CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Peter Boyle
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Hermione Baddeley



Date et Lieu de naissance : 13 novembre 1906 (Broseley, Royaume-Uni)
Date et Lieu de décès : 19 août 1986 (Los Angeles, Californie, USA)
Nom Réel : Hermione Youlanda Ruby Clinton-Baddeley

ACTRICE
Image
1949 Passeport pour Pimlico (passport to Pimlico) de Henry Cornelius avec Stanley Holloway & Barbara Murray
Image
1951 Mes belles années (Tom Brown’s schooldays) de Gordon Parry avec John Howard Davies
Image
1958 Les chemins de la haute ville (room at the top) de Jack Clayton avec Simone Signoret & Laurence Harvey
Image
1967 Le plus heureux des milliardaires (the happiest millionaire) de Norman Tokar avec Fred MacMurray

Descendante de Sir Henry Clinton (1730/95), officier et homme politique britannique connu pour son action comme Général pendant la Guerre d’Indépendance Américaine, Hermione Baddeley est née le 13 novembre 1906, à Broseley dans le Shropshire, sous le nom de Hermione Youlanda Ruby Clinton-Baddeley. Elle a une sœur ainée Angela Baddeley, future comédienne très active sur scène et à l’écran de 1930 à 1976. En parallèle à sa scolarité, Hermione fait ses débuts sur scène à douze ans au «Royal Court Theatre» de Londres.

Après des études dans les meilleures écoles que la haute société anglaise peut proposer à ces jeunes filles de famille bien nées, Hermione Baddeley entame sa carrière au cinéma avec «A daughter in revolt» en 1927. L’année suivante, elle tourne un autre film et épouse l’Honorable David Pax Tennant, lui-même descendant de Guillaume le Conquérant, le 16 avril 1928. Pour plaire à sa belle-famille, la jeune actrice met de côté sa carrière pour se consacrer à son mari et à ses deux enfants, Pauline et David, qui vont bientôt naître et à leur éducation. En 1932, elle revient au théâtre avec les pièces «After dinner» et «Ballyhoo». Ce retour à la scène engendre de nombreuses disputes avec son mari qui la conduit inexorablement au divorce en mai 1937. Libre, elle peut alors se consacrer pleinement à son métier.

Hermione Baddeley enchaîne les succès sur les planches, parmi lesquels «Floodlight» (1937) de Beverley Nichols et les revues musicales de Herbert Farjeon, «Nine sharp» (1938), «The little revue» (1939) et «Rise above it» (1941). Carol Reel lui offre un rôle conséquent auprès de Michael Redgrave dans «Kipps» (1941). Entre temps, la comédienne a épousé en secondes noces le Major John H. Willis. Après la Seconde Guerre Mondiale au cours de laquelle elle a passé de longues périodes à l’étranger avec l’ENSA pour divertir les troupes britanniques, elle retrouve les scènes londoniennes pour «The gaieties» (1954) avec Leslie Henson, puis fait ses adieux à la revue avec «A la carte» (1948) et «At the lyric» (1953) deux musicales de Alan Melville. Jusqu’à la fin des années cinquante, elle apparaît dans une vingtaine de productions cinématographiques, dont «Le gang des tueurs» (1947) avec Richard Attenborough, «La femme en question» (1950) avec Dirk Bogarde et «Les chemins de la haute ville» (1957) avec Simone Signoret, une prestation qui lui vaut une nomination aux Oscars pour le meilleur second rôle féminin.

En 1960, Hermione Baddeley part jouer à Broadway «A taste of honey» de Shelagh Delaney. Elle commence une carrière américaine, se produisant dans plusieurs pièces à travers les Etats-Unis, dans des spectacles de cabaret et dans de nombreuses séries et émissions de télévisions. Pour le grand écran, on la voit, entre autres, dans «Mary Poppins» (1963) avec Julie Andrews, «La reine du Colorado» (1964) avec Debbie Reynolds, «Ne pas déranger SVP» (1965) avec Doris Day et «Le plus heureux des milliardaires» (1967) avec Fred MacMurray. En 1970, elle prête également sa voix à l’un des personnages des «Aristochats», dessin animé des productions Walt Disney. Actrice au fort tempérament, souvent qualifiée à juste titre d’excentrique, elle décède le 19 août 1986 au Centre médical Cedars-Sinai de Los Angeles, des suites de plusieurs attaques consécutives. Hermione Baddeley est inhumée auprès de son premier mari au cimetière de la petite paroisse d’Amesbury dans le Wiltshire.

