CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de René Guissart
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Henri Genès



Date et Lieu de naissance : 3 juillet 1919 (Tarbes, France)
Date et Lieu de décès : 18 août 2005 (Saint-Cloud, France)
Nom Réel : Henri Gabriel Sylvestre Génébés

ACTEUR

Né le 2 juillet 1919 à Tarbes, Henri Génès fait ses études dans sa ville natale tout en pratiquant le rugby. Passionné par la chanson, il participe à des concours d’amateurs dans sa région. D’ailleurs, alors qu’il se trouve en vacances à Hossegor, il participe à un spectacle et se fait remarquer par le baryton Robert Jysor. Malgré la déception de son père, il s’installe à Paris après trois années passées au service militaire durant la Seconde Guerre Mondiale.

Au début de l’après-guerre, Henri Genès se produit dès 1943 au music-hall ou au cabaret se spécialisant dans le comique troupier. Il enregistre aussi une trentaine de disques quasiment oubliés aujourd’hui de «Tire l’aiguille» (1955) à «On bricole» (1975), essentiellement des chansons comiques. Au cinéma, il apparaît pour le première fois à l’écran dans «La ferme du pendu» (1945) de Jean Dréville avec Charles Vanel. Mais c’est avec les films de Ray Ventura et son orchestre qu’il acquiert une certaine notoriété: «Nous irons à Paris» (1949) avec Françoise Arnoul suivi de «Nous irons à Monte Carlo» (1951) avec Audrey Hepburn débutante, «Cent francs par seconde» (1952) ou «Femmes de Paris» (1952) avec Michel Simon, quatre films dirigés par Jean Boyer. On le remarque également aux côtés de Jeanne Moreau dans «Pigalle Saint- Germain-des-Près» (1950) de André Berthomieu, actrice qu’il retrouve ainsi que Françoise Rosay dans «La reine Margot» (1954) de Jean Dréville. Parallèlement, il participe à des opérettes que ce soit à Paris ou en tournée au cours des années cinquante et soixante notamment celles de Francis Lopez. Certaines de ces comédies musicales à la française seront adaptées à l’écran comme «Trois de la Canebière» (1955) et «Trois de la marine» (1956) par Maurice de Canonge avec Marcel Merkès. Sur le plateau de l’une d’entre-elles, «Quatre jours à Paris», il rencontre la chanteuse Jeannette Batti. Il l’épouse en 1948 et ils seront à l’affiche ensemble dans une quinzaine de films et plusieurs opérettes.

Dès lors, Henri Genès est employé dans des comédies populaires notamment celles de Gérard Oury: «Le corniaud» (1964), «La grande vadrouille» (1966) ou «Le cerveau» (1968). Son esprit comique lui permet également d’intégrer l’écurie des seconds rôles qui entourent Louis de Funès dans ses films tels que, «Le petit baigneur» (1968) de Robert Dhéry, «Le gendarme et les extraterrestres» (1978) de Jean Girault, «L’avare» (1979) de Louis de Funès et Jean Girault ou «La soupe aux choux» (1981) de Jean Girault. Dès les années soixante-dix, avec son physique «rondouillard» et son accent méridional, Henri Génès apparaît dans des films qualifiés de «nanars» aux titres ahurissants, «Embraye bidasse … ça fume» (1977) de Max Pécas, «Sacrés gendarmes» (1979) de Bernard Launois avec Jacques Balutin et Robert Castel, «Touch’ pas à mon biniou» (1980) de Bernard Launois avec Sim, «Mon curé chez les nudistes» (1982) de Robert Thomas ou «Le facteur de Saint-Tropez» (1985) de Richard Balducci avec Paul Préboist. Seuls quelques réalisateurs seront exploités ses talents, parmi lesquels Gérard Mordillat dans «Vive la sociale!» (1983), Claude Sautet pour «Garçon!» ou Christian Fechner pour son dernier rôle à l’écran dans «Justinien Trouvé ou le bâtard de Dieu» (1992).

Alors qu’il vivait une retraite méritée, loin du monde du spectacle depuis 1992, Henri Genès décède le 22 août 2005 à Saint-Cloud, à quatre-vingt-six ans, avec sa chère Jeannette à ses côtés.

