CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Julián Pastor
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Jacques Berthier



Date et Lieu de naissance : 10 février 1916 (Paris, France)
Date et Lieu de décès : 6 avril 2008 (Neuilly-sur-Seine, France)
Nom Réel : Jacques Maurice Berthier

ACTEUR
Image
1945 Tant que je vivrai – de Jacques de Baroncelli avec Edwige Feuillère, Georges Lannes & Germaine Kerjean
Image
1951 Ombre et lumière – de Henri Calef avec Simone Signoret, Maria Casares, Pierre Dux & Jean Marchat
Image
1952 Le vagabond des mers (the master of Ballantrae) de William Keighley avec Errol Flynn & Yvonne Furneaux
Image
1954 La belle Otero – de Richard Pottier avec Maria Félix, Louis Seigner, Paolo Stoppa & Jean Pâqui

Jacques Berthier naît le 10 février 1916 à Paris. Adolescent, il pratique intensément le sport mais s’intéresse aussi aux arts plastiques. Et il suit bientôt les cours de Louis Jouvet au conservatoire. Pendant l’Occupation, il apparaît brièvement dans le film de et avec Sacha Guitry, «Le destin fabuleux de Désirée Clary» (1942). Puis il est le soupirant de Renée Faure, pupille de Fernand Ledoux qui lui refuse le mariage dans «Béatrice devant le désir» (1943) de Jean de Marguenat.

Après la guerre, Jacques Berthier donne la réplique à Danielle Darrieux dans la comédie de Raymond Bernard, «Adieu, Chérie» (1945), puis à Edwige Feuillère dans le mélodrame au dénouement heureux, «Tant que je vivrai» (1945) de Jacques de Baroncelli. Il fait ensuite partie de la distribution, aux côtés de Lucienne Laurence, Alfred Adam, Habib Benglia, Darling Légitimus, et Jacques Dufilho, de l’intéressante adaptation par Maurice Gleize du roman du Nantais Gilbert Dupé, «Le bateau à soupe» (1946), un curieux navire commandé par Charles Vanel. Un décor de grand large que Jacques Berthier retrouve notamment dans «Les requins de Gibraltar» (1947) de Emil Edwin Reinert, où comme officier britannique il est aux prises avec l’espionnage allemand; et dans «Le vagabond des mers» (1952), tourné en Ecosse par William Keighley, où capitaine français, il est face à Errol Flynn, alias «le maître de Ballantrae» héros d’un roman de Stevenson dont est tiré le film. Le comédien tourne encore une quinzaine de films au cours de années cinquante, souvent des drames aux contextes parfois historiques comme: «Raspoutine» (1953) joué par Pierre Brasseur dont Jacques Berthier, en prince Youssoupoff, se débarrassera non sans mal ; et «La belle Otéro» interprétée par Maria Félix. Mais il est aussi de «Nathalie, agent secret» (1959) de Henri Decoin, avec Martine Carol et du film noir de Edouard Molinaro «Un témoin dans la ville» (1959) avec Lino Ventura.

En 1960, Jacques Berthier décide de passer derrière la caméra pour «Quai Notre-Dame» avec Anouk Aimée et Jacques Dacqmine. Le film, qui a pour cadre le monde de la brocante, est bien accueilli par la critique mais reste la seule réalisation de son auteur qui reprend son métier d’acteur. Il fait alors plusieurs longs métrages avec des cinéastes italiens et apparaît dans des péplums, des westerns spaghetti mais aussi des films de cape et d’épée, de guerre et d’espionnage. Il commence également à faire ses premiers rôles télévisés comme celui du colonel de Jacques Santi et Christian Marin, les célèbres Tanguy et Laverdure des «Chevaliers du ciel» (1968). Son activité pour le petit écran devient prépondérante, surtout dans les années quatre-vingts avec, en autres, sa participation à la pièce «Ne quittez pas» présentée dans l’émission «Au théâtre ce soir» de Pierre Sabbagh en 1980. Ses prestations télévisées, par contre, ne cesseront qu’en 1996. Mais le comédien a aussi été la belle voix française de Raymond Burr, de l’infâme Capitaine Monasterio, alias Britt Lomond, l’ennemi juré de Guy Williams, le Zorro (1957) de Walt Disney, et même de Véga, dans la série japonaise «Goldorak».

Marié à la comédienne Lily Baron (La voix de la vieille dame des aventures de Babar en dessins animés), Jacques Berthier décède dans sa quatre-vingt treizième année, le 6 avril 2008 à Neuilly sur Seine, en région parisienne.

