CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Georges Lacombe
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Jacqueline Pacaud



Date et Lieu de naissance : 9 juin 1922 (Pantin, France)
Date et Lieu de décès : 9 juin 2012 (La Celle-Guenand, France)
Nom Réel : Jacqueline Marie Louise Pacaud

ACTRICE
Image
1937 Gribouille – de Marc Allégret avec Raimu, Michèle Morgan, Gilbert Gil & Julien Carette
Image
1937 Le chanteur de minuit – de Léo Joannon avec Jean Lumière, Yvette Lebon & Saturnin Fabre
Image
1938 La route enchantée – de Pierre Caron avec Charles Trénet, Marguerite Moreno & Raymond Aimos
Image
1939 Le chasseur de chez Maxim’s – de Maurice Cammage avec Bach, Roger Tréville & Geneviève Callix

Jacqueline Pacaud est née le 9 juin 1922, à Pantin, en région parisienne. Elle effectue ses premiers pas sur scène en 1929. Elle fait partie de la troupe enfantine du théâtre du Petit Monde et travaille aussi au théâtre des Benjamins. À l’époque, elle apparaît, entre autres, à plusieurs reprises en duo avec son frère, Lucien. Elle exerce aussi l’activité de mannequin-enfant.

C’est comme figurante que Jacqueline Pacaud débute à l’écran en 1936, notamment aux côté de Maurice Chevalier et Elvire Popesco dans «L’homme du jour» de Julien Duvivier ou de Fernandel, Rivers Cadet et André Lefaur dans «Les dégourdis de la onzième» réalisé par Christian-Jaque. Dès l’année suivante, on lui confie des rôles plus consistants, comme celui de Françoise Morestan, un des membres de la famille hébergeant Michèle Morgan après son procès, dans «Gribouille» de Marc Allégret. Sacha Guitry fait d’elle une délicieuse Jane Seymour dans «Les perles de la couronne».

Elle confirme son ascension en 1938. Jacqueline Pacaud fait alors notamment partie de la communauté de treize jeunes gens et jeunes filles installée dans un chalet isolé des Alpes dans «Altitude 3200» de Jean Benoît-Lévy et Marie Epstein; connaît des aventures rocambolesques aux côtés de Frédéric Duvallès dans «Les gaietés de l’exposition» de Ernest Hajos; joue une jolie Parisienne dont s’éprend un vieux garçon de province, interprété par Jean Aquistapace, dans «Le moulin dans le soleil» de Marc Didier; ravit le cœur de Charles Trenet dans «La route enchantée» de Pierre Caron, incarne la jolie Fanchon dans «Adrienne Lecouvreur» grande tragédienne du XVIIIème siècle à qui Yvonne Printemps prête ses traits, Pierre Fresnay incarnant son amant le Maréchal de France Maurice de Saxe, André Lefaur et Junie Astor le Duc et la Duchesse de Bouillon.

En 1939, Jacqueline Pacaud tourne ses deux derniers films, «Saturnin» de Yvan Noé, une production destinée à mettre en valeur l’acteur et chanteur méridional Gorlett, et «Le chasseur de chez Maxim’s» de Maurice Cammage, dans lequel elle interprète la fille du héros, incarné par le populaire comique Bach. La jeune vedette montante est peu encline à poursuivre sa carrière dans un pays tombé sous domination allemande et c’est donc là que s’arrête son bref parcours cinématographique. Celui-ci lui aura en tout cas permis, outre les personnalités déjà citées, de côtoyer des artistes comme Raimu, Jean-Louis Barrault, Bernard Blier, Orane Demazis, Odette Joyeux, Paul Bernard, Jean Lumière, Jules Berry ou encore Marguerite Moreno.

Durant la guerre, Jacqueline Pacaud participe à des actes de résistance. En décembre 1942, elle met au monde une petite fille, Claude. Elle doit néanmoins attendre 1945 pour épouser le père, Jean-Louis Homolle, un officier de l’armée de l’air qui avait rallié le Général de Gaulle. Deux autres enfants naissent de cette union, Dominique en décembre 1945 et Thierry en 1949. Désormais, Jacqueline Pacaud se consacre à la vie de famille et suit son mari, qui finira au grade de Général, dans ses déplacements. Veuve en 1981, elle décède le jour même de son 90ème anniversaire, à La Celle-Guenand, petit village d’Indre-et-Loire dans le centre de la France.

© Marlène PILAETE

copyright
1936Le mioche – de Léonide Moguy avec Lucien Baroux
L’homme du jour – de Julien Duvivier avec Maurice Chevalier
Les dégourdis de la onzième – de Christian-Jaque avec Fernandel
Enfants de Paris / Jeunes filles devant l’amour – de Gaston Roudès avec Paul Bernard
1937L’amour veille – de Henry Roussel avec Henri Garat
Les perles de la couronne – de Sacha Guitry & Christian-Jaque avec Jacqueline Delubac
Gribouille – de Marc Allégret avec Raimu
Le chanteur de minuit – de Léo Joannon avec Jean Lumière
Balthazar – de Pierre Colombier avec Jules Berry
1938Les gaietés de l’exposition – de Ernest Hajos avec Frédéric Duvallès
Altitude 3200 – de Jean Benoît-Lévy & Marie Epstein avec Jean-Louis Barrault
Adrienne Lecouvreur – de Marcel L’Herbier avec Pierre Fresnay
La route enchantée – de Pierre Caron avec Charles Trénet
Remontons les Champs-Élysées – de Sacha Guitry & Robert Bibal avec Sacha Guitry
Le moulin dans le soleil – de Marc Didier avec Jean Aquistapace
1939Le chasseur de chez Maxim’s – de Maurice Cammage avec Bach
Saturnin de Marseille / Saturnin – de Yvan Noé avec Gorlett
Fiche créée le 27 septembre 2014 | Modifiée le 29 septembre 2014 | Cette fiche a été vue 1758 fois
PREVIOUSGeorg Wilhelm Pabst || Jacqueline Pacaud || Al PacinoNEXT