© Pascal DONALD

copyright
1927A daughter in revolt – de Harry Hughes avec Edward O’Neill
1928Les canons de Loos ( the guns of Loos ) de Sinclair Hill avec Henry Victor
1930Caste – de Campbell Gullan avec Alan Napier
1935Royal cavalcade / Regal cavalcade – de Thomas Bentley, Herbert Brenon, W.P. Kellino, Norman Lee, Walter Summers & Marcel Varnel avec John Mills
1941Kipps ( the remarkable Mr. Kipps ) de Carol Reed avec Michael Redgrave
1947Il pleut toujours le dimanche ( it always rains on Sunday ) de Robert Hamer avec Jack Warner
Le gang des tueurs ( Brighton Rock / young Scarface ) de John Boulting avec Richard Attenborough
    + chansons
1948Cendrillon du faubourg / Pas de place à l’auberge ( no room at the inn ) de Daniel Birt avec Harcourt Williams
Quartet – de Harold French, Ken Annakin, Arthur Crabtree & Ralph Smart avec Mervyn Johns
    Segment « The kite » de Arthur Crabtree
1949Passeport pour Pimlico ( passport to Pimlico ) de Henry Cornelius avec Stanley Holloway
Dear Mr. Prohack – de Thornton Freeland avec Cecil Parker
1950La femme en question ( the woman in question / five angles on murder ) de Anthony Asquith avec Dirk Bogarde
1951Le mur de la mort ( there is another sun / the wall of death ) de Lewis Gilbert avec Maxwell Reed
Hell is sold out – de Michael Anderson avec Herbert Lom
Scrooge ( a Christmas carol ) de Brian Desmond Hurst avec Alastair Sim
Mes belles années ( Tom Brown’s schooldays ) de Gordon Parry avec John Howard Davies
1952La chanson de Paris ( song of Paris / bachelor in Paris ) de John Guillermin avec Dennis Price
Time, gentlemen, please! / Nothing to lose – de Lewis Gilbert avec Eddie Byrne
The pickwick papers – de Noel Langley avec Nigel Patrick
Le voyou ( cosh boy / the slasher / the tough guy ) de Lewis Gilbert avec James Kenney
1953Counterspy / Undercover agent – de Vernon Sewell avec Dermot Walsh
1954Les belles de St. Trinian ( the belles of St. Trinian’s ) de Frank Launder avec George Cole
1955Women without men – de Elmo Williams & Herbert Glazer avec Paul Carpenter
1956Blonde bait / Women without men – de Elmo Williams avec Jim Davis
1958Les chemins de la haute ville ( room at the top ) de Jack Clayton avec Simone Signoret
Jet storm / Killing urge – de Cy Endfield avec Stanley Baker
1959Expresso Bongo – de Val Guest avec Cliff Richard
1960Let’s get married – de Peter Graham Scott avec Anthony Newley
Piège à minuit ( midnight lace ) de David Miller avec Rex Harrison
1961Rag doll / Young, willing and eager – de Lance Comfort avec Patrick Magee
Scotland Yard à l’écoute ( information received ) de Robert Lynn avec William Sylvester
1963Mary Poppins – de Robert Stevenson avec Julie Andrews
    + chansons
1964La reine du Colorado ( the unsinkable Molly Brown ) de Charles Walters avec Debbie Reynolds
Les inséparables / Comment marier sa femme ( marriage on the rocks ) de Jack Donohue avec Dean Martin
1965Harlow – de Alex Segal avec Hurd Hatfield
Ne pas déranger SVP ( do not disturb ) de Ralph Levy avec Rod Taylor
1966L’honorable Griffin ( the adventures of Bullwhip Griffin ) de James Neilson avec Karl Malden
1967Le plus heureux des milliardaires ( the happiest millionaire ) de Norman Tokar avec Fred MacMurray
1970 DA Les aristochats ( the aristocats ) de Wolfgang Retherman
    Seulement voix
1972Up the front – de Bob Kellett avec Bill Fraser
1973Contre une poignée de diamants / Le moulin noir ( the black windmill ) de Don Siegel avec Michael Caine
1979C.H.O.M.P.S. – de Don Chaffey avec Red Buttons
1980There goes the bride – de Terence Marcel avec Broderick Crawford
1981 DA Brisby et le secret de NIMH ( the secret of MINH / Mrs. Brisby and the rats of MINH ) de Don Bluth, Gary Goldman & John Pomeroy
    Seulement voix
1983 CM The last leaf – de David Anspaugh avec Art Carney
Fiche créée le 21 septembre 2011 | Modifiée le 20 décembre 2012 | Cette fiche a été vue 3463 fois
PREVIOUSPéter Bacsó || Hermione Baddeley || André BadinNEXT