CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Yassine Azzouz
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Heinz Bennent



Date et Lieu de naissance : 18 juillet 1921 (Atsch, Allemagne)
Date et Lieu de décès : 12 octobre 2011 (Lausanne, Suisse)
Nom Réel : Heinrich August Bennent

ACTEUR
Image
1976 Néa – de Nelly Kaplan avec Sami Frey, Ann Zacharias, Françoise Brion & Micheline Presle
Image
1979 Clair de femme – de Costa-Gavras avec Romy Schneider, Yves Montand & Romolo Valli
Image
1981 L’amour des femmes – de Michel Soutter avec Aurore Clément, Jean-Marc Bory & Pierre Clémenti
Image
1988 Im jahr der schildkröte – de Ute Wieland avec Karina Fallenstein, Anke Tegtmeyer & Andreas Thiel

Né le 18 juillet 1921 à Atsch en Allemagne, Heinz Bennent est le sixième enfant d’une famille où le père est comptable. Adolescent, il suit un apprentissage de serrurier. Pendant la Seconde Guerre Mondiale, il est affecté dans une base d’aviation en Poméranie sur les bords de la mer Baltique. En 1945, il prend des cours d’art dramatique à Göttingen.

En 1947, Heinz Bennent fait ses premiers pas sur scène avant d’apparaître régulièrement à la télévision. Parallèlement, il débute au cinéma en 1959 dans «Médecin par passion» aux côtés de Willy Birgel et Adrian Hoven. Plus tard, on le retrouve en officier allemand dans «Section spéciale» (1975) de Costa-Gavras, réalisateur qu’il retrouve dans «Clair de femme» (1979) avec Yves Montand et Romy Schneider. Entre-temps, il interprète l’avocat dans «L’honneur perdu de Katharina Blum» (1974) de Volker Schlöndorff et Margarethe von Trotta, un médecin nazi dans «L’œuf du serpent» (1976) de Ingmar Bergman ou l’amant de Isabelle Adjani dans «Possession» (1980) de Andrzej Zulawski. À cette époque, il s’installe à Pully en Suisse avec son épouse la ballerine Diane Mansart qui lui donne deux enfants Anne et David. Il accepte des participations dans des films dont ses enfants sont les vedettes. Ainsi, on le retrouve avec David Bennent dans «Le tambour» (1978) de Volker Schlöndorff qui obtient la Palme d’Or au Festival de Cannes et avec Anne Bennent dans «Lulu» (1980) de Walerian Borowczyk.

Mais le rôle le plus marquant de Heinz Bennent reste celui du directeur de théâtre juif Lucas Steiner, époux de Catherine Deneuve, dans «Le dernier métro» (1980) de François Truffaut. Cette composition lui vaut une nomination au César et lui permet d’être sollicité régulièrement par des cinéastes français. Il est le partenaire de Lino Ventura dans un film d’espionnage «Espion lève-toi» (1981) de Yves Boisset et de Jacques Dutronc dans «Sarah» (1982) de Maurice Dugowson. En Italie, il partage l’affiche avec Nicole Garcia de «Rue des miroirs» (1982) de Giovanna Gagliardo. Résidant helvétique, il est dirigé par des cinéastes suisses: Michel Soutter dans «L’amour des femmes» (1981) avec Aurore Clément, Claude Goretta dans «La mort de Mario Ricci» (1982) avec Gian Maria Volonté ou Alain Tanner dans «Jonas et Lila, à demain» (1999) avec Jérôme Robbart et Aïssa Maïga. Heinz Bennent décroche quelques seconds rôles remarquables notamment dans «Je m’appelle Victor» (1992) de Guy Jacques avec Jeanne Moreau, «Elles ne pensent qu’à ça» (1993) de Charlotte Dubreuil avec Claudia Cardinale ou «Une femme française» (1994) de Régis Wargnier avec Emmanuelle Béart.

Cette reconnaissance lui vaut également d’apparaître dans de nombreuses productions télévisées. En 1985, il intègre le casting prestigieux de la série «Tiroir secret» avec Michèle Morgan dont le scénario est signé Danièle Thompson. Il joue les guest-stars dans des séries policières allemandes «Inspecteur Derrick» avec Horst Tappert ou françaises «Maigret» (1993) avec Bruno Cremer. C’est d’ailleurs la télévision qui lui offre son dernier grand rôle dans «Princesse Marie» (2003) de Benoît Jacquot où il incarne Sigmund Freud. Ce téléfilm produit par Arte lui permet de retrouver Catherine Deneuve qui joue Marie Bonaparte alors que sa fille Anne Bennent interprète la fille du psychanalyste. Agé de quatre-vingt-dix ans, Heinz Bennent décède le 12 octobre 2011 à Lausanne entouré de sa famille.

