CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Christopher Reeve
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Hubert von Meyerinck



Date et Lieu de naissance : 23 août 1896 (Potsdam, Empire Allemand)
Date et Lieu de décès : 13 mai 1971 (Hambourg, Allemagne)
Nom Réel : Hubert Georg Werner Harald von Meyerinck

ACTEUR
Image
1937 Les plus heureux mariés de Vienne (die glücklichste ehe der welt) de Karl Heinz Martin & E.W. Emo avec Hans Moser
Image
1939 Allô, Janine! (hallo, Janine!) de Carl Boese avec Marika Rökk, Johannes Heesters & Else Elster
Image
1954 Victoria et son hussard (Viktoria und ihr husar) de Rudolf Schündler avec Eva Bartok & Rudolf Forster
Image
1960 Accord final (schlußakkord) de Wolfgang Liebeneiner avec Eleanora Rossi Drago

Hubert Georg Werner Harald von Meyerinck voit le jour le 23 août 1896, à Potsdam, seconde capitale de l’Empire Allemand, sous le règne de Guillaume II. Comme tout bon hobereau prussien, il appartient à une longue lignée de militaires. Il fête ses dix-huit ans vingt jours après la déclaration de guerre de son pays à la France. Mais du fait de problèmes respiratoires le jeune homme ne portera qu’assez brièvement l’uniforme.

Durant sa convalescence, en 1917, Hubert von Meyerinck découvre le théâtre et étudie l’art dramatique au Königlichen Schauspielhaus de Berlin. Par la suite, il devient, et jusqu’en 1920, membre de la troupe du Kammerspiele de Hambourg. Cette même année, son nom apparaît au générique de deux films, dont «L’homme sans nom» avec Mady Christians. Hubert a le bon goût d’alterner toutes les facettes de son métier par des prestations régulières dans les cabarets et les grands théâtres de Berlin. En 1926, il fait son retour en force au cinéma et devient le partenaire idéal des grandes stars féminines du cinéma muet: Lya De Putti dans «Manon Lescaut» (1926); Elisabeth Bergner dans «Doña Juana» (1927) et Olga Tschechowa dans «Diane» (1928). L’arrivée du cinéma parlant en fait un second rôle parfait, et indispensable du cinéma germanique.

Dans les années trente et quarante, Hubert von Meyerinck interpréte avec talent d’innombrables rôles de compositions. Avec aisance, d’élégant aristocrate, il se fait valet excentrique, fonctionnaire acariâtre ou escroc farfelu. Notons quelques uns des plus grands succès de cette époque: «Moi et l’impératrice» (1933) avec Lilian Harvey, «Quadrille d’amour» (1934) avec Magda Schneider et «Rhapsodie d’amour» (1935) avec Sybille Schmitz, ou bien encore l’adaptation du célèbre roman de Guy de Maupassant «Bel Ami» (1939) de et avec Willi Forst dans le rôle de Georges Duroy. Pendant toute la durée du troisième Reich, Hubert a la chance de ne pas se trouver dans des films trop manifestement pronazis. Ce qui lui évite d’être mis à l’index par les autorités alliées en 1945.

Par la suite, l’acteur reprend à plein rendement sa prolifique carrière. Sa gestuelle et son phrasé unique font de chacune de ses apparitions un pur moment de bonheur. Devenu très populaire, des millions d’Allemands le nomment familièrement «Hubsi». Mais Hubert von Meyerinck se fait aussi connaître à l’étranger en jouant dans des productions nord-américaines comme «Le dernier passage» (1960) de Phil Karlson avec Richard Widmark, film qui a pour thème l’entrée à Budapest des chars soviétiques et la guerre froide. L’année suivante, tandis que le mur de Berlin est édifié, «Hubsi» interprète le comte von Droste Schattenburg dans la comédie de Billy Wilder «Un, deux, trois» avec James Cagney et Horst Buchholz. Puis, toujours avec succès, le public reverra Meyerinck dans les adaptations cinématographiques des romans de Edgar Wallace comme «Der mann mit dem glasauge» (1969). L’acteur participe aussi à plusieurs films et séries télévisés. Victime d’une crise cardiaque, Hubert von Meyerinck disparaît à Hambourg le 13 mai 1971, dans sa soixante-quinzième année. Quelques années auparavant, cet excellent second rôle, malheureusement trop méconnu en France, avait été honoré par le cinéma germanique, d’un prix d’honneur, pour l’ensemble de la carrière.