© Olivier SINQSOUS

copyright
1944La ferme du pendu – de Jean Dréville avec Charles Vanel
1946Plume la poule – de Walter Kapps avec Geneviève Guitry
1949La petite chocolatière – de André Berthomieu avec Giselle Pascal
Nous irons à Paris – de Jean Boyer avec George Raft
1950Pigalle Saint-Germain des Près – de André Berthomieu avec Jeanne Moreau
Paris est toujours Paris ( Parigi è sempre Parigi ) de Luciano Emmer avec Lucia Bosé
1951Les amants de Bras-Mort /Les requins du fleuve – de Marcello Pagliero avec Nicole Courcel
Nous irons à Monte-Carlo – de Jean Boyer avec Audrey Hepburn
1952Cent francs par seconde – de Jean Boyer avec Geneviève Kervine
Une fille dans le soleil – de Maurice Cam avec Myriam Bru
Au diable la vertu – de Jean Laviron avec Simone Paris
Les détectives du dimanche – de Claude Orval avec Marthe Mercadier
1953Femmes de Paris – de Jean Boyer avec Michel Simon
Jeunes mariés – de Gilles Grangier avec Anne Vernon
L’œil en coulisses – de André Berthomieu avec Nicole Maurey
Soirs de paris / Folies de Paris – de Jean Laviron avec Rita Cadillac
1954La reine Margot – de Jean Dréville avec Françoise Rosay
1955La rue des bouches peintes – de Robert Vernay avec Françoise Christophe
Trois de la Canebière – de Maurice de Canonge avec Mischa Auer
Ces sacrées vacances – de Robert Vernay avec Sophie Desmarets
Coup dur chez les mous – de Jean Loubignac avec Jane Sourza
1956Trois de la marine – de Maurice de Canonge avec Jeannette Batti
1964Allez France ! – de Robert Dhéry avec Jean Richard
Le corniaud – de Gérard Oury avec Louis de Funès
1966La grande vadrouille – de Gérard Oury avec Bourvil
1967Le petit baigneur – de Robert Dhéry avec Andréa Parisy
1968Les gros malins / Le champion du tiercé – de Raymond Leboursier avec Francis Blanche
Le cerveau – de Gérard Oury avec David Niven
1970L’homme qui vient de la nuit /Le chanteur inconnu ( das lied der balalaika ) de Jean-Claude Dague avec Sydney Chaplin
1974Sexuellement vôtre – de Max Pécas avec Valérie Boisgel
En grande pompe – de André Teisseire avec Roger Pierre
Le pied ! – de Pierre Unia avec Micheline Dax
Le rallye des joyeuses / Le rallye / Le rallye des joyeuses collégiennes – de Serge Korber avec Anne Libert
1977Ça va pas la tête – de Raphaël Delpard avec Jean-Claude Massoulier
L’animal – de Claude Zidi avec Raquel Welch
1978Le gendarme et les extra-terrestres – de Jean Girault avec Louis de Funès
Embraye bidasse... ça fume ! / Les bidasses aux grandes manœuvres – de Max Pécas avec Michel Vocoret
CM Artignosse à Paris – de Jacques Soumet avec Jeannette Batti
1979Sacrés gendarmes – de Bernard Launois avec Daniel Prévost
L’avare – de Jean Girault & Louis de Funès avec Michel Galabru
1980Touch’ pas à mon biniou / Gueules de vacances – de Bernard Launois avec Sim
1981Prends ta Rolls et va pointer ! – de Richard Balducci avec Jean Lefebvre
La soupe aux choux – de Jean Girault avec Jean Carmet
1982Le braconnier de Dieu – de Jean-Pierre Darras avec Annie Cordy
Mon curé chez les nudistes – de Robert Thomas avec Katia Tchenko
1983 Vive la sociale ! – de Gérard Mordillat avec Elisabeth Bourgine
Garçon ! – de Claude Sautet avec Yves Montand
1985Le facteur de Saint-Tropez – de Richard Balducci avec Paul Préboist
Y’a pas le feu ! – de Richard Balducci avec Hubert Deschamps
1989La fille des collines – de Robin Davis avec Nathalie Cardone
Le provincial – de Christian Gion avec Roland Giraud
1991 CM L’écrou – de Jean-Pierre Vedel avec Jean-Marc Brisset
1992Justinien Trouvé, ou le bâtard de dieu – de Christian Fechner avec Ticky Holgado
Fiche créée le 26 septembre 2009 | Modifiée le 25 juin 2010 | Cette fiche a été vue 4399 fois
PREVIOUSDenise Gence || Henri Genès || Jean GenetNEXT