© Olivier SINQSOUS

copyright
1959Médecin par passion ( arzt aus leidenschaft ) de Werner Klingler avec Willy Birgel
1960Madame Pompadour – de Gerhard Freund avec Elfie Mayerhofer
1966Kopfstand Madam ! – de Christian Rischert avec Miriam Spoerri
1972Le rendez-vous en forêt – de Alain Fleischer avec Catherine Jourdan
1974Perahim : Die zweite chance – de Hans W. Geissendörfer avec Annemarie Düringer
Une femme fatale – de Jacques Doniol-Valcroze avec Anicée Alvina
L’honeur perdu de Katharina Blum ( die verlorene ehre der Katharina Blum oder : Wie gewalt entstehen und wohin sie führen kann / die verlorene ehre der Katharina Blum ) de Volker Schlöndorff & Margarethe von Trotta avec Angela Winkler
1975Section spéciale – de Costa-Gavras avec Pierre Dux
Eiszeit – de Peter Zadek avec Rosel Zech
Le filet ( das netz ) de Manfred Purzer avec Mel Ferrer
1976Néa – de Nelly Kaplan avec Micheline Presle
Ich will leben – de Jörg A. Eggers avec Kathina Kaiser
Le canard sauvage ( die wildente ) de Hans W. Geissendörfer avec Jean Seberg
L’œuf du serpent ( the serpent’s egg / das schlangenei ) de Ingmar Bergman avec Liv Ullmann
1977 DO L’Allemagne en automne ( Deutschland im herbst ) de Rainer Werner Fassbinder, Alf Brustellin, Hans Peter Cloos, Alexander Kluge, Maximiliane Mainka, Beate Mainka- Jellinghaus, Edgar Reitz, Katja Rupé, Volker Schlöndorff, Peter Schubert & Bernhard Sinkel avec Wolf Biermann
1978Son of Hitler / Hitler’s son – de Rodney Amateau avec Peter Cushing
Der mann im schilf – de Manfred Purzer avec Nathalie Delon
La cible étoilée ( brass target ) de John Hough avec Sophia Loren
Le tambour ( die blechtrommel ) de Volker Schlöndorff avec David Bennent
1979Clair de femme – de Costa-Gavras avec Romy Schneider
Les sœurs ( schwestern oder die balance des gücks ) de Margarethe von Trotta avec Jutta Lampe
1980Le dernier métro – de François Truffaut avec Catherine Deneuve
Lulu – de Walerian Borowczyk avec Anne Bennent
De la vie des marionnettes ( aus dem leben der marionetten ) de Ingmar Bergman avec Christine Buchegger
1981Possession – de Andrzej Zulawski avec Isabelle Adjani
Le lit – de Marion Hänsel avec Natasha Parry
Espion, lève-toi – de Yves Boisset avec Lino Ventura
L’amour des femmes – de Michel Soutter avec Aurore Clément
1982La rue des miroirs ( via degli specchi ) de Giovanna Gagliardo avec Nicole Garcia
Sarah – de Maurice Dugowson avec Lea Massari
La mort de Mario Ricci – de Claude Goretta avec Gian Maria Volonté
1983 DO Guerre et paix ( krieg und frieden ) de Volker Schlöndorff, Alexander Kluge, Axel Engtfeld & Stefan Aust avec Jürgen Prochnow
    Seulement apparition
1985Le transfuge – de Philippe Lefebvre avec Liza Kreuzer
1988Im jahr der schildkröte – de Ute Wieland avec Karina Fallenstein
    Prix d’Or du cinéma d’interprétation masculine aux prix du cinéma germanique, Allemagne
1990Plaisir d’amour – de Nelly Kaplan avec Françoise Fabian
1993Je m’appelle Victor – de Guy Jacques avec Jeanne Moreau
Elles ne pensent qu’à ça… – de Charlotte Dubreuil avec Claudia Cardinale
1994Une femme française – de Régis Wargnier avec Emmanuelle Béart
1995Larmes de pierre ( tár úr steini ) de Hilmar Oddsson avec Ruth Olafsdottir
1999Jonas et Lila, à demain – de Alain Tanner avec Marisa Paredes
2000Kalt ist der abendhauch – de Rainer Kaufmann avec Gisela Trowe
Fiche créée le 13 octobre 2011 | Modifiée le 16 octobre 2011 | Cette fiche a été vue 3257 fois
PREVIOUSValérie Benguigui || Heinz Bennent || Belle BennettNEXT