CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Robert Culp
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Jacques Charon



Date et Lieu de naissance : 27 février 1920 (Paris, France)
Date et Lieu de décès : 15 octobre 1975 (Paris, France)
Nom Réel : Jacques Silvain Edouard Charon

ACTEUR

Jacques Charon est né le 27 février 1920 à Paris. À dix-huit ans, il entre au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique dans la classe de Béatrix Dussane. Cette formation lui vaut son engagement à la «Comédie Française» le 1er septembre 1941 en tant que coryphée. Nommé pensionnaire en 1942, Jacques Charon devient le 410ème sociétaire de la «Maison de la Molière» en janvier 1947. Il mène un parcours remarquable jusqu’à son décès et sera nommé Doyen trois ans avant sa mort. Il enchaîne les meilleurs rôles du répertoire sous la direction de Pierre Dux ou Jean-Louis Barrault. En 1948, il incarne «Monsieur de Pourceaugnac» mis en scène par Jean Meyer avant d’enchaîner les grands auteurs. En 1972, il est un remarquable Monsieur Jourdain dans «Le bourgeois gentilhomme».

En 1946, tout jeune pensionnaire, Jacques Charon est sollicité par Gaston Baty pour mettre en scène «Arlequin poli par l’amour» de Marivaux. Molière, Corneille, Feydeau ou Labiche s’ajoutent à la liste des auteurs qu’il monte au sein de la «Comédie Française». Mais sa carrière de metteur en scène ne se limite pas au «Français», Jacques Charon participe à des pièces interprétées par les reines du théâtre de boulevard: Marthe Mercadier, Sophie Desmarets, Jacqueline Maillan, Elvire Popesco ou Marie Bell. Il est également associé à «La dame de chez Maxim’s» (1965) avec Zizi Jeanmaire ou «La puce à l’oreille» (1967) avec Jean-Claude Brialy. En 1968, il réalise une version un version de cette dernière pièce pour le grand écran produite par la Twentieth Century Fox. Dans cette adaptation, Rex Harrison campe Victor Chandebise entouré de Rosemary Harris, Louis Jourdan et Rachel Roberts.

Parallèlement à la scène, Jacques Charon se construit une carrière cinématographique non négligeable. Soulignons qu’à cette époque les comédiens du «Français» devaient se consacrer principalement au théâtre. En 1941, il apparaît pour la première fois à l’écran en collégien dans «Premier rendez-vous» (1941) de Henri Decoin auprès de Danielle Darrieux. Puis, il interprète un clerc de notaire dans «Le colonel Chabert» (1943) avec Raimu, un officier dans «Les chouans» (1946) avec Jean Marais et un voyageur dans «L’auberge rouge» (1950) de Claude Autant-Lara avec Fernandel et Françoise Rosay. Il est tête d’affiche la comédie policière «La blonde des tropiques» (1957) aux côtés de la belle Célia Cortez. On le retrouve également en maître de ballet dans le premier spectacle de la Comédie-Française filmé par Jean Meyer: «Le bourgeois gentilhomme» (1958) où Louis Seigner est Monsieur Jourdain. On retient sa prestation dans «Cartouche» (1961) de Philippe de Broca avec Jean-Paul Belmondo et Claudia Cardinale. Mais le reste de sa filmographie se cantonne à des comédies bien françaises qui fleurissent dans les années soixante. Films réalisés par Michel Boisrond avec les jeunes premières de l’époque: «Comment réussir en amour» (1962) avec Dany Saval, «Comment trouvez-vous ma sœur?» (1963) avec France Anglade ou «Comment épouser un premier ministre» (1964) avec Pascale Petit.

La télévision lui apporte une belle notoriété, notamment pour sa collaboration à l’émission de Pierre Sabbagh «Au théâtre ce soir». Il y joue entre autres: «Feu la mère de Madame» (1968) avec Micheline Boudet, «Un fil à la patte» (1970) avec Jean Piat ou «Le sexe faible» (1974) avec Lise Delamare. Victime d’une crise cardiaque, Jacques Charon décède le prématurément le 15 octobre 1975 à Paris.

© Olivier SINQSOUS

copyright
1941Premier rendez-vous – de Henri Decoin avec Danielle Darrieux
1942Des jeunes filles dans la nuit – de René Le Hénaff avec Gaby Morlay
1943Le colonel Chabert – de René Le Hénaff avec Raimu
1945L’extravagante mission – de Henri Calef avec Martine Carol
Jéricho – de Henri Calef avec Pierre Brasseur
CM Secrets de jeunesse – de Jacques Charon avec Mony Dalmès
1946Les chouans – de Henri Calef avec Madeleine Robinson
CM L’assassin était trop familier – de Raymond Leboursier avec Paul Demange
1949La valse de Paris – de Marcel Achard avec Yvonne Printemps
1950Dakota 308 / L’étrange aventure du Dakota 308 – de Jacques Daniel-Norman avec Suzy Carrier
Cœur-sur-Mer – de Jacques-Daniel Norman avec André Claveau
Le dindon / La nuit des cocus – de Claude Barma avec Denise Provence
Au fil des ondes – de Pierre Gautherin avec Line Renaud
1951L’auberge rouge – de Claude Autant-Lara avec Françoise Rosay
1953Le petit Jacques – de Robert Bibal avec Blanchette Brunoy
1954Les intrigantes – de Henri Decoin avec Jeanne Moreau
Escalier de service – de Carlo Rim avec Sophie Desmarets
Opération tonnerre – de Gérard Sandoz avec Célia Cortez
1957La blonde des tropiques – de André Roy avec Lisette Lebon
Ce joli monde – de Carlo Rim avec Micheline Dax
1958Le bourgeois gentilhomme – de Jean Meyer avec Micheline Boudet
1959Les affreux – de Marc Allégret avec Pierre Fresnay
1960Cartouche – de Philippe de Broca avec Claudia Cardinale
1962Comment réussir en amour ? – de Michel Boisrond avec Dany Saval
À la française ( in the french style ) de Robert Parrish avec Jean Seberg
1963Comment trouvez-vous ma sœur ? – de Michel Boisrond avec Dany Robin
1964Comment épouser un premier ministre ? – de Michel Boisrond avec Pascale Petit
1965Le lit à deux places ( the double bed / raccont i a due piazze ) de François Dupont-Midy, Jean Delannoy & Gianni Puccini avec Dominique Boschero
    Segment « La répétition » de Jean Delannoy
1968La puce à l’oreille ( a flea in her ear ) de Jacques Charon avec Rex Harrison
    Seulement réalisation
1969Trois hommes sur un cheval – de Marcel Moussy avec Colette Brosset
Fiche créée le 8 janvier 2012 | Modifiée le 20 août 2013 | Cette fiche a été vue 4096 fois
PREVIOUSGeorges Charlia || Jacques Charon || Fernand CharpinNEXT