© Caroline HANOTTE – Source : Christian LECIAGUECAHAR

copyright
1939La fin du jour – de Julien Duvivier avec Victor Francen
1942Le destin fabuleux de Désirée Clary – de Sacha Guitry avec Jean-Louis Barrault
1943Béatrice devant le désir / Béatrice – de Jean de Marguenat avec Jules Berry
1945Tant que je vivrai – de Jacques de Baroncelli avec Edwige Feuillère
Adieu chérie – de Raymond Bernard avec Danielle Darrieux
1946Le bateau à soupe – de Maurice Gleize avec Gina Manès
1947La révoltée – de Marcel L’Herbier avec Josette Day
Les requins de Gibraltar – de Emil Edwin Reinert avec Annie Ducaux
1949On n’aime qu’une fois – de Jean Stelli avec Françoise Rosay
1950Maria du bout du monde – de Jean Stelli avec Denise Cardi
1951Ombre et lumière – de Henri Calef avec Simone Signoret
Les deux « monsieur » de madame – de Robert Bibal avec Alice Tissot
1952Le vagabond des mers ( the master of Ballantrae ) de William Keighley avec Errol Flynn
CM Charles Péguy – de Jacques Berthier
    Seulement réalisation
1953Si Versailles m’était conté – de Sacha Guitry avec Claudette Colbert
Raspoutine – de Georges Combret avec Isa Miranda
La rage au corps – de Ralph Habib avec Françoise Arnoul
CM Présentation de Notre-Dame de Chartres – de Jacques Berthier
    Seulement réalisation
1954La belle Otero – de Richard Pottier avec Maria Félix
1955Un missionnaire – de Maurice Cloche avec Albert Préjean
Les insoumises / Quatre veuves ...? Femme d’hier et d’aujourd’hui – de René Gaveau avec Jany Holt
Tam-tam ( tam tam mayumbe ) de Gian Gaspare Napolitano avec Pedro Armendariz
1956 CM Les filles du feu – de Jacques Berthier
    Seulement réalisation
DO La montagne sauvage / Le toit- du Japon ( shiroi sanmyaku ) de Sadao Imamura
    Seulement voix & narration de la version française
1957Charmants garçons – de Henri Decoin avec Zizi Jeanmaire
1958Un témoin dans la ville – de Edouard Molinaro avec Lino Ventura
DO Tokende – de Gérard De Boe
    Seulement voix & narration de la version française
1959Nathalie agent secret – de Henri Decoin avec Martine Carol
Le miroir aux alouettes / Côte d’Azur ( Costa Azzura ) de Vittorio Sala avec Elsa Martinelli
1960Quai Notre-Dame – de Jacques Berthier avec Anouk Aimée
    Seulement adaptation, scénario & réalisation
Qui êtes-vous, Monsieur Sorge ? – de Yves Ciampi avec Adelheid Seeck
1961Les trois mousquetaires – de Bernard Borderie avec Gérard Barray
    Film en 2 parties
    1 : Les ferrets de la reine
    2 : La vengeance de Milady
1962Lemmy pour les dames – de Bernard Borderie avec Eddie Constantine
Les derniers jours d’Herculanum ( Anno 79: La distruzione di Ercolano ) de Gianfranco Parolini avec Jany Clair
L’ancien testament / La lutte pour Jérusalem / Le combat des Macchabées ( il vecchio testamento ) de Gianfranco Parolini avec Brad Harris
1964Colorado Charlie – de Roberto Mauri avec Brunella Bovo
1965 CM La pharmacienne – de Jany Holt avec Odile Versois
1966L’or du shérif ( uno sceriffo tutto d’oro ) de Osvaldo Civarini avec Caterina Trentini
1967Coup de force à Berlin ( Tiffany memorendum / il misterio dell’ombra ) de Sergio Grieco avec Ken Clark
1968Mayerling – de Terence Young avec Ava Gardner
Z – de Costa-Gavras avec Irene Papas
    Seulement voix
1969Sur ordres du führer / Sous les ordres du führer ( la battaglia d’Inghilterra / el largo día del águila / battle squadron / eagles over London ) de Enzo G. Castellari avec Van Johnson
1975Le blanc, le jaune et le noir ( il bianco, il gallo, il nero / el blanco, el amarillo y el negro / shoot first...ask questions later / samourai /white, the yellow, and the black ) de Sergio Corbucci avec Eli Wallach
1976Une femme fidèle – de Roger Vadim avec Sylvia Kristel
Frou-frou del Tabarin – de Giovanni Grimaldi avec Martine Brochard
1978Brigade mondaine – de Jacques Scandelari avec Olga Georges-Picot
Fiche créée le 11 avril 2008 | Modifiée le 6 octobre 2016 | Cette fiche a été vue 5519 fois
PREVIOUSJulien Bertheau || Jacques Berthier || René BerthierNEXT