CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Lise Topart
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Heinz Engelmann



Date et Lieu de naissance : 14 janvier 1911 (Berlin, Empire Allemand)
Date et Lieu de décès : 25 septembre 1996 (Tutzing, Allemagne)
Nom Réel : Heinrich Georg Ludwig Engelmann

ACTEUR

Heinrich Georg Ludwig Engelmann naît le 14 janvier 1911, à Berlin, capitale de l’Empire Allemand. Après son baccalauréat, le jeune Heinrich poursuit des études commerciales. Il travaille comme vendeur de voitures pendant quelques années et, parallèlement, il cultive une passion: le théâtre qu’il pratique en amateur.

En 1938, la UFA en quête de nouveaux talents au physique purement germanique, lui offre un contrat de trois ans à deux mille cinq cents marks par mois. Le jeune homme signe et débute, sous le nom de Heinz Engelmann, dans «Pour le mérite» aux côtés de Paul Hartmann. Ce film, très patriotique, transpose clairement les objectifs nazis. Heinz enchaîne avec plusieurs films de guerre: «Drei unteroffiziere» (1939) de Werner Hochbaum, «D III 38» (1939) de Herbert Maisch et «U-boote westwärts» (1940) de Günther Rittau. Il apparaît également dans quelques comédies romantiques où il donne notamment la réplique à Marianne Hoppe dans «Kongo-Express» (1939) d’Eduard von Borsody et à la charmante Magda Schneider dans «Am abend auf der heide» de Jürgen von Alten.

Pendant la seconde guerre mondiale, Heinz Engelmann, alors au sommet de sa carrière, abandonne le cinéma et sert dans l’artillerie anti-aérienne allemande. Il sera fait prisonnier par les américains quelques mois plus tard. Après le conflit, il prend des cours de comédie avec Trude Ackermann et se joint pour deux ans, en 1946, à la troupe du Stadttheater de Hildesheim. À la fin des années quarante, il revient au cinéma dans quelques rôles secondaires. On l’aperçoit, en 1949, dans «Hafenmelodie», un film noir où il interprète Heinrich Osthaus aux côtés de Paul Henckels, puis il incarne le Docteur Dieter Binningsen dans «Derby» avec Hannelore Schroth.

Dans les années cinquante, Heinz joue encore dans plusieurs productions cinématographiques mais ne retrouve pas sa popularité d’avant guerre. Il reste cantonné dans des rôles de compositions et côtoie quelques vedettes, parmi lesquelles : Barbara Rütting dans «Die spur führt nach Berlin» (1952), Marianne Koch dans «Die schmied von St. Bartholomae» (1954) et Olga Tschechowa dans «U47 – Kapitänleutnant Prien» (1958).

La décennie suivante, ses prestations pour le grand écran se limitent à quelques apparitions. Il travaille alors beaucoup pour la télévision et prête sa voix à l’américain George Nader, venu tourner plusieurs productions en Allemagne. Il joue une dernière fois au cinéma dans «More» (1968) de Barbet Schroeder. Vieillissant et sans engagement, il dirige sa carrière vers la synchronisation. Il devient alors la voix germanique de grandes stars hollywoodiennes : Stewart Granger, Randolph Scott, William Holden, James Mason, etc….

Diabétique et fortement handicapé par une hanche artificielle, Heinz Engelmann s’éloigne du monde du spectacle dans les années quatre-vingt. Il meurt le 25 septembre 1996, à l’hôpital de Tutzing en Bavière (Allemagne), victime d’une crise cardiaque.

