CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Jack Klugman
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Jacqueline Doyen



Date et Lieu de naissance : 14 février 1930 (Paris, France)
Date et Lieu de décès : 3 septembre 2006 (Mantes-la-Jolie, France)
Nom Réel : Jacqueline Renée Doyen

ACTRICE

Née le 14 février 1930 à Paris, Jacqueline Doyen suit une formation de comédienne auprès des sociétaires de la Comédie Française Jean Weber et Julien Bertheau. Au cinéma, elle débute en incarnant une secrétaire dans «Le salaire du péché» (1956) de Denys de La Patellière avec Danielle Darrieux, Jean-Claude Pascal et Jeanne Moreau. Réalisateur qu’elle retrouve l’année suivante pour «Les œufs de l’autruche» adaptation d’une pièce de André Roussin avec Pierre Fresnay. Elle intègre la distribution de comédies telles que «Fernand clochard» (1957) avec Fernand Raynaud, «La vendetta» (1962) avec Francis Blanche et Louis de Funès ou «Nous irons tous à Deauville» (1962) avec Michel Serrault. À deux reprises, elle est dirigée par Louis Malle dans «Zazie dans le métro» (1960) avec Catherine Demongeot et «Vie privée» (1961) avec Brigitte Bardot et Marcello Mastroianni. Au début des années soixante, elle délaisse son métier de comédienne et devient restauratrice-antiquaire à Saint-Paul-de-Vence pendant sept ans.

Remarquée à nouveau dans «Fleur d’oseille» (1967) de Georges Lautner avec Mireille Darc, elle est sollicitée à quatre reprises par Michel Audiard dans «Une veuve en or» (1968) avec Michèle Mercier, «Le cri du cormoran le soir au-dessus des jonques» (1970) avec Paul Meurisse, «Le drapeau noir flotte sur la marmite» (1971) avec Jean Gabin et «Comment réussir quand on est con et pleurnichard» (1973) avec Jean Carmet. Dès lors, elle devient une figure familière du grand écran où elle apparaît le temps de courtes scènes. Elle participe à des comédies de qualité qui obtiennent de gros succès «Tendre poulet» (1977) de Philippe de Broca, «Vas-y-maman» (1978) avec Annie Girardot et Pierre Mondy, «Viens chez moi, j’habite chez une copine» (1980) de Patrice Leconte ou «Twist again à Moscou» (1986) de Jean-Marie Poiré avec Philippe Noiret. Des réalisateurs prestigieux comme Claude Berri, Yves Boisset, Diane Kurys, Alexandre Arcady, Jean-Jacques Annaud, Robert Enrico ou Henri Verneuil lui confie des petits rôles. Dans la catégorie des nanars, elle est dirigée à plusieurs reprises par Michel Gérard mais aussi par Robert Pouret («Voulez-vous un bébé Nobel?» - 1980) et Jean Couturier («Charlots Connection» - 1983). Plus pittoresque, dans des scènes traditionnelles qui agrémentent des films érotiques comme «Sexuellement vôtre» (1974) de Max Pécas et «Perversions» (1975) de Raphaël Delpard ou «Jeunes filles perverses» (1974) et «L’essayeuse» (1975) de Serge Korber réalisés sous le pseudonyme de John Thomas.

C’est le théâtre qui lui offre ses meilleures compositions à l’époque où Jean-Michel Rouzière règne sur le Théâtre du Palais-Royal et le Théâtre des Variétés dans des pièces de boulevard mises en scène par Pierre Mondy. Elle est la partenaire de Sophie Desmarets dans «L’Arc de Triomphe» (1973), François Perier dans «Coup de chapeau» (1979), Michèle Morgan dans «Chéri» (1982), Anny Duperey et Jean-Pierre Cassel dans «Une fille sur la banquette arrière» (1983) ou Jean Piat et Pierre Mondy dans «Le dindon» (1984). Daniel Prévost la dirige dans sa pièce «Vite une femme!» (1989) avec Chantal Lauby et elle intègre la distribution de «Tiercé gagnant» (1990) avec Jacques Balutin, Bernard Dhéran et Pascale Roberts. Après une dernière apparition au cinéma dans «Sam suffit» (1991) de Virginie Thévenet avec Aure Atika et sur scène dans «En attendant les bœufs» (1993) de Christian Dob avec Gérard Caillaud, elle se retire de la profession. Jacqueline Doyen décède le 3 septembre 2006 à l’hôpital de Mantes-la-Jolie dans les Yvelines à l’âge de 76 ans.

