CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Nicole Stéphane
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Jacques Besnard



Date et Lieu de naissance : 15 juillet 1929 (Le Petit-Quevilly, France)
Date et Lieu de décès : 9 novembre 2013 (Saint-Cloud, France)
Nom Réel : Jacques Marcel Emile Besnard

REALISATEUR
Image
1966 Le grand restaurant – de Jacques Besnard avec Louis de Funès, Bernard Blier & Venantino Venantini
Image
1974 C’est pas parce qu’on a rien à dire qu’il faut fermer sa gueule! – de Jacques Besnard avec Tsilla Chelton
Image
1975 La situation est grave… mais pas désespérée – de Jacques Besnard avec Jean Lefebvre & Maria Pacôme
Image
1981 Te marre pas… c’est pour rire! – de Jacques Besnard avec Aldo Maccione, Michel Galabru & Jacques Marin

Né le 15 juillet 1929 au Petit-Quevilly, Jacques Besnard débute sa carrière comme comédien. Il apparaît furtivement dans trois films policiers au milieu des années cinquante, dont «Du rififi chez les hommes» (1954) de Jules Dassin. Il devient assistant-réalisateur de Maurice Régamey sur «Honoré de Marseille» (1956) avec Fernandel et sur «Comme un cheveu sur la soupe» (1957) où le réalisateur donne son premier grand rôle à Louis de Funès. En 1962, il seconde André Hunebelle sur «Les mystères de Paris». Il devient alors son collaborateur attitré successivement sur la série «OSS 117» et les deux premiers épisodes de «Fantomas» avec Jean Marais, Louis de Funès et Mylène Demongeot.

En 1966, Jacques Besnard passe à la réalisation pour «Le grand restaurant» avec Louis de Funès. Il signe l’adaptation avec l’acteur, d’après un sujet original de Jean Halain, fils de André Hunebelle. Après le bon accueil public de ce premier film, il enchaîne avec un film d’aventure de série B «Estouffade à la Caraïbe» avec Frédérick Stafford, Jean Seberg et Serge Gainsbourg. L’année suivante, il revient à ses premières armes en dirigeant Jean Lefebvre dans la comédie «Le fou du Labo 4» (1967) entouré de Bernard Blier et Pierre Brasseur. Auréolé du succès du film «Un idiot à Paris» (1966) de Serge Korber, Jean Lefebvre devient l’interprète fétiche de Jacques Besnard. Puis, par la suite, sa carrière de metteur en scène est mise en sommeil. Il reprend son travaille d’assistanat auprès de André Hunebelle pour «Sous le signe de Monte-Cristo» (1968) et le film en deux parties sur les «Les quatre mousquetaires» (1973) avec Les Charlots. Gérard Oury l’emploie comme réalisateur de sa seconde équipe pour «La folie des grandeurs» (1971) et «Les aventures de Rabbi Jacob» (1973).

Au début des années soixante-dix, Jacques Besnard revient à la mise en scène avec Michel Serrault en interprète principal. Ensemble, ils enchaînent un film policier «La belle affaire» (1972) avec Rosy Varte, puis des comédies «C’est pas parce qu’on a rien à dire qu’il faut fermer sa gueule» (1974) avec Bernard Blier et «La situation est grave, mais… pas désespérée» (1975) avec Maria Pacôme. Suivent des films franchouillards de comique troupier, «Le jour de gloire» (1976) où il retrouve Jean Lefebvre en tête d’affiche et «Général… nous voilà!» (1978) avec Darry Cowl. Sous le pseudonyme de Jacques Treyens, il signe la comédie érotique «Et si t’en veux pas» (1976). Pour son dernier film, il adapte une pièce du théâtre de boulevard de Jean-Jacques Bricaire et Maurice Lasaygues sous le titre «Te marre pas… c’est pour rire» (1981) avec Michel Galabru et Aldo Maccione.

La fin de la carrière de Jacques Besnard se cantonne à la télévision. Il réalise des séries dont les dialogues sont signés Jean Amadou: «Allô Béatrice» (1984) avec Nicole Courcel en animatrice de radio ou «La belle anglaise» (1988/90) avec Daniel Ceccaldi en chauffeur de maître. Il signe un épisode du «Retour d’Arsène Lupin» où François Dunoyer reprend le rôle de Georges Descrières, retrouve Jean Lefebvre pour «Feu Adrien Muset» (1991) et adapte la pièce de Billy Wilder «Avanti» (1993) avec Patrick Bouchitey et Farid Chopel. Par la suite, il se consacre à l’écriture de téléfilms unitaires et collabore avec son fils Eric Besnard à «L’antidote» (2004) de Vincent de Brus avec Christian Clavier et Jacques Villeret. Jacques Besnard décède discrètement le 9 novembre 2013 à Saint-Cloud.

