CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Alexandre Mihalesco
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Irene Dunne



Date et Lieu de naissance : 20 décembre 1898 (Louisville, Kentucky, USA)
Date et Lieu de décès : 4 septembre 1990 (Los Angeles, Californie, USA)
Nom Réel : Irene Marie Dunn

ACTRICE

Irene Dunne naît Irene Marie Dunn, le 20 décembre 1898 à Louisville, aux Etats-Unis. Dotée d’une jolie voix, elle se produit sur scène durant les années 20 dans des opérettes et des spectacles musicaux. Dans ce domaine, elle connaît son plus grand succès personnel lorsque Florenz Ziegfeld la choisit pour être une des vedettes de «Show Boat», quand ce show part en tournée en 1929.

Irene Dunne débute à l’écran dans «Présentez armes» (1930), de Edward F. Cline dans lequel elle ne fait pas grande impression. Par bonheur, elle parvient ensuite à obtenir le rôle de Sabra Cravat dans «La ruée vers l’Ouest» (1930) de Wesley Ruggles, qui lui vaut une première nomination aux Oscars et en fait une star. Pendant quelques années, on la voit beaucoup dans des mélodrames et des films sentimentaux comme, entre autres, «Consolation marriage» (1931) avec Pat O’Brien, «Histoire d’amour» (1932) avec John Boles, «L’âme du ghetto» (1932) avec Ricardo Cortez, «Ann Vickers» (1933) avec Walter Huston, «The secret of Madame Blanche» (1933) avec Phillips Holmes, «The age of innocence» (1934) avec Lionel Atwill, «Le secret magnifique» (1935) avec Robert Taylor, … Par la suite, Irene Dunne montre qu’elle est également excellente dans la comédie et on peut notamment créditer à son actif ces trois classiques de l’humour que sont «Théodora devient folle» (1936) de Richard Boleslawski, «Cette sacrée vérité» (1937) de Leo McCarey et «Mon épouse favorite» (1940) de Garson Kanin. Mais elle continue toutefois à faire vibrer la corde romantique du public avec des films comme «Elle et lui» (1939) auprès de Charles Boyer qu’elle retrouve dans «Veillée d’amour» (1939) de John M. Stahl, ou encore «La chanson du passé» (1941) avec Cary Grant et «Les blanches falaises de Douvres» (1944) avec Roddy McDowall.

Hollywood se rappelle aussi des dons vocaux de l’actrice et met ceux-ci à contribution dans «Stingaree» (1934), «Un soir en scène» (1935), «Roberta» (1935), dans lequel elle interprète la célèbre chanson «Smoke Gets in Your Eyes», «Show Boat» (1936), «La furie de l’or noir» (1937) et «Quelle joie de vivre» (1938). Alors qu’elle approche de la cinquantaine, les producteurs continuent à lui faire confiance et la mettent en vedette dans de prestigieuses productions. C’est ainsi qu’on peut la voir dans «Anna et le roi du Siam» (1946), une réalisation de John Cromwell inspirée du livre éponyme de Margaret Landon, ainsi que dans deux adaptations de pièces ayant triomphé à Broadway, «Mon père et nous» (1947) de Michael Curtiz et «Tendresse» (1948) de George Stevens. Pour ce dernier film, elle est nommée pour la cinquième et dernière fois aux Oscars dans la catégorie meilleure actrice.

Malheureusement, en 1950, la coproduction anglo-américaine dirigée par Jean Negulesco «Le moineau de la Tamise», dans laquelle elle incarne la Reine Victoria, est un échec commercial. La comédie qui suit, «Ça pousse sur les arbres» (1952) de Arthur Lubin, n’est pas d’un calibre suffisant pour relancer la machine et marque la fin de la carrière cinématographique de Irene Dunne. Par après, jusqu’en 1962, ses fans peuvent la retrouver à l’affiche de quelques programmes télévisés.

Cette grande dame du cinéma américain, qui était aussi active dans bon nombre d’œuvres philanthropiques, s’éteint le 4 septembre 1990 à Los Angeles, des suites d’une crise cardiaque.