© Olivier SINQSOUS

copyright
1956Le salaire du péché – de Denys de La Patellière avec Jean-Claude Pascal
La roue – de André Haguet & Maurice Delbez avec Jean Servais
1957L’étrange monsieur Steve – de Raymond Bailly avec Philippe Lemaire
Fernand clochard – de Pierre Chevalier avec Fernand Raynaud
Les œufs de l’autruche – de Denys de La Patellière avec Pierre Fresnay
La bonne tisane – de Hervé Bromberger avec Raymond Pellegrin
1958Asphalte – de Hervé Bromberger avec Massimo Girotti
1960Zazie dans le métro / Zazie – de Louis Malle avec Catherine Demongeot
1961Vie privée – de Louis Malle avec Brigitte Bardot
1962La vendetta – de Jean Chérasse avec Francis Blanche
Parigi o cara – de Vittorio Caprioli avec Franca Valeri
Nous irons à Deauville – de Francis Rigaud avec Michel Serrault
1967Fleur d’oseille – de Georges Lautner avec Mireille Darc
1968Une veuve en or – de Michel Audiard avec Michèle Mercier
1969L’homme orchestre – de Serge Korber avec Louis de Funès
1970Le cri du cormoran, le soir au-dessus des jonques – de Michel Audiard avec Paul Meurisse
1971Le drapeau noir flotte sur la marmite – de Michel Audiard avec Jean Gabin
1972Sex-shop – de Claude Berri avec Juliet Berto
1973Ursule et Grelu – de Serge Korber avec Annie Girardot
O.K. patron – de Claude Vital avec Jacques Dutronc
Comment réussir… quand on est con et pleurnichard – de Michel Audiard avec Stéphane Audran
Juliette et Juliette – de Remo Forlani avec Marlène Jobert
On s’est trompé d’histoire d’amour – de Jean-Louis Bertucelli avec Francis Perrin
1974Sexuellement vôtre – de Max Pécas avec Henri Genès
Salut les frangines – de Michel Gérard avec Maurice Biraud
Soldat Duroc… ça va être ta fête ! – de Michel Gérard avec Pierre Tornade
Jeunes filles perverses / La vie sentimentale de Walter Petit / Hard love / Désirs intenses – de Serge Korber avec Manu Pluton
1975Ce cher Victor – de Robin Davis avec Bernard Blier
Docteur Françoise Gailland – de Jean-Louis Bertucelli avec François Périer
Perversions / Les amours difficiles / La grande perversion – de Raphaël Delpard avec Bernard Musson
L’essayeuse – de Serge Korber avec Alain Saury
1976Cours après moi que je t’attrape – de Robert Pouret avec Jean-Pierre Marielle
Le juge Fayard dit « le shérif » / Le shérif – de Yves Boisset avec Patrick Dewaere
Dis bonjour à la dame – de Michel Gérard avec Rémi Laurent
1977Diabolo menthe – de Diane Kurys avec Anouk Ferjac
Tendre poulet – de Philippe de Broca avec Philippe Noiret
Monsieur Papa – de Philippe Monnier avec Claude Brasseur
1978Vas-y maman ! – de Nicole de Buron avec Pierre Mondy
Je vous ferai aimer la vie – de Serge Korber avec Marie Dubois
Coup de tête – de Jean-Jacques Annaud avec Patrick Dewaere
Le coup de sirocco – de Alexandre Arcady avec Roger Hanin
1979Cause toujours…. Tu m’intéresses ! – de Edouard Molinaro avec Annie Girardot
Nous maigrirons ensemble – de Michel Vocoret avec Peter Ustinov
Gros câlin – de Jean-Pierre Rawson avec Jean Carmet
1980Pile ou face – de Robert Enrico avec Michel Serrault
Voulez-vous un bébé Nobel ? – de Robert Pouret avec Darry Cowl
Viens chez moi, j’habite chez une copine – de Patrice Leconte avec Bernard Giraudeau
1981La vie continue – de Moshe Mizrahi avec Jean-Pierre Cassel
Mille milliards de dollars – de Henri Verneuil avec Mel Ferrer
1982Coup de foudre / Entre nous – de Diane Kurys avec Miou-Miou
Ménage à trois ( better late than never / whose little girl are you ? ) de Bryan Forbes avec David Niven
1983Charlots connection – de Jean Couturier avec Gérard Rinaldi
Le garde du corps – de François Leterrier avec Gérard Jugnot
1984French lesson ( the prince frog ) de Brian Gilbert avec Alexandre Sterling
1985Adieu Blaireau – de Bob Decourt avec Philippe Léotard
1986Twist again à Moscou – de Jean-Marie Poiré avec Christian Clavier
Club de rencontres – de Michel Lang avec Francis Perrin
1987Les chouans ! – de Philippe de Broca avec Sophie Marceau
1991Sam suffit – de Virginie Thévenet avec Jean-François Balmer
Fiche créée le 15 mars 2013 | Modifiée le 7 avril 2013 | Cette fiche a été vue 2220 fois
PREVIOUSDoris Dowling || Jacqueline Doyen || Michel DrachNEXT