© Philippe PELLETIER

copyright
1938Pour le mérite – de Karl Ritter avec Elsa Wagner
1939Drei unteroffiziere – de Werner Hochbaum avec Wolfgang Staudte
D III 38 – de Herbert Maisch avec Christian Kayßler
Congo Express ( Kongo-Express ) de Eduard von Borsody avec Marianne Hoppe
1940La nuit sur la lande ( am abend auf der heide ) de Jürgen von Alten avec Magda Schneider
U-boote westwärts – de Günther Rittau avec Ilse Werner
Mädchen im vorzimmer – de Gerhard Lamprecht avec Magda Schneider
1941Le grand match / Le grand jeu / Héros du football ( das große spiel ) de Robert A. Stemmle avec Maria Andergast
1948Blockierte signale – de Johannes Meyer avec Heidi Kürschner
1949Hafenmelodie – de Hans Müller avec Kirsten Keiberg
Derby – de Roger von Norman avec Willy Fritsch
Le secret du grand faucon ( das geheimnis des hohen falken / die steinerne göttin ) de Christian Hallig avec Richard Häussler
1950Seitensprünge im schnee – de Siegfried Breuer avec Jane Tilden
Grenzstation 58 – de Harry Hasso avec Mady Rahl
1951Die frauen des herrn S. – de Paul Martin avec Loni Heuser
Die artinsklause – de Richard Häussler avec Willy Rösner
1952Die spur führt nach Berlin – de Frantisek Cáp avec Barbara Rütting
1954Annette de Tharau ( Ännchen von Tharau / so schlägt ein Mutterherz ) de Wolfgang Schleif avec Blandine Ebinger
Le forgeron de Saint-Bartholoma ( der schlied von St. Bartholomae ) de Max Michel avec Marianne Koch
Trois des variétés ( drei vom varieté / spiel mit dem leben ) de Kurt Neumann avec Ingrid Andree
Un homme oublie l’amour ( ein mann vergißt die liebe ) de Volker von Collande avec Willy Birgel
1955Monsieur Puntila et son valet Matti ( Herr Puntila und sein knecht Matti ) de Alberto Cavalcanti avec Maria Emo
1956Mélodie des landes ( heidemelodie ) de Ulrich Erfurth avec Franca Parisi
Made in Germany : Ein leben für zeiss / Made in Germany : Die dramatische geschichte des hauses zeiss – de Wolfgang Schleif avec Margit Saad
1957UB55, corsaire de l’océan ( haie und kleine fische ) de Frank Wisbar avec Wolfgang Preiss
1958U47 Scapa-Flow ( U47 – Kapitänleutnant Prien ) de Harald Reinl avec Sabine Sesselmann
1959Dix ans plus tard ( wenn die heide blüht ) de Hans Deppe avec Willy Fritsch
1960Le port des illusions ( der Satan lockt mit liebe ) de Rudolf Jugert avec Belinda Lee
1961Le requin harponne Scotland Yard ( das gasthaus an der themse ) de Alfred Vohrer avec Elisabeth Flickenschildt
1962Zwischen schanghai und St. Pauli – de Wolfgang Schleif avec Karin Baal
    Seulement voix allemande de Carlo Guistini
1963Les pirates du Mississippi ( die flußpiraten vom Mississippi ) de Jürgen Roland avec Brad Harris
Mordnacht in Manhattan / Manhattan night of murder – de Harald Philipp avec Heinz Weiss
    Seulement voix allemande de George Nader
1964La septième victime / La 7ème victime ( das siebente opfer ) de Franz Josef Gottlieb avec Hans Nielsen
Les aigles noirs de Santa Fe ( die schwärzen ädler von Santa / i gringos non perdonano / the black eagle of Santa Fe / gringos do not forgive ) de Alberto Cardone & Ernst Hofbauer avec Serge Marquand
    Seulement voix allemande de Brad Harris
Jerry Cotton agent FBI ( schüsse aus dem geigenkasten / Operation hurricane : Friday noon / tread softly ) de Fritz Ungelter avec George Nader
    Seulement voix allemande de George Nader
1965Vier schlüssel – de Jürgen Roland avec Walter Rilla
Le piège se referme la nuit ( um null uhr schnappt die falle zu ) de Harald Philipp avec Dominique Wilms
    Seulement voix allemande de George Nader
Un cercueil de diamants ( die rechnung – eiskalt seviet ) de Helmut Ashley avec Yvonne Monlaur
    Seulement voix allemande de George Nader
1968More – de Barbet Schroeder avec Mimsy Farmer
Fiche créée le 24 mai 2005 | Modifiée le 13 septembre 2017 | Cette fiche a été vue 4954 fois
PREVIOUSLuciano Emmer || Heinz Engelmann || Wera EngelsNEXT