CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Zizi Jeanmaire
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Jackie Sardou



Date et Lieu de naissance : 7 avril 1919 (Paris, France)
Date et Lieu de décès : 2 avril 1998 (Paris, France)
Nom Réel : Jacqueline Labbé

ACTRICE

Jackie Sardou voit le jour le 7 avril 1919 dans les combles de la salle du Concert Mayol à Paris. Née de père inconnu, elle a pour mère Andrée Labbé dite Bagatelle, une ballerine de l’établissement. En 1935, Jacqueline Labbé remplace une danseuse indisponible dans un spectacle auquel participent sa mère mais aussi un certain Fernand Sardou. Devenue Jackie Rollin, elle court les cachets. Ayant du renoncer à la danse à la suite d’un accident, elle se produit dans les cabarets et des opérettes. Le 7 juillet 1945 elle épouse Fernand Sardou et lui donne bientôt un fils, Michel. En 1948 elle tourne aux côtés de son mari son premier long métrage, une comédie réalisée par Jacques Daniel-Norman, «Si ça peut vous faire plaisir», avec Fernandel en vedette. Et elle promène alors sur les écrans français, dans des rôles secondaires, son personnage de petite grosse à l’accent parisien des faubourgs. Elle joue souvent les concierges ou les bonnes comme dans: «Leur dernier nuit» (1953) de Georges Lacombe, avec Jean Gabin et Madeleine Robinson; «Je suis un sentimental» (1955) de John Berry, avec Eddie Constantine; «Quatre jours à Paris» (1955) de André Berthomieu avec le chansonnier Roger Nicolas; «Le septième commandement» (1957) de Raymond Bernard, avec Edwige Feuillère et Jacques Morel; «Le chômeur de Clochemerle» (1957) de Jean Boyer avec un petit figurant, Michel Sardou; «La vérité» (1960) de Henri-Georges Clouzot, avec Brigitte Bardot, Charles Vanel et Paul Meurisse. Mais elle est aussi Berthe Bérurier dans «Béru et ces dames» (1968) de Guy Lefranc, d’après le roman de Frédéric Dard et une terrible résistante dans «On a retrouvé la septième compagnie» (1975) de Robert Lamoureux. Jackie Rollin participe aussi et dès la fin des années cinquante à de nombreux feuilletons télévisées.

Particulièrement éprouvée par la mort de Fernand Sardou survenue en 1976, Jackie décide néanmoins de poursuivre sa carrière et remplace son nom de scène par celui de Sardou. Elle tourne alors encore un quinze de films dont son quarante sixième et dernier en 1992, «Les mamies» de Annick Lanoë, avec Danielle Darrieux, Sophie Desmarets, Odette Laure, Paulette Dubost et Marthe Villalonga.

Mais Jackie Sardou, c’est aussi une carrière théâtrale. Citons notamment «Tovaritch» de Jacques Deval, avec Françoise Fabian et Jacques François dans les rôles des Russes blancs devenus domestiques, au Théâtre de la Madeleine en 1979; «Le clan des veuves» avec Ginette Garcin et Mony Dalmès (1990-1993); «Laisse faire Nini» de Laurence Jyl, avec Philippe Castelli et Christian Marin en 1995. L’actrice dont la notoriété ne fait que croître à partir des années quatre-vingts participe également, avec constance et une gouaille inimitable, à des émissions radiophoniques comme «Les grosses têtes» de Philippe Bouvard. En 1982, l’écrivain parolier et futur académicien (2008), Jean-Louis Dabadie compose «Maman» qu’elle chante en duo avec son fils Michel Sardou, puis elle enregistre un disque de chansons populaires et écrit ses mémoires: «Hé, la petite grosse!» (1987).

Jackie Sardou, une petite bonne femme pleine de tempérament et de cœur, décède à Paris le 2 avril 1998, à quelques jours de fêter ses soixante-dix neuf ans, sans avoir vu son deuxième petit-fils Davy Sardou devenir à son tour comédien. Mais de là-haut où elle a retrouvé son Fernand, elle n’a pas d’inquiétude à avoir: la tradition familiale continue.