© Olivier SINQSOUS

copyright
1954Série noire – de Pierre Foucaud avec Erich von Stroheim
    Seulement interprétation
Du rififi chez les hommes – de Jules Dassin avec Jean Servais
    Seulement interprétation
1955Chantage – de Guy Lefranc avec Leo Genn
    Seulement interprétation
1956Honoré de Marseille – de Maurice Régamey avec Fernandel
    Seulement assistant réalisateur
1957Comme un cheveu sur la soupe – de Maurice Regamey avec Louis de Funès
    Seulement assistant réalisateur
L’amour est en jeu / Ma femme, mon gosse et moi – de Marc Allégret avec Annie Girardot
    Seulement assistant réalisateur
1958Cigarettes, whisky et p’tites pépées / Cigarettes, whisky et petites pépées – de Maurice Régamey avec Annie Cordy
    Seulement assistant réalisateur
1959Les fruits du péché / Secret professionnel – de Raoul André avec Dawn Addams
    Seulement assistant réalisateur
Signé Arsène Lupin – de Yves Robert avec Alida Valli
    Seulement assistant réalisateur
À pleines mains – de Maurice Regamey avec Jean Brochard
    Seulement assistant réalisateur
1960La famille Fenouillard – de Yves Robert avec Jean Richard
    Seulement assistant réalisateur
Les nymphettes – de Henri Zaphiratos avec Jacques Perrin
    Seulement conseiller technique
1962Les mystères de Paris – de André Hunebelle avec Jean Marais
    Seulement assistant réalisateur
Le masque de fer – de Henri Decoin avec Claudine Auger
    Seulement assistant réalisateur
1964Banco à Bangkok pour OSS 117 – de André Hunebelle avec Kerwin Mathews
    Seulement assistant réalisateur
Fantômas – de André Hunebelle avec Mylène Demongeot
    Seulement réalisateur de la seconde équipe
1965Furia à Bahia pour OSS 117 – de André Hunebelle avec Frederick Stafford
    Seulement assistant réalisateur
Fantômas se déchaîne / Fantômas revient /Fantômas contre Interpol – de André Hunebelle avec Jean Marais
    Seulement réalisateur de la seconde équipe
1966Le grand restaurant – de Jacques Besnard avec Bernard Blier
    + adaptation & scénario
Estouffade à la Caraïbe – de Jacques Besnard avec Jean Seberg
1967Le fou du labo IV – de Jacques Besnard avec Jean Lefebvre
    + scénario & production
1968Sous le signe de Monte-Cristo / Le révolté – de André Hunebelle avec Pierre Brasseur
    Seulement assistant réalisateur
1971La folie des grandeurs / Les sombres héros – de Gérard Oury avec Yves Montand
    Seulement réalisateur de la seconde équipe
1972La belle affaire – de Jacques Besnard avec Michel Serrault
1973Les aventures de Rabbi Jacob – de Gérard Oury avec Suzy Delair
    Seulement réalisateur de la seconde équipe
Les quatre Charlots mousquetaires – de André Hunebelle avec Gérard Rinaldi
    Seulement assistant réalisateur
À nous quatre, cardinal – de André Hunebelle avec Gérard Filipelli
    Seulement assistant réalisateur
1974C’est pas parce qu’on a rien à dire qu’il faut fermer sa gueule ! – de Jacques Besnard avec Tsilla Chelton
    + adaptation & scénario
1975Et si tu n’en veux pas / Baby Love / Joëlle et Pauline – de Jacques Besnard avec Claudine Beccarie
    + scénario
La situation est grave… mais pas désespérée – de Jacques Besnard avec Maria Pacôme
    + scénario
1976Le jour de gloire – de Jacques Besnard avec Darry Cowl
    + scénario
1978Général… nous voilà ! – de Jacques Besnard avec Pierre Tornade
    + scénario
1981Te marre pas… c’est pour rire ! – de Jacques Besnard avec Aldo Maccione
    + scénario
1984 TV Allô Béatrice – de Jacques Besnard avec Nicole Courcel
    Série – Réalisation de 6 épisodes
1985 TV Hôtel de Police – de Jacques Besnard avec Corinne Touzet
    Série – Réalisation de quelques épisodes entre 1985 & 1990
1988 TV La belle anglaise – de Jacques Besnard avec Daniel Ceccaldi
    Série – Réalisation de quelques épisodes entre 1988 & 1990
1989 TV Le retour d’Arsène Lupin – de Jacques Besnard avec François Dunoyer
    Série – Réalisation de l’épisode « La camarade Tatiana »
1992 TV Feu Adrien Muset – de Jacques Besnard avec François Berléand
    + scénario
1994 TV Avanti – de Jacques Besnard avec Patrick Bouchitey
    + scénario
1995 TV Un si joli bouquet – de Jean-Claude Sussfeld avec Caroline Tresca
    Seulement scénario
1996 TV Un petit grain de folie – de Sébastien Grall avec Delphine Rich
    Seulement scénario
2004L’antidote – de Vincent De Brus avec Jacques Villeret
    Seulement auteur du scénario original
Fiche créée le 20 décembre 2013 | Modifiée le 21 décembre 2013 | Cette fiche a été vue 2634 fois
PREVIOUSAndré Bervil || Jacques Besnard || James BestNEXT