folles vacances ( ohne krimi geht die Mimi nie ins Bett ) de Franz Antel avec Heinz Erhardt
L’étudiant pauvre 63 ( so toll wie anno dazumal ) de Franz Marischka avec Hubert von Meyerinck
1963Allotria in zell am see – de Franz Marischka avec Hannelore Elsner
Die drei scheinheiligen – de Hans Schott-Schöbinger avec Herta Konrad
1964Les aventuriers de la jungle / La déesse blonde de Rion Beni ( die goldene göttin vom Rio Beni / duelo en el Amazonas / golden goddess of Rio Beni ) de Eugenío Martin avec René Deltgen
Lausbubengeschichten / Ludwig Thomas Lausbubengeschichten – de Helmut Käutner avec Käthe Braun
1965Mission à Hong Kong ( das geheimnis der drei dschunken / a 009 missione Hong Kong / code name alpha / red dragon / mission Hong Kong ) de Ernst Hofbauer avec Rosanna Schiaffino
Aventure à Manille ( die letzten drei der Albatross ) de Wolfgang Becker avec Joachim Hansen
1966Der mörder mit dem seidenschal – de Adrian Hoven avec Susanne Uhlen
1968Klein Erna auf dem jungfernstieg – de Hans Heinrich avec Heidi Kabel
Ludwig auf freiersfüßen – de Franz Seitz avec Kristina Nel
1969Pepe, la peur de son professeur ( die lümmel von der ersten bank, 3. Teil : Pepe, der paukerschreck ) de Harald Reinl avec Hannelore Elsner
Hourra!!! L’école est en feu ( die lümmel von der ersten bank IV. Teil : Hurra, die schule brennt ) de Werner Jacobs avec Gerlinde Locker
1972Mit der Liebe spielt man nicht – de Hans W. Busse avec Johanna Liebeneiner
1973Die zarewitsch – de Arthur Maria Rabenalt avec Teresa Stratas
1974Auch ich war nur ein mittelmäßiger schüler – de Werner Jacobs avec Jutta Speidel
1988Jenseits von blau – de Christoph Eichhorn avec Karin Boyd
1990Die Hallo-Sisters – de Ottokar Runze avec Ilse Werner
    Prix d’Or du cinéma d’interprétation masculine aux prix du cinéma germanique, Allemagne
1991Schtonk ! – de Helmut Dietl avec Christiane Hörbiger
    Prix Ernst Lubitsch aux prix Ernst Lubitsch de Berlin, Allemagne
1992Le perroquet ( der papagei ) de Ralf Huettner avec Dominic Raacke
    Prix Bavarian TV aux prix de la télévision bavaroise de Munich, Allemagne
1993Cisarovy nove saty / Des kaisers neue kleider – de Juraj Herz avec Andréa Ferréol
1994Bon soir ( alles auf anfang ) de Reinhard Münster avec Katharina Thalbach
1995Gespräch mit dem Biest / Conversation with the beast / Gespräch mit der Bestie – de Armin Mueller-Stahl avec Otto Sander
AUTRES PRIX :
      
    Bambi aux Prix Bambi, Allemagne ( 1990 )

    Bambi aux Prix Bambi, Allemagne ( 1992 )

    Romy du présentateur favori au Gala Romy, Autriche ( 1993 )

    Prix Spécial du Jury aux Prix TeleStar, Allemagne ( 1996 )

    Caméra d’Or, Allemagne ( 1996 )

    Lion d’Or d’Honneur aux Prix Lion d’Or RTL, Allemagne ( 1998 )

    Caméra d’Or, Prix d’Honneur de Berlin, Allemagne ( 2000 )
Fiche créée le 24 mai 2005 | Modifiée le 23 avril 2017 | Cette fiche a été vue 5987 fois
PREVIOUSJenny Jugo || Harald Juhnke || Raul JuliaNEXT