© Caroline HANOTTE

copyright
1947 CM Le moulin de la Galette – de Jean Devaivre avec Raymond Souplex
1948Si ça peut vous faire plaisir / L’aventure de Gonfaron – de Jacques Daniel-Norman avec Fernand Sardou
1949 CM Hôtel des artistes : Emission indirecte – de Jean Perdrix avec Félix Oudart
CM Hôtel des artistes : Loterie – de Jean Perdrix avec Félix Oudart
CM Hôtel des artistes : Nocturne – de Jean Perdrix avec Félix Oudart
1950Cœur-sur-mer – de Jacques Daniel-Norman avec André Claveau
Meurtres – de Richard Pottier avec Jeanne Moreau
La rue sans loi – de Marcel Gibaud avec Louis de Funès
1951Nous irons à Monte-Carlo – de Jean Boyer avec Audrey Hepburn
1952L’appel du destin – de Georges Lacombe avec Jean Marais
1953Leur dernière nuit – de Georges Lacombe avec Jean Gabin
1954Le printemps, l’automne et l’amour – de Gilles Grangier avec Fernandel
Tourments – de Jacques Daniel-Norman avec Tino Rossi
1955Je suis un sentimental – de John Berry avec Eddie Constantine
M’sieur la Caille – de André Pergament avec Philippe Lemaire
Quatre jours à Paris – de André Berthomieu avec Roger Nicolas
Paris canaille / Paris coquin / La soupe à la grimace / Oh, la-la chéri ! – de Pierre Gaspard- Huit avec Dany Robin
1956Fric-frac en dentelles – de Guillaume Radot avec Darry Cowl
Que les hommes sont bêtes – de Roger Richebé avec François Périer
Le septième commandement – de Raymond Bernard avec Edwige Feuillère
Les carottes sont cuites – de Robert Vernay avec Lucien Baroux
1957Le chômeur de Clochemerle – de Jean Boyer avec Ginette Garcin
Le coin tranquille – de Robert Vernay avec Louis Velle
Le désert de Pigalle – de Léo Joannon avec Annie Girardot
1958Prisons de femmes – de Maurice Cloche avec Jane Marken
1959Les jeux de l’amour – de Philippe de Broca avec Jean-Pierre Cassel
1960La vérité – de Henri-Georges Clouzot avec Brigitte Bardot
Au cœur de la ville – de Pierre Gautherin avec Georges Chamarat
1963Trois de perdues / Trois blondes à Paris ( tre piger i Paris ) de Gabriel Axel avec Daniel Gélin
1967La prisonnière – de Henri-Georges Clouzot avec Laurent Terzieff
1968Béru de ces dames – de Guy Lefranc avec Gérard Barray
Ho ! – de Robert Enrico avec Jean-Paul Belmondo
1970Le mur de l’Atlantique – de Marcel Camus avec Bourvil
1975On a retrouvé la septième compagnie ! – de Robert Lamoureux avec Pierre Mondy
Les grands moyens – de Hubert Cornfield avec Hélène Dieudonné
Opération Lady Marlène – de Robert Lamoureux avec Michel Serrault
1976Le chasseur de chez Maxim’s – de Claude Vital avec Michel Galabru
1978Freddy / Jeannot la frime – de Robert Thomas avec Jean Lefebvre
New generation – de Jean-Pierre Lowf Legoff avec Lambert Wilson
1981T’es folle ou quoi ? – de Michel Gérard avec Aldo Maccione
1982On n’est pas sorti de l’auberge – de Max Pécas avec Jean Lefebvre
On s’en fout… nous on s’aime – de Michel Gérard avec Arielle Besse
1983Adam est Eve – de Jean Luret avec Michel Galabru
Retenez-moi… ou je fais un malheur ! – de Michel Gérard avec Maurice Risch
1984La vengeance du serpent à plumes – de Gérard Oury avec Coluche
Par où t’es rentré ? On t’a pas vu sortir ! – de Philippe Clair avec Jerry Lewis
1985Gros dégueulasse – de Bruno Zincone avec Maurice Risch
1986La vie dissolue de Gérard Floque – de Georges Lautner avec Roland Giraud
1987Les gauloises blondes – de Jean Jabely avec Pierre Tornade
1992Les mamies – de Annick Lanoë avec Danielle Darrieux
Fiche créée le 28 avril 2008 | Modifiée le 12 février 2014 | Cette fiche a été vue 7789 fois
PREVIOUSFernand Sardou || Jackie Sardou || Maurice SarfatiNEXT