© Philippe PELLETIER & Caroline HANOTTE

copyright
1920Die todesmaske – de Wolfgang Neff avec Grete Weixler
L’homme sans nom ( der mann ohne namen ) de Georg Jacoby avec Mady Christians
1926Menschen untereinander – de Gerhardt Lamprecht avec Aud Egede Nissen
Manon Lescaut ( die geliebte des abbé ) de Arthur Robison avec Lya De Putti
Die flammen lügen – de Carl Froelich avec Ferdinand von Alten
Brennende grenze – de Erich Waschneck avec Oska Homolka
1927Der alte Fritz – de Gehardt Lamprecht avec Julia Serda
Doña Juana – de Paul Czinner avec Elisabeth Bergner
Le rouge et le noir ( der geheime kurier / der geheime kurier, order rouge et noir ) de Gennaro Righelli avec Ivan Mosjoukine
1928Liebe und diebe / Die hotelratte – de Carl Froelich avec Henny Porten
Unter der laterne / Trink, trink, brüderlein, trink – de Gerhardt Lamprecht avec Lissi Arna
Lignose Hörfilm system breusing / Man wird doch wohl noch fragen dürfen ? – de ?
Le premier baiser ( der erste kuß ) de Carl Lamac avec Anny Ondra
Diane ( in 1812 ) de Erich Waschneck avec Olga Tschechowa
1929Cœur embrasé ( das brennende herz ) de Ludwig Berger avec Ida Wüst
Adieu Mascotte ( das modell vom Montparnasse ) de Wilhelm Thiele avec Lilian Harvey
Le triomphe de la vie ( ich lebe für dich / triumph des lebens ) de William Dieterle avec Erna Morena
Jennys Bummel durch die männer – de Jaap Speyer avec Truus Van Aalten
Die drei um Edith – de Erich Waschneck avec Gustav Diessl
Ludwig der zweite, könig von Bayern / Schicksal eines unglücklichen menschen – de William Dieterle avec Eugen Burg
1930Lundi des roses ( rosenmontag ) de Hans Steinhoff avec Lien Deyers
Le concert de flûte de Sans-Souci ( das flötenkonzert von Sans-Souci ) de Gustav Ucicky avec Renate Müller
La flamme sacrée ( die heilige flamme ) de Berthold Viertel & William Diertele avec Dita Parlo
1931Ma femme chevalier / Ma femme est un homme d’affaires ( meine frau, die hochstalperin ) de Kurt Gerron avec Käthe von Nagy
Le roi des Schlemihl ( der Schlemihl ) de Max Nosseck avec La Jana
Le rapt de Mona Lisa ( der raub der Mona Lisa ) de Géza von Bolváry avec Rosa Valetti
L’amour au studio / Le studio amoureux ( die verliebte firma ) de Max Ophüls avec Anny Ahlers
1932Stupéfiants ( der weiße dämon / das rauschgift ) de Kurt Gerron avec Peter Lorre
Einmal möcht’ ich keine sorgen haben – de Max Nosseck avec Ursula Grabley
Le hussard noir ( der schwarze husar ) de Gerhard Lamprecht avec Mady Christians
Kampf – de Erich Schönfelder avec Lucie Höflich
Wenn die liebe mode macht – de Franz Wenzler avec Renate Müller
1933Manolescu, prince des sleepings ( Manolescu, der fürst der diebe ) de Georg C. Klaren & Willi Wolff avec Mady Christians
Moi et l’impératrice ( ich und die kaiserin / der handschuh der kaiserin / das strumpfband der kaiserin ) de Frederick Hollander avec Conrad Veidt
The only girl / Heart song – de Friedrich Hollander avec Charles Boyer
    Version anglaise de « Ich und die kaiserin »
La nuit du gtrand amour ( die nacht der großen liebe ) de Géza von Bolváry avec Ellen Frank
Le rêve du Rhin ( der traum vom Rhein ) de Herbert Selpin avec Käthe Haack
Ein unsichtbarer geht durch die stadt / Mein ist die welt – de Harry Piel avec Lissy Arna
Ihre durchlaucht, die verkäuferin / Meine schwester und ich – de Karl Hartl avec Theo Lingen
