CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Eleanor Powell
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Igo Sym



Date et Lieu de naissance : 3 juillet 1896 (Innsbruck, Empire Austro-Hongrois)
Date et Lieu de décès : 7 mars 1941 (Varsovie, Pologne)
Nom Réel : Karl Julius Sym

ACTEUR
Image
1926 Pratermizzi – de Karl Leiter avec Nita Naldi, Hedy Pfundmeyer, Anny Ondra & Carl Goetz
Image
1929 Quand tu voudras donner ton cœur… (wenn der einmal dein herz verschenkst) de Johannes Guter
Image
1931 Le chant des nations (das lied der nationen) de Rudolf Meinert avec Camilla Horn & Betty Amann
Image
1937 La sérénade du souvenir (serenade) de Willi Forst avec Hilde Krahl & Albert Matterstock

D’origines polonaises par son père et allemandes par sa mère, Igo Sym naît Karl Julius Sym le 3 juillet 1896 à Innsbruck en Autriche. Son frère ainé Ernest (1893-1950) deviendra un biochimiste reconnu et Alfred (1899-1974) sera un musicien célèbre. Après des études dans les meilleures écoles de l’Empire Austro-Hongrois, il sert comme lieutenant dans l’armée autrichienne pendant la Première Guerre Mondiale. Après l’indépendance de la Pologne en novembre 1918, il s’engage dans l’infanterie polonaise. Libéré des obligations militaires en 1921, il travaille dans une banque à Varsovie et décroche un diplôme de l’institut du cinéma. À cette époque il épouse Helena Falat qui lui donne un fils Julian. Le petit garçon meurt d’une méningite à l’âge de neuf ans et sa femme se suicidera peu de temps après.

En 1925, Igo Sym débute au cinéma dans «Les vampires de Varsovie» sous la direction de Victor Bieganski. Très vite il signe un contrat avec la société de production autrichienne «Sascha-Film» et part pour Vienne. Beau et sportif, il va jouer principalement des hommes élégants, des aristocrates et des militaires dans une trentaine de films en Autriche et en Allemagne. Pendant cinq ans, son nom est associé aux plus grandes vedettes féminines telles que Nita Naldi, Xenia Desni, Ossi Oswalda, Lilian Harvey, Henny Porten ou Lil Dagover. Il est également le partenaire de Marlene Dietrich débutante dans «Filles d’amour» (1927) et des actrices françaises très populaires outre-Rhin: Dolly Davis dans «Café chantant» (1927) et Arlette Marchal dans «La femme d’hier et de demain» (1928).

Au début des années trente, Igo Sym retourne en Pologne et s’installe à Varsovie. De façon inattendue, il renonce à la plupart des productions cinématographiques qui lui sont proposées et concentre sa carrière vers le théâtre. Il se produit dans des pièces et spectacles musicaux où il chante, danse et présente même des numéros de scie musicale. Il apparait dans une demie douzaine de films polonais et revient en Autriche en 1937, le temps d’un second rôle pour Willi Forst, dans «La sérénade du souvenir» auprès de Hilde Krahl et Albert Matterstock. Après l’invasion de la Pologne en septembre 1939, Igo Sym reste à Varsovie. Connu avant la guerre pour son attitude pro-allemande, l’acteur est considéré par les autorités d’occupation comme un élément crucial de la propagande nazie. Il devient un agent de renseignements pour la gestapo et se voit nommer directeur du Théatre de Varsovie et de plusieurs salles de cinéma de la ville. En 1940, il organise même le recrutement des acteurs locaux du film anti-polonais de Gustav Ucicky «Heimkehr» dont Paula Wessely et Attila Hörbiger sont les têtes d’affiche.

Mais, au début de l’année 1941, le siège de la résistance clandestine polonaise du groupe Union de la Lutte Armée (ZWZ), décide de liquider le collaborateur. Alors que Igo Sym doit partir le 8 mars pour Berlin, le commando s’organise pour passer à l’action. Au petit matin du 7, deux résistants frappent à la porte du 10 rue Mazowiecka de Varsovie et tuent l’acteur de plusieurs balles de pistolet. En guise de représailles pour la mort de Igo Sym, les allemands raflent 118 otages, 21 seront exécutés le 11 mars à Palmiry. En outre, la Gestapo arrête une douzaine de personnes du monde du spectacle de Varsovie dont les directeurs de théâtre Stefan Jaracz et Leon Schiller et les acteurs Bronislaw Dardziński, Tadeusz Zbigniew et Sawan Kański qui seront tous déportés à Auschwitz.