© Marlène PILAETE

copyright
1930 Présentez armes ( leathernecking / present arms ) de Edward F. Cline avec Lilyan Tashman
La ruée vers l’Ouest ( Cimarron ) de Wesley Ruggles avec Richard Dix
1931La garçonnière ( bachelor apartment ) de Lowell Sherman avec Ivan Lebedeff
Le grand amour ( the great lover ) de Harry Beaumont avec Adolphe Menjou
    + chansons
Consolation marriage / Married in haste – de Paul Sloane avec Pat O’Brien
    + chansons
CM Les bijoux volés ( slippery pearls / the stolen jools ) de William McGann avec Buster Keaton
    Seulement apparition
1932L’âme du ghetto ( symphony of six million / melody of life ) de Gregory La Cava avec Ricardo Cortez
Hypnose ( thirteen women ) de George Archainbaud avec Ricardo Cortez
Histoire d’amour ( Back Street ) de John M. Stahl avec ZaSu Pitts
Le secret de madame Blanche ( the secret of madame Blanche ) de Charles Brabin avec Lionel Atwill
    + chansons
Sa femme ( no other woman ) de J. Walter Ruben avec Charles Bickford
1933La chaîne d’argent / La corde d’argent ( the silver cord ) de John Cromwell avec Joel McCrea
If I were free / Behold we live – de Elliott Nugent avec Clive Brook
    + chansons
Ann Vickers – de John Cromwell avec Walter Huston
1934Stingaree – de William A. Wellman avec Richard Dix
    + chansons
This man is mine – de John Cromwell avec Ralph Bellamy
    + chansons
The age of innocence – de Philip Moeller avec Lionel Atwill
Un soir en scène ( sweet Adeline ) de Mervyn LeRoy avec Louis Calhern
    + chansons
1935Roberta – de William A. Seiter avec Fred Astaire
    + chansons
Le secret magnifique ( the magnificent obsession ) de John M. Stahl avec Robert Taylor
CM Things you never see on the screen – de ? avec Leo Carrillo
    Seulement apparition
1936Show boat – de James Whale avec Alan Jones
    + chansons
Théodora devient folle ( Theodora goes wild ) de Richard Boleslawski avec Thomas Mitchell
    + chansons
1937La furie de l’or noir ( high, wide and handsome ) de Rouben Mamoulian avec Randolph Scott
    + chansons
Cette sacrée vérité ( the awful truth ) de Leo McCarey avec Cary Grant
    + chansons
1938Quelle joie de vivre ( joy of living ) de Tay Garnett avec Douglas Fairbanks Jr.
    + chansons
1939Invitation au bonheur ( invitation to hapiness ) de Wesley Ruggles avec Fred MacMurray
Elle et lui ( love affair ) de Leo McCarey avec Charles Boyer
    + chansons
Veillée d’amour ( when tomorrow comes ) de John M. Stahl avec Charles Boyer
1940Mon épouse favorite / Mon épouse préférée / Ma femme préférée ( my favorite wife ) de Garson Kanin avec Gail Patrick
1941La chanson du passé ( Penny serenade ) de George Stevens avec Cary Grant
    + chansons
Histoire inachevée ( unfinished business ) de Gregory La Cava avec Robert Montgomery
1942Madame s’impose ( Lady in a jam ) de Gregory La Cava avec Ralph Bellamy
1943 DO Show business at war / The march of time volume IX, issue 10 – de Louis de Rochemont avec Darryl F. Zanuck
    Seulement apparition
Un nommé Joe ( a guy named Joe ) de Victor Fleming avec Spencer Tracy
    + chansons
1944Les blanches falaises de Douvres ( the white cliffs of Dover ) de Clarence Brown avec Roddy McDowall
    + chansons
Coup de foudre / Nous deux ( together again ) de Charles Vidor avec Charles Boyer
1945Deuxième jeunesse ( over 21 ) de Charles Vidor avec Charles Coburn
1946Anna et le roi de Siam ( Anna and the king of Siam ) de John Cromwell avec Rex Harrison
1947Mon père et nous ( life with father ) de Michael Curtiz avec William Powell
    + chansons
1948Tendresse ( I remember mama ) de George Stevens avec Barbara Bel Geddes
    + chansons
1950Mon cow-boy adoré ( never a dull moment / come shre my love ) de George Marshall avec Fred MacMurray
    + chansons
Le moineau de la Tamise ( the mudlark ) de Jean Negulesco avec Alec Guinness
1951 CM You can change the world – de Leo McCarey avec Loretta Young
    Seulement apparition
1952Ça pousse sur les arbres ( it grows on trees ) de Arthur Lubin avec Richard Crenna
1987Traquée ( someone to watch over me ) de Ridley Scott avec Tom Berenger
    Seulement chansons
Fiche créée le 12 juin 2008 | Modifiée le 16 octobre 2016 | Cette fiche a été vue 6208 fois
PREVIOUSJames Dunn || Irene Dunne || Mildred DunnockNEXT