Les amours du jeune Dessauer ( des jungen dessauers große liebe ) de Arthur Robison avec Paul Hörbiger
Un certain monsieur Grant ( ein gewisser herr Gran ) de Gerhardt Lamprecht avec Karin Hardt
Train d’enfer ( Höllentempo ) de Louis Ralph avec Theo Lingen
Une grande chance ( die große chance / einmal möchte‘ ich noch so jung sein... ) de Victor Janson avec Camilla Horn
Mélodie de printemps / Chanson de printemps ( frühlingsmärchen ) de Carl Froelich avec Claire Fuchs
CM Der störenfried – de Georg Jacoby avec Fita Benkhoff
1934Le monde sans masque / La découverte mortelle ( die welt ohne maske ) de Harry Piel avec Olga Tschechowa
Le fugitif de Chicago ( der flüchtling von Chicago ) de Johannes Meyer avec Luise Ullrich
Die insel – de Hans Steinhoff avec Brigitte Helm
Manon Cavallini / Une femme qui sait ce qu’elle veut ( eine fraü, die weiß, was sie will ) de Victor Janson avec Kurt Vespermann
J’épouse ma femme ( ich heirate meine frau ) de Johannes Riemann avec Lil Dagover
Elle et les trois ( sie und die drei ) de Victor Janson avec Margit Symo
Quadrille d’amour ( die katz’ im sack ) de Richard Eichberg avec Wolf Albech-Retty
Tout pour une femme ( alles um eine frau / kameraden ) de Alfred Abel avec Paul Hartmann
Le faux billet ( ein falscher fuffziger / echte liebe, falsches geld ) de Carl Boese avec Lucie Englisch
Barcarole – de Gerhardt Lamprecht avec Lida Baarova
Une jeune fille de bonne famille ( ein mädel aus guter familie ) de Karl Mueller-Hagens & Charles Willy Kaiser avec Carsta Löck
1935Songe d’une nuit d’hiver / Conte blanc ( wintermachtstraum ) de Géza von Bolváry avec Erik Ode
Henker, frauen und soldaten – de Johannes Meyer avec Charlotte Susa
Dernier arrêt / Terminus ( endstation ) de E.W. Emo avec Maria Andergast
Avril ! Avril ! ( April ! April ! / fang nie im april was an / seine durchlaucht, herr Müller ) de Douglas Sirk avec Albrecht Schoenhals
Le prisonnier du roi ( der gefangene des königs ) de Carl Boese avec Beppo Brem
Rhapsodie d’amour ( wenn die musik nicht wär / der kraft-mayr / das lied der liebe ) de Carmine Gallone avec Sybille Schmitz
Tigres royaux ( königstiger / letzte galavorstellung im Zirkus Barszony / tiger an bord ) de Rolf Randolf avec Hans Junkermann
Es flüstert die liebe – de Géza von Bolváry avec Elma Bulla
Un type formidable / Un garçon à la page ( ein ganzer kerl / Karl räumt auf / die liebe fängt beim walzer an ) de Carl Boese avec Lien Deyers
Paul et Pauline ( Paul und Pauline / ihr freund, der heiratsvermittler ) de Heinz Paul avec Paul Henckels
1936Parade de famille / Parade familiale ( familienparade ) de Fritz Wendhausen avec Maria Seidler
Stenka Razine, l’aigle de la Volga ( Stjenka Rasin / Wolga, Wolga ) de Alexandre Volkoff avec Hans Adalbert Schlettow
Les ordres sont les ordres ( befehl ist befehl ) de Alwin Elling avec Weiss Ferdl
Symphonie du cœur / Tu es mon bonheur ( du bist mein glück / sein grösster erfolg ) de Karl Heinz Martin avec Isa Miranda
Spiel an bord – de Herbert Selpin avec Alfred Abel
Mademoiselle Véronique ( fräulein Veronika / alles für Veronika / der schlaumeier ) de Veit Harlan avec Carl Esmond
Heiratsbüro Fortuna – de avec Blandine Ebinger
La voix du cœur ( die stimme des herzens ) de Carl Heinz Martin avec Geraldine Katt