© Pascal DONALD

copyright
1925Les vampires de Varsovie ( wampiry Warszawy. Tajemnica taksówki nr 1051 ) de Viktor Bieganski avec Maria Balcerkiewiczówna
1926O czym się nie myśli – de Edward Puchalski avec Maria Modzelewska
La maitresse de Szamota ( Kochanka Szamoty ) de Leon Trystan avec Helena Makowska
Pratermizzi – de Karl Leiter avec Nita Naldi
1927La confession de l’aumônier ( die beichte des feldkuraten / das feldgericht von Gorlice ) de Hans Otto avec Dagny Servaes
Café chantant ( Tingel-Tangel / das mädchen vom Tingel-Tangel / trommelfeuer der liebe ) de Gustav Ucicky avec Dolly Davis
Filles d’amour ( Café Elektric / die liebesbörse / wenn ein weib den weg verliert ) de Gustav Ucicky avec Marlene Dietrich
Modellhaus Crevette / Eva im pelz – de Max Neufeld avec Dina Gralla
1928Amour en mai ( liebe im mai / absteigquartier ) de Robert Wohlmuth avec Betty Astor
Die lampelgasse – de ? avec Mary Kid
Chasseur impérial ( die kaiserjäger / zwei herzen in feuer / tiroler kaiserjäger / es gibt dinge, die muß man vergessen ) de Hans Otto avec Anna Exl
La femme d’hier et de demain ( die frau von gestern und morgen / der scheidungsanwalt ) de Heinz Paul avec Arlette Marchal
Le tripot ( spelunke ) de E.W. Emo avec Corry Bell
Lotte, la fille des grands magasins ( spitzenhöschen und schusterpech / Veterán Votruba / Lotte das warenhausmädchen ) de Hans Otto avec Milka Balek-Brodská
Dorine et le hasard ( Dorine und der zufall / jung, reich und schön ) de Fritz Freisler avec Fay Marbe
L’archiduc Jean ( Erzherzog Johann / Herzog Hansel ) de Max Neufeld avec Xenia Desni
1929La femme sur le billet de banque ( die dame auf der banknote / die frau auf der banknote / aus den geheimakten eines kleinen justizirrtums / banknotenfälscher de Karl Leiter avec Anita Dorris
Combien l’amour ? ( was kostet liebe ? ) de E.W. Emo avec Mizi Griebl
Le voleur de wagons-lits ( der dieb im schlafcoupée / prinzessin auf urlaub ) de Richard Löwenbein avec Ossi Oswalda
Adieu Mascotte ( das modell vom Montparnasse ) de Wilhelm Thiele avec Lilian Harvey
Ma sœur et moi ( meine schwester und ich ) de Manfred Noa avec Mady Christians
Quand tu voudras donner ton cœur… ( wenn der einmal dein herz verschenkst ) de Johannes Guter avec Valeria Blanka
Madame et son cocher ( die herrin und ihr knecht ) de Richard Oswald avec Henny Porten
L’affaire Hélène Willfüer ( stud. chem. Helene Willfüer ) de Fred Sauer avec Olga Tschechowa
Le droit à l’amour ( das recht auf liebe ) de Jakob Fleck & Luise Fleck avec Evelyn Holt
Nuit de grâce / L’épreuve d’une nuit ( das erlebnis einer nacht ) de Guido Brignone avec Marcella Albani
1930Vienne, ville des chansons ( Wien, du stadt der lieder ) de Richard Oswald avec Charlotte Ander
Seul sur le Rhin… ( nur am Rhein... ) de Max Mack avec Truus Van Aalten
La fille de la Volga / Séduite ( das wolgamädchen ) de Robert Wohlmuth avec Evelyn Holt
La vieille chanson ( das alte lied / zu jedem kommt einmal die liebe ) de Erich Waschneck avec Lil Dagover
La caserne magique ( kasernenzauber ) de Carl Boese avec Lucie Englisch
Mon gigolo ( der schöne, arme tanzleutnant / schöner gigolo, armer gigolo ) de Emerich Hanus avec Erna Morena
1931Maurice fait fortune ( Moritz macht sein glück / Meier und Co. ) de Jaap Speyer avec Irene Ambrus
Le chant des nations ( das lied der nationen ) de Rudolf Meinert avec Camilla Horn
J’épouse mon mari ( ich heirate meinen mann ) de E.W. Emo avec Trude Berliner
Une auto et pas l’sou ( ein auto und kein geld ) de Jacob Fleck & Luise Fleck avec Dina Gralla
1932Palace sur roues ( pałac na kółkach ) de Ryszard Ordynski avec Karolina Lubienska
1933L’espion au masque / Espion ( szpieg w masce / der spion ) de Mieczyslaw Krawicz avec Hanka Ordonówna
1934L’éveil ( przebudzenie ) de Aleksander Ford avec Zofia Nakoneczna
1935Milosc maturzystki – de Jan Nowina-Przybylski & Aleksander Ford avec Janina Macherska
1936Epouse diplomatique / Aventures à Varsovie ( dyplomatycza zona ) de Mieczyslaw Krawicz & Carl Boese avec Jadwiga Kenda
1937La sérénade du souvenir ( serenade ) de Willi Forst avec Hilde Krahl
1939Masque d’or ( ztote maska ) de Jan Fethke avec Maria Buchwald
1940Żona i nie żona – de Emil Chaberski avec Tamara Wiszniewska
1941Retour au pays ( heimkehr ) de Gustav Ucicky avec Paula Wessely
    Seulement casting des acteurs polonais
Fiche créée le 23 juin 2011 | Modifiée le 27 mars 2014 | Cette fiche a été vue 3387 fois
PREVIOUSLouise Sylvie || Igo Sym || Tony TaffinNEXT