CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Bernard Fresson
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Ina Claire



Date et Lieu de naissance : 15 octobre 1893 (Washington, District de Columbia, USA)
Date et Lieu de décès : 21 février 1985 (San Francisco, Californie, USA)
Nom Réel : Ina Fagan

ACTRICE

D’origine irlandaise, Ina Claire est née Ina Fagan le 15 octobre 1893, à Washington D.C.. Orpheline de père quelques mois après sa naissance, elle vit avec sa mère dans une modeste pension de famille. Depuis sa tendre enfance, elle affiche un talent certain pour l’imitation et le théâtre. Elle joue ses premières rôles sur scène sans le cadre de sa scolarité, à l’école Holy Cross Academy. Une passion qui l’amène à abandonner ses études à dix-sept ans pour suivre une troupe de vaudeville. En août 1910, elle fait ses débuts à Broadway dans la comédie musicale «Our Miss Gibbs» au théâtre Knickerbocker.

Après être devenue célèbre sur scène grâce à, notamment, «The quaker girl», musique de Lionel Moncktonk, livret de James T. Tanner, qu’elle joue d’octobre 1911 à décembre 1912, Ina Claire débute à l’écran en étant la vedette de «The wild goose chase» (1915), réalisé par Cecil B. DeMille, et de «The puppet crown» (1915) de George Melford. Elle retourne ensuite à Broadway où elle figure par exemple dans les «Ziegfeld Follies» de 1915 et 1916. En 1917, elle s’accorde une petite escapade dans les studios de tournage en faisant une apparition en Jeanne d’Arc dans «National Red Cross Pageant» un film de propagande produit par la Croix-Rouge.

En 1920, la Metro engage Ina Claire pour tenir le rôle principal de «Polly with a past», adaptation cinématographique de la pièce à succès écrite par George Middleton et Guy Bolton, qu’elle avait joué durant la saison 1917-1918. Dans les années vingt, elle triomphe sur les planches avec des titres comme «Bluebeard’s eight wife» (1921-1922) adaptée de Alfred Savoir par Charlton Andrews, «The awful truth» (1922-1923) de Arthur Richman, «The last of Mrs Chesney» (1925-1926) de Frederick Lonsdale ou encore «Our betters» (1928) de W. Somerset Maugham. Ina Claire ne revient au Septième Art qu’à l’avènement du parlant et en profite d’ailleurs pour épouser en 1929 le célèbre acteur hollywoodien John Gilbert, dont elle divorce en 1931. Elle est alors l’interprète de «The awful truth» (1929) de Marshall Neilan; «Théâtre Royal» (1930) de George Cukor et Cyril Gardner; «Rebound» (1931) de Edward H. Griffith; et «Les grecs avaient un nom pour elles» (1932) de Lowell Sherman, dans lequel elle est habillée par Coco Chanel.

Mais cette brillante comédienne se sent décidément beaucoup mieux au théâtre et repart à Broadway, où elle continue à se faire applaudir jusqu’à ses adieux en 1954 avec «The confidential clerk» de T.S. Eliot. Ina Claire se laisse toutefois persuader d’ajouter à sa filmographie «Ninotchka» (1939) de Ernst Lubitsch, qui lui permet de jouer la rivale de Greta Garbo, et «Claudia» (1943) de Edmund Goulding, où on la retrouve en mère de Dorothy McGuire. Elle apparaît aussi dans son propre rôle dans «Stage door canteen» (1943) de Frank Borzage.

Avant son mariage avec John Gilbert, Ina Claire fut brièvement l’épouse du journaliste et critique musical James Whitaker, après son divorce de Gilbert elle se marie en 1939, l’avocat William Rose Wallace Jr. qui la laissera veuve en 1976. De santé déclinante depuis un accident vasculaire cérébral survenu fin 1983, l’actrice est retrouvée sans vie, victime d’une crise cardiaque, dans son appartement de San Francisco de Nob Hill le 21 février 1985.

© Marlène PILAETE & Pascal DONALD

copyright
1915The wild goose chase – de Cecil B. DeMille avec Theodore Roberts
The puppet crown – de George Melford avec Carlyle Blackwell
1917Parade de la Crois Rouge Nationale ( National Red Cross pageant ) de Christy Cabanne avec Eugene O’Brien
1920Polly with a past – de Leander De Cordova avec Ralph Graves
1929The awful truth – de Marshall Neilan avec Henry Daniell
1930Théâtre Royal ( the royale family of Broadway / the royal family ) de George Cukor & Cyril Gardner avec Fredric March
CM Screen snapshots series 9, No. 23 – de Ralph Staub avec Douglas Fairbanks
    Seulement apparition
1931Rebound – de Edward H. Griffith avec Robert Ames
Les grecs avaient un nom pour elles ( the greeks had a word for them / three Broadway girls ) de Lowell Sherman avec David Manners
1939Ninotchka – de Ernst Lubitsch avec Greta Garbo
Cette femme est mienne ( I take this woman / New York Cinderella ) de W.S. Van Dyke avec Spencer Tracy
1943Claudia – de Edmund Goulding avec Robert Young
Le cabaret des étoiles ( stage door canteen ) de Frank Borzage avec Johnny Weissmuller
    Seulement apparition
Fiche créée le 18 décembre 2013 | Modifiée le 19 décembre 2013 | Cette fiche a été vue 1456 fois
PREVIOUSRené Clair || Ina Claire || Aimé ClariondNEXT