CM Blonder mann übern weg – de Gerhard Tandar avec Erik Ode
1937Les plus heureux mariés de Vienne ( die glücklichste ehe der welt / die glücklichste ehe von Wien ) de Karl Heinz Martin & E.W. Emo avec Hans Moser
Fanny Elssler – de Paul Martin avec Walter Werner
La folle imposture ( verprich mir nichts ! ) de Wolfgang Liebeneiner avec Heinrich George
La reine des midinettes / Faux départ ( der unwiderstehliche ) de Géza von Bolváry avec Anton Pointner
Son propre enfant ? ( streit um den knaben Jo ) de Erich Waschneck avec Bruno Harprecht
L’ennemi du peuple ( ein volksfeind ) de Hans Steinhoff avec Franziska Kinz
1938Die feindlichen väter – de Hans Carl Müller avec Leo Peuckert
La lutte héroïque ( Robert Koch, der bekämpfer des todes / Robert Koch ) de Hans Steinhoff avec Werner Krauss
Das menuett des Boccherini – de Jürgen von Alten avec Ursula Deinert
Ab mitternacht – de Carl Hoffmann avec Rudolf Klein-Rogge
Frühlingsluft – de Carl Lamac avec Rudolf Platte
Nanu, sie kennen korff noch nicht ? – de Fritz Holl avec Victor Janson
Anna Favetti – de Erich Waschneck avec Brigitte Horney
Angenehme ruhe – de Jürgen von Alten avec Rudolf Platte
La nuit décisive ( die nacht der entscheidung ) de Nunzio Malasomma avec Pola Negri
Femmes pour Golden Hill ( frauen für Golden Hill ) de Erich Waschneck avec Grethe Weiser
1939Le chapeau florentin ( der florentiner hut ) de Wolfgang Liebeneiner avec Herti Kirchner
Salon wagon E 417 ( salonwagen E 417 ) de Paul Verhoeven avec Paul Hörbiger
Allô, Janine ! / Hello, Janine ! ( hallo, Janine ! ) de Carl Boese avec Marika Rökk
Bel Ami ( Bel Ami, der liebling schöner frauen ) de Willi Forst avec Ilse Werner
Schneider Wibbel – de Viktor de Kowa avec Fita Benkhoff
Kitty la manucure / Kitty et le congrès mondial ( Kitty und die weltkonferenz ) de Helmut Käutner avec Charlott Daudert
Une femme comme toi ( eine frau wie du ) de Victor Tourjansky avec Kurt Meisel
Wir tanzen um die welt – de Karl Anton avec Lucie Höflich
Le chemin vers Isabelle ( der weg zu Isabel ) de Erich Engel avec Hilde Krahl
Le secretaire privé / Son secretaire privé ( ihr privatsekretär ) de Charles Klein avec Lotte Rausch
1940Le prix du silence / Chantage ( Angelika ) de Jürgen von Alten avec Marina von Ditmar
Passion ( leidenschaft ) de Walter Janssen avec Olga Tschechowa
L’étoile de Rio ( stern vo Rio ) de Karl Anton avec Harald Paulsen
Trenck, der Pandur – de Herbert Selpin avec Hans Albers
Les Rothschild ( die Rothschilds / aktien auf Waterloo ) de Erick Waschneck avec Carl Kuhlmann
Cora Terry ( Kora Terry ) de Georg Jacoby avec Theodor Loos
Marie Stuart / Coeur de reine ( das herz der königin ) de Carl Froelich avec Zarah Leander
La chaste aimée / La chaste bien-aimée (die keusche geliebte ) de Victor Tourjansky avec Wilhelm Bendow
1941Venus vor gericht – de Hans H. Zerlett avec Elise Aulinger
Folies nocturnes / Madame la Lune ( frau Luna ) de Theo Lingen avec Irene von Meyendorff
Qu’est-il arrivé cette nuit ? ( was geschah in dieser nacht ) de Theo Lingen avec Hans Brauswetter
Deux dans une grande ville ( zwei in einer großen stadt ) de Volker von Collande avec Claude Farell
CM Der tricher Nr. 12 – de Werner Malbran avec Johannes Heesters
1942Weiße wäsche – de Paul Heidemann avec Philipp Manning
Diesel – de Gerhardt Lamprecht avec Paul Wegener
L’implacable destin ( der große schatten ) de Paul Verhoeven avec Heidemarie Hatheyer
Ein zug fährt ab – de Johannes Meyer avec Ferdinand Marian
1943Leichtes blut – de Carl Boese avec Carola Höhn
Les aventures fantastiques du Baron Munchhausen / Le Baron de Muenchhausen / Les aventures du Baron de Muenchhausen ( Münchhausen / Baron Münchhausen ) de Joseph von Báky avec Hans Albers
Das mädchen Juanita / Frau über bord – de Wolfgang Staudte avec Charlotte Schellhorn
1944J’ai rêvé de toi ( ich habe von dir geträumt ) de Wolfgang Staudte avec Fita Benkhoff
Shiva und die galgenblume – de Hans Steinhoff & Michaela Krützen avec O.W. Fischer
    Inachevé
Der mann, dem man den namen stahl – de Wolfgang Staudte avec Axel von Ambesser
1945Dites la vérité ( sag’die wahrheit ) de Helmut Weiss avec Ingrid Lutz
Im tempel der Venus / Mit meinen augen – de Hans H. Zerlett avec Willy Birgel
Der große fall – de Karl Anton avec Ruth Drexel
Le petit concert ( das kleine hofkonzert / geheimnis einer residenz ) de Paul Verhoeven avec Elfie Mayerhofer
1947Liebe’47 – de Wolfgang Liebeneiner avec Grethe Weiser
1948Le grand mandarin ( der große mandarin / die geschichte von den 7 schweinchen ) de Karl- Heinz Stroux avec Christiane Felsmann
L’étrange aventure de monsieur Fridolin B. / Les aventures de monsieur Fridolin ( die seltsamen abenteuer des herrn Fridolin B. ) de Wolfgang Staudte avec Ilse Petry
Blockierte signale – de Johannes Meyer avec Heinz Engelmann
1949Amico – de Gerhard T. Buchholz avec Otto Wernicke
Nichts als zufälle – de E.W. Emo avec Sonja Ziemann
Voyage d’artiste ( artistenblut / Anton und Antonio / Wirbel um Antonio ) de Wolfgang Wehrum avec Hans Richter
Quelle boniche ! ( kätchen für alles ) de Ákos Ráthonyi avec Hilde Hildebrand
Mordprozeß Dr. Jordan – de Erich Engels avec Margarete Haagen
Qui est cette personne que j’aime ? ( wer bist du, den ich liebe? / die abenteuer des herrn von Barabas ) de Géza von Bolváry avec Jester Naefe
Le chapeau de paille bleu / Chambre séparée ( der blaue strohhut / zärtliche abenteuer ) de Victor Tourjansky avec Mady Rahl
Die sterne lügen nicht / Herr Megelein ist nicht zu sprechen – de Jürgen von Alten avec Magda Schneider
Absender unbekannt / Paulchen und die mädchenschule – de Ákos Ráthonyi avec Henny Porten
1950Kein engel ist so rein – de Helmut Weiss avec Olga Tschechowa
Meine nichte Susanne – de Wolfgang Liebeneiner avec Ingrid Pankow
Maharadjah malgré lui / Le joyeux Maharadjah ( Maharadscha wider willen ) de Ákos Ráthonyi avec Rudi Schurike
Liebe auf eis / Männer um Angelika – de Kurt Meisel avec Hannelore Bollmann
Der mann, der sich selber sucht – de Géza von Cziffra avec Vera Molnár
Gestörte hochzeitsnacht / Gute natch, Mary – de Helmut Weiss avec Rudolf Vogel
Aufruhr im paradies – de Joe Stöckel avec Viktor Staal
La jeune fille et le suisse ( das mädchen aus der Südsee ) de Hans Müller avec Hardy Kruger
Pikanterie ( eine seltene geliebte ) de Alfred Braun avec Hans Olden
La Vénus de minuit ( die mitternachtsvenus ) de Ferdinand Dörfler avec Maria Andergast
1951Weh dem, der liebt ! – de Alexander von Slatinay avec Arno Assmann
Engel im abendkleid – de Ákos Ráthonyi avec Bruni Löbel
Die frauen des herrn S. – de Paul Martin avec Loni Heuser
Das späte mädchen – de Hans Heinrich avec Carsta Löck
La Dubarry / Madame Dubarry ( die Dubarry ) de Georg Wildhagen avec Eva Ingeborg
Au secours, je suis invisible ( Hilfe, ich bin unsichtbar ) de E.W. Emo avec Arno Assmann
L’homme à la cagoule ( klettermaxe ) de Kurt Hoffmann avec Liselotte Pulver
1952Le rêve multicolore ( der bunte traum ) de Géza von Cziffra avec Ursula Grabley
La voleuse de Bagdad ( die diebin von Bagdad ) de Carl Lamac avec Rudolf Prack
Cela peut arriver à tout le monde ( das kann jedem passieren ) de Paul Verhoeven avec Gisela Schmidting
Wochenend im paradies / Liebe im finanzamt – de Kurt Hoffmann avec Christiane Jansen
Man lebt nur einmal – de Ernst Neubach avec Marina Ried
Barbara ( ich warte auf dich ) de Volker von Collande avec Anne-Marie Blanc
Traumschöne nacht – de Ralph Baum avec Lilo
Cupidon s‘en va-t-en guerre / On parlera d’amour plus tard ( von liebe reden wir später ) de Karl Anton avec Maria Holst
1953Heute nacht passiert’s – de Franz Antel avec Hans Holt
Presto et Subito détectives ( Knall und fall als detektive / die sache mit dem koffer ) de Hans Heinrich avec Hans Richter
Ne craignez pas les grosses bêtes ( keine angst vor großen tieren ) de Ulrich Erfurth avec Margaret Slezak
Maria et ses amoureux ( man nennt es liebe ) de John Reinhardt avec Winnie Markus
Les fanfares du mariage / Mariage en fanfare ( fanfaren der ehe ) de Hans Grimm avec Dieter Borsche
Das nachtgespenst – de Carl Boese avec Harald Paulsen
1954Columbus entdeckt Krähwinkel / Sechstausend kilometer liebe – de Ulrich Erfurth & Alexander Paal avec Charles Chaplin Jr.
Des roses pour toi ( keine angst vor schwiegermüttern / rosen für dich ) de Erich Engels avec Ruth Stephan
An jedem finger zehn – de Erik Ode avec Josephine Baker
Hochstaplerin der liebe – de Hans H. König avec Viktor Staal
Maxie – de Eduard von Borsody avec Willy Fritsch
Die verschwundene miniatur – de Carl-Heinz Schroth avec Paola Loew
La princesse du Danube Bleu ( an der schönen blauen Danau ) de Hans Schweikart avec Renée Saint-Cyr
Victoria et son hussard ( Viktoria und ihr husar ) de Rudolf Schündler avec Rudolf Forster
La mouche espagnole ( die spanische fliege ) de Carl Boese avec Elena Luber
1955Musik, musik und nur musik – de Ernst Matray avec Lionel Hampton
Bal au Savoy ( ball im Savoy ) de Paul Martin avec Nadja Tiller
Amour, danse et mille surprises ( liebe, tanz und 1000 schlager ) de Paul Martin avec Caterina Valente
Das forsthaus in Tirol – de Hermann Kugelstadt avec Gert Froebe
La patronne de la Couronne d’Or ( die wirtin zur goldenen krone ) de Theo Lingen avec Oskar Sima
Monsieur Alexandre ( Hilfe : Sie liebt mich ) de Frantisek Cáp avec Walter Seldmayr
Die wilde Auguste – de Georg Jacoby avec Michael Cramer
1956Le capitaine de Köpenick ( der hauptmann von Köpenick ) de Helmut Käutner avec Heinz Rühmann
IA in Oberbayern / Zwei preuß’n in Bayern – de Hans Albin avec Ursula Barlen
Dany, bitte schreiben sie – de Eduard von Borsody avec Maria Sebalt
Le pantalon volé ( die gestohlene hose ) de Géza von Cziffra avec Susanne Cramer
Santa Lucia – de Werner Jacobs avec Eva Kerbler
Embrasse-moi encore ( küß mich noch einmal ) de Helmut Weiss avec Laya Raki
À vos ordres, Madame l’Adjudant ! ( zu befehl, frau Feldwebel ) de Georg Jacoby avec Germaine Damar
Amour et grandes manœuvres ( manöverball ) de Karl Georg Külb avec Paul Hörbiger
Sommerliebe am Bodensee – de Jaspar von Oertzen avec Sonia Sorell
1957Nuits hawaïennes ( träume von der Südsee ) de Harald Philipp avec Mady Rahl
Boire un petit coup ! ( eine verrückte familie / heute blau und morgen blau ) de Harald Philipp avec Paul Dahlke
Super soirée / La folle nuit ( tolle nacht ) de John Olden avec Maria Sebaldt
Les fredaines du capitaine ( der tolle bomberg ) de Rolf Thiele avec Hans Albers
L’auberge du Spessart ( das wirtshaus im Spessart ) de Kurt Hoffmann avec Carlos Thompson
Der müde Theodor – de Géza von Cziffra avec Loni Heuser
Deux bavarois en Afrique ( zwei Bayern im Urwald ) de Ludwig Bender avec Lucie Englisch
Le bonheur est dans la rue ( das glück liegt auf der straße ) de Fanz Antel avec Georg Thomolla
Sept fois par semaine ( siebenmal in der woche ) de Harald Philipp avec Werner Fuetterer
Weißer holunder – de Paul May avec Carla Hagen
Vacances à Ischia ( vacanze a Ischia ) de Mario Camerini avec Nadia Gray
Vacances à Immenhof ( ferien auf Immenhof ) de Hermann Leitner avec Margarete Haagen
Europas neue musikparade 1958 / Wenn frauen schwindeln – de Paul Martin avec Harry Hardt
1958...Und abends in die Scala – de Erik Ode avec Gerhard Riedmann
La fille Rosemarie / La fille Rosemarie Nitribitt ( das mädchen Rosemarie ) de Rolf Thiele avec Nadja Tiller
Le roi de la czardas ( der czardas-könig / die Emmerich-Kalman-Story ) de Harald Philipp avec Camilla Spira
L’étoile de Santa Clara ( der stern von Santa Clara ) de Werner Jacobs avec Vico Torriani
Die seeteufel von Angostura – de Herbert von Blucher avec Beppo Brem
Piefke, der schrecken der kompanie – de Wolfgang Wehrum avec Cora Roberts
Amour, chansons et soldats ( liebe, mädchen und soldaten ) de Franz Antel avec Renate Holm
Une femme qui fait scandale ( skandal um dodo ) de Eduard von Borsody avec Karin Dor
Patricia ( tausend sterne leuchten ) de Harald Philipp avec Line Renaud
1959Der kaiser von Amerika – de Willi Schmidt avec O.E. Hasse
La Paloma – de Paul Martin avec Bibi Johns
Bobby, todd greift ein – de Géza von Cziffra avec Werner Peters
Le passe-muraille ( ein mann geht durch die wand ) de Ladislao Vajda avec Heinz Rühmann
Melodie und rhythmus – de John Olden avec Margit Saad
Der lustige krieg des Hauptmann Pedro – de Wolfgang Peter avec Helga Martin
Nuits de Tanger ( Salem Aleikum / mein ganzes leben ist musik ) de Géza von Cziffra avec Peter Alexander
1960L’homme au chapeau melon ( der herr mit der schwarzen melone ) de Karl Suter avec Charles Régnier
Wenn die heide blüht – de Hans Deppe avec Joachim Hansen
Quand les fantômes s’ennuient ( das spukschloß im Spessart ) de Kurt Hoffmann avec Georg Thomolla
Willy, der privatdetektiv – de Rudolf Schündler avec Hannelore Auer
Cent hommes et une jeune fille ( Sabine und die hundert männer ) de Wilhelm Thiele avec Dieter Borsche
Une femme pour un million ( mein mann, das wirtschaftswunder ) de Ulrich Erfurth avec Marika Rökk
Accord final ( schlußakkord ) de Wolfgang Liebeneiner avec Eleanora Rossi Drago
Le dernier passage ( the secret ways ) de Phil Karlson avec Richard Widmark
1961Les aventures du comte Bobby ( die abenteuer des grafen Bobby ) de Géza von Cziffra avec Vivi Bach
Midi midinette ( junge leute brauchen liebe ) de Géza von Cziffra avec Senta Berger
Festival ( schwarze rose, Rosemarie ) de César Fernández Ardavín avec Paul Hubschmid
Une étoile descend du ciel ( ein stern fällt vom himmel ) de Géza von Cziffra avec Ina Bauer
Elles pensent toutes à ça ! ( davon träumen alle mädchen ) de Thomas Engel avec Marion Michael
Robert und Bertram / Willy auf sondermission – de Hans Deppe avec Trude Herr
Un, deux, trois ( one, two, three ) de Billy Wilder avec James Cagney
Freddy et les millionnaires ( Freddy und der millionär ) de Paul May avec Freddy Quinn
1962Der verkaufte großvater – de Hans Albin avec Hans Moser
L’étudiant pauvre 63 ( so toll wie anno dazumal ) de Franz Marischka avec Karin Baal
La musique fait chanter les cœurs ( wenn die musik spielt am Wörthersee ) de Hans Grimm avec Ted Herold
Die türkischen gurken – de Rolf Olsen avec Oskar Sima
Das ist die liebe der matrosen – de Franz Antel avec Helga Schlack
Nuit de noces ( hochzeitsnacht im paradies ) de Paul Martin avec Waltraut Haas
Le bandit et la princesse ( …und ewig knallen die räuber ) de Franz Antel avec Georg Thomalla
1963Allotria in zell am see – de Franz Marischka avec Hannelore Elsner
...Denn die musik und die liebe in Tirol – de Werner Jacobs avec Vivi Bach
1964Maibritt, la fille des îles ( Maibritt, das mädchen von den inseln ) de Bostjan Hladnik avec Herta Konrad
Les D.M. killers ( D.M. killer ) de Rolf Thiele avec Daliah Lavi
1965Neues von hexer – de Alfred Vohrer avec Brigitte Horney
Ich kauf’ mir lieber einen Tirolerhut – de Hans Billian avec Hannelore Auer
Nachruf auf Egon Müller – de avec Carl-Heinz Schroth
1966Das sündige dorf – de Werner Jacobs avec Gunther Philipp
Le bossu de Londres ( der bucklige von Soho ) de Alfred Vohrer avec Günther Stoll
Brille und bombe : Bei uns liegen sie richtig ! – de Franz-Otto Krüger avec Peter Thom
1967Herrliche zeiten im Spessart – de Kurt Hoffmann avec Liselotte Pulver
Frank V ( Frank V. – Opfer einer privatbank ) de Friedrich Dürrenmatt avec Therese Giehse
Wenn Ludwig ins manöver zieht – de Werner Jacobs avec Chantal Goya
Otto a un faible pour les femmes ( Otto ist auf frauen scharf ) de Franz Antel avec Marte Harell
La vengeance du scorpion d’or ( im banne des unheimlichen ) de Alfred Vohrer avec Claude Farell
1968Der gorilla von Soho – de Alfred Vohrer avec Claus Holm
Oui à l’amour, non à la guerre ( frau wirtin hat auch einen grafen ) de Franz Antel avec Pascale Petit
Donnerwetter ! Donnerwetter ! Bonifatius Kiesewetter – de Helmut Weiss avec Paul Dahlke
Dr. med. Fabian : Lachen ist die beste medizin – de Harald Reinl avec Hans-Joachim Kulenkampff
1969Der mann mit dem glasauge – de Alfred Vohrer avec Christiane Krüger
Ein dreifach hoch dem sanitätsgefreiten Neumann – de Franz Marischka avec Christiane Rücker
Charleys onkel – de Werner Jacobs avec Karel Gott
1970Wenn die tollen tanten kommen – de Franz Josef Gottlieb avec Doris Kirchner
Der verhinderte seitensprung / Keine angst liebling, ich pass schon auf – de avec Heinrich Gretler
Nachbarn sind zum ärgern da – de Peter Weck avec Uschi Glas
Gejodelt wird zuhause – de Erwin Stahl avec Daria Damar
AUTRES PRIX :
      
    Prix d’honneur aux Prix du cinéma Germanique, Allemagne ( 1968 )
Fiche créée le 13 janvier 2007 | Modifiée le 23 août 2017 | Cette fiche a été vue 7596 fois
PREVIOUSIrene von Meyendorff || Hubert von Meyerinck || Käthe von NagyNEXT